Direct Soir n°189 29 aoû 2007
Direct Soir n°189 29 aoû 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°189 de 29 aoû 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : Cate Blanchett elle va étonner Venise !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Directsoir N°189/Mercredi 29 août 2007 16 CULTURE MUSIQUE L’heure bleue à La Villette Comme à chaque rentrée depuis six ans, La Villette s’apprête à célébrer le jazz. Fort d’un succès qui n’est plus à démontrer (plus de 18000 spectateurs l’an passé) le festival ne rougit plus face à ses homologues de Marciac, Nice ou Montreux. L’édition 2007 reçoit au moins trois artistes d’envergure. Trois saxophonistes de générations différentes, qui ont reçu carte blanche pour la programmation. Le trentenaire Julien Lourau, le quinqua SteveColeman et le vétéran Wayne Shorter ont donc invité une pléiade d’amis pour célébrer le jazz dans toute sa diversité. Des grandes figures aux explorations avant-gardistes, en passant par les métissages avec d’autres formes musicales, Jazz à La Villette présente une vision résolument actuelle et ouverte de ce courant. Pour preuve, l’ouverture, qui a lieu ce soir, réunit les cultissimes rockers new-yorkais de Sonic Youth et trois adeptes de l’improvisation : le ténor free suédois Mats Gustafsson, le guitariste Jean-Marc Montera et le saxophoniste Michel Doneda. Les deux semaines à venir proposeront ensuite aux amoureux de jazz une cinquantaine d’événements répartis sur les différents sites de la manifestation (Cité de la musique, Grande Halle, Cabaret Sauvage, Trabendo, Point Ephémère, Atelier du Plateau ou MK2 Quai de Seine). Le plus dur sera peut-être de choisir… Jazz à La Villette, divers lieux à Paris (01 44 84 44 84), www.jazzalavillette.com La bonne ADRESSE DR Ensembles champêtres ■ C’est dans le cadre idyllique de Giverny, qui inspira tant Claude Monet, que le Festival international de musique de chambre installe ses instruments pour la quatrième année. Accueilli par le Musée d’art américain, cet événement rassemble des artistes venus du monde entier. Le répertoire de cette édition est consacré à la musique française de Franck, Fauré et Ravel. Les mélomanes pourront aussi écouter les œuvres du compositeur Philippe Hersant, invité cette année. C’est le violoncelliste Michel Strauss qui assure la direction artistique du festival. Musique de chambre à Giverny (Eure), jusqu’au 2septembre (0892 68 36 22). www.musicagiverny.com AKG-IMAGES Wayne Shorter, saxophoniste et compositeur, est un des invités d’honneur de cette édition du festival de La Villette. DR L’ITALIE A DU BON Le brunch italien du Carmine vous attend tous les dimanches de 12h à 16h. Robert Bouchard, également propriétaire de La Gare, au 19,chaussée de la Muette (16 e), a ouvert cette trattoria chic aux allures lounge l’année dernière. L’esthétique du lieu est marquée par des couleurs chaudes : orange et rouge des chaises aux appliques. On pourrait être dérangé par le bruit des voitures passant le long de l’avenue Bosquet mais le brunch a cela de bon qu’il est servi le dimanche et la rue est calme ce jour-là. Un peu de gymnastique avant de consommer, le brunch se sert au buffet. Pour le salé, un grand choix de spécialités italiennes : bruschetta, poivrons, courgettes, aubergines, charcuteries, pizzas, fromages, un risotto aux champignons et des œufs brouillés et du bacon. Le buffet des desserts exhibe salade de fruits et fraisier, fondant au chocolat et crème brûlée. Carmine, 81, avenue Bosquet, Paris 7 e (01 47 05 36 15). Le salut viendra du peuple ■ Ça ne surprendra personne, le nouvel album du Peuple de l’herbe est sous influence. Mais quelle influence ! Cette quatrième livraison du quintet lyonnais est en quelque sorte la bande-son d’un roman de l’auteur de science-fiction Philip K. Dick, Dr Bloodmoney. Douze morceaux habités par une tension permanente, que traverse une atmosphère oppressante « orwellienne ». Un combat entre l’humain et la machine illustré par des cuivres très organiques et une basse moite, qui le disputent constamment à des beats lourds et répétitifs évoquant parfois l’indus de Trent Reznor, figure culte du groupe Nine Inch Nails. Radio Blood Money, Le peuple de l’herbe, Pias Recordings, 12 €. DVD Deux portraits d’Amin Dada ■ 1971, un jeune Ecossais parti pour une mission en Ouganda devient le médecin personnel d’Idi Amin Dada. D’abord aveuglé par la personnalité charismatique du dictateur, il prend vite la mesure de la folie sanguinaire du « boucher de l’Afrique ». Dans Le dernier roi d’Ecosse, la fiction éclaire l’histoire, puisque c’est en suivant les pas d’un personnage fictif, le médecin Nicholas Garrigan, que la personnalité paranoïaque du général Amin Dada est dévoilée. Forest Whitaker offre une prestation envoûtante pour laquelle il a reçu l’oscar et le Golden Globe du meilleur acteur. Le dernier roi d’Ecosse, de Kevin McDonald, Fox Pathé Europa, 19,99 €. DR ■ A l’occasion de la sortie en DVD du Dernier roi d’Ecosse, les éditions Carlotta Films font paraître le documentaire de Barbet Schroeder sur le dictateur ougandais, General Idi Amin Dada [autoportrait]. De parades militaires en entretiens, en passant par un Conseil des ministres révélateur de la personnalité ambivalente du chef d’Etat, ce documentaire, tourné en 1974, crée des mises en situation pour que le personnage se livre. A la fois sujet et objet du film, le général Amin Dada tombe dans le piège que lui tend sa vanité. Général Idi Amin Dada [autoportrait], de Barbet Schroeder, Carlotta Films, 16,99 €. DNA FILMS
DR www.directsoir.net FESTIVAL CULTURE Venise fait son cinéma pour la 64 e fois La fille coupée en deux de Claude Chabrol, avec François Berléand et Ludivine Sagnier, est présentée hors compétition. Le troisième grand rendez-vous international du cinéma ouvre ses portes aujourd’hui, avec à sa tête un président du jury, le réalisateur chinois Zhang Yimou, qui a luimême reçu deux fois la distinction suprême (en 1992 pour Qui Ju, une jeune femme chinoise et en 1999 pour Pas un de moins). Depuis 2004, les films sont présentés dans trois sections : en compétition, hors compétition et dans la catégorie « horizons ». Parmi les 22 films en lice pour le Lion d’or, on retrouve les plus grands réalisateurs, de Youssef Chahine à Brian de Palma, en passant par Peter Greenaway ou Nikita Mikhalkov. Côté français, on attend avec impatience Les amours d’Astrée et Céladon d’Eric Rohmer, d’après 17 ARTS Après Berlin et ses ours, Cannes et ses palmes, la Mostra de Venise et ses lions viennent clore le tiercé gagnant des festivals de cinéma. Jusqu’au 8 septembre, le Lido vit au rythme du grand écran et des salles obscures. le roman pastoral d’Honoré d’Urfé (1568-1625), et 24 mesures, de Jalil Lespert, qui fait l’ouverture de la semaine de la critique. Claude Chabrol est présent hors compétition avec La fille coupée en deux, actuellement en salles, de même que Woody Allen avec Cassandra’s Dream. Dans la section « horizons », Médée Miracle, L’histoire de Richard O. et L’aimée mettent respectivement en scène Isabelle Huppert, Mathieu Amalric et Arnaud Desplechin. Cette 64 e édition de la Mostra de Venise rendra un hommage au western des années 1960-1970 et remettra un Lion d’or d’honneur au réalisateur Tim Burton pour l’ensemble de son œuvre. 64 e Mostra de Venise, jusqu’au 8 septembre. www.labiennale.org.it/cinema/



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :