Direct Soir n°15 26 jun 2006
Direct Soir n°15 26 jun 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de 26 jun 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Ségo, c'est go ! Ségolène Royal fait encore parler d'elle

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Directsoir t Lundi 26 juin 2006 4 EN EXCLUSIVITÉ INTERVIEW DE YANN ARTHUS-BERTRAND « Vivants » et heureux de l’être La Terre vue du ciel a propulsé YannArthus-Bertrand au sommet de la célébrité. Ses photos circulent dans le monde entier. Jour après jour, il poursuit un objectif : sensibiliser les individus à la beauté mais aussi à la fragilité de notre planète. Clichés, textes, émissions… Le photographe se sert de tous les médias pour faire prendre conscience de l’impact néfaste des actions de l’homme sur la nature. En quoi consiste l’exposition « Vivants » ? J’essaie de montrer aux gens la beauté de la nature à travers 90 photos d’animaux. Cette esthétique est contrebalancée par des panneaux qui pointent du doigt les méfaits des hommes sur cette faune. Je veux que les gens prennent conscience de leur impact sur la nature. Chacun est responsable et doit être informé. On ne se rend pas assez compte de l’importance de nos faits et gestes sur l’environnement. Or, tout le monde peut agir. Il est indispensable d’aller voir cette exposition, c’est une action positive ! Repères Clélie Mathias Quand on menace la nature, on menace l’homme Etes-vous pessimiste sur l’état de notre planète ? J’aime cette phrase de Jean Monnet : « Ce qui est important, ce n’est pas d’être pessimiste ou optimiste, c’est d’être déterminé. » Et je suis déterminé. Mais les choses ne vont pas dans le bon sens, on pourrait faire et on ne fait rien. Nous sommes quelques millions d’autistes. Qui est menacé par la dégradation de l’environnement ? Tout le monde. Il n’y a pas d’un côté les animaux, et de l’autre les hommes. Quand on menace la nature, on menace l’homme. Quelle est votre définition du développement durable ? Laisser la Terre comme on l’a trouvée. Vu du ciel Sur Terre Dans les écoles YANN ARTHUS-BERTRAND/ALTITUDE Les politiques ont-ils un rôle à jouer ? Les hommes politiques sont des citoyens comme les autres. Et je m’adresse à ces citoyens qui peuvent faire changer les choses. Mais on a les politiques que l’on mérite : si les gens ne veulent pas agir, ils n’éliront pas des hommes ou des femmes qui les pousseront à se bouger. Et vous, que faites-vous au quotidien ? J’essaie de changer mes habitudes de vie. J’ai deux voitures hybrides, un scooter électrique. Comme je me sers d’un hélicoptère pour mon travail, je compense mes émissions de carbone par le biais du programme « Action Carbone » que j » ai mis en place. J’ai également transformé ma maison pour la rendre écologique, avec notamment des panneaux solaires et le recours à la géothermie. Cela ne m’a pas demandé tant d’efforts que cela, peut-être un peu financièrement. Mais on va tous y venir, on va y arriver, un jour… La Terre est malade, il le faut. Et il faut aussi faire circuler cette information. Votre célébrité est-elle contraignante ? Non, c’est même plus facile pour travailler. YANN ARTHUS-BERTRAND Mais, en même temps, je doute beaucoup plus. Les gens ont des attentes vis-à-vis de moi et je veux faire les choses encore mieux. Est-ce que vous suivez le Mondial ? Je suis tout cela un peu de loin même si j’adore le foot, comme tout « bon Français ». Mais je suis atterré par le niveau des matchs de l’équipe de France. Quels sont vos projets pour la rentrée ? Je vais animer une émission sur France 2 sur le thème du développement durable. Et l’exposition « Vivants » va circuler dans quatre villes : Milan, Amsterdam, Genève et Niort. Avez-vous une autre passion dans la vie ? Mon métier : c’est ma vie, un rêve réalisé. Ce boulot m’a rendu meilleur. « Vivants », au domaine de Longchamp, bois de Boulogne, Paris (16 e). THOMAS SORRENTINO JEAN AYISSI/AFP
COMMENCEZ-VOUS, COMME LA MOYENNE DES FRANÇAIS, À PRÉPARER VOTRE RETRAITE À 32 ANS ? Retrouvez tous les résultats de notre étude sur www.retirement-scope.axa.com AXA et la retraite Mieux vous comprendre pour mieux vous conseiller Dans le souci d’apporter les solutions les plus adaptées à nos clients partout dans le monde, nous avons mené une étude sur la retraite dans 14 pays d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Asie/Océanie, interrogeant près de 9 000 personnes afin d’explorer et comprendre les attitudes de la population à l’égard de la retraite, de confronter l’image de la retraite à sa réalité. Car pour nous, parler de retraite ce n’est pas seulement annoncer des chiffres, c’est avant tout écouter et comprendre les attentes de chacun. Pour vous, c’est un programme d’accompagnement personnalisé pour la retraite : le Coaching Retraite. Pour en savoir plus, rendez-vous dans le réseau AXA et sur www.axa.fr Axa France Vie. S.A. au capital de 487 725 073,50 € – 310 499 959 R.C.S. Paris. AXA Assurances Vie Mutuelle. Société d’Assurance Mutuelle sur la vie et de capitalisation à cotisations fixes – Siren 353 457 245. Sièges sociaux : 26, rue Drouot 75009 Paris. Entreprises régies par le Code des Assurances.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :