Direct Soir n°133 28 mar 2007
Direct Soir n°133 28 mar 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°133 de 28 mar 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : Ban Ki-Moon ( Secrétaire général de l'ONU ) au coeur des négociations pour le Proche-Orient

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir t Mercredi 28 mars 2007 8 ACTU FRANCE EN BREF Borloo soutient Sarkozy v A moins de quatre semaines du premier tour de la présidentielle, le ministre de la Cohésion sociale Jean-Louis Borloo a annoncé hier soir son ralliement à Nicolas Sarkozy lors du Grand Journal de Canal+. « Le suspense n’est pas à son comble. Je soutiens Nicolas Sarkozy, le candidat de l’UMP », a-t-il déclaré. Il a par ailleurs assuré qu’il n’avait « aucune espèce d’idée » du rôle qu’il pourrait jouer si monsieur Sarkozy accédait à l’Elysée. Une arrestation dégénère Gare du Nord v L’interpellation musclée d’un usager du métro circulant sans billet serait à l’origine de l’échauffourée qui a eu lieu hier dans les sous-sols de la Gare du Nord, à Paris. Quelques dizaines de jeunes ont défié les forces de l’ordre pendant plusieurs heures, causant des dégâts matériels. Selon la préfecture, 13 personnes ont été arrêtées. Ce matin, le nouveau ministre de l’Intérieur, François Baroin, a indiqué que l’usager interpellé est un sanspapier, et a qualifié de « violence inacceptable » cette scène de « guérilla urbaine ». Nicolas Sarkozy a défendu la police qui « a fait son travail », et a regretté que la France soit « le seul pays où l’on considère qu’arrêter quelqu’un parce qu’il ne paie pas son billet, ce n’est pas normal ». Le ministre de la Cohésion sociale, Jean-Louis Borloo, a lui appelé à ne pas mélanger « la Gare du Nord, quelques incidents, avec les banlieues françaises ». Et la lumière fuit… v Des chercheurs français et américains des universités de Bordeaux et Chicago ont réussi à manipuler une petite quantité de liquide grâce à la seule force de la lumière. Une étude à paraître demain révèle que les scientifiques ont orienté un jet continu de liquide de la taille d’un cheveu avec un laser. Jusque-là, les physiciens n’étaient parvenus à manipuler que des particules de matière. Cette découverte serait révolutionnaire dans le domaine biomédical ou les biotechnologies. ANPE/Des résultats positifs malgré la crise L’Agence nationale pour l’emploi, qui fêtera ses 40 ans en juillet prochain, a présenté hier son bilan 2006 et ses objectifs pour 2007. « L’ANPE a beaucoup changé et continuera de changer », a déclaré devant la presse son directeur général Christian Charpy. Il a fait état d’un « bilan plutôt satisfaisant » pour l’année qui vient de s’écouler. N’ayant plus le monopole du placement des chômeurs depuis 2005, l’ANPE a proposé 3,5 millions d’offres d’emploi en 2006, soit 2,5% de plus par rapport à l’année précédente. L’agence enregistre une progression plus importante des offres en CDI (Contrat à durée indéterminée). En 2007, elle souhaite poursuivre sa démarche pour consolider la baisse du chômage en favorisant l’insertion durable dans l’emploi. Des plans d’action pour les seniors et les jeunes sont prévus et le suivi mensuel personnalisé devrait être renforcé. En 2006, il s’est traduit par 17,1 millions d’entretiens, soit plus de 10 000 par heure. Et pour limiter les démarches, l’agence compte poursuivre la mise en place de guichets uniques ANPE-Unedic. Malgré un bilan plutôt satisfaisant, l’ANPE vit une situation délicate. Demain, l’ensemble des syndicats du personnel ont appelé à la grève. Tous unanimes, ils dénoncent le transfert annoncé à des filiales d’activités transformées en services payants. Une telle union syndicale ne s’était plus vue depuis dix-sept ans à l’ANPE. Ce décret d’application, prévu par la loi de programmation de Cohésion sociale de 2005, n’a C’estdit COLOMBE PRINS,LAURE DEGOUY,CHARLOTTE MARSAL,ANTONIN MOSER « Je voulais montrer aux gens qu’on pouvait me confier des rôles plus proches de ma génération et j’avais vraiment envie de casser cette image d’enfant de chœur. » Jean-Baptiste Maunier, à l’affiche du film Hellphone (Le Parisien) « Ils ont la chance d’intégrer les Bleus et j’espère qu’ils vont pouvoir en profiter. Ils ont peut-être une avance par rapport à d’autres jeunes mais ça ne veut rien dire. On parle du talent de Zidane mais on oublie souvent d’évoquer sa capacité de travail. Après c’est à eux de faire leur choix ». Lilian Thuram, à propos des jeunes de l’équipe de France (L’Equipe) F. SOULOY/GAMMA toujours pas été publié deux ans après, mais devrait l’être dans les prochains jours. Les personnels de l’ANPE craignent ainsi de perdre leur statut au cas où ils seraient détachés dans de telles filiales. Et ces réformes ne sont pas leur seule préoccupation. Le projet prôné par le candidat UMP Nicolas Sarkozy d’une fusion de l’ANPE avec l’Unedic renforce la crise. Concernant cette idée, relancée début janvier par le président Jacques Chirac, M. Charpy a noté que c’est « un vrai changement qui crée nécessairement des inquiétudes ». C’est « un sujet politique à l’ordre du jour ». Il ne reste plus qu’à attendre de voir si ce projet sera concrétisé après l’élection présidentielle. CINÉMA/La production retrouve son « rythme de croisière » h Après un record historique de 240 films produits en 2005, l’année 2006 est plus modeste pour le cinéma français avec une production de 203 longs-métrages, selon le bilan annuel du Centre national de la cinématographie (CNC). Les films dits « d’initiative française », c’est-à-dire financés intégralement ou majoritairement par des Français, sont autant concernés par cette baisse que les films étrangers. Les premiers passant de 187 films en 2005 à 164 produits en 2006, et les seconds, de 53 à 39 l’année dernière. Mais cet affaiblissement de la production est en fait un retour à la normale. Pour Véronique Cayla, directrice générale du CNC (Centre national de la cinématographie), « l’activité de production revient à un nombre de films identique à celui de 2004 ». 2005 était donc « une année atypique » et ce record s’explique notamment par « la réforme annoncée pour le début 2006 du crédit d’impôt, qui avait poussé beaucoup de producteurs à déposer leurs projets avant la fin de l’année 2005 », précise-t-elle. En retrouvant son niveau de 2004, le cinéma reprend donc un « rythme de croisière ». Christian Charpy, directeur général de l’ANPE. Àsavoir Huit syndicats de l’ANPE (de la CFDT à SUD) appellent à une journée de grève, jeudi 29 mars. Ils s’opposent à la publication imminente d’un décret modifiant le statut de l’ANPE et permettant la création de filiales commerciales. A cela s’ajoute les bons chiffres de la fréquentation des salles, estimée à 185,9 millions d’entrées enregistrées sur 2006, soit une augmentation de 2,7% par rapport à l’année précédente. « Malgré le nombre de chaînes de télé, Internet, les DVD, le développement de la vidéo à la demande (VOD), la fréquentation en France n’a cessé d’augmenter, ou en tout cas, s’est stabilisée à un niveau qui est quasiment le double du niveau des années 1990. « Le cinéma est bien plus qu’un simple élément de divertissement, c’est aussi la possibilité pour les gens de sortir de chez eux et de communiquer avec l’autre », se réjouit Marin Karmitz, P-DG du groupe MK2. Cinéma Gaumont, place d’Italie, à Paris. N. MARQUES/KR IMAGES PRESSE F. DUNOUAU/PHOTONONSTOP
PETER MUHLY/AFP www.directsoir.net IRLANDE DU NORD/L’espoir relancé Après l’accord historique intervenu le 26 mars entre le Parti unioniste démocratique protestant et le SinnFéin catholique, les Irlandais du Nord aspirent désormais à tourner la page de l’affrontement. h Entretien avec MaryannMaguire, correspondante de Radio France Internationale à Belfast. Lundi, le Parti unioniste démocrate (DUP) et le SinnFéin ont convenu de se partager le pouvoir à compter du 8 mai. Comment cet accord a-t-il été accueilli dans les rues de Belfast ? MaryannMaguire : Cet accord était attendu depuis plus de 30 ans. Il suscite donc énormément d’espoir. Toutefois, compte tenu de l’échec des trois précédents gouvernements, la méfiance reste de mise. Les gens attendent de voir quels vont être les résultats à long terme. Ces derniers mois, une certaine apathie politique s’est emparée de la population. Les Irlandais ont réellement envie de tourner la page sur ces années de conflit et de passer à autre chose. Le leader du SinnFéin, Gerry Adams, dans les rue de Belfast le 7 mars dernier. UE/La hausse de l’immigration illégale inquiète h Présent hier à Varsovie à l’occasion de l’inauguration du nouveau siège de l’agence européenne des frontières Frontex, le commissaire européen à la Justice, Franco Frattini, a mis en garde contre une hausse de l’immigration illégale aux frontières extérieures de l’Union européenne. « Les données démographiques montrent que les migrations (en Europe) vont augmenter car la population des 50 pays les moins développés devrait doubler de 800 millions d’habitants en 2007 à 1,7 milliard en 2050 » a souligné M. Frattini. « Ce printemps, nous allons être confrontés à des flux migratoires accrus via la Méditerranée vers l’Europe, avec tous les risques que cela comporte pour la vie des gens », a prévenu de son côté le ministre allemand de l’Intérieur, Wolfgang Schäuble. « Il est d’une importance capitale de coopérer étroitement sur les problèmes d’immigration avec les pays d’origine et de transit le long des frontières Est et Sud de l’UE. Dans le même temps, il faut intensifier la surveillance aux frontières extérieures », a-il déclaré avant d’ajouter que « Frontex a montré qu’elle peut soutenir efficacement les pays membres dans cette tâche ». Créée en 2004 et opérationnelle depuis octobre 2005, l’agence européenne a notamment pour but de « garantir un niveau uniforme de contrôle des personnes ». Bien que le contrôle des frontières extérieures demeure de la responsabilité des Etats membres, Frontex assure une coordination entre les gouvernements ainsi qu’une supervision des mesures de gestion intégrée des frontières, décidées en commun par l’UE. L’agence mène par ailleurs des opérations d’analyse des risques aux frontières ainsi que des activités de formation des gardefrontières afin qu’ils acquièrent des compétences similaires à travers toute l’Union. L’été dernier, elle a mené l’opération Hera, qui consistait à patrouiller les eaux au large de l’Afrique de l’Ouest. 50 embarcations et 4 000 immigrants ont été interceptés entre le Sénégal et les Canaries. 15 000 autres sont parvenus à passer entre ses mailles. Une nouvelle opération, baptisée Hera-III, a été lancée le 12 février. ASSOCIATED PRESS/AP/AFP MONDE ACTU Quelle différence faites-vous avec les précédents accords ? MaryannMaguire : Le fait que Ian Paisley (DUP) et Gerry Adams (SinnFéin) se soient assis à la même table témoigne d’un véritable changement d’état d’esprit. Cela montre qu’ils sont prêts à travailler ensemble. M. Paisley s’était jusqu’à présent toujours montré réticent. Pourquoi le DUP et le SinnFéin ont-ils décidé de reporter au 8 mai la désignation d’un gouvernement d’union ? MaryannMaguire : Ce délai a été négocié par le DUP avec le gouvernement britannique. Certains analystes politiques considèrent qu’il va permettre à Ian Paisley de convaincre les irréductibles de son parti d’accepter de partager le pouvoir avec le SinnFéin. D’autres estiment que MM. Paisley et Adams vont mettre à profit ces six semaines pour obtenir plus de subventions du gouvernement britannique. L’ère de Tony Blair touche à sa fin et la résolution du conflit nord-irlandais était l’une des priorités du Premier ministre travailliste. Il est probable qu’il fera des concessions pour quitter le gouvernement sur une réussite. MOYEN-ORIENT/Ouverture du sommet arabe à Riyad h La capitale de l’Arabie Saoudite accueille jusqu’à demain soir les leaders arabes. La relance du processus de paix avec Israël, le soutien au nouveau gouvernement palestinien d’union, la situation en Irak et la question du nucléaire au Moyen-Orient seront les principaux thèmes abordés. En revanche, la crise politique libanaise a été reléguée au second plan, en raison du blocage de la situation. A la veille de ce sommet, la secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice, en visite à Jérusalem, a appelé les Arabes à « s’ouvrir vers Israël (…) afin de lui montrer qu’ils ont accepté sa place au Proche-Orient ». Le secrétaire général de l’ONU, Ban Kimoon, de passage à Amman avant de se rendre à Riyad, a lui déclaré « s’attendre à ce que les leaders arabes aient pendant leur sommet de bonnes discussions pour aider à la réactivation du processus de paix ». A l’inverse des précédents sommets arabes, minés par d’intenses querelles et marqués par une absence de résultats concrets, celui de Riyad est placé sous le signe du consensus. (Lire aussi p.6) A. CHENG JIN/REUTERS EN BREF CORÉE DU NORD/DÉFICIT ALIMENTAIRE N’étant pas en mesure de nourrir toute sa population, la Corée du Nord a demandé au Programme alimentaire mondial (PAM) d’accroître son aide. « Ils nous ont confirmé être confrontés cette année à un déficit alimentaire d’un million de tonnes et [nous] ont demandé d’accroître [notre] assistance », a indiqué le directeur régional du PAM, Tony Banbury. Un tel déficit équivaut à au moins 20% des besoins alimentaires de la Corée du Nord. UE/REPRISE DES POURPARLERS AVEC LA TURQUIE L’Union européenne a relancé les pourparlers d’adhésion de la Turquie, au point mort depuis juin, en donnant le feu vert à l’ouverture du deuxième des 35 chapitres thématiques de ces négociations : « politique industrielle et entreprise ». Les ambassadeurs des 27 Etats membres, réunis ce matin à Bruxelles, ouvriront probablement demain ledit chapitre lors d’une réunion Union européenne-Turquie. KABOUL/ATTENTAT SUICIDE Quatre civils ont été tués et douze autres blessés en début de matinée à Kaboul par un kamikaze qui s’est fait exploser près du véhicule d’un responsable des services afghans de renseignement. L’attentat s’est produit en plein centre de Kaboul, où l’affluence à proximité des bâtiments administratifs est très importante, a expliqué le général Ali Shah Paktiawal, chef de la police criminelle. Le kamikaze a visé l’un des directeurs des services de renseignement, Kamaluddin Khan Achakzay, alors qu’il se rendait à son travail. INDE/ESCLAVE POUR UN SAC DE RIZ Dans l’Est de l’Inde, l’esclavage n’a visiblement pas disparu : un villageois de 72 ans a raconté avoir passé 27 années comme esclave d’un usurier auquel il avait emprunté du riz. « Il était convenu que je remboursais un kilo de riz par jour de travail », a expliqué Jawahar Manjhi. « A l’origine, l’emprunt couvrait 40 kg de riz et maintenant, 27 ans après, je ne sais pas combien j’ai remboursé, ni combien je dois encore à mon prêteur », a ajouté cet habitant de la province du Bihar. Les autorités locales se sont dites « choquées » par le procédé réputé courant dans la région. Des propriétaires terriens auraient encore recours au travail forcé sans rémunération, pourtant puni par la loi. RENAUD CHARLES,FRANÇOIS DENAT Directsoir t Mercredi 28 mars 2007 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :