Direct Soir n°159 30 mai 2007
Direct Soir n°159 30 mai 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°159 de 30 mai 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Politique : Martin Hirsch en mission contre la pauvreté

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
N. LAHAM/AFP WIREIMAGE/ICON SPORT Directsoir N°159/Mercredi 30 mai 2007 12 SPORTS Un revers renversant, une volée fulgurante, cela n’a pas suffi à Amélie pour gagner, samedi dernier, le tournoi de Strasbourg. En 1983,Yannick Noah, l’icône du tennis français, remporte Roland-Garros. Du haut de ses 4 ans, Amélie fait un vœu, elle sera joueuse de tennis. Premier set. En 1993, Gail Lovera, son entraîneur, découvre son point faible : l’espoir féminin perd tous ses moyens à l’idée même d’échouer. « Je lui ai proposé la solution de l’attaque, qui correspondait mieux à son caractère. » En 1996, elle gagne Roland-Garros et Wimbledon junior : Amélie est alors la meilleure joueuse mondiale en herbe. Deux HIPPISME ■ L’hippodrome de Chantilly accueillera ce dimanche la 167 e édition du Prix du jockey club Mitsubishi Motors. Considéré comme l’un des événements sportifs majeurs de la saison de galop, ce prix consacrera le meilleur poulain de 3 ans sur une course de 2100m. Entrée 8 euros, gratuit pour les moins de 18 ans. TENNIS Depuis sa victoire à Roland-Garros chez les juniors en 1996, Amélie Mauresmo n’a plus jamais franchi les quarts de finale. Après ses titres en Australie et à Wimbledon, elle rêve de brandir cette année le trophée des Internationaux de France. Amélie Mauresmo Une championne à fleur de peau Demi-finale de Flushing Meadow (US Open), en septembre 2006 : Amélie s’envole… AFP Les meilleurs poulains à Chantilly V/LELOUP/FEDEPHOTO RUGBY La RATP dans la mêlée ■ Dans le cadre des journées sportives et citoyennes pour les jeunes, la RATP a proposé à des candidats issus des départements d’Ile-de-France, de participer aux Mercredis du rugby tout au long du mois de mai, au centre national de Marcoussis. Tous ces jeunes ont pu découvrir l’ovalie sur le terrain où le Quinze de France prépare ses matchs. JM. HERVIO/FLASHPRESS FOOTBALL Rivaldo aime la Grèce ■ Arrivé en 2004 sur le port du Pirée dans le club de l’Olympiakos, l’ancien international brésilien et Ballon d’or 1999, Rivaldo, a décidé de rester en Grèce, mais chez le voisin de l’AEK, qu’il devrait rejoindre pour près de 2 millions d’euros. Il y serait entraîné par l’Espagnol Lorenzo Serra Ferrer, qui le dirigeait déjà au FC Barcelone, en 2000. Emotion et impulsivité sont les principaux traits de caractère d’Amélie. « Avant de pouvoir mettre des mots sur les choses, j’ai déjà agi », reconnaît-elle. Superstitieuse, elle porte des petites ceintures fétiches sur le court. ans plus tard, lors de la Fed Cup, malgré sa double défaite, elle réalise deux matchs splendides. Deuxième set. Amélie claque la porte de la fédération et prend son indépendance. C’est en Australie, en 1999, qu’elle joue sa première finale de Grand Chelem, perdue face à Martina Hingis. Peu après, notre favorite s’écroule à Roland-Garros au deuxième tour. En 2000, troisième set : le tournant de sa vie. Après deux années de tapage médiatique et la révélation de son homosexualité, Amélie prend son destin en main : « J’ai enfin admis que le tennis était ma vie. » Désormais entraînée par Loïc Courteau, elle réalise, en 2003, sa meilleure performance à Roland-Garros, en atteignant les quarts de finale. A 25 ans,Amélie est au top : cinq tournois gagnés, une médaille d’argent aux JO d’Athènes, Mauresmo devient première mondiale. Elle croit son heure venue. Mais rien n’y fait, elle chute au troisième tour. Amélie est une battante. En 2006, elle remporte l’Open d’Australie et Wimbledon, ses premiers tournois du Grand Chelem. Opérée de l’appendicite en mars, sera-t-elle physiquement prête pour réaliser enfin son rêve sur le court Philippe-Chatrier ? Réponse dès aujourd’hui, où la Française sera opposée à l’Américaine Laura Granville, 70 e mondiale. TOP 14 Brive prépare la saison prochaine ■ Brive ne perd pas une seconde. La saison régulière du Top 14 vient à peine de se terminer que le club corrézien a déjà enregistré la venue de deux nouvelles recrues pour la saison prochaine. En provenance de Calvisano, le deuxième ligne italien Valerio Bernabo, qui a disputé le dernier Tournoi des 6 Nations avec la Squadra Azzura, a signé pour deux ans, tout comme le talonneur de Béziers, Jean-Philippe Bonrepaux, qui évoluait jusque-là en Pro D2. Brive, qui a fini dixième du Top 14, a par ailleurs prolongé les contrats du centre tongien Saka Hufanga pour deux ans, et du deuxième ligne sud-africain Johan van Zyl pour une saison. Le méli-mélo d’Amélie ■ La chef de file du tennis féminin français a de nombreux autres talents. A 11 ans, Amélie dévale les pentes enneigées et décroche son chamois d’or de ski. Elle excelle aussi en natation, et s’adonne aux joies du ballon rond. A 14 ans, elle tanne son entraîneur pour conduire dans les allées de l’Insep au volant de la voiture de l’équipe. Depuis, elle vole de ses propres ailes, et avale les kilomètres au guidon d’une Harley Davidson. Amélie sait aussi être raffinée : dotée d’un palais d’expert, elle s’initie à l’art de l’œnologie, se délectant à mettre un nom sur chaque vin qu’elle déguste. C. PARIS/AP FOOTBALL Alain Perrin officiellement à Lyon Les présidents de Lyon, Jean-Michel Aulas, et de Sochaux, Jean-Claude Plessis, se sont accordés ce matin sur l’engagement d’Alain Perrin pour deux saisons à la tête du club rhodanien. Le différend qui les opposait – le montant du dédommagement au club franc-comtois pour le départ de l’entraîneur, un an avant la fin de son contrat – a été résolu. Le président de Sochaux réclamait un an de salaire, soit 1 million d’euros. L’officialisation de l’arrivée de Perrin à Lyon devait avoir lieu aujourd’hui. MARTIN/L’ÉQUIPE
J.-L. QUINTANA/REUTERS I. PICAREL/ICON SPORT G. BEVILACQUA/UMA www.directsoir.net FOOTBALL Les Espagnols affaiblis Fernando Torres. ■ Après Fernando Morientes, c’est au tour de Fernando Torres de quitter la sélection ibérique. L’attaquant de l’Atletico Madrid s’est blessé, hier, pendant l’entraînement, lors d’un choc avec l’un de ses défenseurs, le Madrilène Sergio Ramos. Il sera écarté des terrains pendant une dizaine de jours, et ne pourra donc pas jouer les deux rencontres comptant pour les qualifications de l’Euro 2008, face à la Lituanie, le 2 juin, et au Liechtenstein, le 6. Luis Aragones, le sélectionneur, pourrait faire appel à l’attaquant Roberto Soldado pour le remplacer. Comme le nombre de jours qui séparent les rugbymen de la 6 e édition de la Coupe du monde. Le 7 septembre, à 21h, sera donné le coup d’envoi du premier match, entre la France et l’Argentine. La Coupe du 100monde s’achèvera le 20 octobre. RUGBY Des nouveaux face aux Blacks Bernard Laporte a livré sa sélection. ■ Le sélectionneur français a donné, hier, la composition du XV de départ qui jouera face à la Nouvelle-Zélande, samedi. Laporte a retenu cinq nouveaux : le 2 e ligne Julien Pierre, le 3 e ligne Grégory Le Corvec, le demi de mêlée Nicolas Durand, l’ailier Benjamin Thiéry et le centre Arnaud Mignardi. A noter le retour de Christian Califano, après quatre ans d’absence, d’Olivier Magne, absent depuis 2006, et de Thomas Castaignède, blessé depuis novembre. Composition du XV : Castaignède -Laharrague, Mignardi, Grandclaude, Thiéry-Boyet, Durand- Magne, Chabal, Le Corvec - Pierre, Papé (cap) - Mas, Bruno, Califano. FOOTBALL La Bolivie défend l’altitude Evo Morales, président de la Bolivie. ANECDOTES ■ Le président bolivien Evo Morales s’est farouchement opposé à l’interdiction des matchs internationaux au-dessus de 2 500 mètres d’altitude, promulguée par la Fifa. Amateur de football, il estime cette décision totalement « injuste et discriminatoire », puisque l’équipe nationale bolivienne dispute ses matchs internationaux au-delà de cette limite. Evo Morales a dépêché son conseiller, son vice-ministre des Sports et des scientifiques à Zurich, pour défendre aujourd’hui et demain le football en altitude lors de la réunion de la Fifa. NBA/PLAY-OFFS Cleveland et Detroit à égalité Jouer à domicile réussit aux Cleveland Cavaliers : ils n’ont jamais été aussi près du rêve ultime : la finale de la NBA. Très critiqué pour ses choix tactiques en fin de match lors des deux premières rencontres perdues à Detroit, hier, Lebron James a rectifié le tir. Impeccable lors de la première victoire de Cleveland, dans la nuit de dimanche à lundi (32 points, 9 rebonds, 9 passes), « King James » a une nouvelle fois causé bien des problèmes à la défense des Pistons, qui s’est avérée incapable de contenir l’énergie du joueur âgé de seulement 22 ans (25 points, 7 rebonds, 11 passes). Toujours du côté de Cleveland, on notera également la belle performance du « rookie » (première saison NBA) Daniel Gibson, qui a réalisé un de ses meilleurs matchs de l’année en inscrivant 21 points, et qui a presque volé la vedette à Lebron James l’espace du troisième quart-temps. Impérial, il a mené le troisième quart en distribuant le jeu et en soutenant ses partenaires, Tayshaun Prince, des Detroit Pistons, et Lebron James, hier, sur le parquet des Cavaliers. PREMIÈRE Football : le site de Lille piraté annonçait l’arrivée d’Halilhodzic Des petits malins, as de l’informatique, ont réussi à entrer sur le site du Losc et à en modifier son contenu. Hier soir, l’espace de quelques minutes, Vahid Halilhodzic, l’ancien entraîneur lillois (de 1998 à 2002) était annoncé comme revenant au poste de manager de la formation nordiste, en lieu et place de Claude Puel. Le directoire du club a rapidement démenti l’information : « Bien évidemment, le Losc dément, s’il était nécessaire de le préciser, formellement cette nouvelle. S’il l’a prise avec humour, le club a tout mis en œuvre pour éviter que cela ne se reproduise et redoublera à l’avenir de vigilance », s’est empressé de déclarer l’attaché de presse lillois. JIMMY BRIAND SPORTS 13 Avec 13 points inscrits dans le quatrième quart-temps, Lebron James a permis à Cleveland de s’imposer cette nuit dans le « game 4 » de leur série face aux Detroit Pistons (91-87). Les deux équipes sont désormais à égalité, 2 manches partout.comme le Lituanien Zydrunas Ilgauskas et le Brésilien Anderson Varejao, deux géants qui ont nettement dominé sous les paniers. « Gibson a été incroyable », reconnaissait le coach des Pistons, Flip Saunders, lors de la conférence d’après-match, sans doute surpris par le sang-froid de ce joueur débutant. Pourtant, l’équipe du Michigan n’a jamais été très loin des Cavaliers. A quelques secondes de la fin, les deux équipes étaient encore au coude à coude, mais les Pistons, malgré les bonnes performances de Chauncey Billups et Richard Hamilton, 42 points à eux deux, et leur expérience des grands rendez-vous, n’ont pas été en mesure de faire la différence face à la vista de Lebron James. « J’ai dit à mes coéquipiers que si on arrivait à coller au score jusqu’au quatrième quart-temps, je ferais de mon mieux pour gagner ce match. » Ce fut chose faite. La prochaine rencontre se jouera dans la nuit de jeudi à vendredi, cette fois dans l’antre des Pistons, le palace d’Auburn Hills. Le sixième match sera joué samedi, à Cleveland. A seulement 21 ans, le jeune attaquant du Stade Rennais rentre pour la première fois au sein du groupe France dans le cadre des deux matchs éliminatoires de l’Euro 2008, face à l’Ukraine et à la Géorgie, en compagnie d’un autre petit nouveau, l’Auxerrois Bacary Sagna. Auteur de neuf buts cette saison, le natif de Vitry-sur-Seine a été l’une des révélations du championnat de Ligue 1, apportant sa vélocité et son jeu de tête à une séduisante formation bretonne. Football : le penalty litigieux du Vatican La finale de la Clericus Cup, premier championnat de football organisé par le Vatican et réservé aux prêtres et séminaristes, a été remportée 1-0 par l’équipe Redemptoris Mater, qui s’est imposée grâce à un penalty litigieux contre l’université pontificale du Latran, contesté par l’entraîneur. La curie romaine compte de grands passionnés de football, à commencer par le cardinal Tarcisio Bertone, numéro deux du Vatican, un tifoso de la Juventus Turin. Radio Vaticana a diffusé hier une émission au cours de laquelle le cardinal Bertone s’est entretenu sur cette fameuse finale, avec l’ancien attaquant de la Juve, Giampiero Boniperti, et le meneur de jeu Alessandrodel Piero. P.PERUSSEAU/ICON SPORT H. DERYK/REUTERS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :