Direct Soir n°15 26 jun 2006
Direct Soir n°15 26 jun 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de 26 jun 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Ségo, c'est go ! Ségolène Royal fait encore parler d'elle

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir t Lundi 26 juin 2006 8 L’ACTU FRANCE Vite dit Le petit saisonnier pratique v Servir des glaces sur le port de Calvi, cueillir des pommes en Bretagne ou faire les vendanges dans le Bordelais… Vous voulez gagner de l’argent cet été tout en changeant d’air ? Le travail saisonnier est fait pour vous et les propositions d’emploi ne manquent pas. Pour tout savoir, rendez-vous sur le site du ministère de l’Emploi : www.travail.gouv.fr. Pour le travail saisonnier agricole, un site très complet : www.anefa.org. + 3,05% pour le Smic v Un coup de pouce du gouvernement qui fera plaisir à tous les salariés payés au Smic. La hausse prendra effet le 1 er juillet. Elle portera le salaire minimum mensuel brut de 1217,88 à 1254,28 euros. Une augmentation qui concerne 2,5 millions de travailleurs en France. « Happy Slapping » dans le box des accusés v Deux lycéens comparaissent aujourd’hui devant le tribunal correctionnel de Versailles. En avril dernier, l’un d’eux avait agressé une enseignante du lycée Lavoisier de Porcheville (Yvelines), pendant que son camarade filmait la scène avec son téléphone portable. Carton pour le musée du Quai-Branly ! v C'est un véritable succès que connaît le Musée des arts premiers inauguré mardi dernier par le président de la République et ouvert au public depuis vendredi. Près de 8 757 curieux se sont pressés dès l’ouverture pour découvrir sculptures, fétiches et autres masques venus d'Océanie, d’Asie, d’Afrique et des Amériques. L’architecture ludique et originale de Jean Nouvel ainsi que les spectacles vivants organisés ce week-end ont séduit un public de plus en plus sensible aux événements culturels en tout genre. Devant cet engouement populaire, l’accès gratuit est prolongé jusqu’à demain. Véronique Forge, Nicolas Cailleaud, Thomas Liard, Elsa Jirou DANIAN/AFP VACANCES D’ÉTÉ/Le bonheur est dans votre ville Un sondage qui en dit long sur les habitudes des Français. Selon l’Ifop-Ouest France, un Français sur deux ne partirait pas en vacances. Principales raisons : le manque de moyens (cité par 36% des interrogés) ou les questions de santé (évoquées par 36% des plus de 65 ans). Mais cela tient aussi à une autre raison : on se sent bien chez soi, on s’y sent presque en vacances. Le bonheur aujourd’hui est donc peut-être près de chez vous. Les villes se mettent en quatre, en effet, pour se donner un air de villégiature. On pense évidemment à Paris-Plage, qui débute le 20 juillet. Mais aussi à bien d’autres villes : que vous habitiez Marseille, Aix-en-Provence, Lille, Roubaix, Lyon, Grenoble, celles-ci ont prévu de s’occuper de vous et de vos enfants en ce début d’été. Musique tous azimuts : à Lyon avec Les nuits de Fourvière jusqu’au 4 août ; à Toulon avec Jazz à Toulon à partir du 15 juillet ; à Lille avec le festival Barak’Afrique dans le quartier de Wazemmes, etc. A ces festivals qui égayeront votre été, il faut ajouter les initiatives locales pour les jeunes qui n’ont pas la chance de partir en vacances. « Passe découverte » et activités en tous genres leur sont proposés. A Villeneuve-d’Ascq, 2 000 jeunes entre 11 et 15 ans pourront partir en miniséjour (deux jours et demi) sur un site touristique du département du Nord avec le programme « Un été en Nord ». A Aix-en- COMMÉMORATION/Chirac rend hommage aux soldats musulmans h Il aura fallu attendre 90 ans pour que la France commémore ses soldats musulmans, morts sur le champ d’honneur pendant la Première Guerre mondiale. Près de 600 000 tirailleurs, goumiers et spahis, venus des colonies françaises, avaient souffert aux côtés de nos poilus. Jacques Chirac et Hamloui Mekachera, secrétaire d’Etat aux Anciens combattants, ont inauguré hier à Verdun le mémorial dédié aux combattants musulmans, triste théâtre de la bataille la plus meurtrière. Un lieu attaché au nom de « Philippe Pétain, hélas » selon le chef de l’Etat, tout en brisant le tabou entourant le Maréchal. Un homme qui a « couvert de sa gloire, le choix funeste de l’armistice et le déshonneur de la collaboration », a déploré Jacques Chirac dans son discours commémoratif. A Paris, lors de l’opération Paris-Plage. Provence, la mairie a imaginé la « carte surf » : pour 26 euros, les 11-18 ans bénéficieront de 52 activités organisées dans la région entre le 1 er juillet et le 2 septembre. Les villes s’occupent aussi des plus jeunes, comme à Villeurbanne, qui propose à partir de 6 ans (et jusqu’à 17 ans) des activités, sorties et stages Marre de la Coupe du monde ? Il est temps de troquer les crampons pour une virée dans les salles obscures. Depuis hier et jusqu’à demain soir, la 22 e édition de la Fête du cinéma bat son plein dans toutes les salles de France. Le principe reste le même qu’habituellement. Pour l’achat d’un billet au plein tarif, un carnet passeport est remis à chaque spectateur. Toutes les entrées suivantes, pendant ces trois jours, sont accessibles au tarif unique de deux euros. La manifestation a été encore une fois lancée en fanfare. A Paris, par l’acteur américain Bruce Willis, parrain de l’édition. Dès le premier jour, la capitale et sa périphérie accueillait quelque 261 570 spectateurs, selon la Fédération nationale des cinémas français. Pour les 5 300 salles de l’Hexagone, la Fête du cinéma constitue souvent l’occasion de relancer son économie. En moyenne, trois à quatre millions de billets sont vendus en trois jours, soit deux à trois fois plus qu’en temps normal. sportifs. Les enfants auront enfin cette année leur festival de théâtre à Avignon, puisque « C’est aussi pour les enfants » proposera six spectacles pour petits et grands ainsi que des ateliers d’éveil. Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur les sites Internet de vos mairies. CULTURE/Le ciné fait son cinéma Mais cette année, le cinéma n’avait pourtant pas vraiment besoin de ce coup d’accélérateur. Sur les trois premiers mois de 2006, la fréquentation est en augmentation de près de 20%. Si ces chiffres se confirment, les salles françaises pourraient tout simplement connaître leur meilleure année en plus de vingt-cinq ans. COLOMBIER/AFP BERNARD/AFP
www.directsoir.net INDUSTRIE/Mittal Steel-Arcelor : la fusion de l’acier Après cinq mois d’hésitation, Arcelor choisit l’offre de Mittal Steel plutôt que celle du Russe Severstal C’est hier soir à minuit que la saga Arcelor-Mittal Steel a pris fin. Après cinq mois de bataille boursière, le sidérurgiste européen Arcelor a consenti à fusionner avec son rival Mittal Steel pour créer un géant mondial de l’acier. « Arcelor-Mittal » devient de fait le premier producteur d’acier au monde avec 116 millions de tonnes par an, un chiffre d’affaires de 60 milliards d’euros et un effectif de 320 000 salariés. Après neuf heures de débat en conseil d’administration hier, le groupe de l’Indien Lakshmi Mittal a arraché l’accord de la direction du groupe européen en relevant son offre de 14% par rapport à la précédente proposition et de 45% par rapport à l’offre publique initiale du 26 janvier. La famille Mittal a également accepté un certain nombre de concessions, notamment celle d’être minoritaire au sein du conseil d’administration : 6 sièges contre 9 pour Arcelor et ses alliés. Quant à la présidence, elle revient dans un premier temps à Joseph Kinsch, actuel président du Conseil d’Arcelor, Lakshmi Mittal se contente lui d’un poste de vice-président non-exécutif. La direction opérationnelle sera exercée par l’actuel patron d’Arcelor, Guy Dollé. Côté industriel, Mittal s’est également engagé à conserver dans le périmètre du groupe la filiale canadienne d’Arcelor, Dofasco. Pour des questions de concurrence, le groupe indien devra céder ses actifs en Amérique du Nord. L’homme d’affaires indien n’est pourtant pas en reste, il détient en effet une participation de 43% dans le groupe, ce qui le place en position dominante au sein de l’Assemblée générale. Le nouveau groupe, qui produira autant que ses quatre concurrents (NSC, Posco, JFE, Baosteel), devra cependant se restructurer pour que l’effet de synergie entre les deux groupes marche à plein, ceci prendra à n’en pas douter entre trois et cinq ans. L’un des points d’achoppement restait la différence de qualité de l’acier entre les deux ex-rivaux, mais celle-ci apparaît désormais plutôt comme une force. Elle leur permet de répondre à tous les appels d’offres, y compris C’estdit « Il faut qu’il [Jacques Chirac] définisse l’action que le gouvernement va avoir à conduire jusqu’à la présidentielle, car il peut y avoir une confusion entre la campagne et l’action du gouvernement. » Patrick Ollier, président UMP de la commission des affaires économiques de l’Assemblée. La fusion Arcelor-Mittal, c’est 320 000 salariés dans le monde. Véronique Forge, Nicolas Cailleaud, Thomas Liard, Elsa Jirou Lakshmi Mittal et Guy Dollé. dans les pays émergents. A cette complémentarité produit s’ajoute une complémentarité géographique, Mittal Steel étant très présent sur le marché américain et Arcelor sur le marché européen, où sa part de marché s’élève à 40%. Arcelor est également très présent au Brésil, un marché émergent très porteur. Enfin, Arcelor-Mittal réussit une intégration parfaite en terme de filière. Mittal est particulièrement performant en matière de prospection-production de matières premières, tandis qu’Arcelor a su développer son réseau de distribution. Après des mois d’atermoiements, la raison d’être de cette fusion ne fait plus de doute. C’est l’économique qui l’a emporté sur le politique. Le Russe Severstal, qui avait la faveur des dirigeants d’Arcelor, a finalement été évincé au profit de Mittal Steel. Cette fusion entre ce géant de l’acier indien et Arcelor marque donc un tournant. C’est l’arrivée en force du capitalisme asiatique au sein de la vieille Europe. Un nouveau challenge pour le continent. « L’honneur de la politique, ce n’est pas de plaire, c’est de porter un projet qui a des valeurs collectives et qui est cohérent. » Martine Aubry « La possibilité d’une candidature unitaire n’est pas morte, mais elle est mal barrée. » Olivier Besancenot GUILLOT/AFP VERHAEGEN-VERGULT-AFP FRANCE SANTÉ/Nouvel épisode dans l’épizootie H5N1 h La grippe aviaire revient sur le devant de la scène. En confirmant le premier cas de transmission interhumaine en Indonésie, l’OMS met désormais en garde sur la mutation du virus. Un scénario redouté par les institutions sanitaires et les autorités internationales. Hier, dans le Journal du dimanche, l’actuel ministre de la Santé, Xavier Bertrand, a tenu à préciser qu’il fallait rester « vigilant » sur l’évolution du virus, tout en invitant à maîtriser au plus vite l’épizootie en Indonésie. Le ministre a par ailleurs précisé que la France disposait d’assez de médicaments pour « couvrir 57% de la population ». Xavier Bertrand veut également mettre en place des exercices de simulation dans tous les départements. ÉCONOMIE/Le business dating séduit les jeunes créateurs d’entreprise h « Vous avez sept minutes pour convaincre ». On connaissait le « Speed Dating amoureux », une pratique très en vogue dans nos villes. Un garçon, une fille, sept minutes pour se séduire. Un pari parfois difficile ! Cette mode débarque désormais dans le business. C’est, en tout cas, l’initiative du club des créateurs d’entreprises du Loir-et-Cher, qui a invité des jeunes entrepreneurs à présenter leur projet directement aux clients potentiels : c’est le business dating. Une seconde édition couronnée de succès, qui a le mérite d’offrir un contact direct avec les décideurs. Fini le parcours du combattant, le filtre de la secrétaire, les rendez-vous ajournés… C’est une occasion en or pour ces jeunes créateurs qui renoncent parfois à se mettre à leur compte en raison des obstacles tant administratifs que financiers. L’envie d’entreprendre est pourtant bien présente en France. En mai 2006, on recensait 19 452 créations pures d’entreprises sur l’ensemble du territoire français. Souhaitons que le business dating fasse des émules pour permettre une rencontre plus systématique entre l’entreprise et la jeune génération. M.FEDOUACH/AFP Directsoir t Lundi 26 juin 2006 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :