Direct Soir n°104 6 fév 2007
Direct Soir n°104 6 fév 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°104 de 6 fév 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : Brésil : Lula « le président des pauvres »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Directsoir t Mardi 6 février 2007 10 ACTU MONDE AFGHANISTAN/L’Otan tire la sonnette d’alarme Plus de cinq ans après les premières opérations menées par les forces internationales, les talibans semblent relever la tête. h Les troubles ne cessent de se multiplier en Afghanistan. Dernier événement en date, la prise vendredi par les talibans de la ville de Musa Qala (sud-ouest du pays), qui a contraint 1 500 familles à prendre la fuite. Hier matin, le bazar était fermé et les rues désertes. Les habitants redoutaient que des combats n’éclatent en cas d’intervention de l’Otan et des troupes afghanes. Face à cette instabilité croissante, le secrétaire général de l’Otan, Jaap de Hoop Scheffer, a tenu à faire passer un message fort aux pays membres de la coalition. En marge du sommet de l’organisation transatlantique, qui s’est tenu le week-end dernier à Séville, il a confié dans un entretien au quotidien espagnol El Mundo : « Si nous échouons en Afghanistan, le pays va s’écrouler et devenir un Etat qui exporte des MATTIS MEICHLER,RENAUD CHARLES,KARÈNE BASSOMPIERRE terroristes vers l’Occident. » Environ 33 000 soldats, originaires de 37 pays, composent à l’heure actuelle la Force internationale d’assistance à la sécurité (FIAS). Effectifs auxquels viennent s’ajouter 10 000 hommes issus de l’armée américaine. Plus que des renforts militaires, Hoop Scheffer a souligné la nécessité d’une approche « vraiment globale », prenant en compte les dimensions économique, politique et militaire, de la EUROPE/Le traité de Maastricht a 15 ans Roland Dumas et Pierre Bérégovoy lors de la signature du traité, le 7 février 1992. h Le 7 février 1992, dans la ville de Maastricht (Pays-Bas), les ministres des Affaires étrangères de douze pays européens signaient le texte instaurant une union économique et monétaire. Le traité de Maastricht constituait le second acte fondamental de la construction européenne, après le traité de Rome du 27 mars 1957. Il ouvrait la voie à une union monétaire, effective depuis le 1 er janvier 1999. Il instaurait les trois « piliers » qui forment l’Union européenne (UE) : la Communauté européenne, la coopération en matière de politique étrangère et de sécurité commune et la coopération en matière de justice et d’affaires intérieures. Entrée en vigueur le 1 er novembre 1993, l’Union européenne s’est par la suite élargie à 15 Etats membres en 1995 et englobe STEINMEIJE/AFP La guérilla afghane se développe, mettant la sécurité du pays en question. actuellement 27 pays. Elle garantit à tout ressortissant d’un Etat membre la citoyenneté européenne, la liberté de circulation et de résidence, ainsi que le droit de vote lors des élections européennes. En 2006, la ratification de la Constitution devait être la troisième étape de l’intégration européenne. Mais les votes « non » français (54,8% des suffrages) et néerlandais (61,5%) ont marqué un coup d’arrêt au projet. Les 18 pays ayant ratifié la Constitution ont tenté au mois de janvier de sortir du statu quo. L’Allemagne, qui préside actuellement l’Union européenne, a fait de la relance de la construction européenne une priorité. Mais le retrait de la France de ce processus compromet considérablement son avancement. L’engouement dont faisaient preuve François Mitterrand et l’ancien chancelier allemand Helmut Kohl vis-à-vis de l’Europe semble aujourd’hui appartenir au passé. L’exemple de la France est révélateur de ce manque d’enthousiasme. Après avoir ratifié le traité de Maastricht à une courte majorité (51%), les Français ont rejeté la Constitution. Mais l’Europe a survécu à plus d’une crise. Les prochaines élections en France pourraient permettre de relancer la machine. situation en Afghanistan. Un plan d’aide de 10,6 milliards de dollars a d’ores et déjà été confirmé pour les deux prochaines années par la secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice. L’essentiel de l’enveloppe sera consacré aux actions de reconstruction. Washington souhaiterait voir les autres pays augmenter leurs contributions. S. ALI ACHAKZAI/REUTERS ONU/Contre les « disparitions forcées » h Adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies le 20 décembre 2006, la « Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées » fait l’objet aujourd’hui à Paris d’une cérémonie de signature. Il s’agit du premier traité universel qui définit la disparition forcée comme « l’enlèvement ou la détention d’une personne commis par des agents de l’Etat, suivi de la dissimulation du sort réservé à la personne disparue ou du lieu où elle se trouve ». L’objectif est d’interdire ces pratiques en créant un mécanisme international de contrôle indépendant des Etats. La cérémonie de signature doit avoir lieu en présence de la présidente des « Mères de la place de mai », Marta Vázquez Ocampo, qui milite pour la reconnaissance des enlèvements sous la dictature chilienne. Cette convention constitue pour elle l’aboutissement d’un long combat. Les associations de familles de victimes de disparition forcées la réclamaient depuis 1981. Comme l’indique Cordula Droege, du Comité international de la Croix-Rouge, « il s’agira [maintenant] de convaincre les Etats de ratifier la convention ». LIU JIN/AFP EN BREF CHINE/INCAPABLE D’ARRÊTER DE POLLUER Deuxième émetteur de gaz à effet de serre de la planète, la Chine n’est pas en mesure à l’heure actuelle de modifier sa dépendance aux énergies fossiles. Selon le patron de l’Association météorologique chinoise, le pays manque de moyens financiers et technologiques pour se convertir vraiment aux énergies propres et renouvelables. Toujours considéré comme un pays en développement, l’Empire du Milieu n’est pas concerné par les restrictions du protocole de Kyoto. PHILIPPINES/L’ÎLE DE PANGLAO, VIVIER D’ESPÈCES MARINES A l’initiative du Muséum national d’histoire naturelle de Paris, une expédition intitulée « Projet sur la biodiversité marine à Panglao » a procédé pendant deux ans à un inventaire de la faune. Au large de l’île de Panglao, aux Philippines, des milliers de spécimens jusque-là inconnus ont été recensés. Philippe Bouchet, responsable du projet, dresse un bilan enthousiaste : « De nombreuses espèces ont été observées et photographiées vivantes, la plupart pour la première fois. » 150 à 250 crustacés, ainsi que 1 500 à 2 500 mollusques ont été découverts. FICHAGE GÉNÉTIQUE DES CLANDESTINS AUX USA Selon le New York Times, les Etats-Unis s’apprêtent à prélever systématiquement un échantillon d’ADN sur les personnes détenues par les autorités fédérales. La nouvelle réglementation adoptée en janvier dernier vise à rendre ces prélèvements aussi banals que les relevés d’empreintes digitales. Les immigrés clandestins, qui représentent l’immense majorité des individus arrêtés par le FBI, devraient être la population la plus concernée par cette mesure. L’Aclu, Association de défense des droits civiques, a dénoncé une « violation des valeurs américaines fondamentales en matière de droit à la vie privée ». L’INDONESIE REDOUTE DES ÉPIDÉMIES Le choléra et la typhoïde pourraient se déclarer à Djakarta, sous les eaux depuis une semaine. Les autorités mettent en garde contre la dégradation de la situation sanitaire pour des centaines de milliers de sinistrés de la mégalopole. Craignant les pillards, nombreux sont ceux qui ont choisi de rester dans leurs habitations, à moitié inondées. Les pluies torrentielles de mardi ont fait remonter le niveau de l’eau dans certains quartiers où la décrue s’était amorcée. Le bilan actuel fait état de 36 morts et de 350 000 sans-abri.
LE PHÉNOMÈNE MORANDINI ! sur DIRECT8* CHAQUE SOIR, JEAN-MARC MORANDINI décrypte le meilleur et le pire de la télévision avec son équipe de chroniqueurs et un panel de téléspectateurs, véritable « baromètre » de l’avis du public. Retrouvez les images marquantes de la journée et de la veille, les programmes à venir, les réussites et les déceptions… sans langue de bois ! *Direct8 est accessible via la TNT (canal 8), le satellite (CanalSat - canal 38), le câble (Noos/Numéricâble - canal 28), l’ADSL (canal 8), la téléphonie 3G et sur Internet (www.direct8.fr). Tous les soirs de 19h à 20h30



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :