Direct Soir n°13 22 jun 2006
Direct Soir n°13 22 jun 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de 22 jun 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,5 Mo

  • Dans ce numéro : Bill Gates : sa fortune pour soulager le monde formidable

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir t Jeudi 22 juin 2006 8 L’ACTU FRANCE DENIS/REA Optimisme économique v En ouverture du débat d’orientation budgétaire à l’Assemblée nationale, ce matin, Thierry Breton a estimé que l’économie française « est désormais installée sur une tendance de 2 à 2,5% de croissance, soit la fourchette retenue pour le projet de loi de finances 2006 ». Il s’est dit confiant dans la capacité de l’économie à absorber les chocs pour les années à venir. Le mariage gay divise v Une courte majorité s’oppose au mariage des homosexuels (51%), selon un sondage TNS- Sofres. En revanche, 60% restent hostiles à l’adoption par les couples de même sexe. Un chiffre qui diffère d’un autre sondage, réalisé par l’Ipsos le mois dernier : 61% se déclaraient favorables au mariage gay. Et 55% se disaient contre l’adoption. Télédéclarer ses impôts, c’est écolo v « Le papier économisé représente la hauteur de la tour Eiffel », a déclaré le ministre délégué au Budget, Jean-François Copé, à propos des déclarations de revenus par Internet. A quelques jours de la clôture de l’opération, celles-ci s’élèvent à 5,3 millions, plus que les 3,7 millions de 2005. Concentration de la délinquance v Trois régions concentrent un peu plus de la moitié des actes de délinquance en France en 2005, selon l’Observatoire national de la délinquance. Il s’agit de l’Ile-de- France, avec un taux d’atteintes volontaires à l’intégrité physique de 11,7 ‰, la Provence-Alpes- Côte-d’Azur, à 9,4 ‰ et le Nord-Pas-de-Calais, à 7,8 ‰. Protection rapprochée v Le projet de loi sur la protection de l’enfance du ministre délégué à la Famille, Philippe Bas, a été adopté au Sénat hier soir. Il vise à améliorer la prévention et le signalement des situations à risque. TECHNOLOGIES/Paris séduit les investisseurs En matière de technologie, Paris excelle. Depuis ce matin, elle fait étalage de son potentiel à l’occasion des deuxièmes « circuits de l’innovation ». Lancée en 2005, l’opération vise à favoriser la rencontre entre les jeunes entreprises et d’éventuels investisseurs. Et ça marche ! Lors de la première édition, 300 participants étaient venus du monde entier, curieux de voir ce que la capitale avait à leur offrir. Cette année, ils seront plus du double. Une évolution qui s’explique par un changement de l’image de Paris. Longtemps distancée au niveau européen, elle a su combler son retard. Une enquête Ifop, réalisée en 2005 auprès de 500 investisseurs étrangers, démontre qu’elle faisait désormais jeu égal avec Londres en terme d’attractivité pour les investisseurs. Biotechnologies, numérique et design La clé du succès de Paris : avoir su mettre l’accent sur ses points forts. L’excellence de la capitale est prouvée dans au moins trois domaines : les biotechnologies, la vie numérique et le design. Trois pôles qui sont au centre de la manifestation d’aujourd’hui. Au menu, visites des sites les plus marquants de la technopole parisienne, tels le siège de Microsoft France ou le Paris Biopark, destiné à devenir la première pépinière d’entreprises de biotechnologie. DON D’ORGANES/On a besoin de vous ! h En 2005, 11 937 personnes étaient en attente d’une greffe. Seulement 4 238 d’entre elles ont pu en bénéficier, 186 sont décédées faute de greffon. A l’occasion de la 6 e édition de la Journée nationale sur le don d’organes et la greffe, il est important de prendre position. Souhaitez-vous être donneur ? La loi estime que toute personne n’ayant pas manifesté d’opposition de son vivant consent au don. Il est donc nécessaire de manifester sa volonté à ses proches. Si vous êtes volontaire, vous pouvez vous procurer une carte de donneur au 0 800 20 22 24. Si vous êtes opposé au don d’organes ou tissus, demandez un formulaire d’inscription au registre national des refus à l’Agence de la biomédecine, TSA 90001 93572 Saint-Denis-La-Plaine Cedex F. MAIGROT/REA Une belle opération de communication, mais pas seulement. A l’origine de cette journée, l’agence Paris-Développement, chargée de cette mission par la mairie. Hubert Duault, son directeur général, explique avoir voulu « faire connaître l’image innovante au-delà des belles façades » et mettre en place un lieu de rencontre qui faisait défaut. La raison de cette prise de conscience ? A son retour des Etats-Unis, UNIVERSITÉS/La gueule de bois h Quelles leçons tirer des manifestations anti-CPE plus de deux mois après le retrait du projet ? C’est à cette question épineuse que s’attaque Jean-Robert Pitte, président de la Sorbonne (Paris IV), alors que s’achève l’année universitaire. Géographe de formation, il publie un essai décapant : Jeunes, on vous ment ! (Fayard). « Ce qui m’a frappé, déclare-t-il, c’est la réaction disproportionnée des étudiants. Notamment celle de l’Unef, en pleine perte de vitesse, qui voulait en découdre. » Mais le mal est, semble-t-il, plus profond chez les étudiants. Echec de l’orientation, absence de culture du dialogue, préjugés sur le monde de l’entreprise, non-représentativité syndicale : autant de maux qui bloqueraient la naissance d’un véritable échange. Alors, que faire ? Les solutions préconisées ne manqueront pas de faire réagir. Parmi les pistes dégagées : la restauration de la sélection à l’entrée des universités, l’établissement de numerus clausus pour limiter l’engorgement des filières, ou le renforcement des partenariats avec les grandes écoles. S’agit-il pour autant de mesures empêchant Anne Deverre, Clélie Mathias, Guillaume Zeller, Carole Tolia, Thomas Liard, Edwidge Koscianski, Bérengère de Termont S. ORTOLA/REA où il a travaillé plusieurs années, Hubert Duault réalise qu’« ici, les gens ne se connaissent pas. Partout dans Paris, il y a des entreprises qui innovent et qui restent méconnues. Même par des investisseurs potentiels ». L’erreur est désormais réparée. Ce soir, près de 500 rendezvous d’affaires auront eu lieu, autant d’occasions pour Paris de confirmer son statut de capitale de l’innovation. l’accès des plus défavorisés à l’université ? « Pas du tout, répond J.-R. Pitte. Tony Blair, qui n’est pas un conservateur, a fait de même en Grande-Bretagne. » Et que penset-il des promotions ZEP de Sciences-Po ? « Je suis plus ou moins convaincu par cette discrimination positive, mais si on ne fait rien, on va à la guerre civile dans ce pays ».
www.directsoir.net INTERVIEW/Philippe Labro raconte Jacques LanzmannJacques Lanzmann, parolier, écrivain, scénariste et baroudeur, nous a quittés hier. Philippe Labro, parrain d’un de ses enfants et collaborateur de Lanzmann, raconte son ami. Comment avez-vous connu Jacques Lanzmann ? Avant de travailler avec lui et que nous devenions amis, je l’ai découvert grâce à un livre Le rat d’Amérique, un petit chefd’œuvre dans lequel il raconte ses voyages en Amérique latine. Parti en cargo, il est devenu mineur au Chili. Puis, directeur du mensuel Lui, il a souhaité m’interviewer sur l’assassinat de Kennedy. Ensuite, j’ai fait appel à lui pour le scénario de mon premier succès au cinéma : Sans mobile apparent. Dès lors, nous avons entamé une amitié. Il a fondé le magazine Lui, et les femmes sont un thème important dans ses chansons. L’étaient-elles aussi dans sa vie ? Il était roux, il bégayait, il a eu une enfance difficile, dangereuse : il était à 15 ans dans un maquis de la Résistance. Comme tous les gens qui sont partis dans l’existence avec de tels handicaps, il avait une timidité qui lui donnait le besoin permanent de plaire et de séduire. Il aimait aimer, et il aimait être aimé. On connaît surtout Jacques Lanzmann, parolier de Dutronc. Selon vous, qu’est-ce qui a fait le succès de ses textes ? C’étaient des textes malins, vifs, remplis d’expressions qu’on n’avait pas encore entendues. Romancier et journaliste, il puisait dans l’air du temps. Il avait beaucoup d’humour, un peu à la Woody Allen. Son talent, c’était l’insolence, l’invention, et saisir ce qui se passe. Et c’est un poète. « Il est cinq heures, Paris s’éveille », c’est un vrai petit poème. Il savait capter son temps, et pourtant ses textes n’ont pas pris une ride. C’est un paradoxe… Oui, mais les bonnes chansons ne prennent jamais de rides. Il a inventé des formules qui sont passées dans le langage Dutronc chante Lanzmann « Les camions sont pleins de lait Les balayeurs sont pleins d’balais, Il est cinq heures Paris s’éveille » « Sept cents millions de Chinois Et moi, et moi, et moi Avec ma vie, mon petit chez-moi Mon mal de tête, mon point au foie J’y pense et puis j’oublie C’est la vie, c’est la vie » Anne Deverre, Bérengère de Termont, Jean-Baptiste Werner, Laure Degouy « Les bonnes chansons ne prennent jamais de rides. Il a inventé des formules qui sont passées dans le langage courant » courant (voir encadré). Le mythe et le talent de Dutronc ont bien sûr assuré ce succès. Jacques Lanzmanna beaucoup voyagé. En quoi cela a-t-il servi son œuvre ? Traverser la vie et le monde d’une façon différente du bourgeois, du Français moyen, vous apporte une connaissance des humains, vous enrichit. Au fond, Lanzmann, c’est le premier routard, le vagabond. Un être singulier, qui mis sa vie dans ses romans, et le roman dans sa vie. « Le monde entier est un cactus Il est impossible de s’asseoir Dans la vie, il n’y a qu’des cactus Moi j’me pique de le savoir Aïe aïe aïe ! Ouille ! Aïe Aïe Aïe ! » S. DUFOUR/GAMMA ROUSSIER/SIPA P.GLEIZES/REA FRANCE COSMÉTIQUES/Tests sur animaux : une mesure… fard h Voilà une décision qui va réjouir les écologistes, coquets ou non. La mention « non testé sur des animaux » devrait bientôt faire son apparition sur les produits cosmétiques. La Commission européenne et les entreprises chimiques se sont mises d’accord sur les clauses à respecter pour apposer cette mention. Ainsi, l’étiquetage garantira qu’aucun essai sur des animaux n’a été effectué directement par le fabricant ni par ses fournisseurs, preuves à l’appui. « Les droits des animaux sont très chers au cœur des citoyens européens », note le commissaire européen en charge de la recherche. « Le défi consiste à élaborer des méthodes alternatives présentant le même niveau de sécurité que les essais sur les animaux. » ECONOMIE/La France remonte la pente h C’est une bonne nouvelle. L’économie française évolue actuellement à un « rythme de croisière », qui devrait assurer une croissance du PIB de 2% en 2006, selon l’Insee. La vigueur de la consommation des ménages confirme cette conjoncture. Un dynamisme qui s’explique en particulier par « l’effet Coupe du monde, mais plus généralement par un pouvoir d’achat un peu mieux orienté et, surtout, par la baisse du taux de chômage, qui permet aux ménages de baisser leur taux d’épargne ». Le taux de chômage devrait atteindre 9% à la fin de l’année, un progrès par rapport au taux d’avril (9,3%). Autre point positif : « une activité mondiale extrêmement dynamique, aussi bien en Asie qu’aux Etats-Unis et même en zone euro », et en particulier en Allemagne, premier partenaire commercial de la France. Plusieurs risques demeurent : la hausse des prix du pétrole, les tensions sur les taux de change et les marchés financiers ou la hausse des taux d’intérêt. Mais les perspectives restent favorables pour 2007. Directsoir t Jeudi 22 juin 2006 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :