Direct Soir n°160 31 mai 2007
Direct Soir n°160 31 mai 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°160 de 31 mai 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : Disparition Jean-Claude Brialy

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
M. PELLETIER/CORBIS SYGMA R. MELLOUL/CORBIS 4 Directsoir N°160/Jeudi 31 mai 2007 20 22 EN JEUX COUVERTURE Avec la disparition de ce grand comédien, ce grand acteur, mais aussi cet entrepreneur, réalisateur, directeur de salle et de festival, disparaît aussi un humaniste gourmand et un mémorialiste inépuisable, une sentinelle de la nuit, de la fête et de la poésie. » C’est ainsi que le président de la République, Nicolas Sarkozy, s’est exprimé, hier soir, à l’annonce du décès de Jean-Claude Brialy. La nouvelle a été communiquée peu avant minuit. L’acteur s’est éteint à 74 ans, à son domicile parisien. Grande figure du cinéma français, il est révélé au grand public par le premier film de Claude Chabrol, Le beau Serge, en 1959. La comédie était pour lui une vocation qu’il avait découverte très jeune. Après son baccalauréat, il intègre le conservatoire de Strasbourg, en Jean-Claude Brialy est décédé à l’âge de 74 ans, hier soir, des suites d’une longue maladie. L’acteur laisse derrière lui une carrière longue de 50 ans, unanimement saluée. Mort de Jean-Claude Brialy L’acteur magnifique 122 C’est le nombre de rôles interprétés par Jean-Claude Brialy au cours de sa carrière cinématographique cachette de ses parents, où il obtient le premier prix, puis il entre au Centre dramatique de l’Est. Au cours de son service militaire à Baden-Baden, ce fils de colonel est affecté au service cinéma des armées. Il est ensuite encouragé par plusieurs comédiens, dont Jean Marais, à poursuivre sa passion. Jean Renoir lui donne son premier rôle dans un long-métrage, Elena et les hommes, en 1956. Pour ce jeune fraîchement débarqué à Paris, les succès s’enchaînent. Jean-Claude Brialy sera l’une des idoles de la Nouvelle Vague : Jean- Luc Godard (Une femme est une femme, 1961), François Truffaut (La mariée était en noir, 1968) ou Eric Rohmer (Le genou de Claire, 1970) tournent avec lui. En cinquante ans de carrière et plus de cent films, ce boulimique de travail a eu le temps de toucher à tous les genres. C’était un jeune premier brillant, caustique et caméléon. Son ami Pierre Arditi Tour à tour camarade (Christine, 1958) ou séducteur (La chasse à l’homme, 1964), il s’empare aussi de rôles plus graves (Mortelle randonnée, 1983) et tendres (L’effrontée en 1985 ou La reine Margot, en 1994), privilégiant l’extravagance à la retenue. « C’est très difficile pour un acteur d’être réellement populaire. Lui l’était. Il est entré chez tout le monde tendrement, affectueusement, brillamment », précise Pierre Arditi, un de ses proches. « C’était un jeune premier brillant, caustique et caméléon », poursuit-il. Le dandy parisien est un homme atypique aux talents divers. En 1971, il passe derrière la caméra avec le film Eglantine, qui évoque ses souvenirs d’enfance, à laquelle il est très attaché et qu’il mettra en images pour le petit écran dans Les malheurs de Sophie PREMIÈRES RÉACTIONS ■ « C’est un frère qu’on perd, je pense que le monde du spectacle est en deuil (…). Il était un homme aux talents multiples. » Line Renaud, sur RTL. ■ « Je suis effondré car c’est un ami de 50 ans. (…) C’est un homme qui n’a jamais déçu personne et qui n’avait aucun défaut. » Philippe Bouvard, sur RTL. ■ « Jean-Claude, c’était la générosité, la folie, la passion, la sensibilité, la fidélité en amitié, la disponibilité, la tendresse, mille et mille choses… » Robert Hossein, sur LCI. ■ « Quand je voulais savoir quelque chose sur ce métier, j’appelais Jean-Claude. Il connaissait tout, l’humeur, la santé des gens, c’était une bête de curiosité. » Claude Lelouch, sur RTL. (1981) et Un bon petit diable (1983). Passionné par les planches, il devient propriétaire en 1986 d’un théâtre de la capitale, les Bouffes-Parisiens, après avoir dirigé le Théâtre Hébertot à partir de 1977. Jean-Claude Brialy est aussi écrivain. On lui doit deux succès : Le ruisseau des singes (Robert Laffont), sur sa jeunesse en Algérie où il est né, et J’ai oublié de vous dire (XO Editions). « Il racontait des tas d’histoires. C’était un conteur fabuleux. Il était très marrant, curieux de tout », se rappelle Fabien Onteniente, le réalisateur du film People Jet set 2 dans lequel a joué Jean-Claude Brialy. « Il travaillait à l’ancienne. Il connaît son texte par cœur. C’est l’élégance sublime des grands acteurs », ajoute-t-il. En septembre, Jean-Claude Brialy apparaîtra à l’affiche du film Dernière enquête de Romuald Beugnon, avec Jean-Pierre Cassel, décédé le 19 avril dernier.
SENSATIONNEL ! A saisir d’urgence IBIZA 199 € * TTC (1) Billet d’avion A/R MYKONOS 249 € * TTC (1) Billet d’avion A/R SICILE PALERME 642 € * TTC (2) Hôtel Citta Del Mar ★★★ 7 nuits en pension complète Vols inclus REUNION 875 € * TTC (2) Village du Corail 5 nuits en logement seul (base studio) Vols inclus PALMA 111 € * TTC (1) Billet d’avion A/R SANTORIN 249 € * TTC (1) Billet d’avion A/R GRECE CORFOU 467 € * TTC (2) Hôtel Dassia Beach ★★ 7 nuits en petits déjeuners Vols inclus MARTINIQUE GUADELOUPE 499 € * TTC (2) Résidence Pierre et Vacances 7 nuits en logement seul Vols inclus vivez plus * Prix TTC, à partir de, par personne, au départ de Paris à certaines dates, au départ de province se renseigner, sous réserve de disponibilité. Taxes et redevances susceptibles de modifications sans préavis. (1) Prix hors frais de billetterie et de dossier. (2) Base chambre double, avion et transferts compris. 210 AGENCES EN FRANCE - 0825 000 825 - nouvelles-frontieres.fr (0,15 € la minute)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :