Direct Soir n°137 3 avr 2007
Direct Soir n°137 3 avr 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°137 de 3 avr 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : Rania de Jordanie son combat pour l'enfance

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Directsoir t Mardi 3 avril 2007 12 CULTURE LIVRES/Rock en stock Les éditeurs sont de plus en plus nombreux à publier des ouvrages sur le rock’n’roll. Depuis toujours, la littérature a fasciné le rock et le rock a alimenté la littérature. Si l’on tente de situer le début de cette étroite relation, il faut remonter aux mouvements de la beat generation et ses nouveaux auteurs bohémiens, engagés dans une créativité libertaire. Parmi les plus célèbres : Jack Kerouac, Allen Ginsberg et William S. Burroughs… Le lien entre les légendes du rock et ces auteurs allait se nouer très rapidement. Bob Dylan admet volontiers l’influence de Ginsberg sur son œuvre, et l’on reconnaît l’ambiance noire qui règne sur les livres de Burroughs dans les chansons de Lou Reed. Aujourd’hui, l’inverse se vérifie et de nombreux auteurs, plutôt rock’n’roll, tels que Virginie Despentes ou CD/Timbaland chausse large Michel Houellebecq, se révèlent alors que la musique semble aujourd’hui plus dérisoire qu’en 1970. Pour Patrick Eudeline, rock-critique et écrivain, le rapport culturel avec le rock est évident : « Il est de plus en plus un média, un art ou une distance… Quand Mick Jagger lit Le maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov, il en résulte la mythique chanson Sympathy for the devil… ». Aujourd’hui, on n’est pas loin de comparer les textes de Pete Doherty à ceux de Charles Baudelaire. L’émergence d’une multitude de petits groupes et de talentueux songwriters prouve cette proximité. Kerouac continue d’influencer les jeunes générations rock. Au-delà de toute la « contre-culture » qu’il a engendrée, le rock reste un art à part entière. u Depuis une décennie, tout réussit au producteur de hip-hop Timbaland. Après l’énorme succès de ses deux protégés, Nelly Furtado et Justin Timberlake, le Midas des manettes revient avec un album solo, Shock Value. Il a vu large en conviant Dr Dre, Missy Elliott, 50 Cent, The Hives ou… Elton John (au piano). Timbaland retrouve également Nelly Furtado et Justin Timberlake pour un single imparable, Give it to me. Excellant dans des sonorités qui ont fait sa marque de fabrique (beats graves rebondissants et sons aigus malicieux), l’artiste ambitionne sur ce disque d’abolir les frontières entre rap, R’n’B, rock, pop et même musiques indiennes. Toujours œcuménique, Timbaland va maintenant collaborer avec Björk et Coldplay. Mais son plus grand défi sera, comme il l’a annoncé, de relancer une Britney Spears à la dérive. Shock Value, Timbaland, Polydor. TOPDESTOPS Trois ouvrages d’Anna Gavalda figurent au top 5 des ventes de livres de poche. Son dernier best-seller Ensemble c’est tout vient de sortir au cinéma adapté par Claude Berry et joué entre autres par Audrey Tautou et Guillaume Canet. Ensemble, c’est tout Anna Gavalda/J’ai lu Je vais bien, ne t’en fais pas Olivier Adam/Pocket Les charmes discrets de la vie conjugale Douglas Kennedy/Pocket Je l’aimais Anna Gavalda/J’ai lu Je voudrais que qqn m’attende qq part Anna Gavalda/J’ai luC. HALAZY, J.-C. BACRI,T.MAHLER,E.POYARD,O.ITHURBIDE,A.FOUCAULT,A.DENIS,T.LIARD,M.RIDA,T.PHAN 1 2 3 4 5 L’anthologie des Beatles, parue en 2000. A VENIR DEMAIN : LE TOP HEBDO DES MEILLEURES VENTES DE FILMS EN DVD DR F. GUILLOT/AFP LE JEU VIDÉO DU JOUR « Motor Storm » Une petite course dans le désert, ça vous tente ? Dans Motor Storm, un des premiers jeux de la PlayStation 3, à vous les grands espaces, la poussière, et des crashs spectaculaires. Un bon point pour les joueurs du dimanche, le niveau de difficulté reste abordable. On regrette le faible nombre de véhicules disponibles mais aussi de circuits qui lasseront vite les spécialistes. Motor StormPS3, Sony, 59,99 €. Expo La Nouvelle-Irlande au quai Branly MUSÉE DU QUAI BRANLY/H. DUBOIS u C’est à partir d’aujourd’hui, dans la galerie jardin du musée du quai Branly, que s’ouvre la grande exposition internationale Nouvelle-Irlande, Arts du Pacifique Sud. A découvrir : des sculptures « malaggan » qui font la réputation de cet art océanien et qui sont utilisées lors de cérémonies funéraires. En vous rendant sur place, vous pourrez vous enrichir de multiples traditions artistiques ou encore tout savoir sur la confection des masques. Au total, ce sont plus de 130 objets, sélectionnés dans les plus riches collections des musées d’Europe et d’Amérique, qui sont présentés. Les vestiges d’une période d’effervescence artistique qui se situe entre 1850 et 1914. Si l’art de la Nouvelle-Irlande vous est inconnu, après cette visite, vous ne pourrez que commencer à l’apprécier. Une très bonne mise en bouche. Statue hermaphrodite. SONY COMPUTER ENTERTANMENT EUROPE Nouvelle-Irlande, Arts du Pacifique Sud. Du 3 avril au 8 juillet 2007. Musée du quai Branly, Paris 7e.
www.directsoir.net SORTIR Y ALLER Y ALLER Y ALLER/Y ALLER/Y ALLER/Y ALLER/Y ALLER DR DR THÉÂTRE ✱ NATURE, MUSIQUE ET LITTÉRATURE Le rêve, spectacle présenté au théâtre du Lucernaire tous les dimanches, associe littérature, musique et nature. A l’origine : Patrick Scheyder, pianiste-compositeur, qui invite la nature à revenir sur le devant de la scène. Le paysagiste William Beauregard et l’agence Arbressance ont créé une véritable mise en espace végétale. Les musiques choisies – des extraits de Schubert, Chopin, Ligeti et des improvisations – accompagneront des textes de Duras, Musset, Apollinaire, Breton ou encore Artaud, lus par Michael Lonsdale. Le rêve Théâtre du Lucernaire, 53, rue Notre-Dame-des- Champs, Paris 6 e Tél. : 01 45 44 57 34 Charlotte Rondez, comédienne dans Encore une histoire d’amour, du mercredi au samedi à 21h30, au Théâtre Essaïon. DR ✜ SON LIEU L’adorable scène du Théâtre Essaïon sur laquelle je joue actuellement Encore une histoire d’amour… Et le lit de mon ami. RAP ✱ PUBLIC ENEMY Depuis 1982, Public Enemy associe au rap des bases musicales fondamentales, mais aussi des valeurs activistes qui ont changé à jamais l’esprit de cette musique aux yeux des Américains et du monde. En luttant avec force pour la communauté noire, de manière quasiment révolutionnaire et extrême, Public Enemy a exploré un son nouveau, où samples, apartés funk, sirènes affolées et beats énergiques s’empilent. Après un passage au festival Marsatac, dans la cité phocéenne, à l’automne dernier, après la sortie de Beats and Places, un CD et un DVD contenant leurs clips, les New-Yorkais prennent d’assaut le Zénith de Paris, avant une tournée en province. Public Enemy, Beats and Places, Slamjamz/Nocturne. Ce soir au Zénith, le 4 avril à Caen, le 5 à Lyon, le 6 à Lille. RESTAURANT ✱ CHEZ GINETTE Ce lieu culte de Montmartre DANSE BUTO Fruit d’une rebellion, la danse buto naît au Japon dans les années 60. Proche de la performance, ces chorégraphies nous entraînent dans une philosophie de vie, un voyage intérieur. Au théâtre le Proscenium 2, passage du Bureau, Paris 11e. Tél. : 01 40 09 77 19. Jusqu’au 26 avril. VIES NOCTURNES de Charlotte Rondez ✜ SON BAR Le Fumoir (6 rue de l’Amiral- Coligny, 1 er), car l’endroit est chaleureux. ✜ SON RESTO Le bar à huîtres (112 bd du Montparnasse, 14 e), une invitation au voyage. Le décor est original. Les murs sont recouverts de coquillages. ✜ SA SALLE Les Bouffes du Nord 37 bis bd de la Chapelle (Paris 10) doit son nom à Ginette, la « plus fameuse garce du cinéma français » qui ouvrit sa guinguette en 1923. Depuis un an, Etienne Montiel (patron du Refuge et du Relais à Montmartre) a repris l’affaire. Le résultat est séduisant. Une décoration inspirée des années 40, une clientèle touristique et branchée ✜ SON DVD Hannah et ses sœurs, l’une des grandes réussites de Woody Allen. ✜ SON LIVRE Pluie d’été, de Marguerite Duras (POL) ✜ SON SITE www.theatredelacite.com ✜ SA MUSIQUE Björk, Madonna DR (on y croise Cécile de France ou Pascal Sellem), une cuisine simple mais appétissante : risotto de gambas et Saint-Jacques, cheeseburger, salades et délice au chocolat (mousse au chocolat sur une fine génoise). Côté son, ambiance assurée grâce aux concerts organisés aux « Dessous de Ginette », une salle DR ENVOYER VOS BONS PLANS+ à lejournal@directsoir.net située en dessous du restaurant. Menu à midi : 13,90 €. A la carte, comptez 30 euros par personne. Ouvert tous les jours. 101, rue Caulaincourt, Paris 18e. Tél : 01 46 06 01 49. EXPOSITION ✱ L’INDE ANTIQUE Le Grand Palais met à l’honneur l’empire gupta, dynastie d’Inde du Nord (4 e siècle après J.-C.). Véritable foyer artistique, ce royaume marque l’âge d’or de la civilisation indienne. Cette exposition, inédite en France, plonge le spectateur au cœur de la perfection et du raffinement de l’art gupta. Pièces de monnaie à l’effigie des grands monarques, sculptures « d’une élégance hautaine » en grès, bronzes et terre cuite, figures mythologiques ou profanes s’exposent pour cette rétrospective aux mille visages. L’âge d’or de l’Inde classique Jusqu’au 25 juin. Grand Palais, 3, avenue du Général-Eisenhower, Paris 8e. Tél. : 01 44 13 17 17. DR Directsoir t Mardi 3 avril 2007 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :