Direct Soir n°193 4 sep 2007
Direct Soir n°193 4 sep 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°193 de 4 sep 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Vanessa Paradis « divine idylle »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
P.MONTIGNY/UMA ST ETIENNE METROPOLE Directsoir N°193/Mardi 4 septembre 2007 12 SPORTS L’épopée historique des Verts (10 fois champion de France, 6 fois vainqueur de la Coupe de France, 69 matchs disputés en Coupe d’Europe, finaliste de la Coupe d’Europe en 1976) s’est forgée depuis les années 1940 dans ce chaudron. Mais le rugby aussi a été à l’honneur. C’est ici par exemple que la France a écrasé les Fidji 77-10 en 2001. Enceinte à l’anglaise (avec quatre tribunes disjointes proches de la pelouse et des angles ouverts) pouvant accueillir 35 616 personnes, le stade Geoffroy-Guichard est inauguré le 13 septembre 1931. Il a déjà été restauré à l’occasion de la VILLE ET RUGBY ■ Toulouse, qui accueillera quatre matchs de la Coupe du monde et qui a été choisi comme camp de base par l’équipe du Japon, sera décoré de 421 kakémonos (panneaux publicitaires enroulés autour d’un bâton de bois). Ceux de grandes tailles seront hissés sur des monuments de la Ville Rose, d’autres, plus petits, disposés sur des luminaires. Soixante-et-onze autres seront exposés avec des œuvres de Jean-Pierre Rives, ancien capitaine du XV de France. STADE Le mythique stade Geoffroy-Guichard de Saint-Etienne porte bien son nom de stade « vert ». Car il est non seulement le célèbre chaudron des Verts de l’ASSE, mais aussi le premier en France à avoir une centrale photovoltaïque installée sur la toiture. Le chaudron vert des Verts Plus de 2600 m² de panneaux solaires permettront d’éclairer le stade Geoffroy-Guichard, pour un investissement d’environ 1,85 million d’euros. JB AUTISSIER/PANORAMIC Nippone Garonne KEYSTONE-FRANCE ARCHIVES Coupe du monde 1998. Saint-Etienne Métropole en assure depuis 2001 les investissements, entretien, réparations et maintien. La communauté d’agglomération entend participer à la lutte contre le réchauffement climatique par le développement des usages et de la production des énergies renouvelables. Le stade des Verts n’échappe pas à cette volonté. Dans le cadre des travaux effectués pour recevoir trois matchs de rugby lors de la Coupe du monde (dimanche 9 septembre, 18h, Ecosse – Repêché 1, mercredi 26, 20h00, Samoa – Etats-Unis, samedi 29, 21h, Ecosse – Italie), le stade s’est offert Tout le rugby pour tous ■ C’est aujourd’hui que l’INA lance un nouveau site Internet de vidéos à la demande, dédié au rugby. Mille documents radio et télé, plus de 200 heures de programmes de 1943 à nos jours, sont consultables gratuitement. On y trouve matchs, reportages, émissions et téléchargements de goodies sur le rugby français et international. Le football, le tennis et le cyclisme sont déjà archivés. www.ina.fr. PETRAS MALUKAS/AFP BASKET La Lituanie aime le basket ■ 5,7m de haut, 30 tonnes, 5 colonnes de granit surmontées d’une sphère en acier inoxydable représentant une main avec un ballon de basket : le premier monument du monde à honorer le basket a été inauguré la semaine passée à Vilnius en Lituanie. Ce pays, considérant que ce sport est leur 2 e religion, ses plus grands représentants étaient là. Les noms de 37 joueurs et entraîneurs historiques du pays sont gravés sur le monument. Pour la Coupe du monde, les quatre façades seront illuminées avec des diodes électroluminescentes, un système très économe en énergie. une nouvelle pelouse, l’installation de deux écrans géants, l’aménagement des vestiaires, la création de nouveaux salons intérieurs, de cuisines ultramodernes, la mise en lumière du stade, et enfin l’installation d’une toiture avec une centrale photovoltaïque pour un coût de 1845300 €. Une centrale qui a pour mission de transformer directement la lumière du soleil en énergie électrique, par l’intermédiaire de cellules semi-conductrices. A l’image de ce qu’ils ont été pour le football français, Saint-Etienne et son club de l’ASSE veulent aussi être des pionniers dans le domaine de l’énergie. VISITE Home sweet Stade de France Entre deux matchs de Coupe du monde de rugby, le Stade de France s’ouvre au public. Au tarif de 29 € pour 4 personnes (2 adultes et deux moins de 12 ans), le « Pass famille » ouvre les coulisses de la légende. Une heure à visiter les lieux du public (la tribune officielle où siège le président, etc.) et ceux des pros, avec le parcours qu’ils empruntent dès la sortie du car, les vestiaires de Zidane et compagnie, le tunnel d’accès au terrain et… la pelouse ! Ce sont aussi quatre salles à découvrir, dont celle du monumental chantier de construction, celle des photos d’événements, celle des trophées et celle de l’exposition temporaire actuellement dédiée au rugby. Ouvert au public sauf veille et jour d’événements. www.stadefrance.com. Photovoltaïque, késako ? ■ La toiture de 2600 m² est constituée de cellules semi-conductrices raccordées entre elles, qui récoltent l’énergie du soleil. Selon Météo France, l’ensoleillement prévu est de 960 heures par an pour une production annuelle estimée à 205000 kWh. Cela produit un courant qui, une fois ondulé, a les caractéristiques du courant EDF et peut être injecté dans le réseau. Cette toiture produit une électricité dont le prix de rachat est garanti par EDF sur 20 ans. Le stade consommait auparavant une énergie électrique variant autour de 1300000 kWh par an : l’économie d’énergie sur cette période sera d’environ 210000 kWh, soit près de 120000 € (desquels il faut déduire les frais d’entretien). Le coût de cette innovation sera amorti au bout de 20 ans. Chaque année, ce sont plus de 70 tonnes de CO 2 en moins dans l’atmosphère. A. BENAINOUS/GAMMA POLITIQUE & RUGBY Les Fillon font télé à part DR ■ François Fillon et sa femme Penelope ne regarderont pas la Coupe du monde de rugby ensemble. Sa femme étant d’origine galloise, le premier ministre a déclaré « On regardera l’épreuve chacun dans une pièce différente ». Quant à connaître l’avis de son épouse sur la confrontation entre leurs deux pays, c’est « secret d’Etat ».
V. MICHEL/FEP-PAN LUTTIAU S. HALLERAN/GETTY IMAGES/AFP www.directsoir.net GOLF Victoire de Phil Mickelson Phil Mickelson, hier, sur le parcours de Norton (Massachussetts). 740 444 ■ Phil Mickelson s’est imposé cette nuit lors du Deutsche Bank Championship de Boston, deuxième des quatre étapes de la FedEx Cup. L’Américain bat sur le fil Brett Wetterich, Arron Oberholser et Tiger Woods. Mickelson est en tête de la FedEx Cup avant d’aborder le BMW Championship à Lemont, dans l’Illinois, la semaine prochaine. Il décroche sa 32 e victoire en PHGA. RUGBY Sécurité maximale au Mondial La Coupe du monde va mobiliser 37900 personnes. ■ 37900 personnes ont été mobilisées par l’Etat français pour assurer la sécurité lors de la Coupe du monde de rugby sur notre sol du 7 septembre au 20 octobre. On notera la présence de 27000policiers et gendarmes, 1500 militaires, 5000 pompiers, 4000 secouristes et 400démineurs (police, gendarmerie, douanes et armée), qui bénéficieront notamment de l’appui de plusieurs dizaines d’hélicoptères. Deux unités d’élite, le Raid et le GIGN, assureront la protection rapprochée des équipes et des arbitres. Dans les stades, c’est le GIP, Groupement d’intérêt public, qui assurera la sécurité, mais les services de l’Etat reprendraient la main en cas d’événement grave. LIGUE 2 Les Canaris mènent la danse ■ Le FC Nantes reprend la tête du classement de deuxième division, après sa belle victoire hier soir, en match en retard de la 6 e journée. C’est en battant Bastia (0-1) que les Canaris retrouvent la tête du classement avec 13 points grâce à une meilleure différence de buts avec Le Havre (+9 contre +6). C’est un but de Dossevi à la 37 e minute qui a libéré des Nantais pourtant à la peine dans un match sans saveur. Les Corses se retrouvent à la 16 e place. Vendredi prochain, Le Havre reçoit Dijon, 3 e, alors que samedi, les Nantais accueillent Sedan, ancien pensionnaire de l’élite qui peine à la 11 e place. RÉSULTATS K. WILLENS/AP millions d’euros, c’est la somme que les clubs anglais de football ont dépensée en transferts cet été. Un record. L’an passé, les transferts avaient atteint millions d’euros. Le milieu nantais Thomas Dossevi. Le Tchèque Tomas Berdych. J. JORDAN/AFP BASKET/EURO 2007 Match charnière pour Tipi et les Bleus Pataude, hésitante, désordonnée… c’est l’impression que l’équipe de France a laissée hier soir au terme d’un match difficile face à de vaillants Polonais.Tony Parker, malgré quelques bons passages, n’a jamais semblé en rythme. Très maladroit aux tirs (5 sur 16, 16 points), hésitant Hier soir, la prestation de Tony Parker face à la Pologne n’a pas été mémorable. L’EXPLOIT JAKA LAKOVIC SPORTS 13 Après une victoire sans relief hier face à la Pologne (74-66), la France entre dès ce soir dans le vif du sujet de l’Euro 2007. Les Bleus affrontent leur plus sérieux adversaire du groupe D, l’Italie. Un véritable test pour l’équipe de France. US OPEN Des huitièmes de finale sans surprises La nuit dernière à New York, les huitièmes de finale de l’US Open ont réservé quelques surprises. Le chouchou local, Andy Roddick, entraîné par une autre idole, Jimmy Connors, n’a pas traîné sur le court. L’abandon de Berdych à 7-6 (6), 2-0 est une aubaine dans l’optique du quart contre… Roger Federer. Le Suisse s’est défait de l’Espagnol Lopez, 3-6, 6-4, 6-1, 6-4. Le gros service de l’Ibère l’a un temps gêné. Nikolay Davidenko, après son match expéditif face au Coréen Lee Hyung-Taïk dans ses prises de décision, le meneur français n’a pas eu l’impact attendu lors de ce premier match de l’Euro 2007. L’autre déception de la soirée est venue de Boris Diaw. Transparent sur le parquet, il n’a pas apporté les qualités offensives qu’on lui connaît, notamment dans la distribution du jeu. Les Bleus ont cependant pu compter sur l’efficacité du trio formé par Ronny Turiaf, Yakhouba Diawara et Tariq Kirksay, très actifs en attaque comme en défense. Ils ont su apporter l’énergie nécessaire à l’équipe de France dans les moments clefs de la rencontre. L’ITALIE, UN VRAI TEST POUR LES BLEUS Ce soir, les Français vont devoir faire face à un adversaire d’un autre niveau : l’Italie. Il y a quatre ans, à Stockholm, lors de l’Euro 2003, l’Italie s’imposait lors du match pour la troisième place et empochait ainsi le billet qualificatif pour les JO d’Athènes, au détriment de la France. Un traumatisme pour les hommes de Claude Bergeaud : « Ça va être un gros match, surtout avec le mauvais souvenir qu’on a de 2003 », souligne Tony Parker à propos du duel avec les Italiens. Médaillée d’argent aux JO de 2004, l’Italie n’a depuis atteint que la neuvième place à l’Euro 2005 et au Mondial 2006. Toutefois, cette équipe a de quoi inquiéter les hommes de Claude Bergeaud, avec un mélange de jeunes stars (Bargiani, Belinelli) et de vieux briscards (Bulleri, Marconato et Basile). Autant dire que l’équipe de France n’aura pas la tâche facile ce soir face à des Italiens qui souhaitent jouer à nouveau les premiers rôles sur la scène internationale. Présentée comme une des favorites du tournoi, la France va devoir sérieusement rehausser son niveau de jeu si elle veut confirmer ses ambitions. ■ Le basketteur slovène, meneur du FC Barcelone, a offert la victoire à son pays face à l’Italie (69-68). Alors que les Transalpins revenaient de l’enfer en menant 65-64 après avoir été dominés 60-47 cinq minutes plus tôt, Jaka Lakovic déclencha son tir à 3 points à quelques secondes de l’issue de la partie. Le ballon est entré dans le panier au son du buzzer indiquant la fin du match. (6-1, 6-3, 6-4), jouera contre Tommy Hass, après la victoire de l’Allemand face à Blake dans un match fleuve (4-6, 6-4, 3-6, 6-0, 7-6 (4)). Chez les dames, Kuznetsova sort Azarenka (6-2, 6-3) et combattra contre Szavay après que cette dernière se soit défaite de Vakulenko (6-4, 7-6 (1)). L’Israélienne Peer a décroché son ticket facilement face à Radwanska (6-4, 6-1). Enfin Chakvetadze s’offre Paszek, 6-1, 7-5. H. BELLENGER/ICON SPORT



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :