Direct Soir n°218 9 oct 2007
Direct Soir n°218 9 oct 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°218 de 9 oct 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : Jean d'Ormesson oeuvres choisies

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Directsoir N°218/Mardi 9 octobre 2007 10 ÉCONOMIE Smarties Des bonbons très malins On les croque, on les déguste, on les savoure, seul, en famille, ou entre amis, les Smarties rappellent notre enfance et sont complices de nos instants passés. Face aux autres géants de la confiserie, ils ont su s’imposer sur le marché de la friandise au chocolat. TOUT LE MONDE CONNAÎT SMARTIES. Une composition simple, ludique et colorée, saupoudrée d’un zeste de génie marketing répondant aux attentes des consommateurs fait de Smarties une marque incontournable sur le marché de la confiserie chez les enfants, mais aussi les plus grands. De génération en génération, la marque a su séduire en s’appuyant sur une stratégie publicitaire très ciblée. Avec les glaces Smarties, un nouveau marché s’ouvre aujourd’hui pour ces petites friandises multicolores. IL ÉTAIT UNE FOIS C’est en 1937 que les Smarties voient le jour en Grande-Bretagne, un pays dont les habitants ont la réputation d’apprécier les spécialités les plus fantaisistes, quand elles ne sont pas franchement improbables. La recette est d’une grande simplicité : il s’agit de petites pastilles de chocolat, recouvertes d’un enrobage sucré. Deux caractéristiques donnent au Smarties leur identité : ils sont multicolores, et surtout, ils « fondent dans la bouche, pas dans la main ». A l’origine, ces petits bonbons étaient nommés « haricots de chocolat ». Interview du SPÉCIALISTE Des pépites de toutes les couleurs : la magie des Smarties. Ludiques, créatifs, gourmands, deux générations après leur création, les Smarties continuent leur brillante ascension. Un vocable peu porteur pour appâter le chaland. Un an plus tard, le nom change. C’est la naissance de « Smarties », inspiré de l’anglais « smart » qui signifie intelligent, futé. Littéralement, « Smarties » signifie donc « Petits malins ». GOURMANDISE ET LUDISME En 1963, les Smarties débarquent en France et connaissent tout de suite un réel succès. Au travers ce nouveau concept de friandises au chocolat, les enfants, non contents de les déguster, vont s’approprier le produit et créer un univers imaginaire. Grâce à ces petites pastilles de couleurs, les enfants français, comme leurs contemporains anglais, apprennent les couleurs mais également, dit-on, à compter. Le succès commercial DR est immédiat. Les parents sont séduits ; la dimension éducative et ludique est mise en avant. Un argument marketing qui favorisera l’adoption des Smarties dans les foyers pour sa contribution à l’éveil des plus petits. Un argument aussi vertueux qu’astucieux, qui ne saurait occulter la raison principale de l’achat des Smarties : la gourmandise. ÉVOLUTIONS AU FIL DES ANS Clé du succès pendant plusieurs décennies, Smarties a soigné son packaging. Historiquement vendus dans des étuis en carton, les Smarties innovent en 1969 en optant pour le tube rond, fermé par une capsule. Véritable emblème de la marque, il renforce immédiatement son identité enfantine et malicieuse. A l’aube des années 1980, Patrice Chapon – Maître chocolatier QUE PENSEZ-VOUS DES FRIANDISES AU CHOCOLAT SMARTIES ? Ce sont des friandises auxquelles nous avons tous goûté. Elles sont là pour combler un manque de sucre mais n’ont pas de qualités gustatives. QUELLES SONT LES SPÉCIALITÉS PRÉFÉRÉES DE VOS JEUNES CLIENTS ? Les jeunes consommateurs de chocolat ont trois critères de sélections : le sucre, la couleur et la forme. Pour eux, le chocolat est plus un accessoire qu’une confiserie. QUEL TYPE DE CHOCOLAT RECOMMANDEZ-VOUS AUX PALAIS JEUNES ET NON INITIÉS ? Ils cherchent les parfums sucrés, avec un vrai goût, c’est important. Attention aux colorants ! Les parents sont de plus en plus attentifs à ce genre de détails. Les couleurs et le goût, d’accord, mais plus à n’importe quel prix. 3000 Smarties sont mangés chaque minute en France, soit 50 par seconde. Smarties sort le « mini bag », une petite boîte assortie d’un puzzle. En 2005, c’est la révolution culturelle : les tubes cartonnés cylindriques, fermés par un couvercle en plastique, sont remplacés par une forme hexagonale, jugée plus jeune et plus moderne. Le nombre de Smarties contenu dans l’étui reste inchangé. Comme bon nombre de bonbons pour les enfants, les Smarties sont de différentes couleurs.Véritable manteau d’Harlequin, le contenu des boîtes attire l’œil. Cependant, le contrôle de plus en plus étroit des composants alimentaires, tout particulièrement des colorants, a conduit Smarties à adopter des formules très strictes, strictement contrôlées. C’est ainsi que la marque a décidé de ne plus utiliser de colorants artificiels dans leur fabrication. Au grand désespoir des aficionados, les Smarties bleus ont disparu de la boîte, le bleu étant la seule couleur que l’on ne savait pas reproduire à partir PENSEZ-VOUS QUE LES FRIANDISES AU CHOCOLAT POURRONT UN JOUR CONCURRENCER LE MARCHÉ DES VRAIS CHOCOLATS ? Les deux marchés ne sont pas forcément comparables. Ce sont des recettes et des parfums différents et, de ce fait, ce sont aussi deux familles de clients complètement différents. Qui ne sont pas à la recherche du même plaisir ! MAURITIUS/PHOTONONSTOP
www.directsoir.net DR Les nouvelles boîtes de Smarties ont une forme hexagonale. de produits naturels. Mais le drame fut de courte durée. Après plusieurs réclamations de consommateurs, en janvier 2008, la marque décide de réintégrer le bleu dans la boîte grâce à un récent procédé de coloration 100% naturel, à base d’algues. LA SAGA PUBLICITAIRE Les premières publicités télévisées sont apparues dans les années 1970. L’emballage est transformé en bolide géant. Dans les années 1980, les Smarties se lancent dans la mode disco en intégrant les Smarties dans un univers où règnent les flippers et les néons. A l’aube des années 1990, pour élargir son champ d’attaque, Smarties tente une nouvelle stratégie par le biais de la publicité et s’intéresse aux superhéros des dessins animés et aux séries du moment, tels les Pokemon. LES CATÉGORIES DE CHOCOLATS LES PLUS CONSOMMÉES Barres Bonbons de chocolat, bouchées, rochers Source : Syndicat du chocolat (estimation 2006) Cacao en poudre Consciente de l’engouement du jeune public face à ces figurines, la marque, encore une fois, réussit son pari. SMARTIES, LA GLACE Arrivé sur le marché il y a à peu près une dizaine d’années, la glace Smarties a connu un succès immédiat. La marque a tout mis en œuvre pour séduire sa cible avec un format « Puch Up », des recettes fruitées contenant de vrais morceaux de Smarties dans la glace, et de petites pastilles dans le manche tubulaire et transparent de la glace… Des détails astucieux qui font la différence face à la concurrence, et qui surtout, suscitent l’enthousiasme des enfants. Les parents se réjouissent moins : difficile pour eux de passer dans une boulangerie ou dans les rayons réfrigérés d’une grande surface sans se faire tirer la manche par leurs bambins, attirés par les glaces multicolores comme des papillons par la lumière. BENAROCH/SIPA La mode s’inspire des Smarties… A voir cette petite fille dont la robe, les chaussures, le chapeau et le sac en sont recouverts ! Pâtes à tartiner Tablettes M&M’S La recette concurrente ■ M&M’s est la première marque de chocolat en France. M&M’s, ce sont des billes de chocolat colorées qui voient le jour en 1935 grâce à Bruce Morrie et Forrest Mars. Lors d’un voyage en Espagne, ce dernier voit des soldats manger des billes de chocolats enrobés de sucre. Il décide alors de créer sa propre marque et, pour ne pas créer de confusion en imitant les friandises, ils impriment un « M » sur le bonbon. En 1950, la marque est entièrement popularisée grâce à la télévision. En 2006, sortent les premiers M&M’s personnalisable sur mymms.fr. Vous avez désormais la possibilité de choisir vos couleurs et d’imprimer vos messages personnels. A vous de jouer ! DR ■ Ingrédients pour environ 50 biscuits : 5 à 6 boîtes de Smarties• 550 ml de farine 2 ml de poudre à pâte• 250 ml de beurre ramolli 375 ml de cassonade• 10 ml de vanille 2 œufs• sel ■ Préchauffer le four à 190 °C. Dans un bol moyen, fouetter la farine avec la poudre à pâte et le sel. Dans un grand bol, battre le beurre en crème. Incorporer le sucre, la vanille, puis les œufs en battant jusqu’à ce que le tout soit bien mélangé. Incorporer le mélange de farine à la préparation au beurre jusqu’à consistance homogène. Sur des plaques à pâtisserie graissées, déposer des cuillerées à soupe combles (15 ml) de pâte en les espaçant d’environ 5 cm. Poser 5 Smarties sur le dessus de chaque biscuit. Cuire au centre du four de 8 à 9 minutes ■ Dans la famille des billes chocolatées, on retrouve également les Maltesers, inventés en 1936. Ce sont des billes aérées et croustillantes enrobées de chocolat au lait. Maltesers prône la légèreté. ÉCONOMIE 11 ACTEURS DU MARCHÉ CONSOLES Le jeu sur Playstation 2 ■ Tout le monde connaît l’engouement des jeunes enfants pour les jeux vidéo, à commencer par Smarties, qui a créé un jeu à l’effigie de ses friandises. Le jeu, Smarties Meltdown, est sorti sur Playstation2 le 7 avril 2006. Dans Smarties Meltdown, deux méchants sont censés favoriser les caries chez les enfants. De l’autre côté, des sucreries d’apparence peu appétissantes contre des beaux Smarties colorés. Entre eux, le combat s’annonce sanglant ! RECETTE Gâteau aux Smarties Les Smarties se dégustent même en gâteau. ou jusqu’à ce que le bord soit doré. Laisser refroidir 5 minutes puis transférer les biscuits sur une grille pour qu’ils refroidissent complètement. Source : nestle.fr MALTESERS La manière la plus légère d’apprécier le chocolat D’ailleurs, le slogan le plus populaire de la marque : « La manière la plus légère d’apprécier le chocolat ». A l’origine, elle était même connue en tant que « boule d’énergie ». S. DANIELSSON/STUDIOX A. HETHERINGTON/REDUX-REA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :