Direct Soir n°184 4 jui 2007
Direct Soir n°184 4 jui 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°184 de 4 jui 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : Bruce Willis toujours indestructible

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
CITTA DI TORINO ARCHIVE Directsoir N°184/Mercredi 4 juillet 2007 10 ECONOMIE Fiat 500 Une Italienne de légende Véritable institution italienne, la Fiat 500 est le symbole de la voiture familiale et populaire, dont la simplicité de construction, d’entretien et d’utilisation n’a pas été égalée depuis. Cinquante ans après sa naissance, la plus petite voiture du monde à quatre places va renaître. 4 JUILLET 1957 - 4 JUILLET 2007 : 50 ANS SÉPARENT CES DEUX DATES. L’une est l’année de naissance de la Fiat 500, l’autre l’année de la renaissance, puisque Fiat présente aujourd’hui au monde entier son nouveau modèle de cette voiture de légende. Pas moins de 3,9 millions d’exemplaires se sont vendus jusqu’en 1975, année de l’arrêt de production. C’est dire si le succès fut au rendez-vous. Aujourd’hui encore, 600 000 exemplaires de ce « pot de yaourt » sont toujours en circulation. LA NAISSANCE D’UNE « GRANDE PETITE VOITURE » « La Fiat 500 est une icône de l’histoire de Fiat et de l’industrie automobile tout entière », rappelle Sergio Marchionne, l’administrateur-délégué du groupe automobile italien. Né à la veille du XX e siècle, Fiat est plus qu’un simple grand nom de l’automobile. Diversifiant très tôt ses activités, la firme turinoise est devenue un véritable empire industriel et financier en Italie. Très tôt, cette société est dirigée par la famille Agnelli, l’une des premières dynasties industrielles européennes. Dès 1898, Giovanni Agnelli, sénateur, participe au développement d’une petite société d’automobiles, fondée par Gian-Battista Ceirano. Cette société, dont il est administrateur-délégué, devient en 1899 la Fiat (Fabbrica Italiana Automobili Torino). Elle commercialise des véhicules, mais aussi des moteurs d’avions et du matériel ferroviaire. Après la Seconde Guerre mondiale, l’Italie est dominée par une économie essentiellement agricole. Le pas- DR L’interview du SPÉCIALISTE Une icône de l’histoire de Fiat et de l’industrie automobile tout entière. sage progressif à l’industrialisation et les débuts d’une société de consommation vont permettre à chacun d’avoir une voiture. A l’époque, le groupe reconstruit ses usines détruites par les bombardements et ne dispose pas d’importantes ressources financières. Il commercialise, depuis 1936, la Topolino 500C, remplacée en 1955 par la Fiat 600. Mais il n’existe pas sur le marché italien de petite voiture populaire et surtout économique. Fiat doit trouver une voiture symbole du renouveau de l’Italie. Elle va naître du génie d’un polytechnicien, l’architecte automobile Dante Giacosa. Le maître du bureau de conception Fiat va concrétiser le projet et permettre à chaque famille italienne d’acheter une automobile. La Nuova 500 sort de l’usine en 1957 : elle possède un moteur situé à l’arrière, conformément aux nouvelles exigences des constructeurs. Avec ses treize chevaux, la Fiat 500 est capable d’atteindre près de 90km/heure pour une consommation de 4,5litres d’essence aux cent kilomètres. Le modèle est robuste, en dépit de ses 370 kg. Les finitions dans l’habitacle et sur la voiture sont simplifiées à l’extrême, le tout au prix de 490 000 lires. Mais les débuts de la commercialisation de la Fiat 500 sont laborieux. La voiture est jugée peu convaincante et trop chère pour ce qu’elle offre. Du coup, une commande sur deux se tourne vers la Fiat 600. Il faut donc trouver d’autres attraits. Ainsi, d’autres modèles sont lancés comme l’Economique (qui peut rouler jusqu’à 100 km/heure) ou la Super (parée de détails plus travaillés). La « puce de Turin » connaît une évolution majeure en devenant « tettro apribile ». En français, décapotable. Des milliers d’Italiens sont conquis. En 1968, c’est la voiture la plus vendue en Italie. Puis la fièvre Fiat 500 gagne toutes les routes d’Europe. Ce succès décline au début des années soixante-dix et le constructeur arrêtera la chaîne de production. Depuis, la Fiat500 garde une place de choix dans le cœur des Italiens. Tant et si bien que le gouvernement italien, bien des années plus tard, la classera au patrimoine national. LA RÉSURRECTION DE LA FIAT 500 Trente-deux ans après l’arrêt de sa production, la Fiat 500 est toujours populaire : de nombreux fans Franco della Corte, collectionneur QUELLE EST LA PARTICULARITÉ DE LA FIAT 500 ? Non seulement elle est glamour et branchée, mais elle a marqué son époque. En tant qu’Italien, je la connais depuis mon enfance. Elle a marqué l’histoire de mon pays comme aucune autre voiture ne l’a fait. Elle symbolise la croissance des années 1950. C’est aussi la première petite voiture à avoir été abordable. QUELLES FIAT POSSÉDEZ-VOUS ? Je possède une vingtaine de Fiat 500 de collection, des rouges, des jaunes, des blanches. J’ai différents modèles de Fiat 500 : la D, la F, des Gianinni et des Abarth. Elles ont différentes sortes de moteurs. AVEZ-VOUS UN MODÈLE PRÉFÉRÉ ? Je les aime vraiment toutes. Mais j’ai une petite préférence pour une Abarth blanche avec des bandes rouges, un modèle 695 SS. C’est un petit bijou, qui donne beaucoup de sensations. COMMENT LES CHOISISSEZ-VOUS ? Je vais les chercher en Italie. Je regarde les petites annonces et ensuite je vais voir la voiture sur place. Mon premier souci est de savoir si elle a été bien conservée dans son état d’origine. Je regarde tout particulièrement la carrosserie, le bas de caisse et les portières, pour voir s’il n’y a pas trop de rouille. clubs continuent de la faire vivre dans toute l’Europe et le marché d’occasion explose. Fiat a donc décidé de relancer son modèle culte sans perdre une miette de son charme rétro. Un lancement qui tombe à point nommé : après des années de crise, Fiat commence à renouer avec les bénéfices. Une publicité des années 1950. La nouvelle Fiat 500. VOUS VOUS EN SERVEZ SOUVENT ? Comme elles fonctionnent toutes très bien, je les sors très régulièrement. Quand il fait beau, c’est un plaisir immense. Je choisis alors le modèle en fonction de mon humeur. QUEL EST LE PRIX D’UNE FIAT 500 DE COLLECTION ? Le prix dépend beaucoup de l’état général de la voiture. On les trouve en général de 4000 à 6000 euros. Mais les prix peuvent grimper très vite. Si la voiture est bien préparée, cela peut monter jusqu’à 15000 euros et parfois même beaucoup plus. FIAT PRESS G.B.B./G. NERI/COSMOS
C. HELGREN/REUTERS www.directsoir.net Un 3,9 milions de Fiat 500 ont été vendues entre 1957 et 1975. rassemblement de collectionneurs, à Rome, le 10 juin. En 2006, pour la première fois depuis 5ans, le groupe italien a dégagé son premier bénéfice d’exploitation grâce à une hausse de ses ventes de 21%. Si le nouveau modèle a gardé l’esprit de l’original, ses dimensions ne sont plus vraiment les mêmes : 3,55m de long, 1,65m de large et 1,49m de haut. Elle offrira deux moteurs essence et un diesel. A l’intérieur, de petites touches rétro, avec par exemple un gros compteur rond qui affiche les données de l’ordinateur de bord ou encore un volant couleur crème rappelant le volant ivoire d’origine. Disponible dans de nombreuses teintes, la nouvelle Fiat 500 sera aussi personnalisable. Fiat a déjà reçu pas moins de 25000 commandes. Pour la présentation aujourd’hui à Turin, Fiat devrait sortir le grand jeu. Au programme : feux d’artifices, réquisition des monuments de Turin, « nuit blanche ». 200000 personnes sont attendues pour un show qui devrait être grandiose. Des démonstrations sont aussi prévues dans 35lieux symboliques du monde entier. Quant à la France, la nouvelle Fiat 500 y sera commercialisée à partir du 14 juillet. Plus que jamais, le mythe est vivant et le succès devrait être une nouvelle fois au rendez-vous. En un mot, la Fiat 500 est « bellissima ». TOP TEN DES IMMATRICULATIONS DU MOIS DE JUIN 18000 15000 12000 9000 6000 3000 0 RENAULT MÉGANE : 16 643 RENAULT CLIO : 15 645 CITROËN C4 : 13 628 PEUGEOT 207 : 13 019 RENAULT TWINGO : 10 106 PEUGEOT 307 : 8 110 CITRËN C3 : 6 390 PEUGEOT 407 : 5 278 FORD FOCUS : 4 228 WV GOLF : 4 051 DR DR La Twingo de Renault ■ Quatorze ans près son lancement, la nouvelle Twingo est enfin arrivée. Avec une ambassadrice de charme : Laetitia Casta. Cette Renault, grand succès des années 1990, n’offre pas de grand changement dans sa nouvelle formule. Un look classique et sage qui vise les marchés européens mais aussi une clientèle jeune et branchée. Elle est dotée d’équipements innovants comme l’Audio connexion box, pilotée par les commandes au volant, qui permet d’importer à bord son audiothèque personnelle sous format MP3. Contemporaine donc, mais aussi astucieuse, avec de précieux systèmes de rangement et un coffre à la taille importante. La 107 de Peugeot Toyota Aygo ■ Son nom est un jeu de mots avec « I go », qui veut dire « j’y vais » en anglais. C’est la plus petite Toyota jamais commercialisée en Europe. Elle tire son épingle du jeu en optant pour une identité forte et une maniabilité extrême. Spacieuse, elle possède, dans sa catégorie, le plus grand espace au niveau de la tête. La Toyota Aygo est influencée par la culture japonaise. Inspirée d’un jet-ski, elle offre un look résolument contemporain grâce à ses lignes fluides. Les trois versions d’Aygo (Aygo, Up et Sport) peuvent également avoir en option le système de navigation dit Tom-Tom et le radar de stationnement arrière. La C1 de Citroën ■ Une petite taille, un prix attractif, la C1 est arrivée au bon moment pour répondre à une demande du marché. En Europe, le segment des véhicules compacts représente 30% des ventes du marché. La C1 s’intègre facilement ECONOMIE 11 ACTEURS DU MARCHÉ La nouvelle Twingo. ■ Avec ses grands feux en forme d’amande, un visage juvénile, la 107 est petite et pratique : 3,43 m de long, 1,63 de large et 1,47 en hauteur. Ultracompacte, elle vient renforcer l’offre de Peugeot dans le segment des petites voitures. L’un de ses grands avantages est sa faible consommation en carburant. Grâce à sa motorisation diesel de 54 chevaux, elle devient un élément original sur le marché. Mais la Peugeot n’a ni rétroviseur électrique ni siège du conducteur réglable en hauteur. Pourtant c’est une voiture résolument familiale et homogène, avecs un prix attractif et une dotation en équipements suffisante. Une voiture familiale, bien équipée et au prix attractif. La ligne de la Toyota Aygo est inspirée de celle d’un jet-ski. dans le trafic et se faufile avec aisance dans la circulation grâce à une boîte à vitesses privilégiant la vivacité lors des démarrages et des relances en ville. Avec son capot bombé répondant aux nouvelles normes de protection des piétons, elle se démarque aussi par ses feux avant tout en rondeurs, des feux arrière noirs à bulbes transparents et sa grande grille d’aération située sous la calandre. Autre avantage : le confort et la sécurité. Quatre personnes peuvent y prendre place et elle est dotée en série d’un ABS. La C1, urbaine et tout en rondeurs. DR DR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :