CNews n°2415 17 mai 2019
CNews n°2415 17 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2415 de 17 mai 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,7 Mo

  • Dans ce numéro : Gilets Jaunes, six mois après.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 K. TRIBOUILLARD/AFP POUZET/SIPA N°2415 VENDREDI 17 MAI 2019 GRAND PARIS CNEWS.FR François Durovray, président du conseil département de l’Essonne, hier. L’EXTENSION DES HORAIRES FAIT DÉBAT Avec un territoire composé aux deux tiers de surfaces agricoles et boisées, l’Essonne doit […] cultiver ce potentiel, axe d’innovation et de développement. DES TRANSPORTS LA NUIT ? Une table ronde s’est tenue hier. Alors qu’un test est déjà prévu, dès septembre, sur six lignes de métro (1, 2, 5, 6, 9 et 14) et trois de tramway (2, 3a et 3b), la question des transports nocturnes ne cesse de revenir dans le débat. Elle était ainsi au menu d’une table ronde hier avec l’ensemble des acteurs du secteur. Parmi eux, Valérie Pécresse, la présidente d’IDF Mobilités, qui souhaite « pérenniser et étendre l’expérimentation ». Mais à la question de savoir s’il était possible d’ouvrir 24/24h toute l’année, l’élue a rétorqué que cela était « impossible ». Et ce, pour plusieurs raisons  : les travaux et l’entretien du réseau RATP sont majoritairement effectués la nuit, des négociations longues et ardues seraient nécessaires avec les instances syndicales, et de nouveaux moyens de sécurité devraient être mis en place. En bref, les ouvertures nocturnes devraient se multiplier, mais pas devenir la norme. n En bref UNE TROTTINETTE ÉLECTRIQUE À L’ORIGINE D’UN INCENDIE Un feu dans un appartement d’Asnières-sur-Seine (92), dans la nuit de mercredi à jeudi, a été causé par un court-circuit pendant la recharge d’une trottinette électrique, a indiqué hier Le Parisien. Le sinistre a nécessité l’intervention d’importants effectifs de pompiers pour le maîtriser, mais n’a pas fait de victimes. UNE CAMPAGNE CONTRE L’HOMOPHOBIE DANS LES TRANSPORTS A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, qui a lieu aujourd’hui, la région, IDF Mobilités, la RATP et la SNCF mettent en place une campagne de sensibilisation dans les transports. Des affiches et des messages seront diffusés sur les réseaux franciliens. L’AP-HP OUVRE SES PORTES AUX CURIEUX DEMAIN L’Assistance publique-Hôpitaux de Paris organise demain une journée portes ouvertes dans une vingtaine d’établissements de la capitale et de sa région. Ce sera l’occasion de découvrir les coulisses des bâtiments et des métiers de l’AP-HP. Il sera notamment possible de se former aux premiers secours à l’hôpital Tenon (20 e). INDICE DE POLLUTION 43 120 BIÈRES artisanales vont être présentées au Mondial de la bière, qui se tient au Parc floral de Vincennes (12 e), à partir d’aujourd’hui et jusqu’à dimanche. 75 LA QUALITÉ DE L’AIR AUJOURD’HUI PROPRETÉ OPÉRATIONS ZÉRO MÉGOT Elles mettent vingt-cinq ans à se décomposer. Les cigarettes jetées au sol sont un fléau contre lequel Paris a décidé de lutter, en mettant en place des « rues sans mégots ». Ce dispositif va être lancé demain, dans dix-neuf rues de la ville (seuls les 1er et 9 e ne sont pas concernés, pour l’instant). Plusieurs artères très fréquentées figurent dans la liste, comme les rues du Cherche-Midi (6 e), de Ponthieu (8 e) de Paradis (10 e) ou encore du Commerce (15 e). De plus, riverains, associations, conseils de quartier et commerçants de toutes les rues concernées seront invités à participer à un grand Dix-neuf rues vont être concernées. ramassage des bouts de cigarettes. Ces artères seront également équipées de poubelles de rue, dotées d’un cendrier ainsi que de dispositifs incitatifs et innovants – basés sur le « nudge » – qui feront ainsi office de cendriers ludiques. Pour rappel, 10 millions de mégots sont ramassés chaque jour dans les rues à Paris. Depuis 2012, les jeter au sol est passible de 68 euros d’amende. n 0 25 50 75 >100 T. COEX/AFP
CNEWS.FR FRANCE N°2415 VENDREDI 17 MAI 2019 9 J. WITT/SIPA S. BOZON/AFP Edouard Philippe, Premier ministre, hier sur franceinfo. Je suis très attaché à la liberté. Je suis attaché à l’ordre. Tout ce que je suis fondamentalement, et je sais d’où je viens, me renvoie et me classe à droite. LES DÉPARTEMENTS IMPLIQUÉS UN COMPROMIS SUR LES 80 KM/H L’Etat veut autoriser les élus à déroger à la règle sur les routes secondaires. Marche arrière. Edouard Philippe ne voit « aucun inconvénient » à laisser aux présidents des conseils départementaux la capacité de déroger aux 80 km/h sur les routes secondaires, comme le prévoit un amendement porté par le groupe LREM, en passe d’être voté à l’Assemblée. Interrogé hier sur Franceinfo, le Premier ministre a toutefois insisté sur le fait que cette nouvelle capacité des élus, si elle venait à être introduite, soit « systématiquement assortie de mesures », dans le but de garantir « le plus haut niveau de sécurité routière possible ». Une mesure impopulaire Une déclaration riche de symboles, dans la mesure où le chef du gouvernement a toujours défendu la mesure bec et ongles. Entrée en vigueur le 1er juillet 2018, la décision d’abaisser de 90 à 80 km/h la limitation de vitesse sur la plupart des routes secondaires n’a jamais pris dans l’opinion publique, au point d’avoir été considérée comme un signe précurseur de la crise des gilets jaunes. Dans ce contexte, lors du grand débat national, mis en place dans l’espoir de mettre fin au mouvement, Emmanuel Macron avait ouvert la porte à des aménagements. A ce stade, le débat doit être tranché par le projet de loi d’orientation sur les mobilités, qui vient de revenir à l’Assemblée après un passage au Sénat, le palais du Luxembourg ayant donné compétence aux présidents de département et aux préfets pour relever la vitesse maximale autorisée. Un amendement des députés LRM prévoit, lui, de laisser cette compétence aux seuls présidents de conseil départemental. La solution qui se dessine à l’Assemblée se traduirait donc par un recul partiel d’Edouard Philippe. Mais, dans le même temps, elle augmenterait la responsabilité politique des présidents de conseils départementaux, qui pourraient être tenus pour responsables en cas d’accident grave sur un tronçon à la vitesse relevée. n L’INFO EN PLUS Un habitant des Landes a été arrêté cette semaine après s’être filmé en train de rouler à 230 km/h sur une route limitée à 80 km/h. 8 INCENDIES criminels ont été commis depuis mi-mars par un pompier volontaire de 19 ans de Haute-Saône arrêté la semaine dernière, a-t-on appris hier. RÉQUISITIONS POUR FRAUDE FISCALE LES BALKANY RATTRAPÉS Un « acharnement à frauder », selon le procureur. Le Parquet national financier a requis hier quatre ans de prison avec mandat de dépôt contre le maire Les Républicains de Levallois-Perret, Patrick Balkany, quatre ans dont deux ferme contre son épouse et première adjointe Isabelle, et dix ans d’inéligibilité pour tous les deux, dans le volet « fraude fiscale » de leur procès, à Paris. Dans ce dossier, les Balkany sont poursuivis pour avoir omis de payer l’impôt sur la fortune et sous-évalué leurs revenus entre 2009 et 2014, le fisc estimant à 4 millions d’euros le total dû. L’administration avait porté plainte en 2015, estimant que les Balkany menaient un train de vie sans Les époux risquent la prison ferme.commune mesure avec leurs revenus officiels et détenaient un patrimoine caché à l’étranger. Le principal volet du procès, pour blanchiment et corruption, débutera lundi jusqu’au 20 juin et fera l’objet d’un réquisitoire distinct du PNF. n E. LICHTFELD/SIPA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :