Direct Soir n°149 11 mai 2007
Direct Soir n°149 11 mai 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°149 de 11 mai 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : Saga Noah le champion aux trois passions

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
MAQ/DPPI Directsoir N°149/Vendredi 11 mai 2007 8 EN COUVERTURE Le secret, c’est la famille. Au Cameroun en 1982, Yannick se ressource auprès de son grand père et de ses parents, Zacharie et Marie-Claire. les autres que de gagner tout seul ? Alors, malgré des hauts et des bas, avec ses albums, mais au bout du compte le succès, Noah va réussir ce qu’aucun autre sportif à l’échelle mondiale n’est parvenu à faire : se transformer en star dans une autre discipline, la musique. Mais c’est parce que son image et sa réputation dépassent largement ses qualités de chanteur. S’il a atteint cette dimension qui lui vaut aujourd’hui, d’être « le plus aimé des Français », ce n’est pas seulement pour ses neuf albums vendus par millions (de Black and What à Charango en passant par Pokhara ou Métisse), c’est surtout parce que l’homme épate par l’étendue de sa générosité. La beauté de ses gestes humanitaires. Il s’agit là de son troisième visage : parrain de l’association Les enfants de la Terre, créée par sa mère, il a fondé Fête le mur, destiné à faire connaître le tennis aux enfants des quartiers défavorisés. Il a parrainé le 19 e Téléthon en 2005, LES TROIS VIES… LE SPORTIF ■ En 1991, quand il met fin à sa carrière de joueur, Yannick Noah a gagné 23 tournois sur le circuit ATP, dont Roland- Garros. En tant qu’entraîneur, il offre à la France deux victoires en Coupe Davis en 1991 et 1996 et une Fed Cup (Coupe Davis au féminin) en 1997. Son rôle fut déterminant auprès du PSG pour remporter la Coupe d’Europe en 1996. Yannick Noah le 2 avril dernier entouré de ses proches pour célébrer la victoire de son fils au championnat universitaire NCAA de basket. (De gauche à droite, sa fille Yelena, son fils Joakim, son ex-femme Cécilia, Isabelle Camus sa compagne, son neveu Thomas et sa mère Marie-Claire). participé à « Sol en Cirque » pour aider les enfants atteints du sida. Depuis peu, en outre, il lutte pour l’environnement. C’est ainsi qu’il a inventé la jolie formule paraphrasant celle de La Marseillaise, « Aux arbres, citoyens ! » CITOYEN DE LA PLANÈTE Et sans jamais chercher à figurer dans les rubriques « people », il fascine les médias. La multiplicité des entretiens qu’il donne, les portraits télévisés ou les ouvrages qui lui sont consacrés font apparaître le portrait d’un être sincère qui surprend lorsqu’il raconte, par exemple, la vision ou plutôt l’apparition de son grand-père, chef du village, appelé « Noah Bikie Papa Tara », qui vient lui dire : « C’est bien ce que tu fais, continue. » Un amoureux de l’amour : « Aimer, dit-il, cela s’apprend. » Un analyste lucide du sport, selon lequel tout champion a vécu une cassure d’enfance qui vous dirige vers le combat. Un père de cinq enfants (deux mariages, LE CHANTEUR ■ Dès 1990, il se tourne vers sa seconde passion : la musique. Saga Africa devient le tube de l’été 1991. Suivent huit albums, des tournées et des concerts dans des salles prestigieuses, comme l’Olympia à Paris. L’album Black & What reprend le premier tube de la Coupe Davis 1991, puis viennent Urban Tribu (1993), Yannick Noah Live (2002), Pokhara (2003), Métisse(s) (2005) et Charango, sorti en 2006. puis une compagne) qui répète a satiété : « Le secret, c’est la famille. » « Un citoyen de la planète Terre qui a envie d’aller puiser dans toutes les sagesses de l’humanité. » « Un homme qui croit aux forces supérieures, aux étoiles. » Celui qui sait parler aux enfants. Les enfants ! c’est peut-être le mot-clé. Il n’a pas encore 50 ans, mais il est déjà à la tête d’une tribu qui a écrit sa propre saga. En 1961, son père Zacharie avait gagné la Coupe de France de football. En 1983, Yannick a emporté Roland- Garros. Cette année, Joakim, son fils, qu’il appelle « le petit guerrier », vient pour la deuxième fois consécutive de faire triompher son équipe des Gators de Floride en finale de la NCAA, la féroce compétition universitaire américaine de basket-ball. Etonnant personnage. A sa manière, un citoyen inclassable mais exemplaire, dont l’un des plus beaux titres de ses chansons peut lui servir de credo : Ne cédons jamais. J.M. MOUCHET/DPPI C. GUIBBAUD/CAMELEON/ABACA VU PAR Guy Forget « Le grand frère » ■ « Pour tous les jeunes joueurs, c’était un modèle qu’on a tous essayé d’imiter. Il a 5 ans de plus que moi, et j’étais très admiratif de ces résultats et du personnage, bien sûr. Il était hors norme, à l’époque : très grand, très sympa et très naturel. Tout d’un coup, je me suis retrouvé dans son monde et j’étais très fier. Son virage dans la musique et le succès qu’il a obtenu m’a surpris. En 1991, Saga africa était juste une boutade mais il s’est investi à fond et, avec le recul, sa carrière ne m’étonne pas. Il a vécu le truc à fond, avec passion, comme il l’avait fait pour le tennis. A l’époque, on était les deux joueurs du circuit qui poussaient la chansonnette. On se retrouvait souvent dans le bus vers les tournois ou en rentrant à l’hôtel tous les deux pour chanter, les Beattles ou les Rolling Stones. Je me rappelle quand il venait me parler entre deux sets, assis sur le banc. Il me murmurait à l’oreille des choses très positives. C’était une manière de me secouer si je subissais le jeu, ou à l’inverse de me calmer quand j’étais trop excité. Il arrivait même à me faire rester dans ma bulle si j’étais en bonne forme et me disant des choses totalement anodines. Je me souviens qu’il parlait beaucoup de respiration, de la manière de rester zen. » L’HOMME ENGAGÉ ■ Au travers de différentes associations caritatives, Yannick Noah a montré son engagement auprès des enfants. Il est le parrain de l’association Les enfants de la Terre, créée par sa mère en 1988. En 1996, avec Fête le mur, il aide les jeunes à sortir des quartiers défavorisés grâce au tennis. Il parraine également l’opération l’Appel des enfants pour l’environnement, initiée par le WWF. S. CARDINALE/CORBIS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :