CNews n°2432 14 jun 2019
CNews n°2432 14 jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2432 de 14 jun 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 25

  • Taille du fichier PDF : 7,9 Mo

  • Dans ce numéro : la vie reprend à Notre-Dame.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4L. MARIN/AFP Deux mois après le terrible incendie qui l’a en partie détruite, la cathédrale et ses alentours renaissent peu à peu. C’était il y a deux mois. Le 15 avril dernier, la flèche surplombant Notre- Dame de Paris s’effondrait dans le brasier qui ravageait la cathédrale. Passé les vagues d’émotion et de solidarité, passé les propositions plus ou moins sérieuses pour la rebâtir, le diocèse de Paris entend désormais regarder devant soi. Il va ainsi faire célébrer, demain, une messe dans l’édifice, où une vingtaine de personnes (prêtres et chanoines) seront présentes. Un rendezvous symbolique, qui sonne comme un point de départ à la renaissance du célèbre monument. Un dynamisme à retrouver Cette messe tant attendue devrait permettre à Notre-Dame de reprendre sa place dans la vie des fidèles, mais aussi de tous les Parisiens. Le quartier, particulièrement marqué par le sinistre dont a été victime son édifice phare, espère ainsi retrouver son dynamisme. La réouverture à venir d’une partie du parvis de la cathédrale devrait également y contribuer. Jusque-là entouré de barrières qui bloquaient son accès, comme c’est également le cas pour les GRAND ANGLE N°2432 VENDREDI 14 JUIN 2019 CNEWS.FR UNE MESSE EST CÉLÉBRÉE DEMAIN, AVANT LA RÉOUVERTURE DU PARVIS NOTRE-DAME REPREND VIE Le célèbre monument, ravagé par les flammes le 15 avril dernier, devrait être en chantier encore quelques années. rues entourant le bâtiment, il devrait bientôt accueillir un lieu de recueillement, dédié à la Vierge Marie et ouvert à chacun. Pour cela, les autorités devront au préalable donner leur accord à la réouverture du parvis, après l’opération de décontamination au plombqui a eu lieu cette semaine. Mais la préfecture de police, le maire du 4 e arrondissement de Paris et le diocèse se montrent très confiants. « Notre-Dame est un lieu qui faisait vivre le quartier, nous n’avons pas envie que l’incendie arrête les visites et les pèlerinages », détaille André Finot, chargé de communication de la cathédrale. « Il ne faut pas oublier qu’elle n’a jamais quitté les lieux, que sa façade est toujours là et que la majeure partie du bâtiment est encore debout ». De quoi rassurer les commerçants des alentours sur sa capacité à retrouver son attrait, quand certains estiment avoir perdu jusqu’à 80% de chiffre d’affaires. Alors que l’été arrive, avec son flot de touristes, ce dynamisme retrouvé du quartier permettrait aux terrasses et aux boutiques de souvenirs de refaire le plein. Une reconstruction en débat Si le quartier de Notre-Dame se redresse peu à peu, le chantier de l’édifice reste titanesque. Alors que de nombreuses voix ont jugé le souhait d’Emmanuel Macron de reconstruire en cinq ans un peu trop optimiste, Philippe Villeneuve, architecte en chef des monuments historiques, en charge de la restauration, a reconnu dans Le Figaro que tout est faisable « si l’on travaille avec méthode ». Mais les nombreuses autres interventions nécessaires dans le reste de la cathédrale entraîneront « une dynamique de travaux qui dureront bien audelà des cinq ans », selon lui. Le ministre de la Culture Franck Riester, a récemment abondé dans ce sens, indiquant ne « pas calculer à un jour près ». Tandis que PARIS SOIGNE SES ÉGLISESL. BONAVENTURE/AFP EN CHIFFRES 60 À 150 OUVRIERS sont présents chaque jour sur le chantier, en fonction des urgences du jour (évacuation de gravats, stabilisation de l’édifice). 2 000 CÉLÉBRATIONS au moins sont effectuées chaque année à Notre-Dame. Sept offices ont lieu le dimanche et cinq les autres jours. 850 MILLIONS D’EUROS environ ont été promis pour la reconstruction de Notre-Dame, via les quatre fondations habilitées. 13 MILLIONS DE PERSONNES visitent la cathédrale ou y effectuent un pèlerinage chaque année. 450 APPRENTIS artisans devront être recrutés dès septembre prochain pour éviter un manque de main-d’œuvre, selon les Compagnons du devoir. l’adoption du projet de loi pour la reconstruction de Notre-Dame se fait plus longue que prévu au Parlement, des questions restent en outre en suspens. Quand les investigations s’arrêterontelles, pour laisser place aux ouvriers ? Quelle forme prendra la nouvelle flèche ? Quel budget sera nécessaire, par rapport aux 850 millions d’euros promis ? Le dossier est loin d’être bouclé. n L’INFO EN PLUS Le journaliste Stéphane Bern a indiqué avoir reçu des chèques à son nom de 20 à 100 euros pour reconstruire Notre-Dame. Il les a renvoyés. Accusée par l’opposition de droite de négliger son patrimoine cultuel, la mairie de Paris a décidé d’allouer une enveloppe de 42 millions d’euros supplémentaires à son « plan églises » adopté en 2015. Destiné à l’entretien et à la rénovation des édifices religieux parisiens dont la ville est propriétaire, ce dernier était jusque-là doté de 80 millions d’euros pour la période 2015-2020. Mais selon les élus de droite, seulement 40 millions ont jusqu’ici été dépensés. Vingt-trois restaurations « de grande envergure » sont terminées, en cours ou débuteront d’ici à 2020.
Pyramide du Louvre -Architecte I.M.Pei, musée du Louvre Guénola Six Également disponible sur swatch.com/swatchxyou



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :