Direct Soir n°123 14 mar 2007
Direct Soir n°123 14 mar 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°123 de 14 mar 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : Maud Fontenoy contre vents et marées

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir t Mercredi 14 mars 2007 8 ACTU FRANCE SÉCURITÉ ROUTIÈRE/Nouvelle campagne pour les jeunes h Le ministre des Transports, Dominique Perben, et la déléguée interministérielle à la Sécurité routière, Cécile Petit, ont présenté ce matin, à Paris, la nouvelle campagne nationale de prévention routière destinée prioritairement aux 15-24 ans. Le ministère souhaite désormais s’adresser aux jeunes en utilisant leurs codes. Les messages diffusés à la télévision, à la radio, sur Internet et par affichage sont réalistes et choquants. Les spots évoquent des fins de soirée tragiques. Le nouveau site web « sortezrevenez.fr » a pour but d’informer sur les dangers des comportements transgressifs (vitesse, alcool, cannabis…). Les affiches dénoncent « la monstruosité » des conducteurs qui prennent des risques injustifiés. Comme le rappelle Jean-Yves Salaün, le délégué général adjoint à la Prévention routière, 28% des tués sur la route ont moins de 25 ans, alors que cette tranche d’âge ne représente que 13% de la population totale. A découvrir dès demain dans les médias. De nouveaux messages pour inciter les moins de 25 ans à la prudence. Dans les KIOSQUES Malte, les Philippines ou Dunkerque… trouvez votre prochaine destination de voyage dans le nouveau numéro du magazine gratuit Indigo, « le magazine des autres voyages ». Disponible dans les agences de voyage, les gares et les offices de tourisme. C. ENA/REA ÉDUCATION/Le ministère pour le retour des « fondamentaux » Le ministre de l’Education nationale signe aujourd’hui une circulaire instaurant des leçons de mots dès 3 ans. Selon un rapport, le langage des enfants s’appauvrit. Après la lecture, la grammaire et le calcul, l’actuel ministre de l’Education nationale s’attaque à l’apprentissage des mots par nos petits écoliers.ll s’agit là du dernier volet d’un grand chantier résumé par une formule : « Le bon apprentissage des savoirs fondamentaux à l’école primaire détermine pour la suite la réussite des études secondaires et supérieures. » Gilles de Robien expose aujourd’hui, en pleine Semaine de la langue française, ses directives en matière d’enseignement du vocabulaire. Vocabulaire : un bilan préoccupant Pour cela, il s’appuie sur les recherches du linguiste Alain Bentolila, dont le rapport dresse un bilan préoccupant. En fin de CE1, il peut y avoir jusqu’à cinq ans d’écart en terme de niveau de langage entre les élèves. Les plus dotés connaissent près de 8 000 mots, les moins doués en moyenne 3 000. Un handicap certain pour l’apprentissage de la lecture. « Un enfant sans mots n’apprendra pas bien à lire, et l’écart se creusera inexorablement (…). En se complaisant dans une course à l’épanouissement et au plaisir, l’école maternelle ne prépare pas assez à la maîtrise de l’oral », a expliqué Alain Bentolila. Deux « leçons de mots » par semaine Pour combler ces lacunes, le rapport propose d’instaurer dès trois ans et jusqu’au CM2 une « leçon de mots » à l’ancienne. Deux séances d’une demi-heure par semaine au programme dès la rentrée prochaine. Les instituteurs devront travailler sur la forme et le sens de quatre ou cinq mots par séquence, soit au final 365 mots nouveaux par an, fixés nationalement, niveau par niveau. Ils consulteront le dictionnaire avec les élèves et vérifieront que chaque mot a été mémorisé. Les enfants auront aussi des « cahiers de mots » qu’ils emporteront à la maison et sur lesquels les parents pourront intervenir. « La famille ne joue plus assez son rôle de transmission. Aux parents, je dis : avant de vouloir leur apprendre à lire, apprenez-leur des mots en choisissant des semaines thématiques comme la forêt ou les avions », explique le linguiste. Les jeunes, nourris par la télévision, auraient désormais un vocabulaire réduit et imprécis. La volonté de Gilles de Robien à réformer les méthodes pédagogiques n’est pas récente. Un quart d’heure de calcul mental par jour Après l’apprentissage de la lecture à la rentrée 2006 et le retour à « la leçon de grammaire » en novembre dernier, le ministre de l’Education nationale C’estdit « Pour moi, les femmes demeurent incompréhensibles. J’ai joué des play-boys, des don juans (…), je me suis toujours demandé pourquoi elles étaient attirées par des salauds pareils. Oui, les femmes sont de plus en plus étranges pour moi. » Hugh Grant, acteur à l’affiche du film Le come-back (Le Parisien-Aujourd’hui en France) Donner des outils aux enfants pour leur permettre de mieux appréhender le monde et le quotidien est l’objectif du ministère de l’Education. « La famille ne joue plus assez son rôle de transmission » a signé mercredi dernier une circulaire sur l’apprentissage des mathématiques à l’école primaire. Elle prévoit au moins quinze minutes de calcul mental chaque jour à partir du CP et la maîtrise des quatre opérations dès la grande section de maternelle. Gilles de Robien a demandé aux professeurs des écoles de saisir toute occasion pour utiliser les mathématiques dans d’autres disciplines. « L’objectif est de donner aux élèves des outils qui leur permettent de mieux appréhender le monde, de résoudre des problèmes de la vie quotidienne et d’entrer dans l’univers des mathématiques », précise le texte. Polémique sur la méthode Cependant, ces nouvelles directives font polémique, contestées par les enseignants et les syndicats du primaire. Alors que le ministre se bat contre la méthode globale, les programmes scolaires continuent d’encourager la double approche, par mots et par syllabes. Cette contradiction n’est qu’un exemple. « La clé de son action éducative est idéologique, c’est une vision très rétrograde », proteste Luc Berille, secrétaire général du Syndicat des enseignants SE-UNSA. Le choix de la répétition systématique des mêmes exercices est largement critiqué. « Robien en reste à l’apprentissage de la natation sur une chaise : autrefois on apprenait les gestes de la nage sur une chaise puis on jetait les malheureux élèves à l’eau (…) Ces démarches ont été abandonnées, grâce au progrès de la pédagogie », ironise Luc Bérille. A quelques jours de la présidentielle, Gilles de Robien veut continuer à promouvoir sa vision de l’enseignement. « Dans les facs, le sujet numéro un, c’est l’élection. » Bruno Julliard, patron de l’Union nationale des étudiants de France (UNEF) (Le Parisien) « Une présidentielle, ce n’est pas que le choix d’un homme, c’est aussi le gouvernement qu’on veut faire. En politique, on croit que l’important c’est la victoire. Mais l’honneur ou le déshonneur viennent après le scrutin. » Jean-Louis Borloo, ministre de la Cohésion sociale, lors de la présentation de son livre. (Le Figaro) PASHLEY/CAMERAPRESS/OREDIA J.GUEZ/AFP PHOTO
I.SANOGO/AFP PHOTO www.directsoir.net CÔTE D’IVOIRE/Vers une sortie de crise Le processus de paix en Côte d’Ivoire s’est soudainement débloqué début mars grâce à la signature de l’accord de Ouagadougou. Le Conseil de Sécurité de l’ONU devrait se réunir aujourd’hui pour faire le bilan de cet accord. h Le Conseil de sécurité de l’ONU devrait se réunir aujourd’hui pour discuter de l’accord signé début mars à Ouagadougou, au Burkina Faso, entre le président ivoirien Laurent Gbagbo et le secrétaire général des Forces nouvelles, Guillaume Soro. Depuis septembre 2002, les Forces nouvelles occupent la moitié nord du pays. Pendant près de cinq ans, la communauté internationale a multiplié sans succès les interventions et les médiations pour mettre un terme à la crise ivoirienne. Tour à tour, la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), la France, l’Union africaine et l’ONU, avec l’intervention à plusieurs reprises de l’ancien secrétaire RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE/Le Royaume-Uni veut prendre de l’avance h Le Royaume-Uni veut devenir le champion de la lutte contre le réchauffement climatique. Hier, David Miliband, le ministre de l’Environnement britannique, a présenté un projet de loi de réduction des gaz à effet de serre. « Ce plan, le premier de ce genre au monde, démontre A. PIERDOMENICO/ABACA Laurent Gbagbo et Guillaume Soro. notre détermination à conserver [notre] avance » explique David Miliband. Depuis quelque temps, Tony Blair travaille à renforcer ce leadership. Au mois de novembre, le rapport Stern, commandé par le gouvernement britannique évaluait à 5 500 milliards d’euros le coût du réchauffement climatique. La semaine dernière, lors du bras de fer entre Angela Mekel et plusieurs pays européens, le Royaume-Uni s’est rapidement rangé du côté de la proposition allemande. Il s’agissait de fixer à l’Europe des objectifs contraignants pour la production d’énergies renouvelables. D’objectifs, il en est encore question dans le projet de loi présenté hier. Le Royaume-Uni pourrait s’engager à réduire de 60% ses émissions d’ici à 2050. Plus intéressant MONDE ACTU général Kofi Annan, se sont relayées pour tenter de rapprocher Gbagbo et Soro. Les deux responsables ont finalement signé un accord début mars, relançant le processus de paix. « L’accord de Ouagadougou est un bon compromis politique. Il ne consacre ni vainqueur ni vaincu. Ce qui y domine, c’est une volonté commune de voir avant tout la Côte d’Ivoire gagner et celle de donner à la paix toutes ses chances », a déclaré Guillaume Soro. Cet accord prévoit l’organisation des élections présidentielles, déjà repoussées à deux reprises, d’ici dix mois. La zone de confiance, bande démilitarisée qui sépare le pays en deux, surveillée par les Casques bleus et les militaires français, devrait être rapidement remplacée par une « ligne verte ». Le processus d’identification de la population, pour établir les listes électorales, et le programme de désarmement doivent également être relancés. Ce nouveau compromis laisse toutefois perplexe un certain nombre d’Ivoiriens. De nombreux accords ont été signés, sans jamais être appliqués, et les deux principaux partis d’opposition (le PDCI- RDA et le RDR) n’ont pas été consultés. Pour le journaliste et écrivain ivoirien Venance Konan, « Il faut que la confiance s’instaure entre les rebelles et le gouvernement. Ceci prendra du temps mais le peuple espère vraiment qu’ils parviendront à s’entendre pour aboutir à une sortie de crise. » encore, le texte propose de définir des paliers intermédiaires et de créer un organe d’expertise indépendant : le Comité sur le changement climatique. Le gouvernement travailliste n’est pas le seul à se préoccuper de ces questions. En début de semaine, le ministre des Finances, Gordon Brown, a dû croiser le fer avec le conservateur David Cameron. Pour les deux hommes qui apparaissent comme favoris à la succession de Tony Blair, en 2009, la compétition a déjà commencé sur le terrain du réchauffement climatique. Et dans cette course, le maire de Londres compte lui aussi se distinguer : le 27 février dernier, Ken Livingstone a annoncé le « plan carbone » de la capitale britannique. Avec quelques mois d’avance sur Paris qui devrait publier le sien à l’été 2007. D.BOYLAN EN BREF INDE-PAKISTAN : ARRESTATIONS Deux hommes ont été arrêtés par la police indienne pour leur participation présumée à l’attentat contre le « train de l’amitié », qui relie l’Inde au Pakistan. « Les deux individus, a déclaré R.C. Mishra, inspecteur adjoint de la police de l’Etat de l’Haryana, sont liés à l’achat de valises dans lesquelles les bombes avaient été placées ». Ni l’identité, ni la nationalité des deux individus n’ont été dévoilées. L’attentat, qui s’est produit le 19 février, a tué 68 personnes et fait une trentaine de blessés. Il n’a cependant pas remis en cause le fragile processus de paix entre les deux frères ennemis d’Asie du Sud. LES DROITS DE L’HOMME BATTUS EN BRÈCHE La répression à l’égard des défenseurs des droits de l’Homme s’est accentuée l’an dernier dans le monde. C’est ce que conclut le rapport annuel de l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, qui dénombre 1 306 cas de répression en 2006. La Colombie arrive en tête avec 217 cas, devant le Népal (103) et la Chine (74). « Ces données ne représentent pas une liste exhaustive », ont souligné les auteurs du rapport, rappelant que l’année « a été ponctuée de nombreux assassinats de défenseurs des droits de l’Homme ». ZIMBABWE : PROCÈS REPORTÉ EN L’ABSENCE DE PROCUREUR Le chef de l’opposition zimbabwéenne, Morgan Tsvangirai, qui avait été arrêté dimanche dernier et devait comparaître hier en justice, est finalement rentré chez lui, aucun procureur ne s’étant présenté au tribunal. « Les procureurs ne sont pas venus […] et nous ne pouvons continuer à attendre », a déclaré Alec Muchadehama, l’un des avocats de la défense. RENCONTRE BENOÎT XVI- VLADIMIR POUTINE En visite en Italie à l’occasion du quatrième sommet intergouvernemental russo-italien, le président russe Vladimir Poutine a été reçu mardi en audience par le pape Benoît XVI. Cette première rencontre entre les deux hommes a duré 25 minutes, en têteà-tête, et s’est déroulée en allemand. Benoît XVI, très souriant, a offert au président de la Fédération russe une estampe représentant la basilique Saint-Pierre. De son côté, le chef de l’Etat a remis au pape une icône contemporaine de saint Nicolas Thaumaturge ainsi que deux volumes d’une encyclopédie catholique en russe. Directsoir t Mercredi 14 mars 2007 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :