Direct Soir n°166 8 jun 2007
Direct Soir n°166 8 jun 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°166 de 8 jun 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : Rafael Nadal enfant de la terre

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Directsoir N°166/Vendredi 8 juin 2007 10 ECONOMIE Austin Mini Mini taille, maxi look De la ménagère anglaise à l’étudiant fauché, la « Mini » a véhiculé trois générations d’Européens attirés par cette petite citadine. Née en 1959, l’infatigable « boîte à savon » s’éteint en 2000, pour mieux renaître quelques mois plus tard, relookée par les ingénieurs de BMW. Une renaissance doublée d’une ascension sociale, puisque l’ex-populo est devenue bobo. APRÈS 40 ANS DE SERVICE, L’ÂGE DE LA RETRAITE ? EN TOUT CAS, PAS POUR LA MINI. AVEC PLUS DE 5,3 MILLIONS D’EXEMPLAIRES VENDUS, LA PETITE CITADINE EST UN PHÉNOMÈNE DE SOCIÉTÉ. Sociétés au pluriel : sans changer ni de forme, ni de puissance, la contenance de la Mini a conquis la ménagère anglaise, et son look les étudiants fauchés des années 1970. L’arrêt de la fabrication de la Mini traditionnelle, en 2000, en a fait l’objet d’un culte par les « bourgeois bohèmes », attirés par son aspect rétro. Personnalisable à souhait, la Mini permet un tuning branché : coiffée d’un Union Jack (le drapeau britannique) sur le toit, ou ornée sur le capot d’une pastille évoquant un dossard de rallye.Aujourd’hui, la version 2, relookée par BMW, séduit plutôt un public aisé, du fait de son prix, très élevé pour une citadine. MINI CONSOMMATION Pourtant, à sa conception dans les années 1950, l’objectif principal n’était pas vraiment d’en faire un produit tendance. A l’issue de la Seconde Guerre mondiale, l’Angleterre est économiquement dévastée et sa population soumise à un rationnement strict. En 1956, la crise du canal de Suez provoque une hausse importante du tarif de l’essence, les tankers étant forcés de contourner l’Afrique pour approvisionner le pays en or noir. Les Anglais sont limités à la pompe à 45 litres d’essence par mois, soit en- DR L’avis du GARAGISTE Mini Seven : une des quatre dernières versions de la Mini Classic. viron 500 km. Pour les constructeurs, l’objectif est alors de fabriquer une voiture à faible consommation, capable de séduire la ménagère. MINI CAHIER DES CHARGES Leonard Lord, patron d’Austin, demande à son ingénieur Alec Issigonis de concevoir un petit véhicule économique. Le cahier des charges est sévère : outre l’objectif de consommation, Issigonis doit utiliser des éléments déjà fabriqués par l’entreprise, pour limiter les coûts de fabrication en usine. Il doit aussi surpasser la Fiat 600, en augmentant la surface de l’habitacle réservé aux passagers, qui doit représenter au minimum 80% du cubage de la voiture. SO BRITISH En quelques mois, la Mini passe d’un prototype, l’ADO 15, qui atteint la vitesse de 140 km/h (la Fiat 600 ne dépasse pas les 90 km/h), à la production massive. La première voiture sort de l’usine le 26 août 1959. Rapidement, elle va séduire l’Angleterre. Le modèle se décline : en Mini Van, en Mini pick-up, et surtout en Mini Cooper. Ces modèles aux accents sportifs, dessinés par John Cooper, l’un des plus grands constructeurs de voitures de course, intègre un moteur plus puissant. Conduite par trois as du volant – Paddy Hopkirk, Rauno Aaltonen et Timo Mäkinen – la Cooper va remporter de nombreux rallyes, devançant les Aston Martin et autres Lamborghini. Le modèle Cooper est commercialisé pendant 10 ans. Et Xavier HACHE, directeur du garage Lille Mini Centre QUI SONT LES FANS DE MINI ? Ce sont des personnes qui ne cherchent pas la performance. Moi, je n’aime pas particulièrement les voitures, mais j’aime bien ce qui est ancien. Il faut rouler avec une Mini pour comprendre. Certaines personnes âgées n’ont jamais roulé qu’avec une Mini et ne veulent qu’une voiture ancienne. Un autre public va chercher la personnalisation. C’est ce qu’à repris BMW dans sa nouvelle Mini : chacun veut avoir sa propre voiture. QUEL BUDGET FAUT-IL PRÉVOIR ? Pour trouver une Cooper, le modèle le plus recherché, il faut compter entre 5 000 et 10 000 euros. Les clients sont toujours surpris du faible coût d’entretien d’une Mini, en moyenne entre 100 et 200 euros par an. C’est une voiture éternelle, par le look, et increvable, par ses aspects techniques. Son moteur est très résistant. En revanche, certains clients vont dépenser une fortune pour personnaliser leur voiture, avec des tas de gadgets. va devenir la voiture british des années 1960-1970. Adulée par les stars (Marianne Faithfull, Peter Sellers, les Beatles ou encore Mick Jagger ou SteveMcQueen), elle joue aussi les premiers rôles en 1969 dans The Italian Job, un film de Peter Collinson avec Michael Caine. PRODUCTION GRANDE ÉCHELLE La Mini a révolutionné la manière de concevoir les petites voitures. Comme pour les berlines, l’espace intérieur devient une priorité. C’est probablement la clé de son succès et de sa longévité, qui en fait la voiture britannique la plus produite de tous les temps, avec 5,3 millions d’exemplaires. Elle survit à l’Austin Metro, conçue pour la La Mini n’avait pas seulement l’air d’un kart, elle se conduisait comme un kart : elle était sportive, rapide, et d’une agilité imbattable. Gert Hildebrand, styliste en chef de la Mini. Le garage de Xavier Hache, à Lomme (Nord). 5,3 millions d’exemplaires vendus de la première Mini. QUEL GENRE DE DEMANDES FARFELUES AVEZ- VOUS EUES ? Il n’y a rien de farfelu pour une Mini. Toutes les Minis qui circulent sont de toute façon déjà des « boîtes de conserve », elles ont connu plusieurs changements de pièces. Changer de volant pour en avoir un en bois, changer de moteur : ce sont des demandes classiques. Actuellement, la tendance c’est de transformer sa Mini en Cooper : allure sportive et peinture de rallye. Pour cela, les Anglais fabriquent absolument tout ce qui est imaginable. On peut acheter une Mini neuve en pièces détachées. BMW AG
BMW AG www.directsoir.net Mini Cooper S : une version sport de la Mini Classic. supplanter en 1980, mais qui quitte le marché avant elle. Même la disparition de la marque Austin, suite aux restructurations du groupe Austin Rover, qui devient Rover Group en 1991, ne remet pas en cause son existence. L’ANGLAISE DEVIENT ALLEMANDE Pourtant, la fin des années 1990 s’avère plus menaçante pour la petite « boîte à savon ». En 1994, première tragédie. La Mini perd sa nationalité. Et ne s’en remettra jamais. Symbole du flegme british, la voiture d’Austin Power et de Mister Bean devient allemande ; BMW rachète Rover. Conscient de l’image de la voiture, le constructeur revend Rover, pas assez rentable, et garde la marque Mini. Bonne pioche : en la relookant sans altérer son allure légendaire, il la fait renaître. La New Mini perd cependant un peu de son originalité, avec 60 centimètres de plus en longueur et 27 en largeur, mais gagne ainsi en tenue de route. Et les Allemands de décliner la transformation, en proposant une Cooper S, véritable modèle de tuning haut de gamme avec son aspiration d’air sur le capot et ses roues 12 pouces. Une version cabriolet voit le jour en 2004, le top du top pour les citadins branchés. La nouvelle version n’est pas pour autant standardisée : aucune Mini ne se ressemble et plus de 80% des acheteurs s’amusent, en piochant dans les options nombreuses, à composer « leur » Mini. Là un TOTAL DES VENTES DE MINI EN FRANCE* *Depuis le lancement de la nouvelle version, en 2001 10000 8000 6000 4000 2000 0 1 092 2001 6 975 2002 6 993 2003 tableau de bord chromé, ici un toit orné d’une image ou d’un drapeau. Une liste d’options imbattable pour cette catégorie de voiture. MAXIMUM DE PLAISIR Le coup de pouce de BMW permet à Mini de réussir son entrée dans le troisième millénaire. La nouvelle version, avec plus de 800 000 unités vendues, est un succès. BMW a même revu son modèle Mini2, pour mieux coller à l’esprit de l’original : trop gourmande en carburant, pas assez spacieuse… La Mini2 s’est transformée et aujourd’hui, la Mini3 en est la digne héritière. Elle a d’ailleurs repris son rôle dans le remake de The Italian Job, sorti en 2003 avec Mark Wahlberg, Edward Norton et Charlize Theron. 7 190 Bondissante en rallye, en 1967. 2004 8 872 2005 9 608 2006 5 740 2007 Source : BMW Group France ■ Depuis son lancement en 2001, la nouvelle Mini a connu un succès croissant. En France, 46 470 unités ont été écoulées, en version Cooper, Cooper S (une allure plus sportive, avec un moteur plus puissant) ou en Cooper cabriolet. Comme véhicule principal, la Mini séduit les jeunes citadins et, nouveau créneau du marché automobile, les femmes, qui aiment sa petite taille et son confort. Elle est aussi convoitée comme second véhicule, pour son style rétro et sa conduite « kart ». DR DR ■ Malgré quelques modifications techniques pour respecter les nouvelles normes de sécurité, la nouvelle Mini est très fidèle à son aînée. Elle conserve le compteur de vitesse central et rond, son toit un peu plus large que l’habitacle et son petit coffre. La Cooper S et la version Cabriolet épousent aussi les codes qui ont fait de la Mini une voiture classique. Toutefois, à l’image des autres rééditions de grands classiques de l’automobile, la nouvelle Mini change de gamme pour séduire les classes moyennes supérieures, perdant ainsi un peu de son aura populaire. ECONOMIE 11 MINI ONE ET MINI COOPER Rétro-british NEW BEETLE Le style hippie ■ C’est probablement la plus réussie des transformations. En modernisant sa mythique coccinelle, Volkswagen a attiré un très large public féminin, séduit par ses formes rondes et dansantes, son look festif et malicieux. La New Beetle est très hippie, avec son porte-fleur accroché à côté du volant. Le constructeur allemand est le premier à avoir surfé sur la vague des rééditions : à la suite d’une étude qui conclut à l’attachement du public pour la marque à la coccinelle, Volkswagen décide dès 1991 de la redessiner. Le succès est fulgurant dans ■ Comme l’affirme Xavier Hache (voir cicontre), il existe à peu près autant de Mini que de propriétaires de Mini. Sachant que la plupart des modèles ont été transformés, difficile de trouver une Mini intacte. Les propriétaires les divers salons, mais il faut attendre 1998 pour sa première commercialisation. MINI CONCEPT, MAXI POSSIBILITÉ Une voiture à faire soi-même Collector, cette Mini customisée avec des pièces de monnaie, en 1976. EN SAVOIR PLUS La nouvelle Mini est restée fidèle à son aînée, tout en s’adaptant à la modernité. FIAT 500 : l’italienne revient aussi ■ En juillet 2007, soit 50 ans après la sortie de la Nuova 500, Fiat dévoilera la nouvelle 500. Sorti deux ans avant la Mini, le pot de yaourt, son surnom d’alors, est la citadine compacte qui symbolise l’Italie. La nouvelle 500 s’adresse à un public plus large que celui de la Mini. A l’instar de la Mini en Angleterre, la Fiat 500 est une fierté en Italie. La « coccinelle », revue et corrigée par Volkswagen. rivalisent d’ingéniosité et d’excentricité. Outre le volant en bois ou en peau de bête, certaines Mini cherchent à ressembler à une voiture de course avec des autocollants rappelant l’ornementation des rallyes. ALLAN DE VRIES/STRINGER/GETTY IMAGES DR DR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :