Direct Soir n°220 11 oct 2007
Direct Soir n°220 11 oct 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°220 de 11 oct 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Bertrand Delanoë le maire capital

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Directsoir N°220/Jeudi 11 octobre 2007 16 CULTURE MUSIQUE La musique incandescente de Robert Wyatt On le croit perdu dans sa solitude romantique, et pourtant, il revient. Toujours. Trente-cinq ans après les mythiques concerts du groupe Soft Machine, l’ancien batteur devenu paraplégique (défenestré lors d’une soirée arrosée) sort Comicopera, un album qui fait exploser le concept de genre musical et philosophe sur l’existence. Rien que cela, en seize chansons découpées en trois « acts ». Mais l’auteur est modeste. « Je ne suis ni Haydn ni Verdi. Juste un auteur pop ! » Et lequel ! Un mythe vivant, cité par les plus grands chanteurs folk, appelé par Brian Eno ou Björk. Son disque,Wyatt en parle avec fierté, tout en gardant une humilité bien anglaise. Une bonhomie qui tranche avec la mélancolie ambiante d’un album à l’univers romantique, alliant la poésie du rêve et de l’amour (le magnifique Just as you are, en duo avec Monica Vasconcelos) à la réalité politique (Beautiful War). « La musique évolue, ce sont les paroles qui changent à chaque acte. La première partie s’attache à l’amour et à la perte, la seconde est un regard plus politique sur l’Angleterre. Mais c’est assez déprimant cette partie, bombarder et envahir d’autres pays ne me rend pas heureux. Il me fallait donc finir sur une pointe d’espérance. » Une fin en forme d’apothéose pour l’un des plus grands disques de l’auteur depuis l’incroyable Rock Bottom (1974). Robert Wyatt, les deux roues du fauteuil bien au sol, aime aussi s’évader.A la fin du disque, il chante en italien et en espagnol (Del mondo, Cancion de Julieta), « essentiellement pour (se) la péter ». Et du repli sur soi, l’Anglais communiste découvre l’universalisme : « L’Angleterre est une île trop petite pour moi ! J’aime voyager dans ma tête. C’est peut-être une caractéristique de paraplégique. » Comicopera, Robert Wyatt, Domino. La bonne ADRESSE Kwal, conteur des temps modernes ■ Là où j’habite est le troisième opus de Vincent Loiseau, alias Kwal. Cet Angevin de 27 ans marie les styles, entre hip-hop, slam et chanson française. Cet album est une bonne introduction à son univers, riche de ses voyages et de ses rencontres. Tour à tour drôle et sensible, l’artiste témoigne d’une tendresse particulière pour ses semblables, croisés en bas de chez lui ou à l’autre bout du monde : sans-papiers (Là où j’habite), déracinés (L’exilé), solitaires (Chez Lucien)… Sur des sonorités africaines ou electro-orientales, on fait ainsi un joli bout de route avec ce conteur des temps modernes. Là où j’habite, Kwal, Naïve. F. TONDRE/REA Robert Wyatt, ancien batteur de Soft Machine, sort Comicopera. FONTAINE… JUSQU’À PLUS SOIF Service impeccable et ambiance chaleureuse, tel est le credo de ce « bistrorant ». Un décor croquignolet (tables nappées vichy), des recettes qui ont l’accent de l’amitié et réveillent les têtes fatiguées de fin de semaine. Laissez-vous tenter par les spécialités du Sud-Ouest arrosées de vins de pays : les cochonnailles de Parlan, les fameux œufs en meurette, le confit de canard et pommes persillade ou l’hamburger de foie gras chaud aux figues, D. ZACHARIAS à ne rater sous aucun prétexte. Dur de faire un choix ? Qu’à cela ne tienne, vous pourrez toujours demander conseil car dans cet établissement, on est attentif au client. Comptez 40 € à la carte ; menu à 23 € le midi. Verre de pastis Jean Boyer 5 €, réserve artisanale de la Fontaine de Mars, 15 € la bouteille. Une maison à découvrir. La Fontaine de Mars, 129, rue Saint-Dominique, Paris 7 e (0147054644). Dino, éternel ambassadeur du « cool » ■ Forever Cool est un album collectif qui reprend quelques-uns des plus grands titres de Dean Martin. Le disque offre treize duos virtuels avec le chanteur-comédien membre du célèbre Rat Pack, disparu il y a 12 ans. On y retrouve un casting bigarré, avec la chanteuse soul Joss Stone, l’acteur Kevin Spacey, Robbie Williams ou le grand Charles Aznavour. Le tout swingue et distille joie de vivre et charme « old school ». L’album se referme sur un poignant a cappella inédit du maître (Brahms'Lullaby). Un must pour une soirée cocktail réussie. Forever Cool, Dean Martin, avec Joss Stone, Kevin Spacey, Robbie Williams, Charles Aznavour… éd. EMI. DR ALFIE WYATT Femmes du monde LIVRES ■ Depuis vingt-cinq ans, la photographe franco-américaine Kevin Kling rapporte de ses voyages de formidables portraits des citoyens du monde. Après nous avoir attendris avec ses clichés d’enfants dans son ouvrage Terres d’enfance (2006), elle honore, avec Terres de femmes, celles qui sont « le symbole de la beauté et de l’amour » : les femmes. Thaïlandaises, Indiennes ou Ethiopiennes, la photographe scrute leurs habits traditionnels, leurs rituels mais aussi, pour certaines, la dureté de leur quotidien. De belles rencontres avec « celles que vous ne connaissez pas, dont vous ne croiserez peut-être pas les pas », explique Kevin Kling dans sa préface. Terres de femmes, éd. La Martinière, 45 €. Généalogie de Paris ■ L’atlas de Paris, paru pour la première fois en 1999, bénéficie aujourd’hui d’une nouvelle édition. Cet ouvrage original propose un décryptage de l’urbanisme de la capitale française à travers le prisme de l’histoire. Photos, cartes et textes montrent ainsi comment Paris s’est construit depuis 2000ans. Les auteurs reviennent sur cette sédimentation par le biais d’une promenade dans la capitale qui analyse les origines des quartiers, des rues ou des constructions. L’atlas de Paris, de Danielle Chadych et Dominique Leborgne, Parigramme, 45 €. DR DR
DR Grande soirée « cinéma », ce soir sur Direct 8 20h35 : LA GUERRE DES ROSE Un film de Danny DeVito Avec Michael Douglas et Kathleen Turner Véritable massacre de la vie de couple, grinçant, cynique, haletant et très drôle. Un film culte à ne pas manquer ! 22h30 : CINEMA PARADISO Un film de Giuseppe Tornatore Avec Philippe Noiret, Jacques Perrin Prix du jury au Festival de Cannes 1989. Plein d’émotion et de nostalgie, ce chef-d’œuvre est un hymne au 7 e art. *Direct8 est accessible gratuitement via la TNT (canal 8), le satellite (CanalSat et TPS - canal 38 - CanalSat Horizon, canal 16), le câble (Numéricâble - canal 28), l’ADSL (canal 8), la téléphonie 3G et sur Internet (www.direct8.fr). Chaque soir, à 20h35 des films à voir et à revoir... LA NOUVELLE GRANDE CHAÎNE GÉNÉRALISTE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :