Direct Soir n°10 19 jun 2006
Direct Soir n°10 19 jun 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de 19 jun 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 12,8 Mo

  • Dans ce numéro : François Bayrou, l'avant-centre

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Directsoir t Lundi 19 juin 2006 6 L’ACTU FRANCE POLITIQUE/ « S’OPPOSER, C’EST UN DEVOIR, UN HONNEUR » En déclarant qu’il ne voterait pas « en l’état » le texte permettant la fusion GDF-Suez, François Bayrou accentue un peu plus son divorce avec le gouvernement Villepin. Entretien avec le leader centriste. Comment vivez-vous votre classement dans l’opposition par le Conseil supérieur de l’audiovisuel ? S’opposer à ce qui se passe en ce moment en France, c’est un devoir et un honneur. Mais se trouver affecté, à la demande de l’UMP, par une autorité nommée par le pouvoir, contre votre gré, au camp de l’opposition, c’est offensant. De quel droit, en France, vous affecte-t-on d’un côté ou de l’autre ? Si vous voulez juger avec indépendance ce qui se passe au gouvernement, passez-vous pour autant dans le camp du PS ? En réalité, c’est la division gauche-droite avec laquelle on nous casse les oreilles depuis 25 ans qui ne répond plus aux problèmes brûlants du moment.Vous prenez le réchauffement du climat par exemple, c’est de gauche ou de droite ? La dette sous laquelle on est écrasés, c’est de gauche ou de droite ? Le vieillissement de la population, idem. Les réponses à ces questions ne peuvent plus être trouvées par les affrontements du passé. N’avez-vous pas un peu cherché à vous retrouver dans l’opposition en votant pour la dernière motion de censure déposée par les socialistes contre le gouvernement ? J’ai voté la motion de censure comme un ultime signal d’alarme.Tous les jours sort un scandale nouveau qui mêle le pouvoir, les affaires, l’argent, l’Etat. Quand les choses vont si mal, il faut bien que les élus du peuple le disent, et prennent leurs responsabilités. Autrement à quoi servent-ils ? De deux choses l’une : soit on choisit de se taire, on baisse les yeux et on va à la buvette comme 200 députés UMP l’ont fait, soit on monte à la tribune et on va le dire face à face au gouvernement : c’est ce que j’ai choisi de faire et j’en suis fier. En l’occurrence, la décision du CSA nuit plutôt à la gauche. Le temps de parole de l’UDF sera décompté sur celui des socialistes et des communistes. Si mon temps de parole doit être pris sur celui de la gauche, ce n’est pas démocratique. Le temps de parole de l’UDF ne doit être pris sur personne. Il doit être respecté en tant que tel. Gilles de Robien, le seul ministre centriste du gouvernement crée un courant Société en mouvement. Il lance des cercles en région. Pourrat-il rester longtemps à l’UDF ? Les manœuvres pour ramener l’UDF sous la coupe de l’UMP sont vouées à l’échec. Plutôt que de perdre ainsi Boris Ehrgott son temps, Gilles de Robien devrait défendre les postes à l’Education nationale qui paie un injuste tribut au prochain budget. Pourquoi 60% des postes de fonctionnaires supprimés sontils dans ce ministère et pas dans un autre ? Ce n’est pas bien pour notre pays. Le ministre ne peut pas l’approuver : il devrait se battre contre cette décision. Et dans ce cas, nous l’aiderions. Quelles sont vos propositions pour l’avenir de la France ? Pour l’intégration : création d’un service civique universel, garçons et filles, à 18 ans pour des tâches d’intérêt commun,notamment à l’école et pour la sécurité.Pour sortir les personnes de l’exclusion,je suis pour que les minima sociaux s’accompagnent d’activités dans la société pour les inclure au lieu de les exclure. Pour la démocratie : vote obligatoire et reconnaissance du vote blanc.Pour changer les institutions : que tous les courants du peuple français soient représentés à l’Assemblée nationale,par un scrutin pour moitié proportionnel,comme en Allemagne ; supprimer le 49.3 pour que le gouvernement ne puisse plus passer en force. Pour en finir avec la dette, imposer une obligation constitutionnelle de présenter un budget en équilibre,au moins de fonctionnement.Pour toutes ces réformes,il faut une démarche d’union nationale. Quand le député européen centriste Jean- Louis Bourlanges dit : « Le positionnement de Francois Bayrou est décalé il l’empêche de prendre son envol électoral. J’enrage de voir cette Formule 1 courir après une chimère. » Ca vous vexe ou ça vous fait plaisir ? J’aime beaucoup l’auteur de ce jugement, mais je ne suis pas une formule 1. Ce sont des voitures qui vont trop vite et dont le moteur casse trop souvent. Je suis un diesel, capable d’un long effort,qui veut changer les choses dans son pays. Dominique Strauss-Kahn a déclaré dans nos colonnes qu’il était près à « rassembler très largement, même au-delà de la gauche ». Il pense sans doute à vous. Le problème de Dominique Strauss-Kahn en ce moment est de rassembler au sein du PS ! Ségolène Royal lui mange la laine sur le dos et ce n’est pas agréable. Quant à moi, j’ai une certitude : la crise de la France est si profonde qu’il faudra bien, pour redresser le pays, faire travailler ensemble des gens qui pour l’instant on l’habitude de s’opposer. François Bayrou, président de l’UDF. Vous qui avez une passion pour les chevaux, vous êtes plutôt pur-sang ou cheval de labour ? J’aime les pur-sang, beaucoup, passionnément. Mais moi-même, je suis plutôt un obstiné cheval de labour. Vos modèles en politique ? Churchill, Gandhi, de Gaulle. Quand Bayrou se démarque… Ses actes « Du jamais vu sous la V e République ! », clame François Bayrou à la sortie d’une réunion du groupe UDF à l’Assemblée nationale. Après avoir refusé la confiance au gouvernement Villepin en juin, pour la première fois depuis le début de la mandature, la majorité des députés centristes vote contre le projet de budget 2006. Bayrou enfonce le clou en signant la motion de censure déposée par le PS qui dénonce « l’implication de l’exécutif dans la ténébreuse affaire Clearstream ». Le président du parti centriste est suivi, finalement, par dix députés de son groupe, fort de trente élus. EN COUV. Quelle serait votre première décision en tant que président de la République ? Une mesure pour l’emploi : je permettrais à chaque entreprise française de créer deux emplois sans charges (sauf 10% pour les retraites). Ce serait un ballon d’oxygène formidable pour les toutes petites entreprises, et un appel d’air pour tous ceux qui piétinent à la porte de l’emploi. Ses propos Au conseil national de l’UDF, François Bayrou promet d’en finir avec la « connerie de l’apartheid » droite-gauche s’il est élu président de la République, renvoyant dans les cordes le ministre Gilles de Robien, sifflé et hué par les militants. Le président de l’UDF affirme sa volonté de « donner un coup de pied au cul du système ». Il prône « la décolonisation de l’Etat », qu’il s’agisse de « l’Etat-PS » ou de « l’Etat-UMP ». Il n’épargne pas non plus l’UMP et son président : « Je n’ai aucune envie de voir l’Etat- Chirac remplacé par l’Etat-Sarkozy (…). On nomme des copains, on fait campagne avec les moyens de l’Etat. Et pendant ce temps, tout le monde voit bien que la France recule ». R. DELALANDE/JDD/GAMMA
www.directsoir.net DANS LES KIOSQUES Laissez-vous guider par les cartomanciennes et leur jeu de tarot pour tout savoir sur votre couple, notamment si vous êtes faits l’un pour l’autre… 1 2 3 4 5 (e) [1] NADIYA NADIYA/Columbia (+1) [1] DIAM’S DANS MA BULLE/Hostile (-2) [1] SNIPER TRAIT POUR TRAIT/Up Music (-2) [1] PASCAL OBISPO LES FLEURS DU BIEN/Epic (-1) [2] FLORENT PAGNY ABRACADABRA/Mercury LÉGENDE : (+1) = progression [1] = meilleure position e = entrée Source : SNEP/IFOP D.R. TOPDESTOPS DEMOISELLES D’HONNEUR… MEILLEURES VENTES D’ALBUMS Qui eût cru à tant de galanterie cette semaine ? Les « durs » du top : SNIPER (3), OBISPO (4) et PAGNY (5) cèdent leur place aux jeunes demoiselles. DIAM’S (2) en profite pour remonter, tandis que NADIYA (1), avec son album éponyme, se hisse directement au sommet de la pièce montée… bien joué ! SANJEEV GUPTA/EPA/SIPA SOS MEDECINS/Sept jours sur sept depuis 40 ans h C'était le 20 juin 1966. L'idée de « SOS Médecins de France » (SMF) vient à l’esprit du Dr Marcel Lascar, à la suite de deux événements distincts : le décès d’un patient en l’absence d’un confrère médecin qui n’avait pu être joint et l’efficacité de « SOS plombier » qui intervient au domicile de ce médecin en pleine nuit. A l’origine, le QG de SMF se tenait dans un élément préfabriqué dans un garage désaffecté. A l’époque, seule la ville de Paris était couverte. Aujourd’hui, on dénombre 70 groupements de généralistes – soit 1000 médecins – dans toutes les grandes villes de France. SMF, c’est 4 millions d'appels par an de jour et de nuit et 2,5 millions de déplacements. Les sites à consulter Forum, associations, ONG, sites officiels étatisés… un p’tit blog d’écologie pour trouver des info en France, en Europe et ailleurs : http://ecologie.over-blog.org Un constat en images et en mots pour se rendre compte que nous sommes responsables de notre planète : www.yannarthusbertrand.org Véronique Forge, Bérengère de Termont, Samantha Szwec, Edwidge Koscianski, Theo Phan, Allan van Darc P.ALLARD/REA ECOLOGIE/Une semaine pour prendre conscience h Quand 30 villes de France et 30 pays font front commun pour l’écologie, ça donne une réunion aux allures du Festival mondial de la terre. Respect de la planète et solidarité sont les mots clés de cet événement pour convaincre que le monde est un village et la terre un seul pays. Cette mobilisation extraordinaire, deuxième du genre, a lieu jusqu’au 25 juin dans les écoles, associations et collectivités. 300 000 participants Objectif : la créativité multiculturelle, puisque chaque ville ou village participant à l’opération y va de sa spécificité. Ainsi Lille, Perpignan, Nice et La Rochelle s’apprêtent à accueillir des conférences, d’expos aux vertus pédagogiques, des concerts pour la terre. De l’Inde au Canada, du Burkina Faso au Chili, cet élan écolosolidaire se tiendra sous le parrainage de l’écrivain Bernard Werber. Créez à votre tour un évènement dans votre village et mettez-le en ligne www.festivaldelaterre.org. Envie d’accomplir une mission de volontariat humanitaire ou écologique à l’étranger : http://www.projects-abroad.fr FRANCE HAMILTON/REA BAC PRO : C’EST PARTI Top départ des épreuves 1 du baccalauréat professionnel. Au total, 123 835 candidats répartis en 54 filières (les plus recherchées sont BTP, hôtellerie et restauration) planchent aujourd’hui, jusqu’à vendredi. Soit une hausse de 3% par rapport à l’an dernier. Différences avec le bac général : pas d’examen de philosophie, ni de rattrapage. A quoi sert un bac pro ? 2 C’est un diplôme d’insertion professionnelle. Il prépare les jeunes à intégrer le monde du travail dès la sortie du lycée. Ceux qui préfèrent les études courtes et concrètes y trouvent leur compte. Que faire après un bac 3 pro ? Comme tout baccalauréat, il donne le droit de continuer ses études. Plus d’un bachelier sur six prend cette option. La plupart choisissent un BTS. Et 25% se dirigent vers l’alternance. Ils sont par la suite peu touchés par le chômage, mais leur évolution reste limitée. Pourquoi un bac pro ? 4 Témoignage : « J’avais un peu de mal avec l’école et les devoirs. Je voulais du concret. En deux ans de formation, j’ai fait quatre mois de stage. Seul hic : il vaut mieux ne pas se tromper de filière car changer de voie est compliqué. » Florent, 20 ans, en bac pro commerce à Bordeaux. Directsoir t Lundi 19 juin 2006 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :