Direct Soir n°102 2 fév 2007
Direct Soir n°102 2 fév 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°102 de 2 fév 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : Fabrice Luchini le beau parleur

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Directsoir t Vendredi 2 février 2007 14 BRIGITTE ENGUERAND CULTURE THÉÂTRE/À mourir de rire Dans « Jusqu’à ce que la mort nous sépare », Rémi De Vos manie l’humour noir au Théâtre du Rond-Point. Dans la lignée de Feydeau. Cela pourrait être le titre d’une pièce sombre et déprimante. Méprise absolue. Jusqu’à ce que la mort nous sépare est en fait une vraie comédie. Bourrée d’humour noir, et surtout burlesque, la pièce de Rémi De Vos mêle le tragique et le comique de la vie. Il parvient d’ailleurs parfaitement à faire adhérer le spectateur à son univers particulier. L’histoire débute avec Simon (Micha Lescot), qui débarque dans la maison de sa mère (Catherine Jacob) avec, sous le bras, l’urne contenant les cendres de sa grand-mère tout juste incinérée. Confronté à sa mante religieuse de mère, mais aussi à son amour de jeunesse (Claude Perron), qui, contrairement à lui, semble ne jamais l’avoir oublié, le jeune u Basil Pao a capté des scènes de tous les jours, dont la singulière beauté échappe souvent. Le photographe a choisi de les raconter à travers les mains de ceux qui les faisaient vivre, et les a réunies dans un recueil intitulé simplement Mains. Après avoir parcouru le monde, Basil Pao témoigne, avec son regard d’artiste, des gestes quotidiens de joie, de labeur, d’amour ou de violence. D’espoir aussi, portés par des femmes et des hommes rencontrés au cours de ses périples. D’Ouganda, il rapporte le cliché – beaucoup moins banal qu’il n’y paraît – d’un enfant qui tient entre ses mains une petite voiture fabriquée par ses soins. De Colombie, ce sont les multiples couleurs des grains de café à l’état brut, qu’il a saisies, entre les mains de leurs ramasseurs. Mains, de Basil Pao, National Geographic, 400 pages, 29,90 €. homme se retrouve dans une situation compliquée qui le mène malgré lui à affronter un passé auquel il a longtemps cherché à échapper. « Trois femmes contre un homme. C’est perdu d’avance », prédit l’auteur. « Rémi De Vos est un acteur contemporain comique. Pour situer, on pourrait dire un Feydeau du 21 e siècle, tant le rire est parfois dans ses pièces un exutoire à la folie », estime Eric Vigner, le metteur en scène. Avec la maîtrise de ce dernier à la mise en scène et des acteurs de talent, les textes prennent une épaisseur, pour atteindre une dimension de haut niveau. Jusqu’à ce que la mort nous sépare, de Rémi De Vos. Mise en scène d’Eric Vignier. Jusqu’au 18 février, 21h. Théâtre du Rond-Point, Paris 8e. Livre/Le monde sous la main TOPDESTOPS Singles : melting-pop Peu de changements cette semaine : le top est toujours dominé par Kamini, le rappeur des campagnes… L’hilarante ânesse chantante, Holly Dolly (4), quant à elle, s’accroche aussi à sa place avec Dolly song, une polka au goût de techno. 1 2 3 4 5 KAMINI (=) Marly-Gomont RCA FATAL BAZOOKA (=) Fous ta cagoule M6 Interactions CHRISTINA AGUILERA (=) Hurt RCA HOLLY DOLLY (=) Dolly song On Records FAUDEL (+2) Mon pays Mercury Micha Lescot, Catherine Jacob et Claude Perron. (=) : position inchangée (+2) : progression d’une place Source : SNEP/IFOP OLIVIA DE BUHREN,EMMANUELLE DE PEYRON,DELPHINE DEWOST,SAMAR YOUSSEF,PAULINE LEFÈVRE,MAJDA RIDA,ALLAN VAN DARC DR EN DIRECT DE L’OLYMPIA Cerrone fête ses 30 ans de carrière Après avoir fait danser des centaines de milliers de spectateurs à travers le monde, Marc Cerrone, à l’occasion de ses trente ans de carrière, transforme, ce soir à 22h, la salle de l’Olympia en une immense discothèque. Considéré comme l’un des pères du disco, il devrait, une fois de plus, faire danser jusqu’au bout de la nuit avant sa prochaine étape : un concert géant à New York sur Times Square le 7 octobre prochain. Marc Cerrone, L’Olympia, 28, bd des Capucines, Paris 9e. Livre Pour maîtriser la langue arabe u Vous envisagez de voyager, de vivre ou de travailler dans un pays arabe ? Vous aimeriez pouvoir tenir une conversation basique avec un commerçant à Marrakech ou encore écrire et reconnaître les caractères arabes ? Que l’apprentissage de l’arabe représente un loisir ou une nécessité professionnelle, L’arabe pour les nuls permet de s’approprier les fondamentaux d’une langue moins difficile qu’elle n’en a l’air. A destination des débutants qui veulent progresser rapidement, ce manuel contient les bases grammaticales et le vocabulaire adapté à toutes sortes de situations. Une transcription phonétique simplifiée de tout le vocabulaire est fournie, ainsi que de nombreux dialogues standards. De quoi maîtriser un arabe parlé couramment, et, surtout, rapidement. L’arabe pour les nuls, Editions générales First, 22,90 €. DR N. KHAYAT/ABACAPRESS
www.directsoir.net SORTIR WEEK-END WEEK-END WEEK-END/WEEK-END/WEEK-END LYDIE/SIPA ARC 1950/LE PARADIS DU SKI Créé de toutes pièces, le Village Arc 1950 possède plus d’un argument pour séduire le skieur : pistes au pied de résidences typiques équipées de jacuzzis… Il était une fois, niché dans les montagnes des Alpes, un petit village enchanté au milieu des sapins où la vie semblait plus douce. Là-bas, il n’y avait pas de béton ni de voitures, les corvées domestiques s’effectuaient (presque) toutes seules et l’on pouvait se baigner dans des piscines au milieu de la neige. Ce monde merveilleux, c’est le village d’Arc 1950, éclos il y a trois ans, entre les stations de ski des Arcs 1800 et 2000. QUOI FAIRE ? Du ski, du ski et du ski. On profite du domaine skiable Alexia Palombo, chanteuse (Star Ac 5). Jusqu’au 29 avril au Cirque d’hiver Bouglione, dans Salut Joe. ✜ SON LIEU Je crois que le quartier de Châtelet et Rivoli restent mon coup de cœur. On y trouve le must de tous les petits magasins de fringues et de chaussures, où on déniche de tout. exceptionnel de 425 kilomètres de Paradiski, que l’on rejoint directement du village, skis aux pieds. Fini le sempiternel « Mes skis sont trop lourds à porter » et bienvenue sur le toit de l’Europe. Les flemmards et les blessés ne seront pas en reste, avec une dizaine de boutiques sur site (lèche-vitrines possible aussi skis aux pieds !), deux bars et des animations sur la jolie place du village. Pour parfaire le tableau, chaque résidence propose gracieusement un espace détente. Au programme : ROYER/FRANCEDIAS.COM VIES NOCTURNES d’Alexia Palombo ✜ SON BAR Le Latin Corner Café, à Saint-Michel, près de Notre-Dame, est un bar accueillant et convivial pour une soirée caliente entre amis. Et les serveurs sont torse nu ! ✜ SON RESTO Je craque pour les restos de Saint- Michel, quartier animé et convivial, mais je n’ai pas de resto attitré. ✜ SA SALLE Salle de ciné ? Je n’en ai pas. De sport ? Le Club Med Gym. ✜ SON DVD Ce que veulent les femmes, de Nancy Meyers. Du romantisme à la Sinatra qui manque à Paris. jacuzzi, sauna, hammam, piscine extérieure à 28 degrés, et probablement quelques Russes en peignoir (la station est déjà très prisée par les étrangers). OÙ DORMIR ? Dans l’une des six résidences hôtelières 4 étoiles du village. Un peu plus cher que l’igloo ou le refuge sans chauffage, mais beaucoup plus confortable (studio à partir de 448 € et 5 pièces à partir de 1995 € la semaine). OÙ DÎNER ? Tout est prévu pour éviter la zizanie familiale sur le refrain « Je ne cuisine pas pendant mes vacances ! ». L’épicerie locale s’occupe de vos courses et les range pour vous dans le réfrigérateur. Huit restaurants proposent un éventail de spécialités pour tous les goûts : de la fondue savoyarde au chili mexicain en passant par les sushis et les galettes bretonnes. Et pour le goûter, impossible de résister aux gaufres au sirop d’érable de la maison Cascade sucrée. Si ce village traditionnel savoyard, construit de toutes pièces, évoque d’abord un décor de cinéma, on ne peut que se laisser séduire par le charme des lieux, loin des tristes tours de béton d’autres stations. Le « dress code » ? Plutôt bottes en fourrure et doudoune griffée motif ✜ SON LIVRE En attendant le prochain Harry Potter avec impatience, je dévore tous les Marc Levy. Dernier en date : Vous revoir (Robert Laffont). ✜ SON SITE Le mien, j’y passe du temps quand je peux, www.alexiapalombo.com Et j’adore le site de la Fnac. ✜ SA MUSIQUE Pink, une chanteuse fabuleuse ! Mais je craque aussi pour les standards, Michael Bolton et autres. J’écoute de tout. ENVOYER VOS BONS PLANS+ à lejournal@directsoir.net léopard que combinaison verte et violette des années 1980. COMMENT VENIR ? En voiture : à 100 km de Chambéry et 150 km de Grenoble. En TGV : gare de Bourg-Saint-Maurice. En avion : aéroports de Lyon Saint-Exupéry ou Chambéry. L’accès à la station est aussi possible par hélicoptère. PETIT CONSEIL Pour éviter les virages de la route vers le village, choisissez la compagnie de taxis CTS avec Olivier ou Gabi (alias Pépé) au volant. Tél. : 04 79 04 19 00 www.arc1950.com G. LANSARD/FRANCEDIAS DR Directsoir t Vendredi 2 février 2007 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :