Direct Soir n°20 18 sep 2006
Direct Soir n°20 18 sep 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°20 de 18 sep 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : Nicolas Hulot objectif terre

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir t Lundi 18 septembre 2006 8 ACTU FRANCE EN BREF Retour à Sion Les enfants de Theodor Herzl, le fondateur du mouvement sioniste, seront transférés en Israël demain. Les dépouilles de Paulina et Hans, morts en 1930, reposent actuellement au cimetière israélite de Bordeaux. Un emplacement leur a été réservé au cimetière du mont Herzl, où leur père a été transféré après la création de l’Etat juif. Le lieu accueille également les sépultures d’autres figures historiques, comme Golda Meir ou Yitzakh Rabin. Les époux Mégret devant la justice C’est aujourd’hui que s’est ouvert le procès de Catherine et Bruno Mégret devant le tribunal correctionnel de Marseille. La justice reproche au président du Mouvement national républicain et à son épouse d’avoir utilisé des fonds publics pour financer la candidature de Bruno Mégret à l’investiture présidentielle, en 2002. Son épouse était alors maire de Vitrolles. Le procès, qui s’est ouvert en l’absence de Catherine Mégret, pourrait durer jusqu’à mercredi. Nouveau bureau pour le CFCM Le Conseil français du culte musulman s’est doté dimanche d’un nouveau bureau après 15 mois de paralysie. Dalil Boubakeur, recteur de la mosquée de Paris, a été réélu. Ayant perdu le soutien de l’Union des organisations islamiques de France, MohamedBechari a jeté l’éponge. MAM SUR LE TERRAIN Michèle Alliot-Marie poursuit sa visite de deux jours au Liban. Son but : rappeler l’importance des Casques bleus sur place et l’engagement de la France pour la reconstruction du pays. Le ministre de la Défense a quitté Beyrouth ce matin pour Naqoura, le quartier général de la Finul. Elle estime que l’équipe renforcée comptera 15 000 hommes dans quelques mois. JACQUES CHIRAC/ « Poursuivre l’action et trouver des solutions par le dialogue » Si le président de la République était apparu en retrait en début d’année, amoindri par son état de santé et affaibli sur le plan politique, la crise israélo-libanaise lui a permis de retrouver une certaine crédibilité. Alors que la fin de son mandat approche, il participe pour la dernière fois à l’assemblée générale des Nations unies, qui s’ouvre aujourd’hui à New York, avec en point de mire une rencontre avec son homologue George Bush. Un président en pleine action, voilà l’image qu’aime à se donner Jacques Chirac. C’est ce qu’il a fait ce matin, en direct sur Europe 1, un exercice qu’il n’avait plus accompli depuis avril 2002. A l’ordre du jour, les questions internationales, seul domaine où sa fonction lui octroie la primeur des décisions et des déclarations. Sur ces sujets, de la récente prise de position papale sur l’islam au nucléaire iranien en passant par la crise au Liban, Jacques Chirac est resté fidèle à sa volonté de « trouver des solutions par le dialogue » et d’épuiser si nécessaire toutes les voies diplomatiques. La position particulière de la France vis-à-vis de l’Afrique et du Moyen- Orient justifie selon lui que la France se pose en force de proposition à l’assemblée générale de l’ONU. Mais à l’heure de la rentrée et des candidatures à la présidentielle, le chef de l’Etat est aussi attendu sur les questions intérieures. VIVE LE PATRIMOINE h Les 23 e Journées du Patrimoine, organisées ce week-end, ont une nouvelle fois remporté un succès populaire. Plus de 12 millions de visiteurs ont saisi l’occasion de découvrir les quelque 15 000 sites dont l’accès était proposé au public. C’est le ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres, qui l’a annoncé hier en fin de journée, se félicitant de cette fréquentation « légèrement supérieure » à celle de l’an dernier. En tête des lieux les plus visités, le Sénat et l’Assemblée nationale ont attiré respectivement 27 000 et 21 000 curieux. A Matignon, samedi, les visiteurs ont eu la surprise d’être salués par Dominique de Villepin en personne. France Télévisions proposait des visites de ses plateaux menées par des animateurs du groupe. A Strasbourg, les institutions européennes ont également ouvert leurs portes. ANTONIN MOSER @ PATRICK KOVARIK/AFP PHOTO S’il a vanté les récents succès du gouvernement en matière d’emploi et de croissance, il a vivement conseillé à son équipe de ne pas éviter les sujets importants pour causes électorales : « Nous sommes en retard en France en matière de dialogue social, je propose donc que (...) toute modification du code du travail soit précédée par une concertation avec les organisations syndicales et professionnelles compétentes », précisant que ces dispositions devaient être mises en place avant les élections. Réagissant sur les dossiers en débat au Parlement, il a apporté son soutien au projet de fusion Suez-GDF, « un bon projet, conforme à nos intérêts ». EMPLOI/Ça repart XAVIER FORNEROD h L’économie française a crée 135 400 emplois sur un an. Les derniers chiffres publiés par l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) ont de quoi réjouir le ministre de l’Emploi et de la Cohésion sociale, Jean-Louis Borloo, qui commentait ces chiffres ce matin devant la presse, réunie rue de Grenelle à Paris. Cette amélioration s’inscrit dans le mouvement de reprise amorcé en 2005. « Il faut remonter à 2001 pour observer de telles créations nettes d'emplois sur un an », indique-t-on à l’Unedic (Union nationale pour l’emploi dans l’industrie et le commerce) où les statistiques observées confirment celles de l’Insee. Observées dans le détail, ces nouvelles statistiques méritent d’être précisées. L’influence de l’intérim s’avère en effet particulièrement significative, puisque les emplois de ce type représentent près de 64% des postes pourvus au deuxième trimestre 2006. Les contrats aidés permettent également d’expliquer cette embellie : 400 000 personnes étaient employées sous un régime de ce type à la fin L’exclu Directsoir « Je veux que tout le monde bosse, dans le cadre d’une politique définie par le Premier ministre et assumée par le président de la République. » Jacques Chirac, au micro d’Europe 1 de l’année 2005, selon une étude récente du ministère de l’Emploi (Dares). Quoi qu’il en soit, ces nouveaux chiffres demeurent encourageants, même si la tâche ne devrait laisser aucun répit au gouvernement. Reste maintenant à savoir quel sera le mode de gestion du calendrier politique. L’horizon est désormais celui de mai 2007. Difficile dans ces conditions d’envisager des réformes de long terme, même si cela reste l’objectif affiché par le gouvernement. ELISE BAUDOUIN @ JON FEINGERSH/ZEFA/CORBIS
www.directsoir.net POLITIQUE/Fête de l’Huma : « Rassembler à gauche » Présents : Lang, Fabius et aussi Raphaël et Bénabar. Ilfaut nous rassembler », c’est sur ces mots que Marie-George Buffet a débuté hier le discours de clôture de la Fête de l’Humanité. Un rassemblement « le plus large possible », a-t-elle précisé. Devant 50 000 personnes, la secrétaire nationale du parti communiste a rappelé que le PCF plaidait pour une candidature unitaire de l’extrême gauche : « Je n’accepte pas que la gauche populaire soit cantonnée à un rôle protestataire. Je veux que tous et toutes ensemble nous créions une dynamique débouchant sur une majorité et un gouvernement antilibéral. » Les spectateurs de la fête de l’Humanité sont venus écouter Cali, Raphaël, les Têtes Raides ou encore Bénabar. Mais ils ont aussi pu assister à la campagne de la gauche pour l’élection présidentielle. De la Ligue communiste révolutionnaire au parti socialiste, tous les partis étaient représentés à La Courneuve ce week-end. Et le rassemblement n’était pas l’apanage de la secrétaire nationale du parti communiste français. Les présidentiables socialistes en campagne dans les allées de la fête de l’Huma portaient le même étendard. Laurent Fabius a été accueilli dimanche à La Courneuve avec plus de chaleur que l’an passé, lorsque son passage s’était soldé par un jet d’œuf. Il s’est présenté à Marie-George Buffet comme « porteur d’un message : c’est qu’il faut rassembler la gauche pour réussir à changer la France. » La veille, à Lens, l’ancien Premier ministre s’était déjà fait l’avocat du rassemblement de la gauche alors qu’il passait son « grand oral » de présidentiable du PS. Jack Lang est allé plus loin en se déclarant « optimiste » sur les chances de la gauche en 2007 « parce qu’il y a une volonté populaire à la base, profonde, de rassemblement ». Car s’il est venu « d’abord pour le plaisir », Jack Lang n’oublie pas que la Fête de l’Huma est une tribune essentielle pour sa campagne. Lui aussi est revenu sur le débat entre les cadres du PS, samedi, où les querelles de candidats à l’investiture PS ont été mises de côté : « l’important était de montrer qu’on pouvait se parler entre adultes, se respecter les uns les autres. Ensuite, les militants feront leur choix en âme et conscience. » D’autres socialistes sont venus avec un message d’unité pour leurs camarades communistes. Henri Emmanuelli a ainsi appelé les formations de gauche à « s’asseoir autour C’estdit De la LCR au PS, tous les partis de gauche étaient là. « On essaie d’interpeller les esprits et non les pieds, c’est pour cela qu’on ne distribue pas des tongs. » Razzye Hammadi, président du Mouvement des jeunes socialistes sur Direct8 « Celui qui voudra faire cavalier seul n’aura plus de cheval. » François Hollande, sur France 2. d’une table » pour discuter d’un programme commun pour la présidentielle. Le premier secrétaire du PS, François Hollande, avait cadré ses troupes et espère les réunir autour d’un « contrat de gouvernement ». La grande absente de la parade était Ségolène Royal, en déplacement à Madrid où elle a rejoint les socialistes espagnols. Mais s’ils se sont retrouvés ensemble entre les concerts, le rassemblement de la gauche en 2007 ne se fera pas à n’importe quelle condition. Ainsi, le porte-parole de la LCR, Alain Krivine, a indiqué qu’il était « pour l’unité la plus large dans la lutte ». Mais son parti n’est pas prêt à signer « un quelconque accord parlementaire, gouvernemental, avec la direction du PS ». Le leader historique de la formation trotskiste a affirmé que le programme socialiste était « un programme libéral, de A à Z ». Plus défaitiste, Patrice Cohen-Seat, membre du comité exécutif du PCF, s’est déclaré « pas très optimiste sur la victoire de la gauche l’an prochain ». D’après lui, les Français ont « un véritable soupçon sur la capacité de la gauche à faire mieux que la droite sur les grands dossiers ». Alors, si le temps du rassemblement politique n’est encore qu’un projet pour la gauche, la musique a réussi à réunir 500 000 personnes pour faire la fête. ALEXANDRE GIRAUD « De tous ceux qui sont montés à la tribune samedi (à Lens), tous peuvent perdre et tous peuvent gagner. » Lionel Jospin sur RTL « Il faut faire barrage à Nicolas Sarkozy, ce petit Bush français. » Les concerts de la Fête de l’Huma ont attiré 500 000 personnes. Marie-George Buffet, à la Fête de l’Humanité @ DSOIR CRÉDIT PHOTO @ SIMON ISABELLE/SIPA FRANCE BIENNALE DE LA DANSE Le défilé s’invite dans les rues de Lyon h Cette année, la danse est résolument urbaine. Forte d’une popularité qui ne se dément pas depuis 1984, la Biennale de la danse lyonnaise – qui bat son plein depuis une semaine – s’est poursuivie hier par le grand défilé des participants dans les rues de la capitale des Gaules, sous le thème « Le monde des villes, les villes du monde ». Plus de 3 000 danseurs, amateurs comme professionnels, représentant vingt-deux compagnies de la région Rhône-Alpes, ont battu le pavé toute l’après-midi, sous les yeux des 200 000 spectateurs. Une cohorte festive, mais qui n’hésite pas à aborder des sujets de société, loin des paillettes des traditionnels carnavals. Les artistes se sont inspirés de la cité moderne et de toutes ses contradictions, évoquant tour à tour le stress, l’oppression mais aussi le métissage des grandes capitales. Vingt-neuf d’entres elles (New York, Tokyo, Sydney, Dakar, Madrid…) sont d’ailleurs invitées à Lyon, pour un total de 156 représentations et 600 artistes. La 12 e Biennale de la danse, jusqu’au 30 septembre, à Lyon. XAVIER FORNEROD Dans les KIOSQUES Elle spécial shopping est disponible depuis ce matin. En couverture, Isabelle Adjani, photograhiée par Sylvie Lancrenon. L’actrice qui incarne Marie Stuart sur les planches du Théâtre Marigny se livre… en toute discrétion. @ J-P KSIAZEK/AFP Directsoir t Lundi 18 septembre 2006 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :