Direct Soir n°2 7 jun 2006
Direct Soir n°2 7 jun 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de 7 jun 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (285 x 380) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 8,3 Mo

  • Dans ce numéro : Chirac dans le chaudron du foot

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Directsoir t Mercredi 7 juin 2006 4 EN EXCLUSIVITÉ INTERVIEW D’ARLETTE LAGUILLER La lutte finale 2007 sera sa « der des ders ». C’est sous un soleil quasi estival que la porte-parole historique de Lutte ouvrière, Arlette Laguiller, est apparue dimanche, souriante, détendue et décidée à battre le fer pour la sixième et dernière fois, en 2007. En exclusivité pour Direct Soir, elle répond aux questions d’Elisabeth Tordjman. Qui finance cette grande kermesse ? Les militants, au prix de quinze euros l’entrée. Ce qui est important, c’est que ça rapporte. Votre modèle en 1971, la fête de l’Huma ? On ne voulait pas copier son côté commercial. On n’est pas là pour accrocher les gens ! Votre plus belle fête ? En 1993, quand Léo Ferré est venu chanter, un ou deux mois avant sa disparition. Les présidentielles de 2007, une façon de finir en beauté ? Je n’ai pas l’intention de finir. L’année prochaine, je serai encore là et, sous le coup de la présidentielle, en train de préparer les législatives. On a élu un vieux en Repères 2002 ! Qu’attendez-vous de 2007 ? Mon meilleur score, c’était en 2002 avec 5,72% des voix. Là, j’espère faire mieux. Un conseil à celui ou celle qui prendra votre relève ? La partie la plus dure dans ce métier de porte-parole est d’avoir affaire aux médias. Alors je lui dirai : « Ne te laisse pas paralyser par la caméra, imagine que tu parles devant des grévistes ». Entre vos premiers discours de 1974 et ceux d’aujourd’hui, qu’est-ce qui a changé ? La situation. On sortait de 1968, il y avait l’espoir. Aujourd’hui, il y a de la résignation et de la colère rentrée. « Travailleurs, travailleuses », c’est votre marque de fabrique ? Vous n’allez pas me refaire. Ma fierté de ces deux mots, c’est depuis trente-deux ans de n’avoir pas nié l’existence de la classe ouvrière. Quand on voit comment les cadres sont traités dans certaines entreprises, ce n’est pas mieux que les travailleurs sur chaîne. AFP Vous a-t-il fallu du courage, en 1974, pour être la première candidate à une élection présidentielle ? De l’inconscience. Quand je me suis présentée, ça a tellement surpris qu’une femme ose qu’ils en sont restés bouche bée, sauf quelques imbéciles du genre le général Bigeard. Votre réaction sur la candidature possible de Ségolène Royal ? Pas de commentaire, car elle n’est pas différente des autres candidats du PS. Je ne ressens pas une sympathie féministe pour elle. Son admiration pour Tony Blair n’est pas la mienne. Ses dernières déclarations en matière de délinquance des jeunes sont indignes de quelqu’un qui se dit socialiste. La prison ou la maison de correction, ce n’est pas un choix. Le choix, c’est apprendre à ces jeunes à vivre en société. Ça s’agite beaucoup à l’UMP et au PS ? Le problème remonte à 2002. On a menti à l’époque en faisant croire aux gens que Le Pen pouvait gagner. Je ne pardonne pas au PC et au PS d’avoir poussé à voter Chirac. Tout le monde a marché dans cette escroquerie, sauf Lutte ouvrière. 1974 2001 2005 Propos recueillis par Elisabeth Tordjman LUYSSEN JEAN-LUC/GAMMA Olivier Besancenot, camarade ou rival ? Ce n’est pas un adversaire. Quant à une candidature d’union avec le PC et la LCR, ce serait un renoncement au profit du PS et on ne mange pas de ce pain-là. Une page est-elle en train de se tourner avec la génération Sarkozy-Royal ? On a tout de même élu un vieux en 2002. Ce sont les idées qui doivent être jeunes. Comme dit Brassens : « Quand on est con, on est con », le temps ne fait rien à l’affaire. Regardez Lang et Kouchner, qui ont mon âge et qui sont très populaires. Prête pour la Coupe du monde ? Je ne suis pas foot et je suis écœurée par tout ce fric et l’affaire du bordel géant. REUTERS/ERIC GAILLARD JEAN-PIERRE MULLER/AFP
Assurance Vie Nuances 3D Taux exceptionnel garanti en 2006* Vous pouvez être content de vos vacances. UM formule- Al>ril• un vensement lnltl1l de 30 € minimum. vous glrez 110tre conuat Nuenc.s 3D Ill votra rythme en lrffectuant da versements lib ra ou programmfls. UM formule Mll'ftl•un. Vous po ! M&Z choisir peml 3 modls dl gestfon (libre. d616gu6e ou mixte). A vous de d6clder celui qui CO<'*'fMl'ld le Milwo:•-objectifs. CAISSE D'EI"ARGNE Uflle formule..,• Wc N-30,\lOUS 1*16fldez du c:lHh f ! ICII prMI6gl6 dll'a ! IIU,. - Pour en sawoir plut, fllfloontnlz'WOtrl Ccnteiller CaioM d'Epargnt'ou c:onne<.tez-wus -caisse• 1 g1111.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :