Direct Soir n°123 14 mar 2007
Direct Soir n°123 14 mar 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°123 de 14 mar 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : Maud Fontenoy contre vents et marées

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Directsoir t Mercredi 14 mars 2007 6 ACTU EN COUVERTURE MAUD FONTENOY/Au bout du courage Après cinq mois de mer, contre vents et courants dominants, le périple de Maud Fontenoy touche à sa fin. Cette aventurière hors du commun va pouvoir goûter un repos bien mérité. Elle l’a fait ! Après plus de 150 jours passés en mer à combattre les courants, les vents, les ouragans et un démâtage, Maud Fontenoy doit franchir la ligne d’arrivée cet après-midi. C’est un authentique exploit que la jeune femme vient de réaliser. Le tour du monde en solitaire contre vents et courants est comparable à l’ascension de l’Everest pour les alpinistes. Un défi relevé haut la main par Maud Fontenoy, pas encore trentenaire. Pourtant, les conditions météo ne l’ont pas aidée. Dès son premier jour de navigation, le 15 octobre dernier, elle essuie un violent coup de vent. Par la suite, ouragans et tempêtes seront son quotidien. « Mon courageux bateau m’a sauvée. J’aurai du mal à le quitter. » Si L’Oréal Paris pouvait répondre à celle qui tient sa barre depuis cinq mois, il serait sans doute aussi élogieux. Le samedi 10 février, tout a bien failli basculer. Maud démâte, au cœur de l’océan Indien. La plupart des navigateurs, à ce moment précis, auraient renoncé. Certes, le moral de Maud a été au plus bas après ce démâtage, mais cela n’a duré que quelques heures. « Je n’ai vraiment pas envie d’abandonner », déclarait-elle dès le lendemain. Après une nuit de combat pour se débarrasser de sa voile et du mât qui menace d’endommager la coque, quatre jours passés entre bricolage et ingéniosité, la navigatrice repart, propulsée par un gréement de fortune. JEAN-BAPTISTE WERNER De la rame à la voile D’abord rameuse R. BOUHET/AFP Maud Fontenoy à bord du L’Oréal Paris, ce matin. L’exploit que vient de réaliser Maud Fontenoy n’est pas son premier. En 2003, elle devenait en effet la première femme à traverser l’Atlantique à la rame. Après 117 jours de combat contre les flots, elle atteignait La Corogne (Espagne), au terme de son périple. Deux ans plus tard, la jeune femme voit encore plus grand, et reprend ses rames pour traverser le Pacifique. Il ne faudra que 73 jours à Maud pour parcourir les 7000 km qui séparent le Pérou de la Polynésie française. A quoi cela sert-il ? Gérard d’Aboville, parrain de ses traversées, a la réponse : « A rien. C’est comme Mozart, ça ne sert à rien ». A part peut-être à faire naître le rêve et l’idée du dépassement de soi. A. COURROT/DPPI Cette mésaventure aura fait perdre trois semaines à la navigatrice, mais pas l’envie d’aller au bout de ses rêves – qu’est-ce qui peut bien la pousser à aller toujours plus loin sur les océans ? La mer, bien sûr. Elle est seulement âgée de sept jours lorsqu’elle embarque pour la première fois sur la goélette familiale. Elle passera presque toute son enfance sur l’eau, suivant une scolarité à distance. Mais plus que tout, la jeune femme souhaite aller au-delà d’elle-même. Elle croit en la nature, à la persévérance et au dépassement de soi, et souhaite transmettre ces valeurs aux plus jeunes. Avant d’être saisie par le besoin d’aventure, elle a fondé la Fédération des bateaux à voiles et avirons traditionnels avec un but : permettre à des jeunes de quartiers défavorisés de naviguer. Ses périples en mer ne lui ont pas fait oublier les enfants, bien au contraire. Chacun de ses défis est suivi par de nombreux écoliers, qui peuvent ainsi étudier les thèmes liés aux aventures de Maud. Une façon pour la navigatrice de leur transmettre son goût de l’effort, de l’opiniâtreté et du rêve. L’info en plus Attendue de pied ferme Toute la famille de Maud Fontenoy est partie en mer à sa rencontre. Mais pas sa maman. Celle-ci a préféré rester à quai, et devra donc encore patienter avant de retrouver sa fille.
www.directsoir.net FRANCE FEMMES ET PERSONNES ÂGÉES/Deux plans contre les mauvais traitements POLLUTION/Sept mesures pour éviter la sanction h La France présente, aujourd’hui à Bruxelles, sept mesures pour limiter la pollution des eaux en Bretagne. Objectif : éviter une nouvelle condamnation de la Cour européenne de justice. Paris a déjà été condamné en 2001, alors qu’un tiers des captages d’eau potable bretons dépassait la norme fixant à 50mg/l la teneur en nitrates. Les ministères de l’Agriculture, de la Santé et de l’Ecologie annonçaient la semaine dernière dans un communiqué commun que « des solutions devront être mises en œuvre de manière spécifique pour chacun des bassins versants ». Les agriculteurs bretons ont manifesté, lors du Salon de l’agriculture. Ils craignent de ne pouvoir puiser de l’eau dans certains captages pour l’irrigation et d’être soumis à des limites pour le volume des engrais. Ils redoutent enfin de devoir réduire leur cheptel, la production d’azote issue de l’épandage de lisier étant à l’origine de la pollution des eaux par les nitrates. Catherine Vautrin et Philippe Bas, respectivement ministre déléguée à la Cohésion sociale et ministre délégué aux Personnes âgées, ont présenté aujourd’hui deux plans distincts de lutte contre les maltraitances. Le premier concerne les violences conjugales, dont sont principalement victimes les femmes, et le second vise les personnes âgées dépendantes. En France, une femme décède tous les trois jours des suites de violences conjugales, et un homme tous les treize jours. En 2006, 168personnes ont été victimes de leur partenaire. Pour tenter de remédier à cette situation, le plan de lutte contre les violences conjugales présenté par Catherine Vautrin crée un nouveau numéro de téléphone unique, national et opérationnel dès aujourd’hui : le 39 19. Ces quatre chiffres faciles à retenir devraient favoriser la visibilité de ce service. Destiné aux victimes et aux témoins de violences conjugales, il améliorera l’écoute des personnes blessées ainsi que leur orientation. Une campagne d’information à la télévision sera également lancée à partir du 17 mars. Le ministre délégué aux Personnes âgées, Philippe Bas, avait annoncé la publication de son plan le 5 mars, le jour même où une peine d’emprisonnement avec sursis ainsi qu’une amende avaient été requises à l’encontre de l’ex-directrice d’une maison de retraite, poursuivie pour maltraitance envers une ancienne résidente. Le point fort de sa lutte repose sur la création d’une Agence nationale d’évaluation des établissements médico-sociaux, le 21 mars. Autre moyen d’action, le lancement d’un numéro d’appel Allô maltraitance personnes âgées (08 92 68 01 18). Pour Pascal Champvert, président de l’Adehpa (Association des directeurs d’hébergement pour personnes âgées), « ces mesures sont utiles mais insuffisantes ». « On ne consacre pas assez de moyens à ce problème, explique-t-il. La maltraitance est, dans l’immense majorité des cas, le fait de professionnels et de familles épuisés à cause du manque d’effectifs. La Cour des comptes indiquait fin 2005 que les besoins des personnes âgées fragilisées ne sont couverts qu’à moitié ». Des mesures sont mises en place visant à protéger les personnes âgées. h L’Association de la Journée nationale de l’audition (JNA), organisée jeudi, rappelle que cinq millions de personnes, soit près de 10% de la population, sont concernées par les troubles de l’audition. A l’occasion de la 10 e édition de sa campagne de sensibilisation et de prévention, elle pointe du doigt deux facteurs qui mettent nos oreilles en péril : les nuisances sonores sur les lieux de travail et l’usage incontrôlé de la musique amplifiée. Ainsi, et contrairement à une idée reçue, les jeunes sont particulièrement concernés, car plus exposés aux risques que représentent la fréquentation des discothèques, raves parties et concerts et l’usage à forte puissance des baladeurs. 34% des 15-19 ans souffrent de troubles de l’audition, or seule une minorité (7,9%) prend des mesures préventives, comme le port de bouchons d’oreilles protecteurs. C’est pourquoi une campagne spécifique à destination des jeunes sera lancée demain, avec la distribution de 250000 brochures « On compte 1,2 million de personnes âgées et 7 à 8 millions d’individus concernés par l’aide à ces personnes. Et pourtant aucun candidat ne se prononce sur cette question. Il y a une absence de considération de ces personnes par la société. » Pascal Champvert, président de l’Adehpa (Association des directeurs d’hébergement pour personnes âgées). SANTÉ/Une journée pour se faire entendre intitulées « Nos oreilles, on y tient ». En ce qui concerne les expositions au bruit sur le lieu de travail, on estime à deux millions le nombre de personnes confrontées à des niveaux sonores potentiellement dangereux. Les professions comme la métallurgie, le travail du bois, le bâtiment ou encore les métiers de la musique et du spectacle sont désignées au premier plan. L’association JNA relève que les réglementations existantes sont « globalement bien suivies » dans les grandes entreprises, mais que la « situation est moins nette dans les petites », notamment chez les artisans, qui ne se protègent pas assez. Une campagne spécifique aux jeunes a été lancée. A. SEL/FEDEPHOTO N. FRISK/CORBIS ACTU EN BREF Journée morose pour le CAC 40 v La Bourse de Paris a ouvert ce matin en forte baisse. Le CAC 40 a perdu 1,59% dans les premiers échanges. Un résultat dans le sillage des marchés mondiaux. Après la chute de Wall Street hier, la bourse de Tokyo a également fini sur une note maussade. L’indice Nikkei a connu un fort recul de 2,92%, en raison des craintes entourant le secteur des prêts immobiliers à haut risque aux Etats-Unis. La baisse des demandes d’asile s’installe Pour la troisième année consécutive, le nombre de demandes d’asile en France est en forte baisse. Une chute de 33,6% en 2006 par rapport à 2005, selon l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra). On comptait 39330 demandes l’an passé, rejoignant le niveau de la fin des années 1990. Cette baisse est générale en l’Europe, même si l’Hexagone reste le premier pays destinataire des demandeurs d’asile. La facture de l’eau flambe v Le prix de l’eau a augmenté plus vite que l’inflation entre 2001 et 2004 et s’établit à une moyenne de 3 euros le m, selon une étude menée par l’Institut français de l’environnement (Ifen). Les tarifs, qui ont connu une hausse de 2,4% par an, pour une inflation de 2%, peuvent varier du simple au double selon les départements. Le mariage gay de Bègles annulé v La Cour de cassation a refusé hier de légaliser le mariage homosexuel. La haute juridiction a rejeté le pourvoi en cassation de Stéphane Chapin et de Bertrand Charpentier qui avaient vu leur mariage annulé en première instance comme en appel. L’union des deux hommes avait été célébrée le 5 juin 2004 par le député-maire de Bègles, Noël Mamère. HADRIEN LOCŒUR,COLOMBE PRINS,ANTONIN MOSER,CHARLOTTE MARSAL,VALÉRIAN DAVID Directsoir t Mercredi 14 mars 2007 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :