Direct Soir n°200 13 sep 2007
Direct Soir n°200 13 sep 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°200 de 13 sep 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Yann Arthus-Bertrand la passion de la Terre

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Directsoir N°200/Jeudi 13 septembre 2007 16 CULTURE Iggy Pop en concert à la Fête de l’Humanité Demain débute la Fête de l’Humanité, rassemblement aux dimensions politiques et culturelles, qui marque la fin de l’été. Créé en 1930 par le journal communiste L’Humanité, cet événement est une institution qui se veut conviviale. C’est en masse que s’y presse un public varié, sympathisant ou non, fort de 500000 personnes, faisant de « L’Huma » le plus grand festival de France. Sur trois jours, s’y installe une jungle de 500 stands, au détour desquels on peut débattre – comme dans les espaces Marx, ou même dans les sections locales du parti communiste – déguster des plats régionaux, visiter des expositions, des projections de films, des pièces de théâtre, rencontrer des artistes, peintres, photographes, plasticiens, sculpteurs, écrivains… La programmation officielle, sur cinq scènes, propose des têtes d’affiche internationales et des représentants de la nouvelle garde française. Le visiteur pourra écouter le concert du zoulou blanc Johnny Clegg, assister à l’avant-première du film Tout est pardonné de Mia Hansen Love, scander les textes de Grand Corps Malade, chanter les tubes d’Ayo ou de Razorlight, jouer les Bigoudens en fest-noz et des coudes dans un parterre de fans déchaînés de l’iguane Iggy Pop. Fête de l’humanité, du 14 au 16 septembre 2007, Parc départemental de la Courneuve. 15 € les 3 jours. Gratuit pour les moins de 15 ans. Rens. : www.humanite.fr. La bonne ADRESSE AU CŒUR DE L’ATLAS Sir Gardiner en son jardin ■ Un chef d’exception, sir John Eliot Gardiner, accompagné par deux fidèles ensembles, les English Baroque Soloists et le Monteverdi Choir, pour une œuvre dont il sait tirer la quintessence : les cantates de Bach. Ne passez pas à côté de ce manifeste de la musique sacrée, magnifiquement interprété par un spécialiste, qui a l’intégrale des cantates du maître de Weimar durant l’année2000. Dans une enceinte à l’acoustique irréprochable, prenez le temps d’en écouter une petite dizaine, choisie parmi plus de deux cents œuvres. Vendredi 14 et samedi 15septembre, 20 heures, Cité de la Musique, La Villette, Paris 19, Salle des concerts. Tarif : de 27 à 38 €. DR Iggy Pop and The Stooges seront le clou de « l’Huma ». Pas besoin de prendre l’avion pour se rendre à Marrakech. Le Ouarzazate Café vous invite à l’évasion. La lourde porte de l’établissement est semblable à celles des riads. Sam, le patron, a tenu à garder l’authenticité et à recréer l’ambiance chaleureuse du pays. Le lieu est magique. Il est riche de fragrances, de couleurs, d’objets insolites en cuivre. La décoration n’est pas la seule à pouvoir jouir de ce pouvoir de séduction. Dès que vous aurez passé le seuil, les arômes des plats viendront vous chatouiller les narines. Un large choix à la carte ou au menu est proposé, du méchoui traditionnel aux T. BUCKINGHAM MUSIQUE tajines aux effluves subtils. Une jolie danseuse orientale égaye un peu plus votre soirée. Méfiezvous, elle risque de vous emmener pour un déhanché ! Les tarifs ne sont pas excessifs. Ils varient entre 4 et 13 euros pour les entrées et de 10 à 20 euros pour les plats. N’oubliez surtout pas de commander votre thé à la menthe ! Le Ouarzazate Café, 112, rue Louis-Rouquier, 92300 Levallois-Perret (01 47 37 48 76) De 12h à 14h30 et de 18h30 à 23h30, fermé le dimanche et le lundi midi. www.leouarzazate.com Michel Sardou à l’Olympia ■ Sardou a peut-être 60 ans, mais ce n’est pas ce qui l’empêchera de faire une tournée digne d’un jeune homme. Commencée au mois d’avril au Zénith de Paris, elle ne s’achèvera qu’à la mi-décembre à Limoges. Huit mois sur scène, mais pour la dernière fois, a-t-il prévenu. Les fans parisiens ont encore une chance de l’entendre en concert, puisqu’il sera à l’Olympia à partir de demain soir. Tournée de promotion oblige, il y jouera quelques titres de son album Hors format sorti il y a bientôt un an, mais les standards qui ont fait son succès ne manqueront pas à l’appel pour autant. Michel Sardou, jusqu’au 17septembre, à l’Olympia, 28, boulevard des Capucines, Paris 9 (08 92 68 33 68). DR BD Tout est bon dans le Mégaron DR ■ Tous les ressorts de la quête héroïco-fantastique sont là : la princesse entre les griffes d’une méchante secte, le héros beau gosse à qui tout réussit, le roi en bout de course faisant l’objet de moult machinations, etc. Pion et Sapin se délectent des codes du genre tendance jeu de rôle et magie obscure. Ici la princesse Tamina est nymphomane et Jason, le héros, se fait refaire le visage par un géant à tête de cochon qui utilise son temps libre à fréquenter les bibliothèques… Quand Conan le Barbare rencontre les Monty Python, dans un univers à la Thorgal, l’étincelle ne tarde pas à se transformer en un feu de joie. Mégaron, de Mathieu Sapin et Patrick Pion, éd. Dargaud, 13 €. Un Moyen Age débridé DR ■ Deux des plus grands dessinateurs actuels, JoannSfar et Lewis Trondheim font preuve d’une grande fidélité… Ensemble, ils ont sorti une trentaine de titres de la série Donjon, une saga moyenageuse, inspirée du jeu de rôle Donjons et dragons. Stanislas, dessinateur qui a créé avec Trondheim et d’autres la maison d’édition l’Association participe au dernier album en date, Le grand animateur. Un univers toujours aussi unique : le langage cru, les personnages déroutants et le contexte fantastique de cette série constituent un ovni culturel. Le grand animateur, série Donjon Monsters. Stanislas, JoannSfar et Lewis Trondheim, éd. Delcourt.
DR Dimanche soir à 20h35 sur Direct8 M.A.S.H. Réalisé par Robert Altman, avec Donald Sutherland, Elliott Gould, Tom Skerritt Grand prix du Festival de Cannes - 1970 Cette comédie époustouflante, filmée en pleine guerre de Corée, avait fait rire toute l’Amérique avant d’être couronnée à Cannes. Insolence, absurdité des dialogues devenus cultes, M.A.S.H. met en scène trois chirurgiens obsédés par l’alcool et les femmes et qui bousculent la discipline militaire. Acteurs talentueux, scènes anthologiques et répliques mythiques pour une comédie décapante *Direct8 est accessible gratuitement via la TNT (canal 8), le satellite (CanalSat et TPS - canal 38 - CanalSat Horizon, canal 16), le câble (Numéricâble - canal 28), l’ADSL (canal 8), la téléphonie 3G et sur Internet (www.direct8.fr). Chaque soir, à 20h35 des films à voir et à revoir… LA NOUVELLE GRANDE CHAÎNE GÉNÉRALISTE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :