Direct Soir n°189 29 aoû 2007
Direct Soir n°189 29 aoû 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°189 de 29 aoû 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : Cate Blanchett elle va étonner Venise !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir N°189/Mercredi 29 août 2007 8 EN COUVERTURE A la fin de la trilogie du Seigneur des anneaux, j’ai gardé mes oreilles d’elfe en silicone. J’ai toujours voulu jouer dans un film avec des oreilles en pointe ! Cate Blanchett devient l’elfe Galadriel dans l’adaptation de la saga de J.R.R.Tolkien par Peter Jackson (en 2001, 2002 et 2003). L’OSCAR DU MEILLEUR SECOND RÔLE Sa participation dans Aviator de Martin Scorsese en 2003 lui donne une nouvelle aura. Son interprétation du personnage de Katharine Hepburn sera « multirécompensé » par l’oscar du meilleur second rôle, le BAFTA Award, le SAGAward, plusieurs prix de la critique et une citation au prix de la Hollywood Foreign Press Association. Pour Cate, une des actrices les plus douées de sa génération, incarner le personnage d’une des plus grandes actrices de l’histoire du cinéma était un vrai défi : « La grande nouveauté étant que j’incarne une Katharine Hepburn jeune mais en couleur à l’écran, alors qu’à cette époque, on ne la voyait qu’en noir et blanc ». TROIS REPÈRES LA FAMILLE Mariée depuis 1997 au scénariste Andrew Upton, Cate Blanchett veille scrupuleusement au respect de sa vie privée. Le couple a deux enfants, Dashiell John, né en 2001 (son prénom fut choisi en hommage à Dashiell Hammett, l’auteur du Faucon maltais), et Roman Robert, né en 2004. P.LOVELACE/REX FEA/REX/SIPA Sans chercher à lui ressembler physiquement, mais en jouant sur son port altier, sa gestuelle nerveuse, sa manière de parler presque brutale et son timbre de voix, la comédienne s’est véritablement fondue en Hepburn. Elle a suggéré la fragilité des grandes stars qui sont en représentation perpétuelle, qui forcent leur nature sous les projecteurs. Lors de la promotion d’Aviator, Martin Scorsese a avoué qu’il avait repéré Cate Blanchett dans Elizabeth puis dans Intuitions, constatant ensuite avec surprise qu’il s’agissait d’une seule et même personne ! DE « BABEL » À LA SUITE D’« ELIZABETH » Depuis, Cate Blanchett a été récemment saluée pour son interprétation de Susan dans Babel, aux côtés de Brad Pitt. Au Festival de Venise, on pourra voir l’actrice prendre de façon étonnante les traits de Bob Dylan dans le film I’m Not There, dans lequel six acteurs incarnent le musicien et chanteur à différents stades de sa vie. Le 12 décembre 2007 sortira la suite d’Elizabeth où elle interprète pour la seconde fois la célèbre souveraine d’Angleterre dans The Golden Age de Shekhar Kapur. En se livrant à des compositions souvent discrètes, mais toujours impressionnantes, en se maintenant à l’écart de la médiatisation, Cate Blanchett atteint le niveau des plus grands artistes, qui arrivent à s’effacer devant leur travail et qui le font paraître naturel et facile. PROD DB NEW LINE/DR LE THÉÂTRE Cate Blanchett et son mari ont été nommés codirecteurs artistiques de la Sydney Theatre Company, une compagnie qui gère quatre théâtres à Sydney. Leur première saison est prévue en 2009. Pour le moment, la comédienne se considère encore en apprentissage pour la mise en scène au théâtre. VUE PAR… Mathieu Carratier, journaliste au magazine Première « Le meilleur de Cate reste à venir » ■ « Cate Blanchett, c’est en quelque sorte le plus beau 4x4 du cinéma international. Une actrice capable de tout. D’incarner aussi bien la reine d’Angleterre (Elizabeth) qu’une prof de poterie (Chronique d’un scandale). De jouer les elfes (Le seigneur des anneaux) comme les cow-girls (Les disparues) avec ce même talent versatile qui la rend incontestable. L’oscar qu’elle a reçu pour Aviator, de Martin Scorsese, récompensait autant sa performance dans le film que l’ensemble d’une carrière sans faute où elle côtoie tous les registres avec une impressionnante témérité. Sam Raimi, Jim Jarmusch, Steven Soderbergh et AlejandroGonzalez Iñárritu ne s’y sont pas trompés. Le pire, c’est que le meilleur reste à venir. Avant de la revoir dans la suite d’Elizabeth, Indiana Jones 4 et le prochain David Fincher, on l’aura découverte en Bob Dylan dans le nouveau film de Todd Haynes. Elle y est, paraît-il, exceptionnelle. Bizarrement, ça ne me surprend pas… » À L’AFFICHE Dans les prochains mois, l’actrice sera visible à l’affiche de I’m not there – elle y incarne le visage de Bob Dylan avec cinq autres acteurs. L’âge d’or, la suite d’Elisabeth, est prévue pour le mois de décembre et Indiana Jones 4, réalisé par Steven Spielberg, pour mai 2008.
w ex w ex Q.. 1-­ z < > < (z w VEYS- ALVS "ALQilT l'l'1 Al'TAIE SAIN'f-1>0\1 Dirëct VOUS OFFRE DES BD MALGRET. RETROUVEZ-NOUS EN PAGE 19 Exeêd6,. le-.s bourdes catastrophlql•ts de ses1nspec:ttvi'S. le c:ommîss1ire MJ.Igre.t dkide de prendre quelques jours de 1epos _. intPouaere, le vlli&'C de son êtlflnce. En rh de- repos. Je pwre Malgret sera conftonté a une.aflôén ! lt n'l:titreotse hy•Uél1qJJe. deçmbrt< en p.tgatlle, un ch.Ate.1u : tnll ! , des attentts cuchema.rdesqves, et bien d'autre:s c:a.làmi ! Ei,, www.l ffontbd.fr... 18] 3/S - À 9tJIVRE OEr•fAIN...



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :