Direct Soir n°130 23 mar 2007
Direct Soir n°130 23 mar 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°130 de 23 mar 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : Ségolène Royal fait vibrer « la Marseillaise »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Directsoir t Vendredi 23 mars 2007 6 ACTU EN COUVERTURE SÉGOLÈNE ROYAL/Son combat pour le « vote utile » A moins d’un mois du premier tour de l’élection présidentielle, la candidate socialiste accélère le rythme de sa campagne. Ségolène Royal était hier soir en meeting à Marseille. Devant ses partisans, elle est revenue sur le thème de l’identité nationale avec, en clôture, un éloge de la Marseillaise, entonnée par l’assemblée (voir encadré). L’occasion était belle, à 29 jours du premier tour, de donner une nouvelle impulsion à la campagne. D’autant que la candidate socialiste, à la traîne depuis de longues semaines dans les sondages derrière son rival de le l’UMP, peut enfin respirer avec une nouvelle enquête publiée ce matin (voir encadré) qui la place pour la première fois à égalité avec Nicolas Sarkozy. Elle ne peut pas pour autant baisser la garde : François Bayrou, qui a enregistré une légère déflation, reste au-dessus des 20% et menace toujours de lui voler la vedette en accédant au second tour. Maladresses à répétition, accrocs avec les éléphants du parti ou encore départ fracassant de l’ancien secrétaire national à l’économie, Eric Besson : on ignore ce qui, dans cette campagne, aura coûté le plus cher à la candidate. Dans cette dernière ligne droite, Ségolène Royal devra continuer de se battre : malgré les ralliements de Jean-Pierre Chevènement et Christiane Taubira, les électeurs de gauche pourraient aussi être tentés par le vote identitaire avec le choix entre six candidats à la gauche du PS. Il n’empêche, l’argument le plus fort reste sans conteste le vote utile : ne pas revivre le cauchemar du 21 avril 2002 et l’éviction A. DE RUSSE/ABACAPRESS Hier, lors du meeting de Marseille. du candidat socialiste dès le premier tour. L’argument peut-il suffire ? La percée de François Bayrou peut lui permettre d’incarner un autre vote utile : celui de battre Nicolas Sarkozy. Les sondages le donnent gagnant au second tour face au candidat de l’UMP, ce qui ne serait pas le cas de Ségolène Royal. A l’image du meeting d’hier soir à Marseille, la candidate apparaît désormais plus fidèle à ce qu’elle était à ses débuts : en lien direct avec Sa dimension médiatique Jusqu’à présent, Ségolène Royal était à la traîne dans les sondages derrière Nicolas Sarkozy. Un nouveau sondage CSA/Cisco, publié ce matin, par Le Parisien la place à égalité avec son rival de l’UMP. Au premier tour, ils sont crédités chacun de 26% des intentions de vote, tandis que François Bayrou reste stable à 21%. Au second tour, Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal sont au coude à coude à 50%. J. NAEGELEN/REUTERS EMILIE CHAUSSIER Sondages F. DUFOUR/POOL/GAMMA les Français et libérée du carcan du parti. Cette stratégie s’était alors révélée payante avec sa victoire lors des primaires socialistes et sa percée dans les sondages. Parviendra-t-elle à retrouver cette aura ? La question reste entière. Au-delà du premier tour, un autre défi reste à relever : créer une dynamique pour gagner au second tour. Mais ce défi sera le même pour l’autre candidat, quel qu’il soit. Télévision Selon le baromètre ZenithOptimedia, Nicolas Sarkozy aurait une longueur d’avance en temps d’écoute : l’enquête se base sur l’émission d’Arlette Chabot, A vous de juger sur France 2 : quand le candidat UMP parle une heure, les téléspectateurs l’écoutent 33minutes. Pour sa rivale socialiste, ils zappent au bout de 27minutes. En revanche, le plan de communication de Ségolène Royal est très efficace : depuis le 1 er janvier, elle a touché 2,5 millions de téléspectateurs par minute, contre 2,4 millions pour Nicolas Sarkozy. C. PLATIAU/REUTERS Livre Maintenant, la série d’entretiens réalisés avec Marie-Françoise Colombani, journaliste à Elle, sort mardi en librairie. Le titre a été choisi en référence à Ici et maintenant, conversations avec Guy Claisse, que François Mitterrand avait fait paraître avant sa victoire en 1981. Meeting de Marseille Près de 8000 partisans ont fait le déplacement hier soir à Marseille. Pour le premier meeting de ce qu’elle a appelé « la dernière ligne droite », Ségolène Royal a précisé que « l’identité nationale n’est pas le monopole de je ne sais quel courant d’extrême droite ». La candidate a ensuite exalté l’hymne national, « le chant de toutes les libertés », avant d’inviter la salle à l’entonner.
www.directsoir.net En cette période électorale, les livres politiques font le succès des librairies. Si cette année, l’Inde est à l’honneur pour ce 27 e Salon du livre, l’intérêt littéraire pour la campagne présidentielle devrait tenir une large place dans les allées du Parc des expositions. Nouveauté de ce rendez-vous : l’ouverture d’une « terrasse politique ». Au centre de ce nouvel espace, les amoureux du livre pourront aborder les grands sujets de société qui animent la campagne électorale. Après de nombreuses sorties au printemps dernier, le véritablement lancement de cette campagne littéraire a débuté par le best-seller de l’été 2006. Sur les plages, c’est Témoignage, l’ouvrage de Nicolas Sarkozy, qui a récolté les faveurs des lecteurs. Le livre a été propulsé, dès sa première semaine de sortie, en tête des ventes de la catégorie « Essais, documents et récits » du palmarès de l’hebdomadaire L’Express. Depuis, les politiques se disputent les rayons des libraires. En tête des ventes ce mois-ci, François Bayrou séduit avec son Projet d’espoir, publié chez Plon. Mais Ségolène Royal pourrait lui faire de l’ombre avec la sortie le 27mars de Maintenant (Hachette Littératures), ses entretiens avec la journaliste Marie- Françoise Colombani (lire page 6). Et quand les candidats ne signent pas, ils inspirent bon nombre d’auteurs. De janvier à mars, Livres Hebdo a ainsi recensé la sortie de 111 titres politiques. L’élection présidentielle semble plus que jamais introduite dans la sphère littéraire. Mais si la littérature s’est depuis longtemps intéressée à la politique, son approche par la bande dessinée apparaît comme le véritable phénomène de cette campagne. Le succès de La face karchée de Sarkozy, vendu à 200000exemplaires, en témoigne. Un homme politique s’est même intéressé à ce nouveau concept.Avec Ségo, François, Papa et moi (Hachette Littératures), Olivier Faure, directeur adjoint du cabinet de François Hollande, est le premier homme politique à écrire et signer une bande dessinée. Illustrations satiriques, révélations, projets politiques et intimités des gouvernants, le mariage de la politique et du littéraire fonctionnera-t-il toujours autant après le 9 mai ? (Lire aussi p.12). FRANCE SALON DU LIVRE/EN BREF 111 livres politiques en trois mois 20000 foyers SCIENCES/Les ovnis aux archives h Depuis hier, le Centre national d’études spatiales (Cnes) met à disposition sur Internet des archives officielles sur les objets volants non identifiés (ovnis). C’est la première fois au monde qu’une telle base de données est accessible au grand public. Au total, ce sont plus de 400 dossiers qui sont consultables sur www.cnes.fr. Un site saturé dès sa mise en ligne. Rien d’étonnant pour Louis d’Hendecourt, chercheur à l’Institut d’astrophysique spatiale. C’est un domaine pour lequel « il est très facile d’intéresser les gens », confie-t-il. Pour le Cnes, l’ouverture de ces archives est née d’un souci de transparence : les scientifiques veulent mettre fin aux accusations de dissimulation que lancernt certains ufologues (passionnés de soucoupes volantes). Mais Jacques Patenet, le directeur de l’opération, a prévenu que le site ne contenait aucun scoop. Comme le rappel Louis d’Hendecourt, « l’existence d’une vie extraterrestre reste du domaine de la croyance ». ENVIRONNEMENT/Le grand ménage des plages h « Aujourd’hui, ce seront plutôt les scolaires, et demain des familles. » Stéphane Latxague attend de pied ferme les bénévoles qui s’apprêtent à participer aux Initiatives océanes. Pour le directeur de l’association Surfrider Foundation Europe, le grand week-end de nettoyage du littoral débute ce matin. A cette période, « les plages sont le reflet de notre société : on y retrouve tout ce que l’on jette », explique-t-il, avant d’énumérer les trouvailles des campagnes précédentes. « Du plastique – 70 à 80% de ce que l’on récupère– dont beaucoup de bâtons de Coton-Tige, mais aussi des bouteilles vides, des vélos… Il a même fallu cinquante bénévoles pour sortir l’arrière entier d’un chalut de bateau. » Pour cette douzième La politique investit le Salon du livre. Infos pratiques Parc des expositions, Porte de Versailles. Jusqu’au mardi 27 mars 2007. Tous les jours de 9h30 à 20h. Deux nocturnes : ce soir et mardi jusqu’à 22h. Métro : Porte de Versailles www.salondulivreparis.com édition, l’association s’attend une affluence en forte hausse. L’année dernière, 6400 ramasseurs s’étaient mobilisés à travers le monde. Ce week-end, des plages brésiliennes aux sables de Floride, en passant par l’Afrique du Sud ou la Moldavie, une douzaine de pays seront traversés par ce courant de bénévoles motivés. « La plupart des gens ne connaissent les plages que de juin à septembre, des plages qui ont été nettoyées. En fait, elles n’ont jamais été aussi sales qu’à l’heure actuelle », note Stéphane Latxague. Pour le prouver, l’association envisage de créer un observatoire des déchets. Les données récoltées ce weekend, quantité et nature des objets ramassés, constitueront la première pierre de cet édifice. www.initiativesoceanes.org Nettoyage d’une plage après le naufrage de l’Erika. T. COEX/AFP D. SCHNEIDER/URBA ACTU privés d’électricité par la neige v Les fortes chutes de neige de la nuit ont privé d’électricité près de 20 000 foyers en Lorraine. Le département le plus touché est celui des Vosges, où plus de 15000 abonnés, dans 90 communes, ne sont plus raccordés au réseau. Entre 150 et 200 agents ont été envoyés sur le terrain pour tenter de rétablir le courant. Port de Marseille : l’impasse v Le port autonome de Marseille est toujours paralysé par une grève des agents, entamée le 14 mars. La direction évalue à 20 pétroliers, 5 gaziers, 16 chimiquiers et deux barges le nombre de navires attendant de pouvoir accéder aux terminaux de Fos et de Lavéra. Le trafic passagers vers la Corse et le Maghreb n’est pas affecté par le conflit social. Affaire Giraud : analyse ADN négatives v Suspecté de complicité dans le cadre de l’enquête des assassinats de Géraldine Giraud et Katia Lherbier fin 2004, un homme a été arrêté hier en Pologne. Après analyse, les tests de son prélèvement d’ADN se sont révélés négatifs. Un 24 e malade irradié à Epinal v L’institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), qui enquête sur les pratiques de radiothérapie à l’hôpital d’Epinal a annoncé ce matin la découverte d’un 24 e cas grave d’irradiation de patient. De mai 2004 à mai 2005, au moins 24 patients ont été exposés à une dose de rayonnement d’environ 20% supérieure à celle prévue. CAROLE TOLILA,ANTONIN MOSER,ALEXANDRE BOUDET,LAURE DEGOUY,BENJAMIN FRANÇOIS Directsoir t Vendredi 23 mars 2007 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :