Direct Soir n°177 25 jun 2007
Direct Soir n°177 25 jun 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°177 de 25 jun 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : Soeur Emmanuelle continue son combat

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir N°177/Lundi 25 juin 2007 8 EN COUVERTURE Sœur Sara, une religieuse orthodoxe égyptienne, poursuit aujourd’hui l’action de sœur Emmanuelle au Caire, qu’elle a rejointe dès 1976. à sa majorité (21 ans à l’époque), Madelon, pour les intimes, fait son entrée comme postulante au couvent Notre- Dame de Sion, à Paris. Deux ans plus tard, en 1931, elle prononce ses vœux et opte pour le nom de sœur Emmanuelle. « SA VIE EST UNE PRIÈRE » C’est de sa foi très profonde qu’elle tire l’énergie nécessaire à ses projets, ses ambitions pour atteindre cet idéal de justice auquel elle aspire tant. Ce petit bout de femme est d’une grande ténacité. « Sœur Emmanuelle, c’est le quart d’heure de Napoléon. Je ne l’ai jamais vue se coucher la première, mais toujours la dernière, parce qu’il faut tenir un quart d’heure de plus, idem dans une discussion, elle ne va jamais lâcher le TROIS FONDATIONS DR Avec sœur Emmanuelle, ce qui est très agréable, c’est qu’il n’y a aucun sujet tabou. ASMAE ■ Fondée en 1980 par sœur Emmanuelle, Asmae place l’enfant au cœur de son action. Cette association laïque et apolitique développe des programmes d’éducation et de santé. Grâce à des partenaires locaux, elle intervient dans huit pays : Egypte, Soudan, Liban, Burkina Faso, Madagascar, Inde, Philippines et France. Asmae compte 74 000 bénéficiaires et 300 bénévoles. Tél. : 01 44 52 11 90 et www.asmae.fr Catherine Alvarez (qui a succédé à sœur Emmanuelle à la tête d’Asmae). morceau, car c’est celui qui tient qui gagne », explique la directrice d’Asmae. AUCUN SUJET TABOU Décidée à obtenir ce qu’elle veut, elle est autoritaire mais en même temps très douce, à l’écoute des autres et pleine d’humour. « Elle est un peu originale, elle tutoie tout le monde », ajoute la sœur de Callian. « Avec sœur Emmanuelle, ce qui est très agréable, c’est qu’il n’y a aucun sujet tabou. On peut tout se dire, être d’accord ou pas, faire des propositions, tant que ça va dans le sens du projet, tout est possible », complète Catherine Alvarez. C’est l’action qui compte avant tout, pour cette femme extrêmement dynamique, avec une grande capacité de travail, de concentration, et… de récupération. Trao DR Nguyen raconte que sœur Emmanuelle s’endort souvent quelques instants en récitant son chapelet : « Pour elle, la prière et le repos sont indissociables. ». Depuis son installation à Callian, au calme, loin de l’effervescence des bidonvilles cairois, sœur Emmanuelle a écrit de nombreux ouvrages : Une vie avec les pauvres (Ed. Ouvrières, 1993), La richesse de la pauvreté (Ed. Flammarion, 2001), Chiffonnière avec les chiffonniers (Ed. de L’atelier, 2007), Jésus tel que je le connais (Ed. Flammarion, 1996), Confessions d’une religieuse (Ed. Flammarion, 2005) et aussi Vivre à quoi ça sert ? (Ed. de la Loupe, 2005). Pour Catherine Alvarez, « c’est une femme qui a atteint un tel niveau de foi, que sa vie est une prière ». OPÉRATION ORANGE ■ Le Soudan, le Liban et l’Egypte sont les terrains d’action de l’Opération Orange, créée en 1989 à la demande de sœur Emmanuelle. L’association intervient dans ces pays afin d’y apporter de l’aide alimentaire, du matériel médical, et y permettre la scolarisation des enfants. Tél. : 04 75 07 78 58. www.operation-orange.org DR DR VUE PAR Monseigneur Michel Chafik, recteur de la mission copte catholique de Paris. « Elle est devenue une figure à suivre, comme l’abbé Pierre » ■ « Officiellement je n’ai pas rencontré sœur Emmanuelle, mais je l’ai croisée à des conférences et à des réunions, et j’ai pu l’approcher grâce à un projet auquel ma sœur religieuse participait avec elle et un frère d’école chrétienne, pour aider les jeunes qui se préparent au mariage ou à leur installation. Son œuvre est plus connue en Europe qu’en Egypte, où il n’y a que les gens de son quartier qui la connaissent. Mais ils sont très attachés à elle. C’est une forte personnalité, avec un cœur plein d’amour, de tendresse et de générosité. Elle était tellement convaincue de sa mission qu’elle a pu transmettre son enthousiasme. Elle est devenue une figure à suivre, comme l’abbé Pierre. Elle a été très généreuse et s’est donnée totalement. Malheureusement, elle n’a pas collaboré avec l’Eglise locale copte catholique. Ce n’est pas facile ce qu’il y a là-bas, en Egypte, ce n’est donc pas qu’une seule personne ou un petit groupe d’individus qui peut s’occuper de tout cela, dans un pays à majorité musulmane. Tout son héritage est dans les mains de sœur Sara, une religieuse orthodoxe qui gère ce qu’elle peut, mais qui est obligée de suivre l’autorité de la hiérarchie orthodoxe. Sœur Emmanuelle n’a pas fondé, comme Mère Teresa, un ordre ou une communauté pour prendre la suite. Ceci engendre bien des inquiètudes quant à la continuité de son œuvre, mais peut-être que ce n’était pas son but. Je pose la question de la relève. Est-ce que sœur Sara a une équipe pour l’aider ? Je l’espère. » ASASE ■ L’Association suisse des amis de sœur Emmanuelle (Asase) soutient depuis 1979 l’action de son inspiratrice dans les bidonvilles du Caire. Depuis 1986, l’association se consacre aux exclus du Soudan et particulièrement aux enfants des rues de Khartoum. Basée à Genève, Asase finance aussi les activités d’une autre association, Haïti-Cosmos. Tél. : +41 (0) 22 311 20 22. www.asase.org DR
1 1 1 Eswc., 2007 12 000 M 2 DE JEUX VIDEO G1MEONE" R'FINALE DE LA COUPE OU MONOf TOURNOIS OPEN & MATCHS SUR SCENE CONFERENCES 0 rackard Bell. (! ntej) * ileceFrance



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :