Direct Soir n°195 6 sep 2007
Direct Soir n°195 6 sep 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°195 de 6 sep 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Luciano Pavarotti une voix s'est tue

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
DR DR Directsoir N°195/Jeudi 6 septembre 2007 14 CULTURE Schizophrénie sociale Parmi les coups de projecteur de cette rentrée littéraire : « Cendrillon », quatrième roman d’Eric Reinhardt. Du monde de la finance à la classe moyenne, l’auteur décortique sans compassion la réalité contemporaine et ses ravages. TOP DES TOPS DR LIVRE Diana toujours « Que serais-je devenu si je n’avais pas rencontré Margot à 23 ans ? », s’interroge Eric Reinhardt en quatrième de couverture de Cendrillon, son dernier roman. Serait-il Laurent Dahl, un financier richissime, en cavale pour escroquerie ? Thierry Trockel, un ingénieur quelconque, surfant sur des sites de rencontres pour couples ? Patrick Neftel, un jeune homme oublié de la société, qui se rêve tueur ? Morceaux choisis d’une société passée au crible, ces trois personnages, avatars de ce qu’aurait pu être l’auteur, sont les héros ou antihéros de ce roman social et humaniste. De ces figures, toutes issues de classe moyenne, naît Cendrillon. Un chassé-croisé de vies somme toute banales. Celle d’un écrivain répondant au nom d’Eric Reinhardt, autoportrait fictionnel de l’auteur, et de ses doubles potentiels. A travers eux, le dernier coup de minuit sonne, le charme de Cendrillon se rompt et Eric Reinhardt révèle avec poésie et violence la société moderne. Une société perverse, prévue pour détruire les plus faibles, spirale infernale menée par l’argent, le sexe et la pensée unique. Phagocytée par cet univers impitoyable, la classe moyenne humiliée se débat. La peur du chômage, le monde du travail, celui de la finance et ses « hedge funds » (fonds spéculatifs à haut risque), Internet et son flux d’informations parasites, Cendrillon dépeint un monde broyeur d’identité. Bulle d’espoir, l’auteur invoque comme échappatoire la littérature libérée des dogmes de la bourgeoisie intellectuelle de gauche. Celle de Mallarmé et de Kafka, figures tutélaires, véritables compagnons de route qui surgissent au détour des pages. Prendre la fuite, se laisser séduire, émouvoir par un détail, un élément quel- Le CV d’Éric Reinhardt ■ Né à Nancy en 1965, Eric Reinhardt plonge dans le milieu de l’édition après un bac scientifique. Editeur de livres d’art, directeur artistique free-lance, il publie son premier roman, Demisommeil, chez Actes sud en 1998. Résolument contemporain, l’auteur puise chez ses semblables une matière prolixe alimentant ses chroniques sociales acides et percutantes. En découlent Le moral des ménages (Stock) en 2002 et Existence (Stock) en 2004. Satires drôles et violentes, ces deux romans bousculent le capitalisme, dressent un portrait étonnant des citoyens de classe moyenne et s’attaquent aux valeurs conservatrices qui habitent nos sociétés. Dix ans après sa mort, la princesse de Galles demeure une valeur sûre en matière d’édition. L’anniversaire de sa disparition a ainsi été accompagné de nouvelles parutions sur la « princesse du peuple ». Parmi elles se distingue l’ouvrage de Tina Brown, grand nom de la presse anglosaxonne. Cette ancienne rédactrice en chef de Vanity Fair et du New Yorker a enquêté sur la vie intime de Diana. Le livre, fouillé et bien écrit, est un best-seller en Angleterre et aux Etats-Unis. Seul regret : l’absence de scoop. Diana, chronique intime, de Tina Brown, JC Lattès, 594 p., 22 €. 1 RATATOUILLE Walt Disney Studios motion pictures jkle 2 LES SIMPSON LE FILM Twentieth Century Fox RENTRÉE LITTÉRAIRE 3 4 5 3 AMIS Gaumont Distribution MR. BROOKS La Fabrique de Films jkle jkle jkle jkle LES 4 FANTASTIQUES ET LE SURFEUR D’ARGENT Twentieth Century Fox Ratatouille ratisse… Cette semaine encore, le chef-d’œuvre gastronomique des studios Disney réalise plus de 600 000 entrées, dépassant le seuil des 6 millions depuis sa sortie, et le score du dernier Harry Potter. Un succès qui rend la tâche bien difficile aux films concurrents : seule entrée timide au top 5, celle du thriller Mr Brooks. Kevin Costner y incarne un homme idéal le jour et un tueur en série la nuit, aux côtés de Demi Moore. Légende : (e) nouvelle entrée - Source : www.cbo-boxoffice.com FRANCESCA MONTOVAN conque. La danse, l’automne, le Palais-Royal, la cambrure d’un pied, la femme rousse, l’amour, sont les passions anodines cultivées par l’auteur. De cet imbroglio, Eric Reinhardt livre un récit éparpillé, métaphore d’une société désorientée. A l’instar du Moral des ménages et d’Existence, ses précédents romans, il offre une critique acide d’un monde déréglé, égratignant au passage la bourgeoisie littéraire, le capitalisme et les ravages du tube cathodique lobotomisant. Cendrillon, Eric Reinhardt, Stock, 594 p., 24 €. THÉÂTRE Chantent et voguent les farfelus de tout poil ! La croisière s’amuse ■ À bord du paquebot de luxe Le Titanas, il règne une joyeuse pagaille. Couple en crise, escrocs, chanteuse au lourd secret et étrange commandant en second, tous cherchent une bouée de secours dans la comédie musicale qui largue les amarres au Vingtième Théâtre. Panique à bord. Du mercredi au samedi à 21h30 et le dimanche à 17h30. Vingtième Théâtre, 7, rue des Platrières, Paris 20 e (0143 66 0113). LIVRE Et les lauréats sont… ■ La Fondation HSBC pour la photographie a distingué cette année Julia Fullerton-Batten, dont les clichés singuliers à l’esthétique léchée s’attachent à l’adolescence, et Matthew Pillsbury, créateur d’atmosphères étranges dans des intérieurs modernes simplement éclairés d’un écran d’ordinateur allumé. Les longs temps d’exposition qu’il impose à la pellicule transforment les mouvements humains en des formes spectrales. Lauréats 2007 de la Fondation HSBC pour la photographie. Galerie Baudoin Lebon, 38, rue Sainte-Croix-de la Bretonnerie, Paris 4e. Une œuvre de Julia Fullerton-Batten. G. KRIEFF JULIA FULLERTON-BATTEN
DR P.WITKIN www.directsoir.net La nymphe Léonide (Cécile Cassel) et le berger Céladon (Andy Gillet). Une photographie de Joel-Peter Witkin. DVD A la découverte de Mozart avec Kenneth Branagh Une fois n’est pas coutume, Kenneth Branagh délaisse Shakespeare pour Mozart en adaptant « La flûte enchantée ». ■ C’est la guerre. Tamino et ses hommes, campés dans les tranchées, attendent pour donner la charge. Sauvé des gaz mortels par trois infirmières, Tamino rencontre Papageno dans un univers mystérieux. Celui-ci deviendra son compagnon de route. La reine de la nuit, dont la fille Pamina est retenue prisonnière par Sarastro, charge Tamino de la délivrer. Il reçoit en cadeau une flûte magique qui l’aidera dans sa quête. Tamino doit survivre à trois épreuves mortels s’il veut faire triompher l’amour. La flûte enchantée par Kenneth Branagh est une spectaculaire adaptation de l’opéra de Mozart. Le corps, œuvre perpétuelle ■ Jérôme de Missolz, expérimentateur de formes, réalise un long-métrage sur trois artistes majeurs de la photographie contemporaine. Les travaux de Francesca Woodman, Joel-Peter Witkin et Jan Sandek est au centre des quatre films qui composent Le corps sublimé. S’inspirant de leur attachement au corps, le réalisateur magnifie leurs préoccupations sur la mort et les exclus. Le corps sublimé, de Jérôme de Missolz, en salle. DR Un récit transposé dans la Première Guerre mondiale. La traduction du livret en langue anglaise par Stephen Fry conserve l’émotion et l’humour originaux. Le DVD sort en édition prestige contenant le livret, un CD de la bande originale du film et un making-of. La flûte enchantée, de Kenneth Branagh, France Télévision Distribution, 24,99 €. 15 Amoursaveugles ★★★★★ Eric Rohmer porte à l’écran « L’astrée » d’Honoré d’Urfé. Projeté à la Mostra de Venise, il a reçu un très bon accueil. Au temps des druides, dans une Gaule imaginaire, Céladon (Andy Gillet) aime d’un amour profond Astrée (Stéphanie Crayencour). Fille d’une ancienne prétendante du père de Céladon, Astrée commande à Céladon de feindre une amourette avec une autre pour ne pas attirer l’attention sur leur relation.Astrée, elle-même trompée par cette comédie, ordonne à Céladon de ne plus jamais réapparaître à ses yeux. Il se jette alors dans la rivière. Son corps inerte est récupéré par les nymphes qui habitent le château voisin, tandis qu’Astrée et tout le village le croient mort. Céladon, contraint par son serment de ne plus se soumettre au regard de sa bien-aimée, réussit à côtoyer la belle Astrée en se déguisant en femme. Les Amours Céladon se fera-t-il reconnaître d’Astrée d’Astrée sans briser la promesse qu’Amour lui et de Céladon intime ? est en compétition Pour son nouveau film, Eric Rohmer à la Mostra de adapte un chef-d’œuvre de la littérature, Venise 2007. L’astrée d’Honoré d’Urfé (1568-1625), un roman pastoral de plus de 5 000 pages. CULTURE CINÉMA Le réalisateur ne connaissait ce texte que par les manuels scolaires, mais c’est en s’intéressant au projet d’adaptation du cinéaste Pierre Zucca, jugé trop coûteux, qu’Eric Rohmer découvre la modernité des dialogues de ce texte écrit au 17 e siècle. Ce qui peut choquer de prime abord dans Les amours d’Astrée et de Céladon, ce sont les anachronismes. Présents dans le texte d’origine, ils ont été respectés par le réalisateur. En effet, la société du début du 17 e siècle se représentait les bergers gaulois de ces régions (le Forez, région nord de St-Etienne) habillés comme les gens de leur siècle. Mais très vite, les dialogues emportent l’adhésion. Et qui d’autre que Rohmer aurait pu si bien mettre en valeur la langue d’Honoré d’Urfé, par cette manière toute particulière qu’il a de diriger ses acteurs ? Céladon s’entête à obéir à la belle Astrée. Et de cette obstination naissent des situations cocasses. A ce titre, Les amours d’Astrée et de Céladon est un film drôle et surprenant. Les amours d’Astrée et de Céladon, de Eric Rohmer, en salle.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :