Direct Soir n°114 20 fév 2007
Direct Soir n°114 20 fév 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°114 de 20 fév 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : Ségolène Royal audience record

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir t Mardi 20 février 2007 8 ACTU FRANCE EN BREF Sondages : Bayrou pourrait gagner au second tour v Selon un sondage Ifop réalisé du 13 au 15 février derniers, si le président de l’UDF François Bayrou consolide sa place de troisième homme avec 16% d’intentions de vote à l’élection présidentielle, il l’emporterait même, au second tour, que l’adversaire soit Nicolas Sarkozy (52% contre 48%) ou Ségolène Royal (54% contre 46%). Villepin pense à son avenir v Le Premier ministre a indiqué sur RTL, ce matin, qu’il ne ferait pas partie du gouvernement de Nicolas Sarkozy en cas de victoire du candidat UMP à la présidentielle. Prenant exemple sur Al Gore (environnement) et Muhammad Yunus (microcrédit), Dominique de Villepin envisage de « s’engager au service de la paix, de la justice ou de la culture ». Il a démenti les rumeurs sur son éventuelle candidature dans l’Eure pour les législatives. Grève des bus à Lille v Aucun bus ne circule dans la métropole lilloise aujourd’hui, en raison d’une grève des conducteurs. Les trois dépôts de bus sont bloqués par les grévistes qui protestent contre des sanctions prises à l’encontre d’un salarié. Les tramways, métros et autocars suburbains (70% du trafic) ne sont pas touchés par le mouvement lancé par FO et la CGT. Fraude à l’Etat : 30 à 40 milliards d’euros v Selon le premier rapport du Conseil des prélèvements obligatoires, la fraude aux impôts et cotisations sociales atteint 30 à 40 milliards d’euros. Le quotidien Les Echos, qui dévoile l’information dans son édition du jour, précise que cette somme représente 1,7% à 2,3% du produit intérieur brut de la France. La TVA serait l’impôt le plus fraudé. PRÉSIDENTIELLE/Qui ne va pas à la chasse… Après Nicolas Hulot et les sportifs, la chasse ! Les candidats à l’élection présidentielle ayant répondu à l’appel de la Fédération nationale de la chasse (FNC) ont défilé toute la journée devant les 400 responsables départementaux de la fédération. Dans l’ordre chronologique, Nicolas Dupont-Aignan, Ségolène Royal, Frédéric Nihous, Philippe de Villiers, Dominique Voynet, Jean-Marie Le Pen, José Bové et Nicolas Sarkozy ont exposé leur vue devant la tribune. Seuls François Bayrou et Marie-George Buffet se sont fait représenter. Objectif pour la FNC : faire connaître la chasse au monde politique et lui rappeler que la chasse est un thème porteur. En 2002, Jean Saint-Josse, le candidat de Chasse, pêche, nature, traditions (CNPT) avait recueilli 4,23% des suffrages, soit 1,2 million de voix. « Dans un contexte de chasse aux voix, 1,3 million de chasseurs (soit près de 3 millions d’individus sensibles à sa défense si on extrapole aux familles), ce n’est pas négligeable », déclare Thierry Coste, conseiller politique de la FNC. Des voix d’autant plus intéressantes que le candidat actuel de CNPT, Frédéric Nihous (seul candidat titulaire du permis de chasse) ne décolle pas audessus de 1% d’intentions de vote dans les sondages. Celui qui se présente comme le « porte-parole de la ruralité », moins charismatique que Jean Saint-Josse, n’est pas soutenu par la FNC. Interrogé sur la corrélation entre l’opération de séduction des candidats et la faiblesse de CNPT, Thierry Coste réfute MÉTÉO/Températures record h Un record pour un 17 février : le thermomètre affichait samedi 18 degrés à Paris. Explication de Météo France : des vents en provenance du Sud de l’Europe qui transportent des masses d’air chaud vers l’Hexagone et un ensoleillement plus important au mois de février. Le précédent record pour cette date, à Paris, remonte à 1950. Il a donc fait chaud en Ile-de-France, ce week-end. Les mêmes causes ont eu les mêmes effets notamment dans les Pays de la Loire ou en Bourgogne – il faisait 17 °C dimanche à Auxerre. Cela ne devrait pas durer, prévient Météo France : moins d’éclaircies et plus de pluie sont prévues en ce début de semaine. Bien qu’il ait fait, hier à 16 heures, 7 °C à Lille, 10 °C à Strasbourg, 14 °C à Lyon et 15 °C à Bordeaux, les températures, en baisse, restaient supérieures aux normales saisonnières. ALEXANDRA MONTALDIER,LAURE DEGOUY,XAVIER PLASSON,BENJAMIN FRANÇOIS,FRANÇOIS DENAT Les candidats à la présidentielle, à l’exception de Marie-George Buffet et François Bayrou, sont partis à la « chasse aux voix ». toute « relation de cause à effet. CPNT vit sa vie de parti politique. La Fédération nationale des chasseurs entend jouer un peu le même rôle que Nicolas Hulot par rapport aux Verts ». Un rôle indépendant, mais aussi fédérateur pour montrer aux candidats que la chasse est un enjeu de société, qui s’étend au-delà du clivage gauche-droite. « Avant, on râlait tout le temps. En allant à la rencontre des politiques, nous avons produit la première grande campagne positive des chasseurs. C’est une campagne sur la biodiversité et le monde rural, pour informer les non-chasseurs qui ne comprennent pas la chasse. » L’opération se veut aussi informative pour les chasseurs afin de leur faire connaître les positions des candidats. Dans un contexte de grande popularité de INTERNET/La presse papier doit s’adapter h Alors qu’Internet apparaît comme la bête noire de la presse écrite, un rapport remis hier au ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres, préconise aux journaux papier de faire de la Toile son alliée. En 71 pages, l’ancien président de France Télévisions, Marc Tessier, articule les différents enjeux qui s’imposent à la presse écrite pour survivre à la révolution du numérique. Pour lui, les entreprises de presse doivent « faire face simultanément à trois exigences : moderniser leurs outils et renouveler leurs formats, réformer leur système de distribution et étendre leur champ d’action sur de nouveaux supports ». En effet, depuis 2005, la presse écrite perd des lecteurs et enregistre une baisse des revenus publicitaires, alors que, dans un même temps, Internet connaît une hausse des recettes « à un rythme exponentiel ». Pour Marc Tessier, la solution passe par les concentrations, qui ne doivent plus être systématiquement abordées « sous l’angle du risque ». Déplorant une faible rentabilité des titres (3,4% pour la presse quotidienne, l’environnement, ces derniers sont devant un compromis complexe : soutenir les chasseurs sans choquer les nouveaux écologistes. C’estdit « La chasse n’est pas une pratique autonome, elle fait partie de la politique d’aménagement de la ruralité. Pourtant, les ministres de l’Environnement successifs ont toujours du mal à défendre la chasse et les chasseurs. » Thierry Coste, conseiller politique de la Fédération nationale des chasseurs 10,5% pour les magazines, entre 1996 et 2005), il estime que des « coopérations », des « projets communs » et des « fusions » sont nécessaires pour réaliser les investissements nécessaires aux évolutions. Le rapport déplore l’inefficacité des subventions publiques, n’ayant qu’un « caractère faiblement incitatif ». Il encourage les participations d’investisseurs privés afin de « renforcer les fonds propres des entreprises de presse ». Marc Tessier estime que la presse papier va perdurer grâce à son « modèle éditorial de qualité ». Marc Tessier. C. THIRIET/PHONE DENIS/RÉA
PRAKASH SINGH/AFP www.directsoir.net MONDE AFGHANISTAN/Le resto de l’espoir Faire de la gastronomie un projet humanitaire, telle est la mission que s’est donnée l’Atmosphère, premier restaurant français de Kaboul. h Il existe deux façons de regarder l’Afghanistan. D’un côté le pays en conflit, de l’autre, celui de la vie qui renaît. Malgré la tension constante, des initiatives porteuses d’espoir voient le jour. C’est l’histoire du premier restaurant français, l’Atmosphère, à avoir ouvert ses portes dans la capitale afghane. Nous sommes en août 2004 et l’entreprise relève alors du parfait défi. En effet, à la même époque, Médecins sans frontières, qui compte pourtant 24 ans de présence en Afghanistan, vient de quitter le pays après le meurtre de cinq de ses membres. Le pays est confronté à une grave crise. Cette situation, Thomas Cressaty et Marc Victor, eux ex-humanitaires, la connaissent. Pour autant, INDE-PAKISTAN/Attentat contre une paix fragile h Le processus de paix entre l’Inde et le Pakistan n’est pas du goût de tout le monde. Selon les autorités indiennes, l’attentat perpétré dans la nuit de dimanche à lundi contre un train reliant New Delhi à Lahore visait à enrayer le rapprochement entre les deux voisins ennemis. L’attaque à la bombe incendiaire, survenue alors que le convoi approchait de la ville de Panipat, à 100 km au nord de New Delhi, a fait au moins 68 morts, selon Rajiv Dalal, chef de la police de l’Etat de l’Haryana. Plus que le moyen de transport en luimême, c’est un symbole que les terroristes ont pris pour cible. Le train express Samjhauta (qui signifie « train de l’amitié ») constitue depuis plus de trente ans la meilleure concrétisation de la paix fragile entre Indiens et Pakistanais. L’origine criminelle de la catastrophe ne fait aucun doute. Le ministre des Chemins de fer indien, Lalu Prasad Yadav, a indiqué ANTONIN MOSER,RENAUD CHARLES,DAVID LEFORT Dans les jardins de l’Atmosphère, à Kaboul. que des explosifs et des bouteilles de kérosène avaient été retrouvés dans les débris calcinés du train. L’action a été condamnée par les dirigeants des deux pays, ainsi que par les Etats-Unis, l’Union européenne et le Japon. L’Inde « abhorre cet acte terroriste odieux », a affirmé son Premier ministre, Manmohan Singh, promettant de punir les coupables. Le président pakistanais, Pervez Musharraf, lui, a assuré que cet attentat « haineux » n’entraverait pas les efforts de paix entre New Delhi et Islamabad et que, au contraire, il ne ferait que renforcer la « détermination à atteindre l’objectif commun d’une paix durable entre les deux pays ». Preuve de cette volonté de ne pas remettre en question la marche vers la normalisation des relations diplomatiques, le ministre des Affaires étrangères pakistanais, Khurshid Kasuri, a indiqué que sa visite en Inde, prévue aujourd’hui, n’était pas remise en cause. Le 11 juillet dernier, des attentats avaient déja visé des trains à Bombay, faisant 187 morts. A cette époque, ils avaient conduit l’Inde à geler le processus de paix relancé deux ans plus tôt. New Delhi accusait les services secrets pakistanais de soutenir les groupes islamistes responsables des attaques. D.R. elle n’altère pas leur volonté de voir se concrétiser leur projet. Dès le lancement, l’engouement est immédiat. Poitrine de veau farcie aux aromates, bœuf bourguignon, quenelle au chocolat, la carte fleure bon les saveurs de l’Hexagone et ravit la clientèle. Mais l’Atmosphère n’est pas qu’un lieu où seule s’épanouit la gastronomie. En partenariat avec l’ONG Afghanistan Demain, l’établissement s’est donné pour mission de former les jeunes afghans aux métiers de la restauration. Débuté en 2005, le programme a déjà permis de former une trentaine d’apprentis. « Il s’agit pour eux d’un véritable tremplin professionnel » souligne Thomas Cressaty qui ajoute : « Tous ont trouvé un emploi au sortir de la formation. » Ce qui était au départ une « aventure de potes » tend peu à peu à se professionnaliser. Un nouveau restaurant vient d’ailleurs de poser ses fourneaux à Islamabad (Pakistan). A sa tête, Joëlle Patera, chef cuisinière expérimentée. Prochaine localisation en vue désormais : Jérusalem, Tachkent ou Ankara. http://latmospherekabul.blogs.com HUMANITAIRE/Un concert pour la Terre h Les concerts de charité s’étaient déjà mobilisés contre des pandémies, contre la famine en Afrique, ou pour aider les victimes de catastrophes naturelles… Mais le phénomène Live Earth, le 7 juillet prochain, marquera une première : une centaine de groupes chanteront pour la planète. Plus de 25 artistes, dont Lenny Kravitz ou encore Sheryl Crow, ont déja confirmé leur participation. « Nous sommes déjà débordés par les sollicitations », déclarait la semaine dernière Al Gore, qui fait partie du comité d’organisation. L’événement durera 24 heures, sur plusieurs continents simultanément, à Shanghaï, Sydney, Johannesbourg et Londres, ainsi qu’au Brésil, au Japon et aux Etats-Unis. Premier opus d’une campagne de communication, cette manifestation a pour objectif une prise en compte mondiale de la crise climatique. Al Gore espère rassembler un million de spectateurs et deux milliards de téléspectateurs, via la télévision et le Web. Sheryl Crow. L. HAHN/ABACA J.-C. VERHAEGEN/AFP ACTU EN BREF NUCLÉAIRE/LA QUESTION IRANIENNE Une nouvelle rencontre a lieu aujourd’hui à Vienne entre Ali Larijani, le principal négociateur iranien dans le dossier du nucléaire, et MohamedElBaradei, le chef de l’Agence internationale à l’énergie atomique (AIEA). Ce dernier est chargé de remettre au Conseil de sécurité de l’ONU un rapport indiquant si Téhéran a accepté ou non de se soumettre à la résolution onusienne du 23 décembre dernier. Lors de la rencontre, les deux hommes devraient évoquer la proposition de l’AIEA, qui prévoit une pause dans le programme d’enrichissement ainsi que dans l’application des sanctions décidées par les Nations unies. Jusqu’à présent, le régime de Mahmoud Ahmadinejad a toujours refusé de se plier à la pression internationale, réclamant l’arrêt de l’enrichissement d’uranium. Et MohamedElBaradei, dans un entretien publié aujourd’hui par le Financial Times, a annoncé qu’il s’attendait à ce que l’Iran ne modifie pas sa position. Il y révèle également que la République islamique devrait disposer du savoir-faire pour enrichir l’uranium à échelle industrielle d’ici six mois à un an. Mais « il y a une grande différence entre acquérir le savoirfaire pour l'enrichissement et mettre au point une bombe », précise-t-il, rappelant que d’après les services de renseignement américains et britanniques, il faudrait cinq à dix ans à l’Iran pour développer une arme atomique. LE VIRUS H5N1 SE PROPAGE EN RUSSIE Selon le porte-parole des Services vétérinaires russes, Alexeï Alexeenko, mardi, le virus H5N1 de la grippe aviaire a été détecté dans trois nouvelles localités de la région de Moscou (Russie), sans que l’on sache de quelle variante il s’agit. Les analyses scientifiques devraient donner la réponse d’ici deux jours. Deux premiers cas de virus H5N1, de souche asiatique, ont été confirmés lundi, mais aucun cas de la forme humaine de la maladie n’est encore à déplorer en Russie. VIOLENT SÉISME EN INDONÉSIE Un séisme sous-marin de 6,6 sur l’échelle de Richter a ébranlé à 8h GMT l’archipel des Moluques (Indonésie). L’agence de sismologie de Jakarta a même évoqué un possible tsunami, en raison de la magnitude importante et de la faible profondeur de l’hypocentre du séisme, évaluée à 18 kilomètres sous la surface terrestre. L’hypothèse a cependant été écartée une heure plus tard. Le séisme aurait causé des mouvements de panique à Ternate, la capitale de la province des Moluques Nord. Directsoir t Mardi 20 février 2007 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :