Direct Soir n°170 14 jun 2007
Direct Soir n°170 14 jun 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°170 de 14 jun 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : Sandrine Bonnaire un sourire à Cabourg

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
DR Directsoir N°170/Jeudi 14 juin 2007 16 CULTURE MUSIQUE Daft Punk, son et lumière Certaines légendes s’écrivent plus vite que d’autres. Celle de Daft Punk appartient à cette catégorie. Avec à leur actif seulement trois albums en treize ans d’existence, les Français Guy-Manuel de Homem Christo et Thomas Bangalter peuvent se vanter d’être devenus cultes de leur vivant. Car on ne les compte plus, ces groupes citant Daft Punk en référence, de LCD Soundsytem à Digitalism. Et ce n’est que justice. Grâce à leur approche décomplexée de la musique électronique, le duo a désintellectualisé et dédramatisé un genre qui, très longtemps, est resté chasse gardée d’une élite underground. En deux albums fondateurs, Homework (1996) et Discovery (2001), les Daft Punk ont établi le cahier des charges de la techno d’aujourd’hui : à la fois pointue, grand public et, surtout, ouverte d’esprit. Depuis eux, le mauvais goût n’est plus banni, la régression est assumée. Certains le leur reprochent, mais les Daft Punk ont élargi les horizons de l’électro en la réconciliant avec des genres auxquels elle tournait le dos, comme le disco, la pop, ou le hard-rock. Accompagnés de descendants plus ou moins directs (Sebastian, Kavinsky et les Anglais de Klaxons), le groupe est en concert ce soir à Bercy, pour un show dantesque de son et lumière, une rencontre du troisième type entre Jean-Michel Jarre et Stanley Kubrick. Daft Punk en concert, le 14 juin à Bercy. Complet. La bonne ADRESSE FÊTE ET COCOONING AU NEXT Situé dans la petite rue Tiquetonne, au cœur du quartier Montorgueil, le Next rencontre un succès indiscutable depuis son ouverture en 2000. Les deux propriétaires du bar ont choisi un concept simple : « Chez soi… ailleurs ». Si l’on ne peut pas dire que cette vision des choses soit totalement juste, car on y vient quand même pour faire la fête, l’effort est là ! On tombe à l’entrée sur un grand bar, avec serveurs survoltés et dj’s, et il suffit de descendre quelques marches pour se blottir dans Le blues du désert quai Branly DR Daft Punk : des musiciens sans visages. Une « absence » qui fascine… une atmosphère plus feutrée, à la décoration postcoloniale : peau de zèbre, objets africains, couleurs safranées, canapés confortables et gros coussins. Le Next est ouvert jusqu’à l’aube, et même si les clients passent souvent du Next au Steps, la boite voisine, ce joli endroit possède ce que l’on cherche souvent sans parvenir à le trouver : la fête et le confort sans ses prix exorbitants (comptez 7,50 euros le cocktail, 5,50 euros la bière). Le Next, 17 rue Tiquetonne, Paris 2e. Tél : 01 42 36 18 93. ■ Du 14 au 17 juin, le quai Branly prend les couleurs du Mali avec un spectacle original, mêlant musiciens traditionnels et multimédia. Désert Blues, ce sont trois artistes d’ethnies différentes (Tamasheks du désert, Songhaïs de la boucle du Niger et Bambaras du pays Mandingue), réunis pour chanter l’union du Mali. Sur une scénographie de Michel Jaffrennou mêlant musique live et images en mouvement, Habib Koité, Afel Bocoum et le groupe de femmes Tartit, illustrent l’influence du Sahara sur les traditions musicales de leurs peuples. Désert Blues, du 14 au 17 juin, musée du quai Branly, Paris 7 e, 20 euros, Tél. : 01 56 61 70 00. BAR Le vent en pop ■ Quel est ce fond de pop française aux allures de rock anglais ? Le jeune groupe Montparnasse, emmené par Philippe Deyrieu, mène un chemin plein de belles promesses sur les traces de Coldplay et Travis. Jean-Patrick Capdevielle ne s’y est pas trompé. Le rockeur du célèbre Quand t’es dans le désert fait part de ce coup de cœur à chacun de ses concerts. Autre mentor de poids embarqué dans l’aventure : Kenneth Howell, proche de Pagny, Daho, Bashung et Axel Bauer. C’est lui qui produit et réalise le nouvel album de Montparnasse prévu à l’automne. Avant-goût ce soir au Café de la Danse. Montparnasse, ce soir au Café de la Danse, à 20h, 5, passage Louis-Philippe, Paris 11e. Tél. : 01 47 00 57 59. www.myspace.com/montparnasse DR DVD Scoop gagnant DR Scoop est le deuxième film de Woody Allen tourné en Angleterre. Après Match Point, un chef-d’œuvre de cynisme, il se montre ici d’humeur plus enjouée et filme une comédie policière rocambolesque. Le réalisateur, toujours aussi inspiré par la société britannique, retrouve sa nouvelle muse, Scarlett Johansson. L’actrice à la lippe pulpeuse incarne une étudiante en journalisme qui se voit confier un scoop par un fantôme. Elle apprend que le bel aristocrate Peter Lyman (Hugh Jackman) serait un tueur… Scoop, de Woody Allen, TF1 Video. « Mon tort est d’être Iranienne » 1997, l’équipe de football iranienne est à deux doigts de se qualifier pour la Coupe du monde. Environ 5 000 supportrices attendent de pénétrer dans le stade. Mais l’entrée leur est interdite. A partir de ce fait réel, Jafar Panahi réalise Hors jeu, un film documentaire drôle et poignant, qui témoigne des injustices faites aux femmes en Iran. Aujourd’hui, Hors jeu est interdit dans son pays. La rencontre, en bonus, avec Jafar Panahin, permet de comprendre pourquoi. Ce réalisateur controversé raconte son film : le tournage, la censure, sa démarche et ses convictions. Hors jeu, de Jafar Panahi, éd. MK2. DR
Jouez et gagnez avec Pour participer : envoyez par SMS le MOT CLÉ du cadeau au 72100 1 WEEK-END À AMSTERDAM POUR 2 PERSONNES MOT CLÉ SMS : WEEK 1 BALADEUR FASHION ET LÉGER : iPOD SHUFFLE MOT CLÉ SMS : MP3 UN ÉCRAN PLAT DE 82 CM, 16/9 e, HD READY MOT CLÉ SMS : ECRAN 1 CONSOLE DERNIÈRE GÉNÉRATION PS3 MOT CLÉ SMS : PS3 INTERACTIVE JEUX 17 21 APPEL AUX LECTEURS Cette page est la vôtre ! Envoyez-nous vos messages personnels, réactions ou commentaires sur l’actualité à l’adresse lejournal@directsoir.net objet : courrier des lecteurs. Mineurs, demandez l’autorisation à vos parents. 72100 : 0,50 € par envoi + coût d’un SMS, 4 SMS par participation. JEU SMS DIRECTSOIR : jeu gratuit sans obligation d’achat, valable du 19/03/2007 au 19/09/2007. Le règlement complet du jeu est déposé en l’étude maître Frédéric NADJAR, Huissier de justice, 18, avenue Charlesde-Gaulle 92200 Neuilly-sur-Seine. Le dit règlement ainsi que les conditions de remboursement sont disponibles gratuitement sur simple demande auprès de CELLCAST INTERACTIF, JEU SMS DIRECT SOIR, 43, boulevard Malesherbes, 75008 PARIS. Dotations : une console Sony PS3 : 650 € TTC, un écran plat 82 cm 16/9 e HD Ready : 800 € TTC, un iPod Shuffle : 114 € TTC, un week-end à Amsterdam : 450 € TTC. Visuels non contractuels.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :