Direct Soir n°131 26 mar 2007
Direct Soir n°131 26 mar 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°131 de 26 mar 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : Hu Jintao et Poutine la rencontre de deux géants

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir t Lundi 26 mars 2007 8 ACTU FRANCE SIDACTION/5,5 millions contre le sida h Avec 5,5 millions de promesses de dons, l’édition 2007 du Sidaction fait presque aussi bien que l’an dernier. Le week-end se voulait festif… 4 500 bénévoles étaient mobilisés dans plus de 110 villes de France pour organiser plus de 150 animations. Côté médias, 11 chaînes et 5 radios étaient partenaires de l’événement. La collecte servira pour moitié à la recherche, et l’autre moitié pour la prévention et l’aide aux malades. Sidaction, l’association présidée par Pierre Bergé et Line Renaud, a regretté la banalisation du sida. Du fait de la baisse des cas de sida et à l’amélioration des puissants traitements antirétroviraux, les Français ont de plus en plus tendance à considérer le sida comme une simple maladie et à ne plus se protéger. La collecte n’est cependant pas finie. Les dons sont possibles jusqu’au 19 avril en appelant le 110 ou sur www.sidaction.org Mobilisation pour le Sidaction. Dans les KIOSQUES Technology Review, la prestigieuse revue scientifique éditée par le Massachusset's Institute of Technology (MIT) lance une version francophone. Depuis jeudi dernier, les lecteurs français, suisses, belges et luxembourgeois peuvent l’obtenir pour 6,50 euros. ANTONIN MOSER,XAVIER PLASSON,CHARLOTTE MARSAL,ALEXANDRE BOUDET F. GUILLOT/AFP GOUVERNEMENT/Dernières retouches Nicolas Sarkozy et Xavier Bertrand quittent aujourd’hui leurs fonctions au sein du gouvernement de Dominique de Villepin. Ils sont remplacés respectivement par François Baroin et Philippe Bas pour un intérim de six semaines Nicolas Sarkozy est maintenant un candidat « comme les autres ». Depuis ce matin, le patron de l’UMP ne cumule plus les deux casquettes de prétendant à l’Elysée et de ministre de l’Intérieur. Comme l’avait annoncé le président de la République mercredi, il quitte le ministère pour « se consacrer pleinement à la campagne électorale. » Invité du Grand Rendez-vous d’Europe 1/TV5 Monde/Le Parisien hier soir, celui qui vivait alors ses dernières heures en tant que ministre de l’Intérieur, a estimé avoir rempli la mission que lui avait confiée le chef de l’Etat et s’est félicité d’avoir fait reculer la délinquance de « plus de 9% en 5 ans ». Il a déclaré espérer que son départ lui permettrait de faire tomber une barrière entre lui et les Français. « A partir de demain [aujourd’hui,ndlr], je suis candidat à plein-temps et j’ai plus de temps. Peut-être la barrière du ministre d’Etat sera-t-elle vaincue. » Nicolas Sarkozy a prévu de multiplier les meetings en province pour aller à la rencontre des citoyens. « Me voilà libre d’aller vers les Français ! » En fin de matinée, il a officiellement remis les clés de la place Beauvau à François Baroin. Sans surprise, c’est l’actuel ministre de l’Outre-Mer, qui assurera l’intérim à ce poste jusqu’à ce que le futur Président soit connu et qu’il ait formé un nouveau gouvernement. Le benjamin de l’actuelle LUDOVIC/REA C’estdit « La chancelière sait que je suis un buveur de bière, ce qui n’est en rien un désaveu aux producteurs de vin. Elle m’a donc offert une chope, mais pas n’importe laquelle. Une pièce tout à fait remarquable de 1710. » Jacques Chirac, lors des 50 ans du traité de Rome à Berlin (Le Parisien) Nicolas Sarkozy, Dominique de Villepin et François Baroin ce matin à Matignon. Nicolas Sarkozy : « Me voilà libre d’aller vers les Français ! » équipe gouvernementale hérite de l’organisation des prochaines élections, dont est chargé le ministère de l’Intérieur. Une incertitude planait toujours sur le fait qu’il cumule ou non ce nouveau portefeuille avec celui qu’il occupait jusqu’alors. Cette éventualité est envisageable puisque l’un des prédécesseurs de Baroin à l’Outre-Mer, le socialiste Jean-Jack Queyranne, avait déjà occupé conjointement les deux postes en 1998, lors de la convalescence de Jean-Pierre Chevènement, qui résidait alors Place Beauvau. Mais c’est finalement au député UMP Hervé Mariton qu’a été attribué le maroquin des DOM-TOM. Dans un communiqué de l’Elysée ce matin, Jacques Chirac a entériné ce léger remaniement ministériel, le premier depuis la composition du gouvernement de Dominique de Villepin, en juin 2005, et très vraisemblablement aussi le dernier. Celui-ci s’accompagne d’un autre départ, celui de Xavier Bertrand, qui quitte le ministère de la Santé pour se consacrer uniquement à la campagne de Nicolas Sarkozy, dont il est l’un des porteparole. Il a confié les clés à son successeur Philippe Bas lors d’une cérémonie de passation de pouvoirs qui a eu lieu à 15h. Ce dernier exerçait déjà la fonction de ministre délégué à la Famille et à la Sécurité Sociale, qu’il cumulera durant les six semaines restantes avec la direction du ministère de la Santé. Ce jeu de chaises musicales intervient alors que l’action gouvernementale va se restreindre, pour observer la période de « réserve » traditionnellement en vigueur à l’approche des élections. L’usage veut que les ministres limitent leurs déplacements au strict minimum pour éviter une confusion des rôles. Dès le mois de décembre, Dominique de Villepin avait rédigé une circulaire en ce sens, réclamant que son accord soit sollicité pour toute sortie officielle après le 23 mars. Une loi de 1962 interdit aux ministres d’avoir recours aux moyens publics (avion ou voiture de fonction) pendant le mois précédant un scrutin, pour éviter d’avantager le camp sortant.Tous les éléments sont réunis. La campagne entre dans sa dernière ligne droite. « J’étais quand même déçue de mon chrono. En Australie, au pays de la natation, devant un tel public, j’aurais vraiment voulu ajouter un record à ma victoire » Laure Manaudou, nageuse, après sa victoire sur le 400 m nage libre aux championnats du monde de Melbourne (L’Equipe) « On est content d’être un aiguillon pour le PAF et une source d’inspiration pour nos collègues, mais on aimerait bien que ça reste de l’inspiration et pas du plagiat » Rodolphe Belmer, directeur général de Canal+, qui accuse France 2 de plagiat (Le Figaro) J. GUEZ/AFP PHOTO
S. ROUDEIX/JDD www.directsoir.net MUHAMMAD YUNUS/ « La pauvreté est une menace pour la paix » Prix Nobel de la paix 2006, Muhammad Yunus est le fondateur au Bangladesh de la Grameen Bank, établissement spécialisé dans le microcrédit et destiné aux pauvres. h Lors de la remise du prix Nobel de la paix, les membres du jury ont expliqué leur choix de la manière suivante : « Une paix durable ne peut exister si un grand nombre de personnes ne trouvent pas les moyens de sortir de la pauvreté ». Que vous inspire cette phrase ? Muhammad Yunus : C’est à eux qu’il faut le demander… (Rires). J’en étais très heureux… Heureux que ce lien ait été fait. Ils l’ont clairement établi : la pauvreté est une menace pour la paix. Le sentiment d’injustice est la vraie cause des phénomènes tels que le terrorisme. L’injustice sociale et l’injustice économique sont les fondements du mécontentement. « Au Bangladesh, la moitié de la population est touchée par la misère ». Muhammad Yunus. UNION EUROPÉENNE/Un cinquantenaire rugissant h Des centaines de milliers de personnes se sont retrouvées ce week-end dans les rues de nombreuses villes européennes pour fêter les 50 ans de la Communauté. A Rome, plus de 100 000 personnes ont participé à une Nuit blanche organisée par six universités de la capitale italienne, où furent signés le 25 mars 1957 les traités fondateurs de l’Union européenne (UE). A Bruxelles, un concert populaire, qui s’est achevé par un feu d’artifice, a rassemblé plusieurs dizaines de milliers de spectateurs. Axelle Red, Laurent Voulzy, The Scorpions, mais aussi Kim Wilde et Nana Mouskouri ont chanté devant l’Atomium illuminé, le monument symbole de la capitale belge, siège de l’UE. Hier, à Berlin, devant la porte de Brandebourg. A Berlin, loin des fastes et de la solennité des célébrations officielles en présence des dirigeants des 27 Etats membres, les noctambules ont célébré cet anniversaire par une immense fête mise en musique par une centaine de DJ’s. Au Portugal, ce sont près de deux cents groupes et orchestres qui ont joué simultanément à travers tout le pays L’Ode à la joie de Beethoven. Enfin en Autriche, les autorités ont organisé une journée portes ouvertes à la chancellerie et au ministère des Affaires étrangères, ainsi qu’un « rallye de l’Europe » au cours duquel le public était invité à visiter les ambassades des pays de l’UE ainsi que la représentation de la Commission européenne à Vienne. J. BAUER/AP MONDE ACTU Maintenir des populations dans un état d’extrême pauvreté, c’est leur fournir des armes. Ne redoutez-vous pas qu’un tel discours ne légitime la violence ? Je ne justifie pas la violence. Elle doit être rejetée. Mais la logique militaire n’est pas la bonne, parce que la violence se nourrit elle-même. Pendant un certain temps, le calme va se maintenir mais la violence reviendra. Car l’injustice n’aura pas été détruite. Vous avez inventé le microcrédit il y a trente ans au Bangladesh. Ce concept est-il transposable aux pays industrialisés ? Oui, d’ailleurs en France, l’association ADIE le fait depuis 19 ans (lire DirectSoir du 21 mars). C’est peut-être plus facile dans mon pays car la densité de population est beaucoup plus importante. Une même action peut toucher plus de personnes. Je crois aussi que la pauvreté est plus difficile à vivre en France. (Sur ces sujets, lire aussi, page 4, l’entretien avec Jacques Attali). PROCHE-ORIENT/Rice poursuit sa tournée h La secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice était hier en Israël, deuxième étape de sa nouvelle tournée au Proche-Orient visant à relancer le processus de paix. Après s’être rendue à Ramallah (Cisjordanie) pour rencontrer le président palestinien Mahmoud Abbas, elle s’est entretenue dans la soirée avec le Premier ministre israélien Ehud Olmert. Lors de sa première étape samedi à Assouan (Egypte), Mme Rice a lancé un appel aux pays arabes afin qu’ils s’engagent au maximum en vue d’une solution pacifique avec Israël. « Le peuple palestinien a attendu assez longtemps pour avoir son propre Etat et le peuple israélien a attendu assez longtemps pour avoir le genre de sécurité qui émergera de l’établissement d’un voisin stable et démocratique auprès duquel il vivra en paix », a-t-elle déclaré. La visite de la secrétaire d’Etat américaine s’inscrit dans le cadre d’une intense activité diplomatique avant le sommet arabe qui doit se tenir à Ryad les 28 et 29 mars prochain. MOSHE MILNER/GPO/HANDOUT/REUTERS EN BREF EGYPTE/RÉFÉRENDUM CONSTITUTIONNEL CONTESTÉ Les électeurs égyptiens votent aujourd’hui sur une réforme constitutionnelle proposée par le président Hosni Moubarak, lors d’un référendum boycotté par l’opposition et sujet à polémique avec les Etats-Unis. Les articles les plus controversés portent sur la lutte antiterroriste, avec l’élargissement des pouvoirs de la police, et sur la supervision des élections, avec une réduction du contrôle exercé par les juges et l’abandon du principe d’un juge par bureau de vote. L’approbation finale de la réforme ne fait aucun doute, dans un pays où les scrutins, souvent émaillés de violences et de fraudes, ont toujours été remportés par le pouvoir depuis 50 ans. BIRMANIE/NETTOYAGE ETHNIQUE EN QUESTION La junte militaire birmane a nié aujourd’hui mener une politique de « nettoyage ethnique » près de la frontière thaïlandaise. « La Birmanie n’est responsable ni de nettoyage ethnique, ni de conflits raciaux, ni de graves violations des droits de l’homme », comme certains l’affirment en Occident, a déclaré le ministre birman de l’Information, le général Kyaw Hsan. Selon l’organisation Human Rights Watch, quelque 27 000 membres de l’ethnie minoritaire des Karens ont fui leurs villages depuis le déclenchement d’une offensive militaire en février 2006. SRI LANKA/L’ESCALADE La guerre civile qui déchire le Sri Lanka depuis 35 ans a pris une nouvelle dimension aujourd’hui. Les séparatistes tamouls, jusqu’ici réputés pour des attentats-suicide, ont effectué leur premier raid aérien contre une base militaire. Trois personnes ont été tuées et 16 autres blessées dans cette attaque. Selon Namal, Perera, commentateur indépendant en matière de défense, « même si le bilan humain et matériel de l’attaque rebelle n’est pas très lourd, l’impact psychologique est, lui, considérable. Vous n’entendez jamais parler nulle part ailleurs de guérillas conduisant un raid aérien comme celui-ci ». CHINE/QUEL PARCOURS POUR LA FLAMME OLYMPIQUE ? Si les préparatifs vont bon train à 500 jours des JO de Pékin, le trajet qui sera emprunté par la flamme olympique, avec un passage par l’Everest (8 848 m), soulève des réticences, notamment des défenseurs de l’environnement. Dans un récent éditorial, Le Quotidien de la Jeunesse de Chine s’est inquiété des risques pour l’écosystème de la venue d’équipes d’alpinistes et de télévision sur le toit du monde et a fait part de ses craintes pour la sécurité des hommes. Se rendre sur la Grande Muraille serait une meilleure idée, a estimé le journal, rappelant l’engagement de Pékin d’organiser des « jeux écologiques ». R. CHARLES,B.FRANÇOIS,F.DENAT. Directsoir t Lundi 26 mars 2007 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :