Direct Soir n°216 5 oct 2007
Direct Soir n°216 5 oct 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°216 de 5 oct 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : Patrick Modiano à la recherche de la jeunesse perdue

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
JV GUISNEL/ICONSPORT JP THOMAS/FEP/PANORAMIC Directsoir N°216/Vendredi 5 octobre 2007 12 SPORTS Cyril Julian est le meilleur joueur du championnat de France de basket depuis deux saisons. Le pivot, natif de Tarbes, règne en maître incontesté sur les parquets de Pro A. Il débute sa carrière en 1992, à 18 ans, à Castres, alors en N4 (quatrième division). La même année, il remporte le championnat d’Europe junior avec l’équipe française, le début d’une belle histoire en sélection nationale. Avec la France, Julian devient vice-champion olympique, en 2000 à Sydney, et finit troisième de l’Euro 2005. Joueur puissant et adroit FORMULE 1 ■ Flavio Briatore (ci-contre), le directeur général de Renault F1, a fait une nouvelle offre à Fernando Alonso, pour qu’il réintègre l’équipe avec laquelle il avait décroché ses deux titres de champion du monde. « J’ai dit à Fernando que dès qu’il serait libéré par McLaren, nous serions ravis de le voir revenir. Ce serait stupide de le nier », a-t-il déclaré dans le quotien sportif italien Gazzetta dello Sport. Une déclaration qui ne doit pas laisser insensible le champion, en délicatesse avec son équipe actuelle. BASKET Le Sluc Nancy Basket accueille samedi soir la nouvelle équipe de Paris-Levallois pour le compte de la seconde journée de Pro A, après une victoire en ouverture à Clermont (80-66). Les Nancéiens veulent le titre et comptent sur leur capitaine Cyril Julian pour les mener enfin vers la plus haute marche du championnat français. Julian, le samouraï des parquets Cette année, Cyril Julian et les Couguars de Nancy visent la finale du championnat de Pro A. P.KOLLER/ICON SPORT Flavio s’intéresse à Fernando W. WEST/AFP BOXE sous le panier, il est un élément incontournable de la sélection. Pourtant, en 2006, Cyril connaît la plus grande déception de sa carrière. Malgré ses 135 sélections et un statut de leader indispensable au sein de l’équipe nationale, le sélectionneur, Claude Bergeaud, décide de se passer de ses services pour le Mondial japonais. Grosse désillusion pour Julian, qui décide de quitter la sélection, après une victoire sur le Brésil lors d’un match de préparation. Une sortie indigne d’un tel joueur, double champion de France avec Pau en 2003 et 2004. A l’image de ces remous, Un seul œil, mais deux poings ■ Anthony Mundine, champion WBA des super-moyens, poursuit sa carrière. Il y a deux mois, après avoir nettoyé une lentille de contact avec sa langue, le boxeur australien a eu une infection qui lui a fait perdre l’usage d’un œil. Le champion compte tout de même affronter le Danois Mikkel Kessler pour le titre unifié de sa catégorie l’an prochain. « Je n’ai pas besoin de deux yeux pour les battre », a déclaré Mundine. XPB/ICONSPORT FORMULE 1 Ralf Schumacher dit adieu à Toyota ■ Ralf Schumacher a annoncé lundi qu’il quitterait l’équipe Toyota à la fin de la saison. « Après trois années chez Toyota, j’ai décidé de relever un nouveau défi », a annoncé le pilote allemand. Il a précisé qu’il ignorait avec quelle écurie il s’engagerait pour la saison 2008. A 32 ans, le frère de Michael Schumacher réalise sa plus mauvaise saison depuis ses débuts en 1997, avec une modeste 14 e place au classement des pilotes. Cyril Julian est un passionné de moto. Il possède une Harley faite sur mesure, qui ne peut être conduite que par de « grands » pilotes. En dessous d’1,85m, s’abstenir : les pieds n’atteindraient pas les commandes. sa carrière actuelle en club est mouvementée. Avec Nancy, où il évolue depuis la saison 2005- 2006, et après une année en Espagne à Valence et à Girone, il dispute et perd deux finales de Pro A. Seuls les deux titres de MVP acquis en 2006 et 2007 estompent quelque peu ces deux défaites. Cette année, Cyril Julian et les Couguars voudront lever la malédiction qui pèse sur l’équipe lorraine et remporter enfin ce titre tant convoité. Avec un premier succès face au Stade Clermontois (80-66), Julian et ses coéquipiers semblent partis au quart de tour. RUGBY Les Fidji demandent du changement ■ Victorieux du Pays de Galles (38-34), les Fidji ont signé une victoire historique samedi dernier. Ils accèdent à un quart de finale d’une Coupe du monde pour la seconde fois de leur histoire. L’entraîneur, Ilie Tabua, a profité de l’engouement médiatique autour de son équipe pour demander une aide à ses puissants voisins, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Il souhaite que les équipes du Pacifique (Samoa, Fidji et Tonga) intègrent l’actuel Tri-Nations et le Super 14. Il assure que de tels changements permettraient à ces équipes de se développer et de devenir plus compétitives. Les excellents résultats des pays du Pacifique devraient plaider en sa faveur. Cedrick Banks, l’arrière du Sluc de Nancy. La malédiction de Nancy ■ Le Sluc de Nancy Basket voit le jour en 1967. C’est dans les années 1990 que le club se structure et se professionnalise. En 1995, le club remporte le championnat de Pro B et accède en Pro A. Equipe moyenne de ce championnat durant dix ans (elle remporte la Coupe Korac en 2002), Nancy obtient son statut de grand club en 2005, lorsque l’équipe accède, pour la première fois de son histoire, en finale des play-off. La défaite conclut malheureusement cette saison exceptionnelle. Elle sera encore présente en 2006 et 2007. Malgré son statut de favori, Nancy ne parvient pas à s’imposer lors de ces deux finales. Certains parlent alors de malédiction, le président Christian Fra préfère parler de malchance. Le Sluc part une nouvelle fois favori de l’édition 2008, avec l’envie de lever la « malédiction des parquets ». COUSSEAU/A.C.O/SIPA AUTO Les 24 H du Mans dans l’espace ■ Cette année, le départ des 24 Heures du Mans sera donné depuis la station orbitale internationale par un drapeau français. Présent au Mans, le spationaute français Jean-Loup Chrétien donnera à son tour le départ. Une initiative pour fêter le centenaire de la collaboration entre les pionniers de l’aviation et l’ancien constructeur automobile sarthois Léon Bollée. P.ALLEE/HOT SPORTS/DPPI
S. BOUE/PRESSE SPORTS T. YAMANAKA/AFP www.directsoir.net TENNIS Virginie Razzano en finale Virginie Razzano. ■ Peu de temps après avoir remporté son premier tournoi, à Guangzhou (Chine), Virginie Razzano brille au tournoi WTA de Tokyo (Japon). Après avoir sorti sa jeune compatriote Camille Pin en quart de finale, elle s’est qualifiée cette nuit pour la finale, en battant l’Italienne Flavia Pennetta. Une victoire en 3 manches (4-6, 7-5, 6-3), qui lui permettra d’affronter l’Américaine Venus Williams, qui s’est débarrassée de la jeune Danoise Caroline Wozniacki (6-3, 7-5). C’est le nombre de titre mondiaux remportés par l’Italienne Valentina Vezzali (fleuret), après son succès aux championnats du monde d’escrime de Saint-Pétersbourg, hier. Elle rejoint le Biélorusse Alexander Romankov (fleuret) et le Russe Stanislav Pozdniakov 5(sabre), dans le club des plus titrés. FOOTBALL Monaco pour se relancer Frédéric Piquionne. ■ L’AS Monaco accueille l’AS Nancy Lorraine ce soir pour le compte de la 10 e journée de Ligue 1. Après un très bon début de saison, les hommes de Ricardo marquent le pas depuis un mois avec trois défaites lors des trois derniers matchs et végètent, dans le ventre mou de la Ligue 1 (8 e). Avec six victoires en huit matchs, l’AS Nancy Lorraine est l’équipe en forme du moment. Seconds de Ligue 1, les hommes de Pablo Correa voudront récupérer la place de leader ravie la semaine dernière par les Lyonnais. Meilleure défense du championnat, Nancy reste une équipe compliquée à battre, mais les joueurs du Rocher pourront compter sur une attaque talentueuse composée des internationaux Piquionne, Koller et Gakpé pour s’imposer à domicile et relancer leur saison. DOPAGE Les aveux de Marion Jones ■ L’athlète américaine Marion Jones, triple championne olympique à Sydney en 2000, a avoué avoir pris des stéroïdes, et plus précisément de la THG, deux ans avant ces Jeux, dans une lettre envoyée à des amis. C’est ce qu’a révélé hier le quotidien américain le Washington Post, à qui l’un des proches de Jones aurait pris le soin de lire cette lettre, sous couvert d’anonymat. L’Américaine, qui n’a pas encore couru cette saison, et qui reste au centre d’affaires de dopage depuis maintenant 2003, devrait comparaître aujourd’hui à New York, pour plaider coupable. A 31 ans, elle risque une peine prison maximale de 5 ans et 250 000 dollars d’amende. RUGBY/QUARTS DE FINALE Les Bleus à la veille du grand rendez-vous Les Bleus sont face à leur destin. Dans un peu plus de 24 heures, soit les Tricolores rentreront chez eux, éliminés prématurément après un Mondial moyen, soit ils écriront une nouvelle page de l’histoire de l’ovalie bleu-blanc-rouge. Perdre face aux All Blacks, qui n’ont peur de rien ni de personne, ne serait pas un affront.Mais cette confrontation difficile, due à un mauvais départ dans la compétition (défaite contre l’Argentine en match d’ouverture) aurait pu être évitée. Quoi qu’il en soit, la bande à Ibanez n’aura pas de question à se poser. Et c’est peut-être la clé du succès. A l’image d’un Vincent Clerc serein et décontracté à la veille de ce défi incroyable, les Bleus devront tout tenter. Pour réussir dans cette mission, qui sera d’ailleurs peut-être son dernier match à la tête du XV de France, Bernard Les Beus devront se montrer solidaires pour espérer battre les All Blacks, demain à Cardiff. SPORTS 13 Battus par l’Argentine lors du match d’ouverture, les Bleus sont obligés de jouer contre les All Blacks, demain à 21h à Cardiff, le quart de finale d’une Coupe du monde organisée par la France… Laporte mise sur le jeu au pied, comme en atteste la titularisation de Damien Traille en numéro 15, puis de Beauxis et Elissalde à l’ouverture. Les statistiques ne plaident pas en faveur des Français : seulement un succès (et un nul) en douze rencontres face aux Blacks sous l’ère Laporte. Demain soir, après le traditionnel haka, les Bleus affronteront les visages d’une équipe formidable et constellée de stars : Carter, McCaw, Collins, Kelleher, Rococoko ou encore Sivivatu, pour ne citer qu’eux. Reste un certain nombre d’interrogations, parmi lesquelles l’efficacité d’une charnière Beauxis-Elissalde peu expérimentée et le choix de Bernard Laporte de sélectionner un certain nombre d’anciens. Demain, les 30 000 Français présents dans le Millenium Stadium de Cardiff et les millions de téléspectateurs attendront des réponses à ces questions. P.OTHONIEL/EYDEA PRESSE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :