Direct Soir n°13 22 jun 2006
Direct Soir n°13 22 jun 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de 22 jun 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,5 Mo

  • Dans ce numéro : Bill Gates : sa fortune pour soulager le monde formidable

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Directsoir t Jeudi 22 juin 2006 16 DR CONSO 5Volvo C70, à partir de 33 900 € 1Nissan Micra C+C, à partir de 15 900 € 4Volkswagen EOS, à partir de 27 140 € Ginie Van de Noort, Grégory Galiffi AUTO/Le bel été des cabriolets 3Opel Astra Twin TOP, à partir de 22 500 € A necdotique avant l’an 2000, le marché du cabriolet a littéralement explosé, il y a six ans avec l’arrivée de la 206 CC. Depuis, la concurrence s’est organisée. Parmi les nouveautés du millésime 2006, on découvre la Nissan Micra C+C. Ses principaux arguments, un prix d’appel intéressant à 15 900 euros et un volume de coffre hallucinant de 457 litres en version coupé. Dommage que la petite japonaise souffre d’une mauvaise ergonomie et de deux places arrière trop étroites. Bien plus cher, la Mitsubishi CZC se veut une alternative plus sportive, surtout si vous optez pour la version 1500 turbo de 150 CV. Les performances sont au rendez-vous, mais la consommation aussi. Autre défaut, un train avant qui ne digère pas toujours la fougue de la mécanique et un tarif élevé : 22 000 euros ! Habituée des cabriolets, la marque Opel propose deux nouveautés, les Tigra et Astra Twin Top. La 4 places propose des tarifs agressifs, à partir de 22 500 euros. Spacieuse, l’allemande a droit également à un diesel de 150 CV très performant. Seul bémol, une ligne qui manque un peu de cachet. Concurrente directe, la toute nouvelle EOS de Volkswagen débarque avec beaucoup plus de « sex appeal ». 2Mitsubishi CZC turbo, 21 990 € Au programme, finition à l’allemande, quatre vraies places et moteur Tdi, mais cela coûte cher, au minimum 31 000 euros. Inutile alors de vous rabattre sur la motorisation essence d’entrée de gamme, facturée un peu plus de 27 000 euros, le 1.6 FSI de 115 CV est tout bonnement poussif. Enfin, la Volvo C70, deuxième du nom, couronne cette avalanche de nouveautés. Le billet d’entrée de gamme est à 34 000 euros mais la suédoise offre une excellente habitabilité et une qualité d’assemblage de bon niveau. En revanche, ce grand coupé-cabriolet demeure trop sage en terme de sensations et de présentation. L'INDÉMODABLE Vous voulez retrouver les sensations d'une vieille MG ou d'un spider Alfa des sixties sans les désagréments mécaniques d’une ancienne ? La solution, adopter la Mazda MX-5, troisième du nom. Depuis 17 ans, la recette demeure identique : proposer un roadster deux places compacte propulsion, doté de moteurs pétillants. 3 défauts à cette dernière version ultra craquante : un moteur 2 litres moins brillant que le 1800, des plastiques dures sur la planche de bord, et des tarifs en hausse qui débutent à 21 100 euros. 6Mazda MX-5, à partir de 21 100 €
LE CHEF-D’ŒUVRE DE LA COMÉDIE MUSICALE ENFIN RÉÉDITÉ EN V.O., COPIES NEUVES, VERSION RESTAURÉE BALLET FINAL REMIXÉ EN SON STÉRÉO DANS LES CINÉMAS MAC-MAHON & QUARTIER LATIN



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :