CNews n°2433 17 jun 2019
CNews n°2433 17 jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2433 de 17 jun 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 17

  • Taille du fichier PDF : 6,3 Mo

  • Dans ce numéro : le Bac se passera bien !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 N°2433 LUNDI 17 JUIN 2019 EMPLOI & FORMATION CNEWS.FR ÉRIC MICHOUX, PRÉSIDENT DU GROUPE FRANÇAIS GALILÉ « UN INCUBATEUR TOURNÉ VERS L’IA » Depuis plus de vingt ans, le groupe Galilé s’attache à découvrir les futures pépites de l’industrie française. Avec une croissance au beau fixe, Galilé a décidé de renforcer son savoir-faire digital en ouvrant un incubateur spécialisé dans l’Internet des objets et l’intelligence artificielle. Eric Michoux revient sur cette success story. Dans quelles circonstances avez-vous fondé Galilé ? L’histoire du groupe a démarré en 1998. Au fur et à mesure, nous avons racheté des entreprises, toutes spécialisées dans les biens d’équipement industriels. D’ici à la fin 2020, nous devrions avoir doublé notre chiffre d’affaires. D’où le recrutement, dès à présent, d’une soixantaine de personnes. Est-ce que vos PME collaborent entre elles ? Oui, elles sont amenées à travailler entre elles. Lorsqu’il faut apporter une réponse globale à un client, nous sollicitons plusieurs de nos PME, ce qui nous permet de mieux nous position- Selon le dirigeant, le chiffre d’affaires devrait doubler d’ici à la fin 2020. ner. La holding apporte, quant à elle, les garanties financières nécessaires. Pourquoi avoir pris un virage digital d’une telle ampleur ? Nous avons développé un incubateur tourné vers l’IoT (Internet of Things) et l’intelligence artificielle. D’ici à septembre 2019, nous serons capables d’accueillir une quarantaine de startup. Elles ont soit vocation à devenir des entreprises indépendantes, soit les J. JOUX EN CHIFFRES 100 MILLIONS DE CA en 2018 pour le groupe Galilé. 3 PÔLES D’ACTIVITÉ  : l’industrie, le numérique et la manutention. 600 SALARIÉS sont employés dans l’ensemble du groupe. 20 ENTREPRISES du groupe sont dans des secteurs de pointe. 3 PAYS D’ATTACHE  : la France, la Roumanie et l’Inde. D’autres pays comme la Chine, le Mexique et l’Angleterre sont déjà dans la ligne de mire du groupe. 1 ÉMISSION de télévision proposée par le groupe pour trouver des porteurs de projet. idées et concepts qui seront développés intégreront nos entreprises. L’incubateur a une superficie de 500 m². Grâce à nos PME, il va devenir le plus gros fablab de France. On pourra pres - que y fabriquer des avions. n
CNEWS.FR MONDE N°2433 LUNDI 17 JUIN 2019 11 M. BROCHSTEIN/SOPA/SIPA En bref SOUDAN  : LE PRÉSIDENT DÉCHU OMAR EL-BÉCHIR TRANSFÉRÉ AU PARQUET Le président déchu du Soudan Omar el-Béchir a été conduit hier au parquet en charge des affaires de corruption à Khartoum. Il n’avait pas été vu en public depuis sa destitution, en avril, sous la pression de la rue. Il devrait répondre de « corruption et possession illégale de devises étrangères ». UNE PANNE D’ÉLECTRICITÉ GÉANTE EN ARGENTINE ET EN URUGUAY Une panne inédite et massive a privé hier la totalité de l’Argentine et de l’Uruguay d’électricité pendant des heures. Les compagnies électriques des deux pays ont signalé « une défaillance massive du système d’interconnexion ». En fin de journée, l’alimentation était en cours de rétablissement à Buenos Aires et dans certaines régions. GOLAN  : NETANYAHOU INAUGURE UNE COLONIE EN L’HONNEUR DE TRUMP Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, a inauguré hier une nouvelle colonie sur le plateau du Golan occupé par Israël. Elle a été baptisée la « colline Trump », en l’honneur du président américain, qui a reconnu la souveraineté d’Israël sur cette partie du Golan. ALGÉRIE  : L’EX-MINISTRE DES FINANCES SOUS CONTRÔLE JUDICIAIRE L’ancien ministre algérien des Finances, Karim Djoudi, a été placé hier sous contrôle judiciaire par un juge d’instruction. En poste de 2007 à 2014, il a comparu devant le juge d’instruction de la Cour suprême concernant des affaires liées à la dilapidation des deniers publics, d’abus de fonction et d’octroi d’indus privilèges. Nous ne voulons pas une guerre dans la région [...] mais nous n’hésiterons pas à réagir à toute menace contre notre peuple, notre souveraineté [...]. Mohammedben Salmane, prince héritier d'Arabie saoudite, hier au « Asharq al-Awsat ». M. THOMAS/REX/SHUTTERSTOCK/SIPA LES MANIFESTATIONS CONTINUENT À HONG KONG LA RUE NE LÂCHE RIEN La révolte ne se calme pas. Malgré la suspension du projet de loi controversé sur l’extradition, annoncée samedi dernier, la mobilisation continue à Hong Kong, où près de deux millions de personnes étaient dans la rue hier (selon les organisateurs). Les protestataires réclament en effet le retrait pur et simple du texte. Ils fustigent un projet de loi qui mettrait selon eux le territoire semi-autonome à la merci du système judiciaire de Chine continentale. Au-delà de cette revendication, les manifestants réclament également la démission de la dirigeante Carrie Lam. Elle « a perdu toute crédibilité, elle doit partir », a déclaré la députée pro-démocratie Claudia Mo. Dans un geste d’apaisement, Carrie Lam a toutefois présenté hier des « excuses » et reconnu que « les lacunes dans le travail du gouvernement ont entraîné beaucoup de conflits et de querelles dans la société hongkongaise ». n LE BREXIT CRÉE DES TENSIONS OUTRE-MANCHE UN ROYAUME TRÈS DÉSUNI Les Britanniques sont pessimistes. Une nation divisée. Une étude du cabinet de conseil BritainThinks, publiée hier dans l’hebdomadaire britannique The Observer, met en lumière le pessimisme et les divisions des Britanniques. Une situation provoquée en partie par le Brexit. Ainsi, 83% des personnes sont déçues par l’ensemble de l’« establishment » politique. Même le changement à venir de Premier ministre ne donne pas Après la suspension du projet de loi, la foule réclame le départ de Carrie Lam. de supplément d’espoir aux Britanni - ques. Le Brexit est par ailleurs en train de diviser très profondément la société. Plus de la moitié des citoyens ayant voté pour la sortie de l’UE il y a trois ans (57%) sont en effet optimistes vis-à-vis de l’avenir de leur nation, contre seulement un sur cinq (20%) parmi ceux ayant voté pour le maintien dans l’Union. On retrouve cette scission au niveau générationnel, puisque, lors du référendum sur le Brexit, les jeunes avaient davantage voté pour le « Remain », et les plus âgés majoritairement pour le « Leave ». Ainsi, plus de la moitié des personnes de plus de 65 ans (52%) se sentent optimistes, un chiffre qui chute à 24% chez les moins de 34 ans. Par ailleurs, 69% des sondés sont en effet pessimistes visà-vis de l’unité nationale, et 72% pensent que, d’ici à un an, le pays sera plus divisé qu’il ne l’est déjà. n 49 PERSONNES ont péri en vingt-quatre heures dans l’Etat de Bihar, dans le nord de l’Inde, où sévit depuis plus de deux semaines une chaleur extrême. VIRUS EBOLA LA TANZANIE TOUCHÉE ? Un pays en état d’alerte. L’apparition d’un nouveau cas d’Ebola en Ouganda fait peser la menace d’une propagation de la maladie chez son voisin tanzanien. Hier, la ministre de la santé de ce pays a tenu à « alerter le public de l’existence d’une menace d’épidémie ». Si celle-ci n’est pas officiellement cons ta tée par les autorités ougandaises, deux ressortissants sont décédés après avoir assisté aux obsèques d’un proche mort de la maladie en RDC. L’OMS a toutefois déclaré vendredi dernier que l’épidémie ne constituait pas une « urgence pour la RDC et la région », et d’ajouter qu’elle ne représentait pas une « priorité » sanitaire mondiale. Par ailleurs l’organisation sanitaire estime que le risque de propagation internationale reste « faible ». n H. RETAMAL/AFP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :