Direct Soir n°16 27 jun 2006
Direct Soir n°16 27 jun 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°16 de 27 jun 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Foot : tous ensemble, le suspens démarre à 21h

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Directsoir t Mardi 27 juin 2006 10 OLEG POPOV/REUTERS L’ACTU MONDE Dernière minute Saddam : et un procès de plus Saddam Hussein n’en a pas fini de payer pour ses crimes. Le Haut Tribunal pénal irakien a annoncé ce matin que l’ancien dictateur serait à nouveau traduit devant la justice pour génocide contre le peuple kurde dans les années 1980 lors de l’opération Anfal. Le communiqué officiel indiquait : « Le tribunal a fixé au 21 août la date du début du procès ». USA/LE 300 MILLIONIÈME HABITANT SERA LATINO Le recensement place la communauté latino comme l’une des premières puissances économiques américaines. h A l’automne, la population américaine aura franchi la barre des 300 millions. Et il se pourrait bien que ce 300 millionième habitant soit latino. Selon les responsables du recensement, il verra le jour – ou franchira la frontière – en octobre. Ces données ne sont guère surprenantes. En 2005, les nouveaux immigrants et les Latinos nés aux Etats-Unis ont été à l’origine de la moitié de la croissance démographique américaine. Depuis des mois, on les a beaucoup vus descendre dans la rue, à l’occasion de manifestations massives à travers tout le pays. À l’origine de cette vague de prostestation : le projet de réforme de l’immigration de George Bush, débattu au Congrès puis au Sénat. Samedi dernier, la Maison blanche a fait savoir qu’elle restait déterminée à le faire Bérangère De Termont, Samuel Rousseau aboutir. Car après avoir fait beaucoup de bruit, le projet traîne. George Bush réclame une réforme « globale ». Au-delà de l’approche répressive retenue par la Chambre des Représentants, le président souhaite que le Congrès statue sur une possible régularisation pour les millions de clandestins qui vivent aux Etats-Unis. Mais le projet divise les rangs du camp républicain. Les milieux économiques sont favorables à la réforme, ainsi que certains stratèges du parti, qui cherchent à capter un électorat hispanique en pleine croissance. Mais le parti souhaite ménager un autre électorat, contre l’encouragement de l’immigration. À noter que 72% de l’électorat républicain se montre pourtant en faveur d’une réforme globale. PROCHE-ORIENT/VEILLÉE D’ARME Israël fait monter la pression pour retrouver son otage. Les diplomates arabes et français essaient d’éviter l’explosion. h Toute une région retient son souffle. L’enlèvement, dimanche dernier, d’un jeune soldat francoisraélien par les milices de Hamas a mené le Proche-Orient au bord de la crise. Israël multiplie les signes de force : annonce d’une opération de grande envergure, encerclement de la bande de Gaza avec de nombreux chars. Depuis hier, des officiels israéliens, dont Benyamin Ben Eliezer, ministre des Infrastructures, envisagent l’enlèvement ou la liquidation du gouvernement palestinien issu de Hamas. Ce matin, le président palestinien Mahmoud Abbas, rappelait à son Premier ministre, issu du Hamas, qu’Israël n’hésiterait pas à s’en prendre à lui et à son gouvernement, si l’otage détenu par ses milices n’était pas rapidement relâché. Les diplomaties arabe et française – particulièrement mobilisées en raison des origines du soldat Gilad Shalit – agissent pour éviter que la crise politique ne se transforme en nouvelle guerre israélo-palestinienne. Mais pour l’heure, personne ne connaît les conditions réelles de détention de l’otage, ni ne sait s’il a été transféré dans les bases arrière de Hamas. Meshal, le chef du bureau politique du mouvement, qui seul posséderait toutes les données de la situation, refuse pour l’instant de faire libérer Shalit, afin de ne pas faire retomber la pression. ESTEBAN FELIX/AP OSCAR HIDALGO/AP CHARLES DHARAPAK/AP VIETNAM : CHANGEMENT TRANQUILLE HUY KHAM/REUTERS Nguyen Minh Triet a été élu ce matin à la présidence du Vietnam par l’Assemblée nationale. Le nouveau président, élu à 94% des suffrages exprimés, est un membre influent du bureau politique central du Parti communiste du Vietnam. Né en 1942 dans le sud du pays, il était secrétaire du Comité du PC vietnamien de Hô Chi Minh- Ville depuis 1997, avant d’être promu à des responsabilités nationales. CORÉE DU NORD : SÉOUL DEMANDE L’AIDE DE PEKIN Ban Ki-moon, le ministre sud-coréen des Affaires étrangères, est en visite à Pékin. Il espère obtenir le soutien de la Chine pour dissuader la Corée du Nord de procéder à un essai de son missile à longue portée. Comme George W. Bush, le ministre a déclaré que la « Chine joue un rôle très constructif » dans cette crise. L’ensemble des acteurs de la région est en effet bien conscient que l’aide – notamment alimentaire – que l’empire du Milieu fournit à la Corée du Nord est le seul outil dont dispose la communauté internationale. ITALIE : NON À L’ÉLARGISSEMENT DE L’AUTONOMIE Les Italiens ont dit « Non ». La réforme de la Constitution italienne soumise à référendum dimanche et lundi derniers a été rejetée par une large majorité. 61,7% des votants ont ainsi refusé une plus large autonomie accordée aux vingt régions dans les domaines de la santé, de l’éducation et de la police locale ainsi qu’une transformation du Sénat en instance fédérale et un renforcement des pouvoirs du chef du gouvernement. LA CHINE ACHETE 30 AIRBUS A320 La compagnie aérienne China Eastern, l’un des plus gros transporteurs de Chine, a annoncé aujourd’hui qu’elle allait acheter 30 Airbus A320. Un joli coup pour le Français qui, comme son concurrent américain Boeing, tente de s’implanter sur le marché chinois, en pleine expansion. CORTES/REUTERS
Vous avez toujours pensé que la confiance, ça se manifeste. LOUEZ VOTRE APPARTEMENT ET FINANCEZ VOS ÉTUDES SANS CAUTION PARENTALE * * Sous réserve d’acceptation de votre dossier. Offre de crédits sans caution parentale réservée aux étudiants affiliés et/ou adhérents LMDE. Voir conditions en agence. Vous êtes étudiant, vous devez trouver un logement, financer vos études : devenir autonome ! C’est là que vous avez particulièrement besoin de signes de confiance. Si vous êtes affilié et/ou adhérent LMDE, la Banque Populaire vous propose de financer vos frais d’installation et vos études sans caution parentale*. Une première ! Et un signe tangible de confiance ! Banque Fédérale des Banques Populaires, 5 rue Leblanc, 75511 Paris Cedex 15 - Société anonyme au capital de 948 888 660 euros - Siren 552 028 839 - RCS Paris. AP Jeunes/06-06/Photographe : N. Richez/www.uniteam.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :