Direct Soir n°142 26 avr 2007
Direct Soir n°142 26 avr 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°142 de 26 avr 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : Jamel Debbouze l'homme de tous les succès

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir N°142/Jeudi 26 avril 2007 8 ENQUÊTE Je suis devenu acteur parce que c’était moins dangereux que de vendre de la drogue Un homme de cœur Entouré par ses amis du show business, Jamel était hier le maître de cérémonie du gala organisé par l’association Rêves, qui réalise les désirs d’enfants gravement malades. à l’ensemble du casting masculin d’Indigènes, le film de Rachid Bouchareb. NOUVELLE DIMENSION MÉDIATIQUE La participation à ce long-métrage, qui témoigne de l’engagement des tirailleurs nord-africains et sénégalais aux côtés des troupes françaises lors de la Seconde Guerre mondiale, relève de l’engagement militant pour Jamel comme pour les acteurs avec qui il partage l’affiche. Son intérêt pour la question le pousse à militer pour la reconnaissance de ces hommes qui ont choisi de soutenir la France et de combattre pour elle. La polémique relancée par le film conduit le président Jacques Chirac à annoncer l’attribution d’une pension aux derniers survivants, en reconnaissance des services rendus à la patrie. Ainsi, Jamel Debbouze, alors même qu’il Son ACTU… HOMMAGE A L’INSTITUT DU MONDE ARABE L’IMA a rendu hommage à l’humoriste d’origine marocaine en projetant chaque dimanche les films dans lesquels il a joué. Dimanche prochain, pour clore le cycle, l’institut célébrera le comédien en sa présence. Jamel s’est entouré d’une bande de jeunes humoristes (dont Tomer Sisley, Patson, Mamane…) à qui il veut donner leur chance. parmi eux, la relève de l’humour français. démontre la consistance de son jeu d’acteur, prend une nouvelle dimension médiatique. Celui qui refusait la fonction de porte-parole de la jeunesse issue de l’immigration prend conscience de son influence auprès du public et cherche à transmettre les messages qui lui tiennent à cœur. Il prend part à une campagne appelant les jeunes à s’inscrire sur les listes électorales et à s’impliquer dans leur rôle de citoyens. C’est lui qui pousse Ségolène Royal à annoncer sa candidature à l’élection présidentielle sur le plateau du Grand Journal, sur Canal +. Il ne tarde pas à annoncer son soutien à la candidate socialiste. Il la fait même monter sur scène, et demande au public de l’applaudir, lors d’une représentation du Jamel comedy club à laquelle elle était venue assister. C’est le dernier projet du comédien-humoriste, qui se coiffe pour l’occasion PROD DB d’une nouvelle casquette, celle de producteur. Il a pris sous son aile une bande de jeunes talents de l’humour, aux origines et aux accents variés, et leur a ouvert une scène. Ensemble, ils ont monté un spectacle de stand-up, au cours duquel dix à quinze humoristes se succèdent devant un public qui n’hésite pas à réagir. Ces spectacles, qui ont été adaptés en émission de télévision sur Canal + l’été dernier, ont permis à certains comme Fabrice Eboué ou encore Patson (voir encadré), de se faire remarquer. A 32 ans, Jamel Debbouze est déjà devenu le mentor de jeunes gens qui ressemblent au gamin de Trappes qu’il était à ses débuts. Il leur transmet le même message d’espoir en leur réussite. PROCHAINS FILMS Actuellement en préparation, un nouveau volet des aventures d’Astérix, dirigé par Thomas Langmann, qui transportera le héros gaulois aux jeux Olympiques de l’Antiquité. Jamel sera également à l’affiche du prochain film du duo Agnès Jaoui-Jean-Pierre Bacri, intitulé Parlez-moi de la pluie. ABACA Mélissa Theuriau, la présentatrice de Zone Interdite (M6), accompagne depuis quelques mois l’humoriste. VU PAR Patson Cet humoriste d’origine ivoirienne a été le premier à rejoindre la bande du « Jamel comedy club ». Désormais seul à l’affiche du Patson show*, il décrit pour Direct Soir un Jamel en trois dimensions. * Du mardi au samedi à 21h30 au théâtre du Temple, Paris 11e. « Même si Jamel a plusieurs casquettes, je ne lui en attribue qu’une, celle de l’humain. Car avant d’être un artiste ou un producteur, c’est avant tout, quelqu’un qui a du cœur, un humaniste. Un homme honnête et droit. Un homme de parole aussi : j’avais fait la première partie de deux de ses spectacles et après le deuxième, il m’a appelé dans sa loge et m’a tendu la main en me disant « si tu tapes, je te prends avec moi et je t’emmène loin ». C’était son contrat, et comme vous le voyez, il l’a respecté. En tant qu’artiste, c’est un grand pro, perfectionniste et jamais fatigué. A côté de cela, il est toujours en train de délirer, de chambrer. Mais quand il faut recadrer les choses, il sait aussi pousser un coup de gueule. » PROJETS MAROCAINS En rapport étroit avec le pays de ses aïeux, Jamel veut mener au moins deux projets au Maroc. Il envisage de lancer une chaîne de télévision, avec la complicité d’Alain de Greef, ancien directeur des programmes de Canal+. Son autre souhait : développer un studio de cinéma dans les environs de Marrakech. J.-M. HAEDRICH/VISUAL PRESS AGENCY
2 Zéro abonnement.complication.. wffit ""'"'fQuip6. """"". 1 ZéroL.. TNT, ç'bt11 -Pour'- Pour. la TNT vou._.. JI 1 tnWUl'I0...\111 titOtpf:IOn.c'"'IDIIC.. 1 TNT ltl ou\IIW fOIUDcllt HW Y01,. O « 



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :