Direct Soir n°101 1er fév 2007
Direct Soir n°101 1er fév 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°101 de 1er fév 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : José Bové dans la campagne

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Directsoir t Jeudi 1 er février 2007 6 ACTU EN COUVERTURE JOSÉ BOVÉ/Naturellement candidat José Bové a officialisé, ce matin, sa candidature à l’élection présidentielle. Cette décision pourrait créer une nouvelle dynamique à gauche. L e célèbre étendard de la lutte anti- OGM, José Bové, 53 ans, a officialisé sa candidature ce matin à la Bourse du travail, à Saint-Denis (93). « J’ai décidé d’accepter que mon nom incarne, sur le bulletin de vote, la volonté commune de battre la droite et l’extrême-droite et de redonner l’espoir d’une alternative à gauche », a-til déclaré. Désormais fort d’une stature politique, José Bové sera « candidat de la France invisible », a-t-il déclaré dans les colonnes du Parisien publié ce matin. Pour le quotidien, qui fait sa une sur « la vraie nature de José Bové », l’ancien syndicaliste est un « capable de donner des leçons de démocratie sur les estrades tout en cultivant le goût du secret et de la surexposition médiatique ». Le trublion de la gauche avait d’abord fait croire qu’il se retirerait de la course à l’Elysée en guise de protestation face à l’incapacité de la gauche antilibérale à se réunir. Sa candidature vient finalement s’ajouter à celles d’Olivier Besancenot (LCR), Arlette Laguiller (LO), Marie-George Buffet (PCF) et Gérard Schivardi, soutenu par le Parti des travailleurs (PT). La gauche antilibérale se révèle donc plus émiettée que jamais.A moins que cette candidature ne crée une dynamique nouvelle. Le nouveau candidat, profitant d’un espace libéré par le retrait de Nicolas Hulot, présentera un « programme rouge et vert » avec une forte prédominance des questions économiques et sociales. Cette Le parcours de José Bové José Bové est né à Talence, en Gironde, le 11 juin 1953. Son père, d’origine luxembourgeoise, se voit attribuer la nationalité française en devenant directeur régional de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra). Réfractaire à l’enseignement catholique, il est exclu du lycée bilingue d’Athis-Mons en 1968. Il passe ensuite plusieurs années à Paris et fréquente des mouvements pacifistes. En 1973, il effectue un voyage en Inde qui le marque profondément. A son retour il s’installe dans une exploitation dans les Pyrénées pour fuir le service militaire. E. MONTES/GAMMA Ses origines VALÉRIEZOYDO,RÉMIFOUGÉRES F. TONDRE/REA STEPHANE/GAMMA décision semble avoir été déterminée, entre autres, par la pétition en faveur de sa candidature, qui dépassait les 30 000 signatures dimanche dernier. « Plusieurs dizaines de personnes m’ont proposé d’être candidat à l’élection présidentielle », a souligné José Bové ce matin. Pourtant, il y a quelques jours, un sondage CSA montrait que 71% des Français ne souhaitaient pas qu’il se présente. Un autre sondage, LH2, le crédite de 2% des intentions de vote. Il a précisé au Parisien que « sa candidature est collective ». « Avec des syndicalistes, des communistes, des militants, nous faisons le pari de porter le débat sur la place publique. Dans cette affaire, je ne suis qu’un porte-parole », a-t-il ajouté. L’ancien leader de la Confération paysanne a prévenu qu’un bilan sera fait « toutes les semaines, pour savoir si on continue ou si on ne continue pas ». Le premier interviendra le 11 mars. Son entrée dans la course demeure incertaine : il doit trouver 500 parrainages avant le 16 mars. L’affaire du McDonald’s Le 12 août 1999, José Bové sort de l’anonymat en « démontant » un restaurant appartenant à la chaîne de fast-food McDonald’s, à Millau. Ce syndicaliste, alors inconnu, entendait protester contre la décision de l’Organisation mondiale du commerce. Elle venait de valider les sanctions américaines à l’égard de produits français comme le Roquefort. A la suite de cette arrestation, José Bové bénéficie d’une grande popularité auprès des Français. M. LIMA/AFP C’estdit « Nous constatons que José Bové a très largement quitté le terrain de l’agriculture qui semble lui avoir servi de marchepied » a déclaré, ce matin, la Coordination rurale, troisième syndicat agricole français. Du candidat au militant Devenu le porteétendard de la lutte contre la « malbouffe », José Bové profite de sa popularité pour élargir son combat. Il manifeste lors de grandes rencontres internationales comme les forums de l’Organisation mondiale du commerce. En janvier 2001, en marge du Forum social mondial, il mène une action anti-OGM au Brésil. En 2002, il se joint à une délégation de Via Campesina pour aller dans les Territoires occupés et rencontrer Arafat. A partir de 2003, il oriente son combat contre le libéralisme.
www.directsoir.net Près du Rhône, mardi, pompiers et gendarmes sondent un bassin. CONGRÈS/La peine de mort en question h Alors que l’abolition de la peine capitale est en passe d’être inscrite dans la Constitution française, le troisième Congrès mondial contre la peine de mort s’est ouvert ce matin à Paris. Organisé par l’association Ensemble contre la peine de mort, il a pour dessein l’abolition universelle de cette sentence. A l’heure où 78 pays conservent dans leur droit pénal la peine de mort, cette troisième édition va tenter de mettre en relief les perspectives d’évolution en Chine, en Afrique du Nord, au Proche-Orient et aux Etats-Unis. TÉLÉPHONIE/Trafic en hausse h De plus en plus de Français utilisent des services de téléphonie par Internet (VoIP), selon les chiffres publiés hier par l’Autorité de régulation des télécoms (Arcep). Le nombre d’utilisateurs a plus que doublé en un an avec 5,5 millions d’abonnés à fin septembre 2006. Par ailleurs, la téléphonie mobile continue de progresser avec une hausse de 6,1% de son chiffre d’affaires en un an pour un total de 4,35 milliards d’euros. T. WRIGHT/CORBIS COMSTOCK/CORBIS JP CLATOT/AFP DISPARITION/Le « beaupère » de Julien s’est suicidé h Rebondissements dans l’affaire de la disparition du petit Julien. Eric S., le concubin de sa mère, est décédé ce matin vers 3h30 à l’hôpital de Valence (Drôme) suite aux blessures qu’il s’était infligées. Placé en garde à vue mardi matin sur la base du témoignage d’un voisin qui affirmait l’avoir vu quitter l’appartement familial avec « un grand sac jaune », cet ouvrier de 43 ans avait été relâché dans la soirée. Mercredi, il a voulu attenter à ses jours en se plantant plusieurs coups de couteau dans le ventre qui lui ont été fatals. Selon le procureur de la République de Valence, Jean-Pierre Nahon, il aurait laissé une lettre « clamant son innocence » avant de commettre son geste. Du côté des recherches, des policiers et des pompiers sondaient ce matin un bassin de joutes situé le long du Rhône, à quelques centaines de mètres de l’appartement du petit Julien. Mais malgré ces efforts, les chances de retrouver vivant le garçonnet de 3 ans, disparu depuis lundi à Bourg-Lès-Valence, s’amenuisent, d’après les sources judiciaires. « J’imagine mal qu’on puisse retrouver (Julien) vivant », et « il convient d’être un peu plus pessimiste avec le temps qui passe », déclarait hier le procureur. A cette occasion, le magistrat a insisté sur le fait que toutes les hypothèses étaient envisagées dans l’enquête. « La thèse de l’enlèvement n’est toujours pas avérée, la thèse criminelle non plus, et celle de la disparition inquiétante demeure toujours », a-t-il résumé. LOGEMENT/comintoo.com, le futur Google de l’immobilier h Finie la galère entre les sites d’annonces immobilières pour accéder aux coordonnées des agences. Le nouveau site, www.comintoo.com, débarque aujourd’hui sur la Toile. En une seule requête, il permet d’accéder gratuitement à toute l’offre immobilière du marché en ligne. Ainsi, pour une recherche, le site listera les premières lignes des annonces de tous les professionnels et particuliers répondant à ses critères, en indiquant le lien direct vers les annonces complètes. Le moteur de recherche affiche les résultats par pertinence et par date. LES SITES À CONSULTER www.comintoo.com www.seloger.com www.pap.fr www.entreparticuliers.com 70% des recherches de logement se font sur Internet FRANCE PARENTS ET ENFANTS RASSURÉS Plus d’un million de jeunes âgés de 12 à 18 ans surfent aujourd’hui sur le Net via leurs mobiles. Un an après la mise en place du contrôle parental orchestré par le gouvernement et les opérateurs de téléphonie, l’initiative remporte un vif succès. 1 Gratuité et simplicité sont les deux mots d’ordre de l’opération. Il suffit, en effet, de demander ce service par courrier ou par téléphone pour que l’opérateur l’active à distance et bloque ainsi l’accès à certaines pages Web voire à l’ensemble du réseau. 2 L’objectif : donner les moyens aux parents de protéger leurs enfants contre les dangers potentiels liés à l’utilisation d’Internet tout en favorisant le développement des nouvelles technologies. Aujourd’hui, pas moins de 98,5% des opérateurs du marché proposent ce service. 3 L’initiative connait un grand succès. En France, 160000 activations du dispositif fonctionnent déjà, tandis que le 6 février prochain un accord devrait être signé entre les opérateurs européens reprenant les principales mesures sur la protection des enfants dans l’utilisation des téléphones portables. RÉMI FOUGÈRES,VALÉRIE ZOYDO,ANNE DEVERRE,FRANÇOIS DENAT,DAPHNÉ DEGUINES,ALEXANDRA MONTALDIER OREDIA/AJPHOTO Directsoir t Jeudi 1 er février 2007 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :