Direct Soir n°198 11 sep 2007
Direct Soir n°198 11 sep 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°198 de 11 sep 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : Elton John ce soir au Zénith

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Directsoir N°198/Mardi 11 septembre 2007 6 EN COUVERTURE COMBIEN SONT-ILS, AUJOURD’HUI, À AFFICHER CE PARCOURS, CETTE LONGÉVITÉ ? TRÈS PEU, FINALEMENT. ELTON JOHN N’A JAMAIS QUITTÉ LES HIT-PARADES DEPUIS LES ANNÉES 1970. CE QUI LE CLASSE DANS LA CATÉGORIE DES SUPERSTARS. CE SOIR, IL SERA À PARIS, SUR LA SCÈNE DU ZÉNITH. Sir Elton John Star de la planète pop A. BENAINOUS/GAMMA
D. W. CERNY/REUTERS www.directsoir.net Elvis Presley a dominé les années 1950, les Beatles les années 1960. Elton John ne serait-il pas le symbole pop depuis les années 1970 ? Pour les fans qui se presseront ce soir au Zénith, pour le concert unique de la star, c’est une évidence ! Elton John incarne la pop, sa notoriété n’a subi aucune altération depuis ses débuts, bien au contraire. Quelles que soient ses erreurs de parcours, Elton John fédère un public toujours plus important. Il suffit pour s’en convaincre de regarder le nombre d’albums qu’il écoule et la taille des salles qu’il remplit. « Captain Fantastic » comme le surnomment certains, est véritablement une superstar. MILLIONNAIRE Depuis 40 ans, Elton John cumule succès commerciaux et crédibilité artistique. Deux registres dans lesquels il a toujours fait forte impression. En 1971, seulement deux ans après ses débuts, il produit quatre albums. De 1973 à 1976, un morceau d’Elton John se classe chaque semaine dans le top 40 américain des ventes de singles. Le chanteur, qui a fêté ses soixante ans en mars, a vendu plus de 250 millions d’albums et en a composé 44 dans sa carrière. Sept d’entre eux se placent en tête des hit-parades américains. Enfin, dix ans après, Candle in the Wind version 1997, dédiée à sa défunte amie la princesse Diana, est toujours le titre le mieux vendu de tous les temps, avec 33 millions d’unités achetées. Depuis mars 2007, la totalité de son catalogue – environ 500 titres – est téléchargeable légalement. UN AMI DE 40 ANS Bernie Taupin, son parolier, est depuis le début associé au succès d’Elton John. Le duo détient une recette qui ne se démode pas. Qu’en pense Anthony De Curtis, critique musical et auteur d’un ouvrage référence en la matière, The Rolling Stone Illustrated History of Rock’n Roll ? Il est peu élogieux et c’est un euphémisme. Le binôme est qualifié de « manufacture à tubes », dont le succès repose sur l’incroyable propension d’Elton John à composer des mélodies immédiatement mémorisables. En clair, trop commerciales pour être honnêtes. Bernie et Elton ne coupent pas au procès auquel les Beatles ont échappé. Qu’importe ! D’autres, nombreux, aiment et continuent d’aimer les chansons d’Elton John. SANS LIMITES Unique, fou, extravagant, hors du commun, magique… autant de qualificatifs pour The Red Piano Europe Tour. Mais le spectacle, programmé en France le 29 mai, n’a pas eu lieu. Pourquoi ? Selon ses agents, cette décision « très difficile » a été prise en raison d’un désaccord avec le promoteur de la tournée, qui s’est avéré « incapable de garantir » la tenue des rendez-vous prévus, indique un communiqué sur le site Internet officiel de la star (http://web.eltonjohn.com). Une douche froide pour les fans ! Un nombre conséquent des désenchantés du Red Piano Europe Tour seront ce soir au Zénith. Même si on ne s’attend pas à la même démesure, on espère que la magie sera au rendez-vous. La minitournée Red Piano se voulait une réplique d’un spectacle créé par l’artiste en février 2004 à Las Vegas, pour célébrer EN COUVERTURE 7 Elton John est un chanteur pop qui a tout de la rock star : les excès, les frasques, la démesure. Grâce à son talent, il aligne les millions d’albums et de dollars et il se mobilise pour lutter contre le sida et faire reculer l’homophobie. Ce soir, il se produit dans un Zénith de Paris complet, pour un concert exceptionnel. Il a créé la bandeson de la vie de millions « de personnes » En 40 ans de carrière, Elton John a vendu plus de 250 millions d’albums. à la fois son 60 e anniversaire et ses 40 ans de carrière. PAS DE DEMI-MESURE Sir Elton John… Qu’on l’aime ou non, c’est avec autant de passion. Les avis sont tranchés, mais quoi de plus normal à propos de quelqu’un qui luimême n’est pas consensuel. Il suffit d’aller faire un tour sur la Toile. Au hasard, en tête de chapitre d’un forum d’internautes, le sujet du jour est sans ambiguïté : « Une autre raison de ne pas aimer Elton John. » Début juillet, dans le quotidien anglais The Sun, le chanteur pop s’en est vertement pris au Web. « L’Internet fait que les gens ne sortent plus pour se rencontrer entre eux, et pour créer des choses. Au lieu de ça, ils restent assis chez eux à faire leurs propres enregistrements, ce qui peut être bien parfois, mais cela ne favorise pas une vision artistique à long terme. » Et de poursuivre : « Je veux dire, sortez, communiquez. Sortez dans la rue, marchez et protestez au lieu de rester assis chez vous à tenir un blog ! » Autant de détracteurs, autant d’admirateurs. Sur le site francophone Après avoir été longtemps égocentrique, coléreux, malheureux, je me sens enfin bien dans ma peau et prêt à partager. www.eltonjohn.ch, Elton John a, comme l’écrit un de ses fans, à coup de mélodies entêtantes, créé le « soundtrack, la bande-son de la vie de millions de personnes ». « Tiens, cette chanson est celle de mes premières vacances sans les parents ! » Ou : « C’est l’année de notre rencontre, la naissance de notre enfant… » BILLY, C’EST LUI La musique a toujours fait partie de sa vie, quelques notes et un piano en guise d’exutoire. A l’âge de 3 ans, Reginald Kenneth Dwight – son vrai nom – joue déjà très convenablement du piano. A 11 ans, il décroche une bourse pour suivre l’enseignement de la très select Royal Academy de Londres. Bertrand Meyer-Stabley, l’auteur de la biographie Sir Elton John (éd. Payot), déclare : « La musique a très vite constitué son refuge face aux tensions familiales et au divorce de ses parents ». En juin 2004, Elton John fait une émouvante confidence. Il lance à Londres la comédie musicale Billy Elliot, inspirée du film. On comprend mieux alors ce qu’il déclarait à l’époque au magazine Têtu. Elton John confiait se reconnaître dans l’his- A. PARADISE/POTP AGENCY



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :