Direct Soir n°147 9 mai 2007
Direct Soir n°147 9 mai 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°147 de 9 mai 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Emmanuelle Béart sur tous les fronts

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Directsoir N°147/Mercredi 9 mai 2007 16 CULTURE JEUX Björk, pile électrique Même si Björk a déjà près de quinze ans de carrière solo derrière elle, chacun de ses albums est toujours attendu avec impatience. Que les fans se rassurent d’emblée : sur Volta, le coup de baguette magique de la fée islandaise fonctionne encore une fois. L’artiste, toujours aussi aventureuse, y explore de nouvelles contrées musicales. On retrouve ainsi dans cette odyssée des sonorités insolites : bruits de bateaux, cris d’oiseaux de mer, son de la pluie… Alors que le précédent opus, Medulla, s’intéressait aux multiples possibilités de la voix, Volta marque un retour au rythme. Le morceau d’ouverture (l’agressif Earth Intruders), sur lequel on peut entendre des fantassins marchant au pas, donne le ton. Björk montre ici son côté le plus tribal et primitif, visant autant le corps que l’esprit de son auditeur. Avec Volta, la chanteuse prouve qu’elle sait toujours s’entourer. Elle a regroupé un casting prestigieux, dans lequel des artistes venus d’horizons divers se bousculent : le producteur de hip-hop Timbaland, le collectif congolais Konono N°1, le virtuose de la kora Toumani Diabaté, la joueuse de luth chinois Min Xia-fen… Björk a également convié une section de cuivres exclusivement composée de femmes islandaises. Mais la collaboration la plus aboutie est sans conteste le duo avec le crooner androgyne Antony, pour une fois sans ses Johnsons. L’intense The Dull Flame of Desire réunit ainsi les deux voix les plus bouleversantes de la pop actuelle. La bonne ADRESSE ■ Après l’énorme succès rencontré par Lullabies to Paralyze en 2005, les Queens of the Stone Age mettent le paquet pour la promotion de leur nouvel album. Co-produit par Chris Goss et Josh Homme, homme clé du groupe, Era Vulgaris, qui sera dans les bacs le 12 juin, passera par les Eurockéennes de Belfort, le 30 juin, et le Furia Sound Festival à Cergy (95), le 1 er juillet. En attendant, les « Reines de l’âge de pierre » seront ce soir à l’Elysée-Montmartre. Une occasion de découvrir en quasi-exclusivité les onze titres de cet opus. Le premier single, intitulé Sick, Sick, Sick, laisse présager du meilleur quant à leurs performances, à la guitare notamment. Queens of the Stone Age, ce soir à l’Elysée-Montmartre, 72, bd Rochechouart, Paris 18. Tél. : 01 55 07 06 00. Queens of the Stone Age. DR/DR La chanteuse Björk sort son sixième album, Volta. L’ÉMILE Inutile, Mesdames, de perdre une heure dans votre salle de bains. Ni vous, Messieurs, de vous nouer une cravate autour du cou : on va chez Emile comme on va dîner chez un copain. C’est d’ailleurs avec deux amis, déjà propriétaires du 20, de Bellechasse (6 e), que Fred, la maîtresse des lieux, a monté ce restaurant. Situé à deux pas des Halles, l’endroit est idéal pour passer un moment convivial, en couple ou en bande, dans une déco de néo-bistro new-yorkais. Tables carrées en bois sombre, pochoirs sur les murs, tableaux noirs en guise de carte, le cadre simple et raffiné s’accorde aux petits plats que le chef mitonne. La cuisine, traditionnelle, est légère mais copieuse. Suggérons par exemple les beignets de mozza (7,50 €) en entrée, le risotto aux gambas (18 €) en plat et le savoureux crumble aux pommes (8 €) pour le dessert. A l’heure du déjeuner, la formule à 15 € est composée d’un plat du jour, d’un dessert et d’un verre de vin. Avis aux chanceux qui travaillent dans le quartier. L’Emile, 8 rue Jean-Jacques-Rousseau, Paris 1 er. Tél. : 01 42 60 08 00. CONCERT CONCERT Stoner Rock à l’Élysée Montmartre DR MUSIQUE RESTO Roberto Fonseca, muy caliente ■ Star à Cuba, Roberto Fonseca est moins connu en France. Pianiste de jazz hors pair, le protégé d’Ibrahim Ferrer a su, avec son album Zamazu sorti en février dernier, mêler les genres musicaux et les influences venues d’Amérique, du Brésil, de Cuba et même d’Afrique. Roberto Fonseca, multi-instrumentiste de talent, démontrera ce soir, au Café de la danse, qu’il a réussi à faire évoluer le son cubain. Un voyage sonore qu’il sera également possible de vivre le 6 août prochain au festival de jazz de Marciac. Roberto Fonseca, le 9 mai au Café de la danse, 5, impasse Louis-Philippe, Paris 11e. Tél. : 01 47 00 57 59. DR DVD « Les fous du roi » : fable politique à l’américaine DR Les fous du roi, le troisième film de Steven Zaillian, scénariste de La liste de Schindler, Gangs of New York ou encore A la recherche de Bobby Fisher, sort en DVD. Adapté du roman de Robert PennWarren, prix Pulitzer en 1947, ce long-métrage, au casting vertigineux (Sean Penn, Jude Law, Kate Winslet, Anthony Hopkins, James Gandolfini) est un remake de l’œuvre de 1950 de Robert Rossen. Il s’agit de l’histoire d’un idéaliste de Louisiane, de son ascension et de la corruption qui le mènera à sa chute. Les bonus proposent des scènes supplémentaires et une fin alternative ainsi que cinq documentaires, dont l’un sur la corruption en politique. Les fous du roi, de Steven Zaillian. Columbia Tristar Home Video, 19,99 €. « Hard Candy » : la proie n’est pas celle que l’on croit DR Un petit chaperon rouge s’invite chez vous avec la sortie en DVD du film Hard Candy. Mais prudence, cette douceur n’en est pas moins dangereuse. Hayley, adolescente de 14 ans, rencontre sur Internet Jeff, un photographe d’une trentaine d’années. Hayley sait que Jeff est lié à la disparition d’une de ses camarades, mais accepte d’aller chez lui. Huis clos provocant servi par des plans larges, Hard Candy édifie sa trame sur un jeu de proie. Le DVD comprend en supplément les commentaires audio du réalisateur David Slade et du scénariste Brian Wilson, les scènes coupées et un documentaire. Hard Candy, de David Slade, Metropolitan Filmexport, 19,99 €.
MERIA/O.G./DIRECT8 Jean-Marc Morandini et son équipe Tous les soirs sur Direct8 ! Jean-Marc Morandini et ses chroniqueurs décryptent le meilleur et le pire de la télévision. Spécialistes, journalistes, people et artistes viennent débattre des sujets brûlants du moment. MORANDINI ! En direct du lundi au vendredi à 19h. Rediffusion à minuit. LA NOUVELLE GRANDE CHAÎNE GÉNÉRALISTE *Direct8 est accessible gratuitement via la TNT (canal 8), le satellite (CanalSat - canal 38 - CanalSat Horizon, canal 16), le câble (Noos UPC France/Numéricâble - canal 28), l’ADSL (canal 8), la téléphonie 3G et sur Internet (www.direct8.fr).



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :