Direct Soir n°14 23 juin 2006
Direct Soir n°14 23 juin 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de 23 juin 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : Les Bleus : allons enfants !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Directsoir t Vendredi 23 juin 2006 12 SPORTS S. RELLANDIN/SR/SM P.STOLLARZ/AFP PHOTO AREVA PEUT RÊVER Pas de surprise hier, dans les eaux valenciennes : le « big four » s’est imposé sans réelle concurrence directe. BMW- Oracle, Luna Rossa et Team New Zealand, sur leur nouvelle monture, et Alinghi ont tous remporté leur deux matches race, laissant à bonne distance les autres challengers. Areva a été pénalisé de 3 points pour refus de priorité. Mais Thierry Peponnet reste optimiste : « J’ai le sentiment que ça va mieux », a analysé le skipper du syndicat français. Suite des régates aujourd’hui. MAMIE FAIT DE LA RÉSISTANCE Hier à Chantonnay, Jeannie Longo (47 ans) a remporté son 50 e titre national toutes disciplines confondues, en devenant championne de France du contre-la-montre. Chantonnay (Vendée), Championnat de France féminin : 1 - Jeannie Longo ; 2 - Edwidge Pitel ; 3 - Maryline Salvetat AU NOM DU PÈRE Les pilotes de F1 ont rendez-vous au Grand Prix du Canada, sur le fameux circuit Gilles-Villeneuve. Son fils, Jacques, espère bien briller devant son public au volant de sa BMW-Sauber. Fernando Alonso, 1 er au classement général, devra surveiller ses deux poursuivants directs : Michael Schumacher et Kimi Räïkkönen. EN DIRECT DE TF1 Ce soir ou jamais L’équipe de France a tout à gagner ce soir – et bien plus à perdre – face aux Eperviers qui ambitionnent de décrocher leur 1 re victoire en phase finale de Coupe du monde. Mondial Domenech : comptes d’apothicaire S i la France gagne, le sélectionneur aura eu raison. Si elle perd, il aura eu tort. Si elle fait match nul ? Celuici aura plus de conséquences que ses onze précedents. Le calcul est simple. La formation tricolore est qualifiée dans deux cas : si elle gagne avec deux buts d’écart, ou si elle ne bat le Togo que par un but d’écart et qu’il y a un vainqueur lors du match Suisse-Corée du Sud. Dans cette dernière hypothèse (match nul Suisse-Corée), il faudra marquer trois buts de plus que la Corée sur la dernière journée. Mais si les Bleus gagnent par un seul but d’écart contre le Togo alors que la Corée fait match nul Dubitatif ? Il n’est pas le seul. Mondial Choc Jézabel Lemonier, Jean-Hervé Moysan, Jérémy Virot A. BIBARD/FEP/PANORAMIC des titans h Toutes les affiches de ces huitièmes sont alléchantes. Réservez votre samedi : on commence à 17h avec un Allemagne/Suède, choc de titans. On poursuit en début de soirée avec l’Argentine, qui partira favorite face au Mexique. Dimanche, une rencontre inédite entre l’Angleterre et l’Equateur, puis Pays Bas/Portugal. contre la Suisse en marquant deux buts de moins, un tirage au sort déterminera vendredi soir qui de la France ou de la Corée du Sud sera qualifiée pour les huitièmes. Idem si la France gagne avec deux buts d’écart tandis que Suisse-Corée du Sud se termine par un nul autre que 0-0. Dans ce cas, la Suisse sera en ballottage avec les Tricolores. Simple, vous ne trouvez pas ? Des calculs d’apothicaire, pour ne pas dire d’épicier. Patrick Vieira, ex- et capitaine d’un soir en l’absence de Zidane, commente : « Une élimination serait pire qu’en 2002, parce que nous nous sommes bien préparés pour cette S. NACKSTRAND/AFP PHOTO XV de France Cap sur Le Cap Coupe du monde, même si les résultats ne sont pas à la hauteur de nos espoirs. » Ce soir, retour à deux attaquants de pointe, Henry et Trezeguet. L’évident échec de cette association dans les deux grandes dernières compétitions (2002 et 2004) se rappelle à notre bon souvenir. Paradoxalement, l’absence de Zidane leur permet d’être alignés ensemble, lui qui souhaitait les voir réunis dès le début du Mondial. Un seul souhait pour conclure : gagnons. Ce soir, à partir de 21h sur TF1 Groupe G : France/Togo h Les rugbymen tricolores vont disputer un vrai test match samedi en Afrique du Sud face aux redoutables Springboks. Après la « promenade de santé » de samedi dernier face à la Roumanie (9 essais, une victoire 62-14), les Bleus vont tenter de confirmer face à un adversaire qui ne leur avait guère réussi lors de la tournée d’été 2005 (defaite 27-13, puis nul à l’arrachée 30-30). Pour ce match, le truculent coach Bernard Laporte a constitué une équipe par ligne : le Stade français en 1 re ligne (Marconnet, Szarzewski, De Villiers), la 3 e est biarrote (Betsen, Harinordoquy, Dusautoir), tout comme la charnière (Yachvili et Traille). L’attaque est celle du Stade toulousain (Heymans, Jauzion, Fritz, Clerc). Le champion de France Damien Traille occupera le poste de demi d’ouverture, alors qu’il évolue habituellement au centre avec Biarritz. CDM : 8 e de finale : Allemagne/Suède ; Argentine/Mexique ; Angleterre/Equateur ; Portugal/Pays-Bas. Rugby, XV de France, 2 e test match : Afrique du Sud/France au Cap. En direct sur France 2, à partir de 15h. H. BURDITT/REUTERS
C. WALTER/ART/ABACA www.directsoir.net Le plus vieux tournoi du monde, Wimbledon, débute lundi. De Gore à Federer. Récit. T out a commencé un matin brumeux dans une prairie de la banlieue sud-ouest de Londres.Le 9 juillet 1877, le club de croquet local (le « All England Croquet Club ») organise, près de son siège à Wimbledon, le premier tournoi d’un nouveau sport « made in England » inventé trois ans plus tôt : le « lawn-tennis » (« tennis sur gazon », en anglais). Cette première édition, ouverte uniquement aux hommes, dure 5 jours et accueille 200 spectateurs. Le premier vainqueur est un excellent joueur de raquette, impressionnant à la volée : Spencer Gore. Sa victoire lui rapporte 12 guinées et une coupe en argent. Le tournoi met sept ans à s’ouvrir aux femmes (avec le succès de Miss Maud Watson contre sa sœur Lilian), et n’accepte les joueurs non britanniques qu’à partir de 1901. Depuis cent vingtneuf ans, Wimbledon est toujours resté, aux DR ALL YOU NEED IS LAWN Shopping La plus belle pour aller dribbler Les chaussures à panneaux de ballon… pour marcher, mais pas pour jouer ! Pour les fans au féminin, le collier ballon ajustable, aux couleurs de l’été. Baskets avec drapeau à l’effigie de notre sélection. Pour le fun, mais pas pour courir ! Des ballons, encore des ballons, toujours des ballons, jusqu’au bout des… oreilles ! Suzanne Lenglen star française du tennis des années 20 L’exclu Directsoir Les sœurs ennemies Martina Navratilova a remporté 5 de ses 9 finales à Wimbledon contre Chris Evert. Les rivales (Editions Buchet-Chastel) revient sur les 80 confrontations entre les deux championnes entre 1973 et 1989. yeux des puristes attachés aux traditions, le tournoi le plus prestigieux du monde et le temple du tennis. C’est à Wimbledon que la plupart des règles du tennis ont été inventées (la dernière étant l’instauration du tie-break, en 1971). Quant aux Frenchies, élevés sur la terre battue, leur séjour londonien se résume trop souvent à un aller-retour express en ferry. Si Suzanne Lenglen et nos mousquetaires, Lacoste, Borotra et Cochet, y ont largement brillé dans les années 20 (12 titres à eux quatre), la dernière victoire d’un Français à Wimbledon remonte à 1946 avec Yvon Pétra. Il y a soixante ans.Autant dire une éternité ! Ni Cédric Pioline, finaliste en 1997 contre Sampras, ni Nathalie Tauziat un an plus tard contre Novotna n’ont pu briser la spirale infernale. Car il faut bien avouer que le plus grand tournoi du monde sur herbe ressemble souvent à un jardin privé pour membre exclusif : 5 victoires pour Björn Borg, 7 pour Steffi Graf et Pete Sampras et, record absolu, 9 titres pour Martina Navratilova, qui participera encore cette année au double mixte. L’Américaine fêtera prochainement ses 50 ans. Lundi prochain, Roger Federer, vainqueur des trois dernières éditions, partira largement favori dans le tournoi homme. Décidément, tout est question de tradition à Wimbledon. Pour preuve, de la pluie est prévue lundi sur Londres. Version bracelet, plusieurs coloris au choix à ajuster avec sa tenue, et ça roule ! Pour afficher notre passion, l’indispensable sac en cuir pleine fleur. Commandez sur www.bikkembergsfootball.com Jézabel Lemonier, David Gauthier, Jean-Hervé Moysan, Jérémy Virot J. DEMARTHON/AFP ABACA 64 BOUGIES De point commun entre Vieira et Zidane, à première vue, il n’y en a pas : l’un joue devant, l’autre au milieu, Vieira porte les couleurs de la Juve, Zidane joue au Real. OK, les deux sont chauves. Ils fêtent leur anniversaire aujourd’hui : 34 bougies pour Zidane, 30 pour Vieira. Les Bleus ont déja trouvé un cadeau : une victoire face au Togo, mais sans Zidane… JORDAN IS BACK Le plus grand joueur de toute l’histoire du basketball effectue un retour remarqué en NBA en devenant copropriétaire des Charlotte Bobcats. L’actuel propriétaire majoritaire de l’équipe de Caroline du Nord, RobertL. Johnson, ne cachait pas sa joie à l’annonce de la nouvelle : « Je suis content d’être rejoint par mon ami, Michael Jordan, dans mes affaires et mes ambitions sportives. » Depuis quelques années déjà, Michael Jordan souhaitait redevenir actif dans le championnat nord-américain, notamment au niveau de l’éxecutif. Le sextuple champion NBA souhaite apporter ses conseils pour « essayer d’avoir la meilleure équipe sur le terrain ». A suivre la saison prochaine. QUE LA MONTAGNE EST HAUTE Comme chaque année, les coureurs du Tour de France vont encore se faire les mollets en montagne. Cinq étapes au programme : d’abord les Alpes (Izoard, Galibier, Glandon, Joux-Plane), ensuite les Pyrénées, (Aspin, Peyresourde et le célèbre Tourmalet). Au total, 966,5 km sur les 3 657 à parcourir. Autant dire que les cyclistes vont souffrir, morfler, peiner et boire le calice…et, comme chaque année, on aura mal pour eux. CHAUD LA GLACE Touchés par les différents scandales liés à la Fédération française des sports de glace ces dernières années, plusieurs patineurs français se sont associés pour redorer le blason de leur sport. Philippe Candeloro, Sarah Abitbol ou Stanick Jeannette viennent ainsi de créer un collectif et ont dévoilé leur projet mardi, à l’occasion de la conférence de presse tenue dans les salons du Méridien Etoile : « Constituer ce collectif, c’est avant tout s’intégrer à la fédé, afin que les droits des sportifs soient défendus par d’anciens athlètes et non plus par des politiques, et gérer enfin les vrais problèmes », a déclaré Candel. Ça va chauffer demain, lors des nouvelles élections fédérales. Directsoir t Vendredi 23 juin 2006 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :