Direct Soir n°112 16 fév 2007
Direct Soir n°112 16 fév 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°112 de 16 fév 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : Nouvel an chinois un peuple en fête

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir t Vendredi 16 février 2007 8 ACTU FRANCE EN BREF Alain Duhamel fait amende honorable v L’éditorialiste politique Alain Duhamel, que France2 a suspendu suite à une publication sur Internet d’une vidéo dans laquelle il semblait prendre parti pour François Bayrou, a reconnu ce matin sur RTL qu’il n’aurait « pas dû dire cela devant des étudiants. Je l’ai dit, je le paie », a-t-il admis, beau joueur, tout en regrettant le caractère « disproportionné » de l’affaire. La direction de RTL, contrairement à celle de France2, maintiendra la présence du journaliste dans les débats radio. C’est seulement son édito du matin qui sera interrompu. Les arbitres bourguignons en grève v Quelque 300 matchs de football de districts se joueront sans arbitre ce week-end en Bourgogne. Les hommes en noir ont décidé de « déposer le sifflet » pour protester contre les agressions dont plusieurs d’entre eux ont été victimes ces derniers temps. Internet à l’heure de la fibre optique v Orange sera le premier opérateur à proposer un accès à Internet par fibre optique. Cette technologie qui autorise un débit de 100mb/s, avait été testée auprès de 1000 clients. A partir du 1 mars prochain, elle sera accessible dans certains arrondissements parisiens, ainsi que dans cinq communes des Hauts-de-Seine. Le Phare de Chambéry v Le futur « Phare » de Chambéry pose aujourd’hui sa première pierre. Ce complexe multifonctionnel, d’une capacité prévue de 6000places, devrait accueillir foires, concerts, événements sportifs, etc. Il sera construit dans la zone économique de Bissy. Chambéry se dote aussi d’un équipement de 12000 m dont le rayonnement pourrait s’étendre bien au-delà de la Savoie. PRÉSIDENTIELLE/Il va y avoir du sport ENVIRONNEMENT/Les détergents verts h Emballages verts, végétaux sur l’étiquette, logos où figure un globe terrestre. Les rayonnages de produits d’entretien fourmillent aujourd’hui de références qui se veulent « écolo ». C’est pourquoi l’association d’industriels des détergents (AFISE) a décidé d’élaborer une « charte pour le nettoyage durable agrémentée d’un logo en forme de planète ». Quelques indices pour s’y retrouver. D’abord, ne pas se laisser impressionner par l’emballage, se méfier du nom, faire attention aux labels : certains fabricants se les décernent eux-mêmes. Même s’ils sont imparfaits, préférez les produits certifiés écolabel européens ou norme NF. Vigilance donc, d’autant qu’une étude récente de l’Institut national de la consommation indique qu’aucune lessive ne peut prétendre « ne pas être toxique pour l’environnement ». RENAUD CHARLES,ANTONIN MOSER,CAROLE TOLILA,BENJAMIN FRANÇOIS,SÉBASTIEN DUPORT Cinq des principaux candidats à l’élection présidentielle ont développé hier devant le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) leurs principales propositions en matière de sport. Avec un objectif : courtiser les 15,5 millions de Français licenciés dans les différentes fédérations sportives, à grand renfort de promesses, notamment budgétaires. L’initiative de cette rencontre revient au CNOSF, dont le président, Henri Sérandour, qui cherche à ce que le « sport ne sorte plus du débat politique général ». L’organisme avait auparavant publié un Livre blanc, intitulé La raison du plus sport, recensant les principales attentes du mouvement sportif en termes d’engagements des politiques. Parmi les candidats déclarés, seuls ceux ayant participé aux derniers gouvernements avaient été conviés à s’exprimer. Ségolène Royal, Marie- George Buffet, François Bayrou et Dominique Voynet se sont ainsi succédé à la tribune, tandis que Nicolas Sarkozy, actuellement en déplacement à la Réunion, est intervenu par le biais d’une allocution vidéo enregistrée. Chacun disposait de trente minutes pour détailler ses positions respectives sur les principaux axes du livre blanc, dont l’utilité sociale du sport, sa reconnaissance comme vecteur éducatif et son financement. Tous ont affirmé avec vigueur l’importance des activités sportives dans la société. La candidate socialiste y voit « une école de la citoyenneté », où l’on « apprend les règles, l’interdiction de tricher, le respect de l’adversaire, l’effort collectif ». Le ministre de l’Intérieur, lui, a estimé que « le sport porte les valeurs dont nous avons besoin : le travail, le mérite, l’effort, l’esprit d’équipe ». En matière budgétaire, tandis que Dominique Voynet et François Bayrou évitaient de prendre des engagements chiffrés, madame Royal a promis qu’elle « doublerait le budget, à 1,5 milliard d’euros ». Nicolas Sarkozy, lui envisage de le porter à « 3% du budget de l’Etat », alors que Marie-George Buffet ambitionne « 1% du PIB ». Henri Sérandour a indiqué que le CNOSF allait maintenant « étudier ces propositions et faire en sorte que les candidats du second tour puissent s’exprimer à nouveau et peut-être signer un pacte », à l’image de celui élaboré par Nicolas Hulot. ASSEMBLÉE/Le droit au logement opposable entériné h Les députés ont adopté cette nuit l’article 1 er du projet de loi sur le droit au logement opposable. Celui-ci prévoit que « le droit à un logement décent et indépendant est garanti par l’Etat à toute personne qui, résidant sur le territoire français de façon régulière et dans des conditions de permanence définies par décret en Conseil d’Etat, n’est pas en mesure d’y accéder par ses propres moyens ou de s’y maintenir ». Le député UMP du Vaucluse, Thierry Mariani, a retiré l’amendement qu’il avait déposé. Cosigné par près de 80 parlementaires, celui-ci visait à exclure du droit au logement opposable les étrangers (hors Union européenne) ne disposant pas d’un titre de séjour de 10 ans. Cet amendement faisait suite à la volonté exprimée le 11 janvier par Nicolas Sarkozy selon laquelle « seuls les étrangers parfaitement intégrés, titulaires d’une carte de résident de 10 ans, ont vocation à bénéficier du droit au logement opposable au même titre que les Français ». Claude Goasguen, également membre Ségolène Royal et Henri Serandour du CIO. Vu d’Europe Un autre Livre blanc est en préparation, au niveau européen cette fois. Dans cet objectif, la Commission européenne vient de lancer une consultation en ligne, qui s’achèvera le 3 avril. Pour faire entendre votre voix, rendez-vous sur www.franceolympique.com de l’UMP, a suggéré d’aligner les conditions d’accès au droit au logement opposable sur celles du RMI. Un autre amendement, déposé par un autre représentant de la majorité, Michel Piron, a lui été adopté, à l’unanimité. Il a pour objectif de faciliter les investissements nécessaires à la pérennisation des places d’hébergement d’urgence. Il stipule que les investissements pourront bénéficier de la TVA à taux réduit et d’une exonération de la taxe foncière sur les propriétés bâties, à condition que le propriétaire signe une convention avec le représentant de l’Etat dans le département. Séance de questions à l’Assemblée. J. DEMARTHON/AFP LUDOVIC/REA
www.directsoir.net SOMMET/L’Afrique du président Chirac J’aime l’Afrique, ses territoires, ses peuples, ses cultures » a déclaré Jacques Chirac lors de la cérémonie d’ouverture du 24 e sommet France- Afrique. Des mots personnels qui marquent l’attachement que le Président porte à ce continent. Dans un climat de fin de mandat, toute phrase prononcée par le chef de l’Etat prend des allures de feuille de route pour les années à venir. Au centre de ses préoccupations : le conflit du Darfour qui a fait en quatre ans plus de 200000morts et 2,5millions de personnes déplacées. M. Chirac a appelé les belligérants et le gouvernement de Khartoum « à cesser les attaques (…), à comprendre l’impasse et l’horreur d’une politique du pire et à faire le choix de la réconciliation ». Il a demandé au président Omar el-Béchir d’accepter le déploiement d’une force de paix. Fin décembre, les autorités soudanaises ont accepté que l’ONU apporte une aide matérielle à la Mission de paix de l’Union africaine (UA). Mais elles refusent toujours le déploiement des casques bleus, et ce, malgré les pressions de la communauté internationale. Hier soir, un « minisommet » informel s’est tenu à Cannes. Il réunissait Omar el-Béchir, Idriss Déby et François Bozizé, respectivement présidents du Soudan, du Tchad et de la République Centraficaine. Ils ont signé la Déclaration de Cannes, les engageant à ne pas soutenir les rébellions depuis leur territoire, en particulier au Darfour, et à « respecter les souverainetés ». Si M. Chirac semble faire prévaloir sa vision pour les relations franco-africaines futures, ce sommet marque le bilan de douze années de diplomatie. Parmi les dossiers laissés en suspens : l’affaire Borrel. Le magistrat Bernard Borrel avait été retrouvé mort en 1995 à Djibouti. L’enquête conclut rapidement au suicide, ce qui ne convainc pas la veuve du juge. En 2000, l’affaire prend une tout autre tournure et penche cette fois vers l’assassinat. Ismaël Omar Guelleh, devenu depuis président, est mis en cause. Le juge Sophie Clément a saisi l’occasion du sommet pour convoquer le dirigeant en tant que témoin. Un nouvel événement qui ravive les tensions entre Paris et son ancienne colonie. C’estdit « On va se marier le 7 juillet prochain. J’ai déjà prévenu la Fédération que je ne pourrai pas jouer. Je ne vais pas prendre le risque de divorcer quelques jours après mon mariage. Je suis un être humain ». Tony Parker à propos de sa participation à un match de gala avec l’équipe de France de basket-ball, le 12 juillet à Bercy. (L’Equipe) La France n’est plus le « gendarme de l’Afrique » Mais la France n’est plus le « gendarme de l’Afrique » ; la Chine et les Etats Unis ont pris de plus en plus d’importance au sein du continent. Philippe Douste-Blazy, chef de la diplomatie française, a même admis que la compétition était « rude » en Afrique. L’Europe s’impose dans les relations diplomatiques africaines. Sur place, la chancelière allemande Angela Merkel, dont le pays assure la présidence de l’UE, a lancé un appel aux « voisins du Zimbabwe » à user de « leur influence » pour mettre un terme aux souffrances provoquées par la politique de son président, Robert Mugabe. Le Zimbabwe est le seul pays qui n’a pas été convié en raison de ses violations des droits de l’Homme. Jacques Chirac a appelé les pays africains à « renforcer l’Etat de droit » et a plaidé pour « la bonne gouvernance » financière et démocratique. Un appel entendu par le président égyptien. « Nous voulons que l’idée selon laquelle l’Afrique est riche et les Africains pauvres appartienne au passé » a déclaré Hosni Moubarak. Ce sommet sonne comme un passage de relais. Une rupture encore plus nette en France car les deux principaux candidats à la présidentielle ne suivront sans doute pas la même politique que Jacques Chirac. « Je veux répondre à Sardou : je ne m’emmerde pas du tout à Gstaad. Ma fille fait des progrès en ski tous les jours. Je fais de la moto. Peut-être que lui s’emmerde à Megève. C’est son problème : il s’est emmerdé partout, même à Miami ». Johnny Hallyday. (RTL) « Ce mec-là, il vient de la terre comme moi. Sa famille est paysanne comme la mienne. J’ai fait des études de lettres comme lui. Lors de nos discussions, j’ai senti un homme qui partageait mes valeurs ». Patrick Sébastien, animateur télé, à propos de son soutien à François Bayrou. (Le Parisien) J.-J ; DATCHARY/ABACA FRANCE SANTÉ/Le premier centre médical dédié à la dyslexie Pour le 24 e sommet France-Afrique, une trentaine de dirigeants se sont retrouvés à Cannes afin de réfléchir sur le rôle de l’Afrique dans l’équilibre du monde. h Agatha Christie, Gustave Flaubert, Pablo Picasso, Cher, Albert Einstein, Hier, à Cannes, lors du sommet LUDOVIC/REA Bill Gates. Outre leur célébrité, ces femmes et ces hommes ont un point commun : ils ont tous souffert de dyslexie. En France, cette pathologie concerne environ 10% de la population et 2% des enfants en sont sévèrement atteints. Ouvert fin 2006, le centre Prodys a permis d’apporter une réponse au « parcours du combattant » auquel font face ces derniers pour se soigner. Premier centre de soins de ce type en France, sa particularité est de disposer d’une équipe pluridisciplinaire, spécialisée dans le diagnostic et la prise en charge de la dyslexie et autres pathologies « dys ». La dyslexie touche plus de garçons que de filles et se retrouve davantage chez les gauchers. Elle se caractérise surtout par des difficultés d’apprentissage de la lecture et une sorte de désorientation souvent causée par une déficience de la proprioception – capacité du cerveau humain à connaître à tout instant la position du corps dans l’espace. Centre médical Prodys, 11bis, rue Mac-Mahon, Paris 17e. Tél. : 0145741010, www.prodys.eu Dans les Une orthophoniste au travail. KIOSQUES Dans son édition d’hier, Le Nouvel Observateur s’interroge : « Les intellos virent-ils à droite ? » Après le ralliement d’André Glucksmannà Nicolas Sarkozy, l’hebdomadaire décortique un phénomène nouveau : la disparition de l’« intellectuel de gauche ». P.ALLARD/REA Directsoir t Vendredi 16 février 2007 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :