Direct Soir n°12 21 jun 2006
Direct Soir n°12 21 jun 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de 21 jun 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,6 Mo

  • Dans ce numéro : Jack Lang, c'est sa fête !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Directsoir t Mercredi 21 juin 2006 12 SPORTS BOUE/FEP/PANORAMIC CHARLES PLATIAU/REUTERS DELANOË VOTE LAGARDÈRE Le maire de Paris a choisi : Lagardère aura sa concession au bois de Boulogne, où est installé depuis 1886 le très select Racing Club de France. A l’origine de toutes les installations du site, le projet d’Arnaud Lagardère et son groupe a été préféré à ceux du Racing et du Paris Golf & Country Club, en lice pour cette concession de vingt ans. Les 6,6 hectares de terrain de la Croix-Catelan serviront à constituer un pôle sportif privé de haut niveau, à développer une section natation ainsi que des sports de combat comme le judo, le taekwondo et la boxe. EMON LE PATRON C’est finalement Albert Emon qui entraînera l’Olympique de Marseille la saison prochaine. L’ancien entraîneur adjoint sera assisté de Dominique Cuperly. L’Olympique de Marseille reprendra l’entraînement dès le 29 juin, pour une 1 re rencontre face à Sedan, le 5 août. TRIATHLON : VIDAL TITULAIRE Le Beauvaisien Laurent Vidal, champion de France des moins de 23 ans et 6 e du classement Elite 2006, sera finalement titulaire aux côtés de Fred Belaubre pour le prochain championnat d’Europe. Initialement remplaçant, le tricolore aura à cœur de se transcender, d’autant plus que la compétition se déroule à Autun, en Saône-et-Loire. EN DIRECT D’EUROSPORT Pour une 1 RE ! La Côte d’Ivoire a rendez-vous ce soir avec son histoire, et signera peut-être sa 1 re victoire en phase finale de Coupe du monde, face à la Serbie-Monténégro. Dès 21h. Jezabel Lemonier, Jean-Hervé Moysan Coupe Louis-Vuitton Toutes voiles dehors e Valencia Louis-Vuitton Act 12 débute bonus attribués aux onze équipes. BMW Oracle demain et clôt une année de régates. Racing et Emirates Team New Zealand sont LC’est la dernière fois qu’Alinghi sera actuellement les têtes de série. confronté aux challengers en match racing Côté français, si la régularité affichée par avant l’America’s Cup Match. Areva lors de l’Act 11 (3 fois 7 e, 1 fois 8 e et Pour toutes les équipes engagées, l’Act 12 présente différents enjeux : dans deux semaines, à partir de demain, le syndicat multiculturel 1 fois 4 e en 5 courses) s’avère être la même cette épreuve déterminera le vainqueur de (9 nationalités) peut espérer engranger des l’année 2006.Après l’Act 11 et l’excellente performance de Luna Rossa,l’ancien syndicat Prada il y a un véritable sentiment de progression ; points : « Nous nous sommes bien défendus, skippé par Francesco de Angelis occupe la tête la clé est de garder cette dynamique pour du classement.Il dispose d’une faible avance sur l’Act 12. Nous avons prévu des ajustements ses poursuivants directs,Alinghi et BMW Oracle techniques dans ce sens avant la 1 re course », Racing, tous deux à 1 point.Pour engranger des admet le coordinateur du design team, Dimitri points, les challengers misent beaucoup sur le Nicolopoulos. « Il faut aussi que l’on soit patients Louis Vuitton Ranking, classement qui les jusqu’à l’arrivée du nouveau bateau », analyse concerne exclusivement. Il est utilisé avant la Stéphane Kandler, le patron de l’équipe. Il est Louis Vuitton Cup pour déterminer les points vrai qu’en un contre un, la différence se fait sur LAURENT GILLIERON/EPA/SITA J.P. THOMAS/FEP/PANORAMIC Les Class America : toutes voiles dehors. Mondial Domenech, mourir pour ses idées… h Si l’image que l’équipe de France renvoie est néfaste, c’est « la faute à la presse », mais surtout pas la sienne. Hier, à Hameln, l’ambiance était encore une fois tendue lors du rendez-vous quotidien entre Domenech et la presse. Le sélectionneur a enfin cessé d’évoquer la finale du 9 juillet, pour ne parler que des 8 e de finale. Retour à la modestie. Groupe G : vendredi 21h, en direct sur TF1 France/Togo. NBA Dwayne Wade superstar les capacités intrinsèques du bateau. Le syndicat français fait partie des trois équipes qui n’ont pas encore de nouveau Class America. Leur bateau a été mis en construction et devrait toucher l'eau en novembre prochain. En attendant, Thierry Peponnet et sa directrice Dawn Riley naviguent sur l’ancien New Zealand 60, loué au team et vainqueur de l’édition 2000 de la coupe. L’Act 12, qui se déroule juqu’au 22 juillet, ne comportera que des matchs races avec demi-finales et finale à disputer, toujours dans les eaux valenciennes. Demain, deux séries de matchs races dès 14h30. Act 12 Louis Vuitton Cup match race Match 1 : Areva Challenge-BMW Oracle Racing h Les Miami Heat sont devenus, hier soir, les nouveaux champions NBA après leur victoire 95-92 sur les Dallas Mavericks. Après avoir été menés 2-0, ils ont totalement renversé le cours de cette série pour remporter le premier titre de leur histoire. Ils ne sont que la 3 e équipe à revenir après un tel déficit. A seulement 24 ans, Dwayne Wade a littéralement porté son équipe à la victoire. Sans surprise, il reçoit le titre de meilleur joueur de la finale. Eblouissant, encore une fois, il marque 36 points, capte 10 rebonds, réalise 5 passes décisives, intercepte 4 fois et bloque 3 ballons. Son coach, Pat Riley, ne cachait pas son admiration pour ce joueur qui vient de démontrer toute l’étendue de son talent sur la plus grande scène du basket mondial : « Il joue tout simplement à un autre niveau […] nous sommes bénis de l’avoir. » La saison NBA se termine donc sur le sacre de Miami, et sur l’émergence d’une superstar : Dwayne Wade. Finale NBA : Miami Heat 4-2 Dallas Mavericks, meilleur joueur de la finale : Dwayne Wade, premier titre pour le club de Miami. LUCY NICHOLSON/REUTERS
D.R. www.directsoir.net Guadalajara, le 21 juin 1986, à 14h00 Il y a vingt ans, la France battait le Brésil en quart de finale de la Coupe du monde. Souvenirs. S amedi 21 juin 1986. C’était un beau jour d’été. C’était il y a vingt ans, au Mexique. La France, à peine remise de la mort de Coluche deux jours plus tôt, allait retrouver la joie de vivre grâce à un match définitivement entré dans la légende entre les Bleus de Michel Platini et le Brésil. Rappel des faits : la France, sortie péniblement de son groupe de qualification (dans lequel on retrouvait l’URSS, la Hongrie et le Canada), vient d’éliminer en huitième de finale l’Italie, championne du monde en titre. Son milieu de terrain est magique, avec Tigana, Giresse, Fernandez et Platini, et son collectif résolument tourné vers l’offensive. Champions d’Europe deux ans plus tôt, les joueurs français sont considérés comme les « Brésiliens de l’Europe » (c’était il y a vingt ans !). En face, le Brésil, grand favori, déjà trois fois champion du monde, dont la dernière en 1970, au Mexique déjà. Dans ses rangs, des artistes du ballon rond comme seul le Brésil sait en produire : Zico, Socrates, Falcao et Careca. France-Brésil, c’est la finale avant l’heure, comme disent les spécialistes. Le scénario du match est incroyable. Careca ouvre le score à la 17 e minute, Platini égalise à la 41e. Un poteau et une transversale pour les Brésiliens, et surtout Joël Bats, qui détourne un penalty de Zico à un quart d’heure de la fin du temps réglementaire. Les prolongations et enfin l’impitoyable séance de tirs au but. Michel Platini, qui n’avait jamais raté un penalty de toute sa carrière, tire largement au-dessus. Les Brésiliens Socrates et Julio Cesar l’imitent dans la maladresse. Puis, le capitaine du PSG de l’époque, Luis Shopping Musiques de champions La chevauchée des Walkyries : toujours choisie pour marquer l’ouverture des grands événements sportifs. On peut être virtuose du violon et adorer le foot ! Nigel Kennedy, supporter d’Aston Villa. Jézabel Lemonier, David Gauthier, Jean-Hervé Moysan Magistral, le Queen Symphony et l’indémodable « We are a champion ». Véritable booster d’énergie, juste avant d’entrer sur le terrain, ou dans l’arène ! L’exclu Directsoir Pelé se déshabille Pour la toute première fois, le plus grand joueur de l’histoire du football nous raconte sa vie, des favelas aux plus grands stades du monde. « Pelé, ma vieé aux editions Flammarion Fernandez, s’élance et c’est la délivrance. Le spectacle offert pendant plus de deux heures est somptueux. Certains n’hésitent pas à dire que c’est l’un des plus beaux matchs de l’histoire du football. Quasiment pas d’arrêts de jeu. Le football à l’état pur. Guadalajara restera à jamais synonyme de beau jeu. Mais l’euphorie sera de courte durée. Quatre jours plus tard, la France échoue comme en 1982 en demi-finale devant l’ogre allemand. Suivront douze années de traversée du désert, jusqu’au 12 juillet 1998, à Saint-Denis, mais c’est une autre histoire… 32 hymnes nationaux repris par les plus grands, plus 32 versions instrumentales. L’éternel… De l’émotion, une intensité unique, à écouter après la victoire. Commandez sur www.emiclassics.com G. GOBET/AFP PHOTO BRBYN DAVID/SIPA MILLEREAD/DPPI/SIAP LAMOUR DU RISQUE A l’issue de la conférence sur le trafic de substances dopantes, le ministre des Sports, J.-F. Lamour, a demandé la création d’un groupe de liaison entre l’Ama (Agence mondiale antidopage) et Interpol. Après une logique de travail préventive, le ministre s’attaque à la lutte sur le plan judiciaire et pénal, à l’international, en collaboration avec les ministères de l’Intérieur et de la Justice. Les athlètes, fliqués ? Mais non… COME-BACK DE MORMECK Jean-Marc Mormeck devrait effectuer son grand retour sur les rings le 8 juillet prochain à Saint Louis, dans le Missouri (EU). Don King, son promoteur, lui a proposé une date que l’ancien champion du monde WBA/WBC a acceptée. On ne connaît pas encore le nom de son prochain adversaire. L’objectif est clair : préparer sa revanche face à l’Américain Bell. Ce dernier lui avait ravi son titre de champion lourds-légers sur KO au bout de la dixième reprise, le 7 janvier dernier. Ce match sera donc une préparation en vue d’affronter son véritable rival d’ici à la fin de l’année. Le Guadeloupéen effectuera sa préparation à Miami, en Floride. Son palmarès professionnel : 31 victoires pour 3 défaites. UN TRIO AU GALOP Nicolas Touzaint, Jean Teulère et Arnaud Boiteau, champions olympiques par équipes de concours complet à Athènes en 2004, seront les représentants des Bleus pour les Jeux équestres mondiaux d’Aixla-Chapelle (Allemagne), du 21 août au 3 septembre. La sélection définitive sera connue fin juillet, après la dernière étape du championnat de France (Vittel), avec l’élection d’un sixième couple titulaire et d’un septième remplaçant. MINGEON PRINCIER L’homme symbole du bobsleigh en France tire sa réverence et choisit comme terre d’accueil la principauté monégasque. Le prince Albert a proposé à Bruno Mingeon de s’occuper de l’entraînement de l’équipe de Monaco, et notamment du bob à 2, piloté par Patrick Servelle, 12 e aux derniers Jeux olympiques de Turin. « Ma seule déception, c’est que la France ne se soit pas inquiétée de mon devenir. Monaco m’a fait une proposition que j’ai acceptée. Ça m’intéresse de transmettre à chaud mon expérience et de ne pas couper net. Le prince a su transmettre sa passion à toute une équipe » a déclaré Bruno Mingeon. De l’immigration sélective ? Directsoir t Mercredi 21 juin 2006 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :