CNews n°2430 12 jun 2019
CNews n°2430 12 jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2430 de 12 jun 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 25

  • Taille du fichier PDF : 17,0 Mo

  • Dans ce numéro : Edouard Philippe, en première ligne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 J. WITT/SIPA La déclaration de politique générale prononcée aujourd’hui à l’Assemblée doit préciser les chantiers de l’exécutif. Il redescend dans l’arène. Après la crise des gilets jaunes, la sortie du grand débat et le test crucial des européennes, Edouard Philippe s’apprête à esquisser les contours de l’acte II du quinquennat, aujourd’hui, lors d’une nouvelle déclaration de politique générale à l’Assemblée nationale. Avec la mission de détailler la feuille de route des prochains mois, le Premier ministre prendra la parole à 15h devant les députés, avant une intervention de chaque groupe politique. Son allocution sera suivie, comme la première en juillet 2017, d’un traditionnel vote de confiance, sans aucun risque pour l’exécutif qui dispose d’une confortable majorité – plus de 350 sièges sur 577. Un exercice qu’il répétera demain face aux sénateurs, avec le même objectif  : ouvrir le second chapitre du quinquennat. L’écologie dans le viseur Mesures post-gilets jaunes, réformes de l‘assurance chômage, des retraites ou encore de la fonction publique, projets de loi sur la bioéthique ou sur la dépendance, refonte des institutions... Alors que le programme présidentiel a été mis en suspens ces derniers mois, Edouard GRAND ANGLE N°2430 MERCREDI 12 JUIN 2019 CNEWS.FR LE PREMIER MINISTRE OUVRE UNE NOUVELLE PHASE DU QUINQUENNAT PHILIPPE AUX COMMANDES Le chef du gouvernement entend rassembler ses troupes en vue des prochaines élections municipales de 2020. Philippe devrait passer en revue les principales échéances à venir. Une mise au point destinée à « fixer le calendrier politique [et] les chantiers législatifs », afin de transformer les « grandes lignes » en « quelque chose d’opérationnel », selon des fidèles de l’Elysée. Et c’est une « nouvelle méthode », qui remet « l’humain au cœur du projet » que l’exécutif a promis. A ce titre, l’écologie devrait être l’un des premiers thèmes abordés par le locataire de Matignon, la troisième place d’EELV aux européennes l’obligeant à verdir son discours. Alors que de nombreux Français doutent de la sincérité du pouvoir en la matière, le leader « écolo » Yannick Jadot a d’ailleurs dit attendre des actes « concrets » de la part d’Edouard Philippe, « le grand homme d’Areva », géant du nucléaire. « L’obsession macroniste, après avoir tué la droite, est de récupérer les voix de gauche, en particulier écologistes, afin d’aboutir, à terme, à une logique de parti unique face au RN », juge le politologue Philippe Moreau Chevrolet. En plus de défendre son action, le Premier ministre va aussi devoir, dès aujourd’hui, rassembler les troupes en vue des municipales de mars 2020. Car, pour le très jeune parti présidentiel, tout le défi sera de remporter un maximum de villes pour mieux s’enraciner dans le territoire, par exemple en s’alliant avec les maires LR « Macron-compatibles », avant d’espérer percer aux départementales et aux régionales de 2021. Et bien sûr, au scrutin présidentiel de l’année suivante, déjà envisagé par le camp Macron. Un retour au centre du jeu Alors qu’on le disait sur la sellette depuis l’éclatement du mouvement des gilets jaunes, le discret Edouard Philippe devrait sortir de son discours la tête haute. Car, en renonçant à s’exprimer en juillet devant le Parlement réuni en Congrès – comme il l’avait fait en 2017 et 2018 –, Emmanuel Macron repositionne son UN VOTE À LA LOUPE WITT/SIPA REPÈRES 3 JUILLET 2017. Deux mois après son élection, le chef de l’Etat s’exprime devant le Parlement réuni en Congrès. Le lendemain, Edouard Philippe prononce sa première déclaration de politique générale. 12 AVRIL 2018. Dans le contexte de la grève à la SNCF, Emmanuel Macron est interviewé sur TF1, puis sur BFM et Mediapart trois jours après. 9 JUILLET 2018. Pour la deuxième fois, il tient à s’adresser au Congrès, rappelant le cap de sa politique. 10 DÉCEMBRE 2018. L’Elysée annonce une batterie de mesures d’urgence en réponse aux gilets jaunes. 25 AVRIL 2019. Le président livre à la presse ses arbitrages sur le grand débat. Fin mai, à la veille des européennes, il donne un entretien à la presse quotidienne régionale. Premier ministre au centre du jeu, ou du moins à ses côtés. « Le message du président, c’est rien ne va changer, tout va rester comme avant », estime Philippe Moreau Chevrolet. Une stratégie électorale efficace, la présence de l’ex-ténor LR assurant à l’Elysée le siphonnage d’une partie des voix de droite, mais qui présente un risque  : celui de ne jamais renouer avec le socle de centre gauche. n L’INFO EN PLUS Philippe est le quatrième Premier ministre depuis 1958 à faire deux déclarations de ce type dans le même quinquennat, après Raffarin, Fillon et Valls. Si la confiance est garantie par la majorité LREM à l’Assemblée, la situation est moins favorable qu’à la veille du premier discours de politique générale. Alors qu’en 2017, de nombreux députés LR et de gauche s’étaient abstenus pour laisser sa chance au gouvernement, ils prévoient, cette fois, de voter contre. Et, demain, le vote des sénateurs, à majorité de droite et bientôt écrémés par la future réforme des institutions, s’annonce encore plus périlleux. De quoi pousser les élus LR, en crise après la déroute aux européennes, à se positionner pour ou contre Macron.
La box de vin. Sans baratin. Abonnement 3 mois à partir de 59,70 € www.lepetitballon.com L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :