Direct Soir n°20 18 sep 2006
Direct Soir n°20 18 sep 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°20 de 18 sep 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : Nicolas Hulot objectif terre

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Directsoir t Lundi 18 septembre 2006 6 ACTU FRANCE « L’homme scie la branche qui le relie à la nature ». Depuis vingt ans, avec « Ushuaïa », Nicolas Hulot nous rappelle sans cesse notre penchant à l’autodestruction. Le message suffit-il à constituer un programme présidentiel ? Il le croit, les Français aussi ? Séquence frisson. L’animateuraventurier le plus populaire de la télévision n’a plus besoin de nager au milieu des requins revêtu d’un scaphandre pour faire frémir les défenseurs de la nature. Depuis quelques semaines, la possible candidature à la présidentielle de Nicolas Hulot a de quoi inquiéter les professionnels de l’écologie. Un sondage CSA/Le Nouvel Observateur le place très loin devant les Voynet, Bové ou autre Lepage. 82% des Français lui accordent leur pleine confiance pour défendre l’environnement. 46% souhaitent le voir candidat. Il réunirait même 7% des intentions de vote (autant que François Bayrou) : c’est beaucoup plus que les scores annoncés des Verts, de Lutte Ouvrière, ou de la LCR. Ce qui fait la force de Nicolas Hulot, c’est sa sincérité. Jamais Monsieur Ushuaïa n’a utilisé son aura médiatique à des fins politiques. D’autres l’y ont pourtant encouragé. Nicolas Sarkozy le tutoie. Les éléphants du PS pensent à lui pour un poste ministériel. Quant à Jacques Chirac, à côté duquel il s’est longtemps affiché, il lui a proposé plusieurs fois le portefeuille de l’Environnement.Adosser une charte de l’environnement à la Constitution, c’était d’ailleurs son idée. Nicolas Hulot s’est toujours refusé à diluer son message de sauvegarde de la planète dans les scories politiciennes. Invité d’honneur de l’université d’été des Verts à Coutances, il accorde un crédit très relatif au clivage gauche-droite et aux luttes partisanes. Il n’hésite pas non plus à s’indigner de la présence dans la salle de militants écolos favorables au Hezbollah. Nul ne connaît mieux que lui la planète et ses DESSONS ERIC/JDD/GAMMA POLITIQUE/Ségo, Sarko... Hulot ? derniers sanctuaires. Mais l’infatigable voyageur revient toujours au pays qui l’a vu naître. Résidant en Bretagne et en Corse, à 51 ans, il mènera campagne à Paris, pour lui ou pour un autre. L’heure lui paraît trop grave pour éviter le jeu démocratique. La pédagogie a vécu. Il ne suffit plus d’alerter les hommes sur l’effet de serre, le réchauffement climatique, la fonte des glaciers, la disparition des espèces ou la pollution des mers. Il est temps de mettre en œuvre des mesures concrètes : une économie moins libérale et davantage planifiée, une réduction des flux énergétiques, une fiscalité mondiale dédiée Trois engagements pour vaincre Depuis 1987, Nicolas Hulot nous fait découvrir les derniers paradis perdus de la planète. L’émission Ushuaïa réunit en moyenne 7 millions de téléspectateurs. Le télé-aventurier devient le porte-parole préféré des Français pour la sauvegarde de la nature. Dès 1998, la chaîne lui donne carte blanche pour réaliser un magazine aux dimensions de son combat. Quatre fois par an, Ushuaïa Nature explore en profondeur tous les continents. PASCUCCI/TF1/SIPA Ushuaïa Nicolas Hulot voit loin. AFP La fondation à l’environnement. En novembre, il consignera toutes ses propositions dans un livre, en accord avec les experts scientifiques de sa fondation. Cet ouvrage sera la tentative de la dernière chance. Si les élus n’entendent pas son « pacte écologique », il décidera alors à son tour de descendre dans l’arène. Car la clef de sa démarche est bien celle-ci : seuls les chercheurs peuvent apporter des réponses à la mutation scientifique nécessaire à la préservation de notre environnement. L’entrée en politique de Nicolas Hulot, une simple question de survie. Son engagement pour la nature ne s’arrête pas au petit écran. En 1990, il crée la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme. Son but : développer l’éducation à l’environnement. La fondation s’attache à modifier les comportements de chacun pour préserver la planète. Ses actions s’appuient sur un Comité de veille écologique, composé de trente scientifiques de renom (climatologues, économistes, toxicologues, experts de la mer…). EN COUV. BORIS EHRGOTT DAVID ADEMAS/AFP C’est dit « Si rien ne bouge d’ici à novembre, tout est possible. Etre candidat à la présidence n’est pas ma vocation ni mon fantasme. Mais si la seule solution est de franchir la ligne rouge, je ne l’exclus pas ». L’union écolo La photo est rare chez les écologistes. Jamais les défenseurs de la nature n’ont paru aussi unis. Nicolas Hulot et Corinne Lepage étaient les invités d’honneur de l’université d’été des Verts, à Coutances, fin août dernier. Quand les écolos ne parlent que d’écologie, le sourire n’est plus une façade.
P.F COMOBIER/AFP www.directsoir.net ECOLO ATTITUDE/Tous à vos vélos ! h Les transports sont responsables de 27% des émissions de gaz à effet de serre produites en France. Forte de ce constat, la Semaine européenne de la mobilité se met en place avec pour thème majeur « le changement climatique ». Vélo, rollers, covoiturage ou autopartage, changez votre mode de Un couloir de bus à Paris. transport et adoptez l’écolo attitude. D’autant que 40% de nos déplacements sont inférieurs à deux kilomètres… « La meilleure énergie, c’est la vôtre ! », proclame le ministère de l’Ecologie et du Développement durable. C’est à chacun d’entre nous de prendre soin de notre planète. www.bougezautrement.gouv.fr CAROLINE ITHURBIDE CANCEROPÔLE/Toulouse revit h Les travaux du futur Canceropôle ont officiellement débuté à Toulouse, sur le site de l’ancienne usine AZF, ravagée le 21 septembre 2001 par une explosion qui avait fait 30 morts. Le lancement du chantier, vendredi dernier, est symbolique, à quelques jours du 5 e anniversaire de la catastrophe. Une manière de souligner la volonté de se tourner vers l’avenir. Le Canceropôle devant devenir « le plus grand lieu de lutte contre le cancer en Europe ». Plus d’infos sur www.grandtoulouse.org ANTONIN MOSER Robert Badinter en 1981. V. HACHE/AFP D. FAGET/AFP SOCIÉTÉ/Il y a 25 ans, la France abolissait la peine de mort h Le 18 septembre 1981, les députés réunis dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale abolissent la peine de mort par une large majorité. Douze jours plus tard, le 30 septembre, les sénateurs entérinent le projet de loi. L’événement est vécu comme une révolution alors qu’une large partie de l’opinion se déclare toujours pour son maintien. C’est Robert Badinter, alors garde des Sceaux, qui porte le projet sans faiblir, appliquant ainsi l’une des 110 propositions de François Mitterrand devenu président de la République. Alors que l’on s’apprête à commémorer les 25 ans de l’abolition de la peine de mort en France, les 13 et 14 septembre derniers, un sondage TNS-Sofres indiquait que 42% des Français restaient favorables au rétablissement de la peine capitale, 52% se déclarant opposés et 6% sans opinion. Le lendemain de ce sondage, Pascal Clément, actuel ministre de la Justice, se félicitait pour sa part du changement des mentalités. « L’évolution des esprits a été formidable. Il y a 25 ans, il y avait à peu près 75% des Français qui étaient pour la peine de mort et aujourd’hui, on a symétriquement la proportion inverse. » ELISE BAUDOUIN MÉTÉO/Que d’eau, que d’eau ! h Le nord-est du pays a subi cette nuit et ce matin de fortes précipitations. Météo France avait émis un bulletin de vigilance orange (niveau 3 sur une échelle de 4) valable pour 9 départements : Meuse, Moselle, Meurthe-et-Moselle, Vosges, Bas-Rhin, Haut-Rhin, Doubs, Haute-Saône et Territoire de Belfort. En début de journée, l’alerte a été LES SITES À CONSULTER ★★★★ ★★★ ★ ★★ Jusqu’à 20 cm de pluie www.meteofrance.fr www.lachainemeteo.com www.meteoconsult.fr www.meteoa10jours.com levée dans cinq de ces départements, mais maintenue jusqu’à midi pour la Meurthe-et-Moselle, la Moselle, le Bas-Rhin et les Vosges. Dans l’extrême nord-est, on a relevé des cumuls de précipitations compris entre 140 et 170 mm. On a même atteint 20 cm de pluie localement. A. M. FRANCE JOSEPH STIGLITZ UN PRIX NOBEL A PARIS Conseiller économique de Bill Clinton entre 1994 et 1997, viceprésident de la Banque mondiale de 1998 à 2001, prix Nobel d’économie en 2001, Joseph Stiglitz était sur le plateau de Direct Matin pour présenter son dernier ouvrage. Un autre monde, contre le fanatisme du marché (éd. Fayard) propose une autre gestion de la mondialisation. Extraits. h « Un autre monde est possible, mais trop souvent les décisions politiques sont précipitées. Il faut une gouvernance mondiale qui prenne le temps de réfléchir à la situation dans chaque pays. La troisième voie n’existe pas. Il y a une multitude de troisièmes voies. » h « Les Etats-Unis ont beaucoup de responsabilité dans l’échec de la mondialisation. A l’époque de Bill Clinton, nous pensions déjà que les choses allaient mal. Mais depuis l’arrivée de George Bush à la Maison-Blanche, la situation est devenue vraiment désastreuse. » h « Un mot sur la privatisation de GDF-Suez : quand on regarde Gaz de France, on constate qu’aucune entreprise privée n’est gérée de manière aussi stable et efficace que votre entreprise publique. Aux Etats-Unis, nous avons une expression qui dit : « si ce n’est pas cassé, à quoi bon réparer ? » Personne ne comprend votre obstination à privatiser un système qui marche. » J. XIAMOMINGEYEPRESS Directsoir t Lundi 18 septembre 2006 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :