Direct Soir n°214 3 oct 2007
Direct Soir n°214 3 oct 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°214 de 3 oct 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : Cécile de France secrets d'une réussite

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir N°214/Mercredi 3 octobre 2007 8 EN COUVERTURE Ce qu’il y a, c’est que, comme je travaille avec de grands réalisateurs, je me dis qu’il y a un risque de devenir trop exigeante. Cécile de France, Le Parisien, septembre 2006 celui de 1956 avec David Niven (oscar du meilleur film), ou même l’adaptation à la télévision de six heures, où le gentleman anglais était interprété par l’Irlandais Pierce Brosnan, elle lui donne l’occasion de se faire connaître outre- Atlantique, en figurant dans un casting qui réunit Arnold Schwarzenegger et Jackie Chan. ÉGÉRIE D’UNE GÉNÉRATION Cécile de France est dès lors une des figures incontournables du renouveau du cinéma français, de cette jeune génération, ni épique, ni marginale, mais qui vit dans un monde où l’optimisme reste la seule arme contre la folie du monde du spectacle. Une partition qu’elle joue en donnant la réplique à Albert Dupontel ou à la grande et regrettée Suzanne Flon, dans Fauteuils d’orchestre de Danièle Thompson (2006), petit bijou sur les désirs et les talents qui se croisent dans le Paris du show-biz. TROIS ACTRICES DE SA GÉNÉRATION D. GUIGNEBOURG/ABACAPRESS Dans L’art (délicat) de la séduction, son premier grand rôle, Cécile de France envoûte Patrick Timsit. MARION COTILLARD En 2005, la jeune comédienne est à l’affiche des Poupées russes (Cédric Klapisch), la suite de L’auberge espagnole. Elle y retrouve Romain Duris, qui cherche l’âme sœur entre un mariage à Saint-Pétersbourg, deux squats chez des copains et trois allers-retours à Londres. Cécile de France est radieuse et assurée comme jamais dans le rôle de la bonne copine qui réussit tout, y compris à se remettre de ses chagrins d’amour. Légèreté et justesse. Le film révèle les deux vertus de ce jeu, qui la distingue parmi les actrices de sa génération et lui vaut son deuxième césar, celui de la meilleure actrice dans un second rôle. Elle succède cette année-là à Monica Bellucci comme maîtresse de cérémonie du 58 e Festival de Cannes et obtient le prix Romy-Schneider du meilleur espoir du cinéma français. En 2007, elle est nominée deux fois pour le césar de la meilleure actrice (pour Fauteuils d’orchestre et Quand j’étais chanteur de ■ Née à Paris en 1975, comme Cécile de France, la jeune actrice obtient la consécration l’an passé pour son interprétation d’Edith Piaf, dans La môme. Découverte par le grand public dans la série des Taxi, elle est distinguée par un césar du meilleur espoir féminin, en 2000, pour Les jolies choses. F. NEBINGER/ABACAPRESS Xavier Giannoli, avec Gérard Depardieu). C’est pour ce dernier film (ainsi que pour Mauvaise foi, de Roschdy Zem) qu’elle obtient en 2007 l’Etoile d’or du premier rôle féminin. PETITS BONHEURS ET GRAND AVENIR Aujourd’hui, à 32 ans, son carnet de tournages ne désemplit pas. Toute jeune maman d’un petit Lino, elle continue à multiplier les nouvelles expériences professionnelles, avec plusieurs films par an. Elle jouera l’an prochain la compagne de Jacques Mesrine (interprété par Vincent Cassel) dans L’ennemi public n°1, de Jean-François Richet. Le rôle d’une « fille très caïd, une sans foi ni loi. Pas du tout une midinette », expliquait-elle récemment à un site canadien. Légèreté, justice et impertinence. La jeune femme veut continuer à surprendre, à apprendre et à ne pas s’ennuyer. Rien ne demande plus d’effort que le naturel. AUDREY TAUTOU ■ Sa carrière reste marquée par le rôle d’Amélie Poulain, qui la propulse directement au rang de star. Elle enchaîne dès lors les premiers rôles (L’auberge espagnole, Pas sur la bouche, Un long dimanche de fiançailles) et tourne avec de nombreux réalisateurs étrangers (Stephen Frears, Amos Kollek, ou encore Ron Howard). BENAINOUS/GAMMA PROD DB/DR DR VU POUR VOUS « Un secret » de Claude Miller ■ Dans son troisième film d’époque, Claude Miller a choisi une équipe de comédiens prestigieux (Cécile de France, Ludivine Sagnier, Julie Depardieu et Patrick Bruel) pour porter sur les écrans le roman autobiographique de Philippe Grimbert. Une œuvre qui retrace l’histoire d’une famille, où les non-dits paralysent hommes et femmes et troublent François, le narrateur, fils de cette famille et héritier du secret. Des années de guerre à nos jours, les allersretours dans le passé permettent de retracer l’histoire de Maxime (Bruel) et Tania (Cécile de France). L’alternance entre le noir et blanc du présent et les couleurs presque glacées du passé permettent peu à peu d’entrevoir le secret qui a transformé l’enfant craintif qu’était François en psychologue. Entre Histoire et petites histoires tragiques, le film est avant tout porté par ses actrices. Ludivine Sagnier montre toute la subtilité d’un jeu encore en gestation à l’époque du long métrage La petite Lili (2003) où Miller la dirigeait déjà. Derrière la fresque familiale et sociale se dessinent les grands thèmes qui font l’identité du réalisateur, qui reconnaît ses ressemblances avec François. Une qualité qui permet de transformer l’essai risqué que représente toujours l’adaptation d’une autobiographie par un autre. LUDIVINE SAGNIER ■ Autre rôle féminin principal d’Un secret, elle a fait ses débuts au cinéma à dix ans dans le film I Want to Go Home, d’Alain Resnais (1989). Elle collabore trois fois avec François Ozon, dont elle est devenue l’une des actrices fétiches. Elle est à l’affiche actuellement de La fille coupée en deux, de Claude Chabrol.
Rl\NQ CONCERT GRATUIT SU LE VIEUX PORT'fl/JOf S ARSEILLE. ; AfETEN SAMEDI B OCTOBRE J 7H VOUS OFfRE UN ACCÈS BACKSTAGE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :