Direct Soir n°15 26 jun 2006
Direct Soir n°15 26 jun 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de 26 jun 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Ségo, c'est go ! Ségolène Royal fait encore parler d'elle

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Directsoir t Lundi 26 juin 2006 12 SPORTS DRIJDAG/AFP ALONSO : ET DE QUATRE GRAND PRIX DE CLEVELAND : PLUS DE PEUR QUE DE MAL SERGEI SUPINSKY/AFP Quatrième victoire consécutive de la saison, hier, au Grand Prix du Canada, pour Fernando Alonzo sur le circuit Gilles-Villeneuve. Pour sa 5 e pole de la saison, le pilote de Renault devance Michael Schumacher sur Ferrari (à 2 » 111) et Kimi Raikkonen, sur McLaren Mercedes (à 8 » 813). Dominant la course du début à la fin, hors ravitaillement, l’Espagnol a même disposé de plus de 5 » d'avance au 25 e tour sur Schumacher. Fisichella prend la 4 e place. Renault invincible ? on le saura dimanche, à Indianapolis. TOUJOURS NICKY Nicky Hayden (Honda) a remporté en MotoGP le Grand Prix des Pays-Bas, disputé sur le circuit d'Assen, devant Nakano et Pedrosa. Le premier Français, Randy de Puniet, s’est classé 14e. MotoGP des Pays-Bas : 1/Nicky Hayden (USA Honda) 2/Shynya Nakano (Jap. Kawa) 3/Pedrosa (Esp. Honda) Sébastien Bourdais a été victime d’un spectaculaire accident, hier, lors de la 6 e course de la saison, à Cleveland. Le Français, leader du classement général, est revenu en piste après un écart sur l’herbe, serrant le Canadien Tracy entre lui et Junqueira. Tracy s’est retrouvé sur la voiture de Bourdais, le blessant à la tête. Après une brève hospitalisation, les examens n’ont rien révélé d’anormal. Champ Car, cicuit de Cleveland : 1/A. J. Allmendinger (USA/Forsythe). 2/Bruno Junqueira (BRE). 3/Oriol Servia (ESP) EN DIRECT D’EUROSPORT Grands Suisses Ce soir en huitième de finale, à 21h, la Suisse affronte l’Ukraine. Le vainqueur rencontrera le gagnant du match opposant l’Italie à l’Australie. Jezabel Lemonier, Jean-Hervé Moysan AFP ARC/REUTERS Mondial Les arbitres en question ffligeant, consternant, lamentable et confondant, c’est le triste record que A vient de remporter la rencontre entre les Pays-Bas et le Portugal, hier soir, pour le compte des huitièmes de finale : 16 cartons jaunes, 4 rouges, un nombre impressionnant de sanctions encore jamais infligé dans une rencontre de Coupe du monde. Faut-il mettre en cause un arbitrage dépassé par les événements, n’étant plus maître de la situation, ou bien l’instance ayant choisi ces mêmes directeurs de jeu ? Pluie de cartons jaunes et rouges sur le match le plus rugueux du mondial. Triathlon Relais bien passé Le triple champion de France Fréderic Belaubre a remporté pour la deuxième fois consécutive le titre de champion d’Europe de triathlon, ce week-end à Autun, en Saône-et-Loire. Il devance son compatriote Cédric Fleureton, comme lors de la dernière édition. Le triathlon français a également brillé dans les épreuves de relais. Les Bleus, représentés par Poulat, Belaubre et Pierreclaud, se sont imposés devant les Suisses. Championnat d’Europe de triathlon distance olympique : 1) Belaubre 2) Fleureton 3) Johnes (Angl.) Depuis le début de ce 18 e Mondial, les polémiques se sont multipliées contre les décisions litigieuses de certains arbitres et les trop nombreuses erreurs. Les « petites » équipes, Côte d’Ivoire, Etats-Unis ou Australie ont dénoncé un arbitrage impressionné et impressionnable par les grandes équipes et les grands joueurs. La France est donc considérée comme une petite nation du ballon rond, et Zidane un joueur de banlieue. Le Français fut sanctionné pour avoir tiré un coup franc avant le coup de HUTCHINGS/REUTERS Rugby Grandioses ! sifflet de l’arbitre lors de la rencontre France- Corée du Sud. Dans la foulée, un but parfaitement valable avait été refusé aux Bleus, alors que le gardien coréen avait dégagé le ballon qui avait déjà franchi la ligne. Un autre de David Trezeguet avait été refusé pour un hors-jeu imaginaire, face au Togo. La Côte d’Ivoire, à qui l’on a volé un penalty, serait peut-être encore en course si elle avait bénéficié d’un arbitrage impartial et équitable. Des erreurs si grossières à ce niveau dans une telle compétition sont-elles justifiables ? Pour la première fois, un effort avait été fait en nommant des trios d’arbitres de même nationalité, censés mieux se comprendre. Le président de la Fifa, SeppBlatter, a déclaré : « Pour l’arbitrage vidéo, c’est très clair, c’est non ; mais peut-être la puce électronique sur le ballon… » Il ajoutait : « Notre jeu est basé sur l’erreur humaine, tout le monde commet des erreurs. Il ne nous reste plus qu’à accepter cette décision ou non-décision du corps arbitral ». Hier soir, en direct de Nuremberg : Portugal/Pays-Bas : 1-0. 16 cartons jaunes, 4 cartons rouges. Ce week-end, le rugby français a écrit une des plus belles pages de son histoire. Dimanche, à Clermont-Ferrand, les Bleuets sont devenus champions du monde des moins de 21 ans. Ils se sont imposés sur le score de 24-13 face à l’Afrique du Sud, tenante du titre. Bien qu’ils n’aient pas marqué un seul essai, ils ont pu compter sur une belle performance grandiose du demi d’ouverture Lionel Beauxis. Avec six pénalités et deux drops, il marque la totalité des points français. La défense tricolore a littéralement étouffé les Springboks qui n’ont jamais pu développer leur jeu. Avec ce premier titre de l’histoire du rugby français, les Bleuets d’Emile N’Tamack ouvrent une voie pleine d’espoir pour l’équipe A en prévision de la Coupe du monde, qui se déroulera en France en 2007. Des Bleus qui se sont imposés, samedi, face à des Sud-Africains qui n’avaient pas perdu à domicile depuis treize matchs. Résultats du week-end : Clermont-Ferrand, finale des championnats du monde des moins de 21 ans : France 24 - 13 Afrique du Sud. Le Cap, match préparatoire : France 36 - 26 Afrique du Sud
Frères d’armes DR Jérôme et Fabrice Jeannet sont unis par la rage de vaincre Leurs parents leur ont mis une épée dans la main. L’escrime est une pratique sportive, emblématique de l’époque chevaleresque, qui demande dextérité, réflexion et observation. La France compte certains des meilleurs escrimeurs au monde. Jean-François Lamour, actuel ministre de la Jeunesse et des Sports, a remporté deux médailles d’or (en 1984 et 1988) aux Jeux olympiques. Chez les femmes, Laura Flessel a été médaillée d’or aux Jeux d’Atlanta et sacrée championne du monde à deux reprises. La volonté de gagner fait partie de la culture de l’escrime française. Au sein de l’équipe de France, deux frères incarnent cette rage de vaincre : Jérôme et Fabrice Jeannet. Nés tous les deux à Fort-de- France, en Martinique, ce sont leurs parents Shopping A corps et à crèmes Si le footing ne suffit pas, le soin Body Performance Slim Shape contribue à l’élimination de la cellulite. Le corps a besoin d’une hydratation intense après l’activité physique. 100% nature. Origins. Pour choyer notre corps après l’effort, les soins Annick Goutal à la sève de rose, simplement essentiels. Jézabel Lemonier, Alexandre Carré, Jean-Hervé Moysan Une séance d’exercices et un coup de pouce supplémentaire. Gel SOS abdos. LAB. L’exclu Directsoir escrime Championnat d’Europe à Izmir (Turquie) du 2 au 9 juillet 2006 Championnat du Monde à Turin du 30 septembre au 7 octobre 2006. Pour plus de renseignements : www.escrime-ffe.fr qui vont les initier à l’art de ce sport. Jérôme va débuter très tôt l’escrime, dès l’âge de six ans. Le petit frère, Fabrice, suivra très vite les pas de son aîné (trois ans les séparent) à l’âge de quatre ans. Jérôme quittera la Martinique en 1995 pour s’entraîner à Reims, Fabrice le suivra deux ans plus tard. A force d’acharnement, rapidement les épéistes atteindront chacun le plus haut niveau de la compétition dans leur spécialité. Leur relation dans la pratique de leur sport, c’est « de l’émulation réciproque », confie Jérôme sur Antilles Sport. Tous les jours, les deux frères s’entraînent ensemble. A deux, ils sont plus forts, une force unique, fraternelle. Aux Jeux olympiques d’Athènes en 2004, ils remporteront ensemble la médaille d’or par équipe à l’épée (avec Hugues Obry et Erik Boisse). Un an plus tard, ils seront à nouveau réunis pour un titre de champion du monde par équipe à l’épée (avec Erik Boisse et Ulrich Robeiri). A venir en 2006 : les championnats d’Europe à Izmir pour Jérôme, et les championnats du monde à Turin pour Fabrice (vainqueur en 2003). Un footing en ville, et la peau a besoin d’être nettoyée et hydratée en douceur. Nettoyant désincrustant. LAB. Un ultra apaisant, pour « éteindre le feu intérieur » dû à l’effort intense, Dr Weil by Origins. ALAIN MOUNIC/PANORAMIC SEBASTIEN DUFOUR/GAMMA J.SAGET/AFP WIMBLEDON TROP MACHO Tessa Jowell, ministre britannique de la Culture, demande aux organisateurs de Wimbledon de revoir le montant accordé aux vainqueurs du tournoi. Si cette année les femmes ont touché autant que les hommes à Roland-Garros, ce ne sera pas le cas outre-Manche. 43 500 € de différence. DRIBBLER, MARQUER, GÉRER Frédéric Schatzle, ancien sportif et passionné de sport, a créé il y a cinq ans un département sport au sein de l’Union financière de France. Le but est d’aider les sportifs pros en début ou en fin de carrière, à constituer, développer ou gérer leur capital. Avec 40 000 euros mensuels en moyenne pour un footballeur de Ligue 1, il faut apprendre à gérer… LA FRANCE N’AIME PAS L’AMA Lundi 26 juin, l’Unesco organise une conférence-débat sur la crise du dopage. A une semaine du départ du Tour de France, cette conférence est organisée dans le cadre de la Convention internationale contre le dopage dans le sport. Mise en place le 19 octobre 2005, la convention entrera en vigueur au bout de la 30 e signature. Pour le moment, treize pays seulement ont ratifié le texte – la France n’y figure pas. Selon l’AMA (Agence mondiale antidopage), le problème du dopage touche le sport professionnel aussi bien que le sport amateur. La conférence abordera le problème sous l’angle de la crise actuelle et de la lutte contre ce fléau. LES ITALIENS ROIS DU PLONGEON Bizarrement, ça ne nous étonne pas… Depuis le début du Mondial, les joueurs de la Squadra Azzura se sont jetés 19 fois dans la surface, suivis de près par le Paraguay (14 fois). Les Australiens ont la palme du plus petit nombre, avec seulement trois plongeons. En revanche, ils excellent dans l’art de faire tomber les autres… La sélection italienne peut se targuer d’avoir également effectué le plus grand nombre de tacles (11) et de hors-jeu (14), la République tchèque et le Ghana étant juste derrière (13). Mais la Squadra n’a pas le plus grand nombre d’étoiles sur le maillot… Directsoir t Lundi 26 juin 2006 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :