Direct Soir n°197 10 sep 2007
Direct Soir n°197 10 sep 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°197 de 10 sep 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Mahmoud Abbas batir la paix au Proche-Orient

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Directsoir N°197/Lundi 10 septembre 2007 10 ECONOMIE Le « Petit Larousse illustré » Le secret des mots Depuis 1856, le dictionnaire de Pierre Larousse instruit tous les curieux de la langue française. Un monument, qui n’oublie pas de suivre l’évolution de la société. Chaque année, de nouvelles définitions sont ajoutées pour enrichir l’ouvrage. A L’HEURE DE LA RENTRÉE DES CLAS- SES, c’est au tour d’un autre « petit » de faire sa sortie sur les étales des librairies. Quel est ce « petit » ? On le feuillette avec intérêt, on tente, plein de bonne volonté, de le mémoriser, puis on le relit avec une nouvelle curiosité. Il s’agit du Petit Larousse illustré, qui a marqué des générations de Français et de francophones. A l’origine de cet ouvrage, un homme : Pierre Larousse. Né en 1817 d’un père charron-forgeron et d’une mère aubergiste, ce jeune instituteur ne semble pas s’accommoder du système éducatif, qu’il juge trop archaïque. Il quitte l’école et son Toucy natal, pour s’installer à Paris, d’où il se façonnera une réputation d’autodidacte. De 1848 à 1951, il est répétiteur dans un internat privé, à l’Institut Jauffret. Pendant ces quelques années, Pierre Larousse prépare son premier ouvrage, La lexicologie des études primaires, cours Interview d’un amoureux des mots Le fondateur, Pierre Larousse. P.HOUNSFIELD/GAMMA De 1905… 1938 1954 1957 1960 1973 1981 1989 2000 2005 2006 Instruire tout le monde sur toutes choses. Pierre Larousse … à 2008.complet de langue française, avec l’aide de Suzanne Caubel – sa compagne, qu’il n’épousera que trois ans avant sa mort, en 1872 – chargée de la relecture et de la correction. Publié en 1849, ce livre destiné aux enfants est dédié à l’apprentissage de l’orthographe et à l’art de s’exprimer correctement. L’AVENTURE DU DICTIONNAIRE Pierre Larousse se lie d’amitié avec Augustin Boyer, un instituteur qui, comme lui, a quitté l’enseignement. Ils s’associent et fondent la Librairie Larousse et Boyer en 1852. Pierre Larousse multiplie alors les publications, toutes des succès. En 1856, paraît le Nouveau dictionnaire de la langue française, l’ancêtre du Petit Larousse. Mais pour l’Icaunais – originaire de l’Yonne –, un autre projet était déjà sous-jacent : celui d’écrire une encyclopédie dans laquelle on trouverait « chacune à son ordre alphabétique, toutes les connaissances qui enrichissent aujourd’hui l’esprit humain ». A l’époque, une grande majorité de la population est analphabète ; le souhait de Pierre Larousse est « d’instruire tout le monde sur toutes choses ». Son vœu se concrétise en 1863, avec la parution du premier fascicule du Grand dictionnaire universel du XIX e siècle, qui atteint 20700 pages en 1876. C’est aussi à cette date qu’Emile Reiber dessine le premier logo de la société. L’architecte et décorateur français choisit le pissenlit, pour ses graines qui se dispersent au vent, et ajoute à son illustration la devise « Je sème à tout vent ». LA « SEMEUSE » DE SAVOIR Décédé un an auparavant, en 1875, d’une attaque cérébrale à l’âge de 57 ans, Pierre Larousse n’aura pas pu voir ce dessin. N’ayant pas eu d’enfant, c’est son neveu Jules Hollier qui continuera son œuvre. En 1890, le peintre Eugène Grasset transforme le logo. Sur une idée de George Moreau, un autre fondateur du Larousse, l’illustrateur réalise la première et bientôt célèbre « semeuse », qui souffle sur un brin de pissenlit. Au fil du temps, elle subira des Bernard Pivot, écrivain et animateur d’émissions littéraires. QUE REPRÉSENTE POUR VOUS LE DICTIONNAIRE ? Pour moi, c’est le livre le plus important. Il ne se passe pas un jour où je ne le consulte pas. Chez moi, il y a deux endroits où j’écris, et dans les deux il y a un dictionnaire. J’en ai toujours un à portée de main, c’est une règle de vie qui remonte au lycée. Il n’y a rien de plus facile que d’ouvrir un dictionnaire. C’est toujours un émerveillement d’apprendre de nouveaux mots, de les oublier mais aussi de les retrouver, comme souvent des amis qu’on oublie et qu’on est content de retrouver. EST-CE UNE BONNE CHOSE D’INTÉGRER CHAQUE ANNÉE DES MOTS NOUVEAUX DANS LE DICTIONNAIRE ? Oui, il faut qu’il y en ait chaque année. Très souvent, ce sont des mots issus de la technique, du commerce ou des finances. Ce ne sont pas ceux-là qui m’intéressent, mais leur présence est indispensable. Il y a aussi des mots et des expressions populaires de la banlieue, des terrains de foot, ce sont ces mots-là que je regarde. évolutions stylistiques. « La semeuse représente la diffusion du savoir », explique Mady Vinciguerra, directrice éditoriale du Petit Larousse. ENFIN ILLUSTRÉ Et c’est en 1905, sous la direction de Claude Augé, qu’est publié le fameux Petit Larousse illustré. Pour Yves Garnier, directeur du département Petit Larousse et encyclopédies et du département langue française, « Claude Augé est le véritable créateur du Petit Larousse. C’est lui qui a introduit l’illustration, car il y voyait l’importance de l’image pour les enfants, alors que Pierre Larousse, lui, n’en voyait pas l’utilité ». L’ouvrage est un succès. « Dans les familles, il pouvait n’y avoir aucun livre, mais il y avait un Petit Larousse », précise Yves Garnier. Un siècle plus tard, en 2004, le groupe Larousse est devenu une filiale de Hachette Livre, cinq ans après avoir été une filiale de Vivendi Universal Publishing. LA LANGUE FRANÇAISE S’ENRICHIT-ELLE DONC GRÂCE À CES MOTS NOUVEAUX ? La langue française s’appauvrit et s’enrichit à la fois. Il y a des mots marqués « vieilli » dessus ; je tremble pour eux car on risque de les enlever. Il faut les défendre tout en accueillant des nouveaux mots, provenant notamment des pays francophones. Je n’aime pas voir disparaître les mots que j’ai lus dans Balzac, Flaubert ou Proust. Je suis pour soutenir les anciens et accueillir les nouveaux. PHOTOS : LAROUSSE
DR www.directsoir.net QUOI DE NEUF CETTE ANNÉE ? YannQueffelec, écrivain. EN PERPÉTUELLE ÉVOLUTION Le dictionnaire conserve encore aujourd’hui sa structure originelle, qui compte une partie réservée aux noms communs, une autre aux noms propres, et, entre les deux, un carnet rose consacré aux locutions étrangères et aux proverbes. Les illustrations du Petit Larousse se sont adaptées au progrès technologique, en passant du dessin à la photo, et du noir et blanc à la couleur. « Après les Première et Seconde Guerres mondiales, il y a eu une entrée massive de noms de militaires », constate Yves Garnier pour qui « le dictionnaire a suivi l’évolution des mentalités, des sensibilités, et CHIFFRE D’AFFAIRES (en milliers d’euros) 400 350 300 250 200 150 100 50 0 397 894 1990 392 658 1995 Dictionnaires de français Dictionnaires de langues étrangères * Échantillon ajusté 700000 exemplaires du Petit Larousse illustré sont diffusés chaque année en France et dans les pays francophones. Des planches sur les serpents… de l’histoire. » Tous les dix à quinze ans, l’ouvrage est entièrement refait. Le millésime 2008 s’est enrichi d’une centaine de nouveaux mots, sens et expressions (blockbuster, cannelé, géolocalisation, mercato, tacler, verrine) et d’une quarantaine de personnalités (Ban Ki-moon, Roger Federer, Jacques Higelin, YannQueffelec, Wendelin Werner, MuhamedYunus). Pour Yves Garnier, « ce dictionnaire appartient au patrimoine culturel français ». Et Mady Vinciguerra, directrice éditoriale de l’ouvrage, de compléter : « Le Petit Larousse a toujours eu une place à part dans le cœur de ses lecteurs. » Ses lecteurs ? Enfants, collégiens, lycéens, parents… Cet épais ouvrage de 1920 pages est destiné au grand public. Son prix, fixé à 29,90 euros, en est d’ailleurs la preuve. « L’idée est de vulgariser dans le sens noble du terme », expliquent Christine Ouvrard et Patricia Maire, deux lexicographes qui, comme une soixantaine d’autres professionnels, participent à la réalisation de ce dictionnaire de plus de 59 000 noms communs et de 28 000 noms propres. 247 819 2000 277 387 2005* Encyclopédies générales Encyclopédies et dictionnaires thématiques Le chanteur Jacques Higelin. … et les dinosaures. 339 652 2006* DR Encyclopédies en fiches et fascicules LE « PETIT ROBERT » Un autre grand ■ Autre petit nom pour un autre grand dictionnaire de la langue française : le Petit Robert. Publié en 1967, l’ouvrage est un abrégé des six volumes du Grand Robert édité en 1964. L’idée de cette entreprise titanesque avait été lancée dès 1945. Sans illustrations ni développement encyclopédique, le Petit Robert fonctionne par analogie et relie ainsi le mot à ses synonymes. Ce dictionnaire met aussi en avant l’histoire de ces termes : étymologie et datation. Autre spécificité du Petit Robert, vendu à près de 220 000 exemplaires : seuls les noms communs y sont répertoriés. Les noms propres sont classés dans un autre tome : le Robert encyclopédique des noms propres, diffusé à 100 000 exemplaires. Une version complète du Petit Robert est disponible sur CD-Rom. Pour son quarantième anniversaire, les éditions ont envisagé une refonte du dictionnaire qui s’appelle désormais le Nouveau petit Robert de la langue française. HACHETTE Un autre illustré DR ACADÉMIE FRANÇAISE Le classique ■ Il s’agit de la mission première de l’Académie, définie dans les statuts dès sa création en 1635. « Le rôle du Dictionnaire de l’Académie n’est pas seulement d’enregistrer l’évolution de l’usage de la langue, de manière neutre et passive, mais c’est de donner le bon usage quand il y en a plusieurs possibles », explique Jean-Mathieu Pasqualini, chargé de mission au service Dictionnaire de l’Académie. La première édition du dictionnaire est éditée en 1694. Actuellement, les académiciens travaillent sur la neuvième édition dont les deux premiers volumes ont respectivement été publiés en 1992 et 2000. Le troisième tome, qui va de la lettre M à la lettre R devrait être imprimé vers 2008. Au total, cette neuvième version comptera près de 55 000 mots contre 35 000 pour la huitième édition de 1935. ECONOMIE 11 ACTEURS DU MARCHÉ Pour le millésime 2008, près de 400 nouveaux mots comme caféiné, popup, vénère… ont intégré le dictionnaire. Le public est différent de celui du Larousse : moins familial et plus universitaire. A un prix de 59 euros, le Robert est deux à trois fois plus cher que ses concurrents. ■ Paru en 1989, le Dictionnaire Hachette est une création plus récente mais qui a su s’imposer sur le marché français. Aujourd’hui, l’ouvrage est publié à 250 000 exemplaires. Ce dictionnaire a aussi ses particularités : un classement par ordre alphabétique qui mêle noms propres et noms communs, un cahier de mots nouveaux qui n’appartiennent pas encore au corpus du dictionnaire, et un « memento encyclopédique » comprenant un atlas et deux chronologies. Bref, un ouvrage qui porte bien son sous-titre « le tout-en-un de la langue française et des connaissances ». Cette année, l’ouvrage accueille près de 300 nouveaux mots, dont biopiratage, crédit-temps, métrosexuel, proactif ou pass. Pour un montant inférieur à 20 euros, la cible du Dictionnaire Hachette est familiale et scolaire. « L’Académie fait en permanence un travail dictionnairique », précise le chargé de mission. Tous les jeudis matins, les douze académiciens de la Commission du dictionnaire se réunissent et « c’est sur eux que repose une grande partie de la rédaction du dictionnaire », ajoute Jean-Mathieu Pasqualini. Les jeudis après-midi sont consacrés à un travail en séance plénière. L’Académie française fait le choix de la prudence : n’entrent dans son dictionnaire que les mots appelés à être utilisés durablement, compte tenu du temps qui sépare la publication de deux éditions. Il existe une version en ligne de ce dictionnaire accessible gratuitement sur le site Internet : www.atilf.fr DR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :