CNews n°2415 17 mai 2019
CNews n°2415 17 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2415 de 17 mai 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,7 Mo

  • Dans ce numéro : Gilets Jaunes, six mois après.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 ZIPI/EFE/SIPA E. MILLER/GETTY/AFP N°2415 VENDREDI 17 MAI 2019 MONDE CNEWS.FR Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, hier au quotidien « Standard ». PRÉSIDENTIELLE DE 2020 AUX ÉTATS-UNIS Je crains que l’image de l’Europe s’assombrisse si les partis européens classiques font des compromis rhétoriques avec l’extrême droite. JOE BIDEN ENTRE EN SCÈNE Le démocrate lance sa campagne. C’est sa dernière chance d’accéder à la Maison Blanche. L’ancien vice-président de Barack Obama, Joe Biden, caracole en tête des sondages dans la course à l’investiture démocrate. Sans encore aucun programme concret pré- senté, l’ancien sénateur du Delaware lance officiellement demain sa campagne lors d’un grand meeting organisé à Philadelphie. C’est la troisième fois qu’il se présente à l’investiture démocrate et probablement la dernière  : s’il était élu président des Etats-Unis, à 76 ans, il deviendrait le plus vieux chef d’Etat que le pays ait connu. Modéré très populaire dans le camp démocrate, fort de ses deux mandats de vice-président sous l’ère Obama, Joe Biden se place en favori pour concurrencer Donald Trump. Reste à savoir s’il saura se défaire des (très) nombreux autres prétendants démocrates. Pas moins de vingt-deux candidats sont en effet en lice. n En bref ANGELA MERKEL EXCLUT DE FAIRE TOUT NOUVEAU MANDAT POLITIQUE La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré hier qu’elle n’exercerait plus d’autre mandat politique après son départ de la chancellerie, prévu au plus tard en 2021, que ce soit au sein de l’Union européenne ou ailleurs. Son nom circulait pour la présidence du Conseil européen. JOHNSON CANDIDAT AU POSTE DE PREMIER MINISTRE BRITANNIQUE L’ancien ministre des Affaires étrangères britannique Boris Johnson, fervent défenseur du Brexit, a confirmé hier qu’il serait candidat au poste de Premier ministre quand Theresa May quittera ses fonctions. May a promis de démissionner une fois l’accord de Brexit adopté par les députés britanniques. UN VASTE RÉSEAU DE CYBERCRIMINELS DÉMANTELÉ Les polices européenne et américaine ont annoncé hier avoir démantelé un vaste réseau de cybercriminels ayant dérobé 100 millions de dollars à des dizaines de milliers de victimes dans le monde en utilisant un logiciel malveillant russe. Des poursuites ont été engagées en Géorgie, en Ukraine, en Moldavie et aux Etats-Unis. UN BÉBÉ SUR SEPT NAÎT AVEC UN « FAIBLE POIDS » Un bébé sur sept pèse moins de 2,5 kg à la naissance dans le monde, ce qui peut avoir des répercussions sur sa santé plus tard, prévient une étude publiée hier. Quelque 90% de ces naissances ont eu lieu dans des pays à faibles ou moyens revenus, et les trois quarts en Asie du Sud et en Afrique subsaharienne. 1,5 MILLION DE DOLLARS de rançon a été demandé pour la libération de deux médecins cubains enlevés le 12 avril dans le nord-est du Kenya, a-t-on appris hier. VENEZUELA UNE ACTION POUR LA PAIX Se dirige-t-on vers la fin de la crise politique au Venezuela ? Selon la radiotélévision publique norvégienne NRK, des négociations de paix sont en cours à Oslo entre le camp de Juan Guaido et celui de Nicolas Maduro. Elles devaient prendre fin hier. Guaido a confirmé la rencontre, assurant toutefois qu’il ne s’agissait pas de « négociations » avec le gouvernement mais d’une « médiation ». C’est la première fois depuis l’autoproclamation de Juan Guaido en tant que président du Venezuela que les deux camps semblent prêts à discuter. n Le pays traverse une crise politique. TAÏWAN LE MARIAGE GAY VOTÉ ? La communauté LGBT dans l’attente. Les parlementaires de l’île de Taïwan doivent voter aujourd’hui trois lois permettant d’entériner une légalisation du mariage homosexuel. L’île se prépare depuis longtemps à cette légalisation, inédite sur le continent. La proposition faisait déjà partie des promesses de campagne de Tsaï Ing-Wen, présidente depuis mai 2016. Un an plus tard, la Cour constitutionnelle taïwanaise rendait un arrêt historique, jugeant anticonstitutionnel le fait de priver les personnes de même sexe du droit de se marier. n F. PARRA/AFP
CNEWS.FR MONDE N°2415 VENDREDI 17 MAI 2019 S. LOEB/AFP UNE MARCHE SYMBOLIQUE POUR LE CLIMAT AUJOURD’HUI À BRUXELLES LE CHEF RAONI AVEC LES JEUNES Pour la 18 e semaine consécutive, les jeunes Belges doivent manifester pour le climat aujourd’hui à Bruxelles. L’iconique chef indigène brésilien Raoni, actuellement en tournée en Europe pour alerter sur la déforestation de l’Amazonie, leur fera l’honneur d’être présent. Rendu célèbre par son appel en faveur de la forêt amazonienne lancé avec le chanteur britannique Sting en 1987, Raoni Metuktire, 87 ans, prononcera un discours devant les manifestants avant le départ du cortège. Le militant du peuple indigène kayapo devrait sans nul doute les encourager à poursuivre leur action, sa propre lutte pour la protection de la biodiversité étant directement liée au combat climatique mené par les lycéens et étudiants belges depuis début janvier. L’objectif, en Belgique comme ailleurs, est de faire pression sur les res- SAN FRANCISCO S’ENGAGE ponsables politiques pour qu’ils prennent des mesures visant à limiter le réchauffement climatique. Ces mani - festations sont au moins prévues jusqu’aux élections fédérales et régionales, qui auront lieu le même jour que les européennes, dimanche 26 mai. Ces défilés hebdomadaires entrent dans le cadre du mouvement international « Fridays for Future » (« vendredis pour l’avenir ») , initié par la Suédoise de 16 ans Greta Thunberg. n L’INFO EN PLUS Le samedi 24 mai, des manifestations sont déjà prévues dans près de 100 pays, dont le Canada, Les Etats- Unis, l’Allemagne ou la France. LA RECONNAISSANCE FACIALE INTERDITE La municipalité s’est prononcée contre cette technologie. Une première. La mégalopole californienne San Francisco, capitale des nouvelles technologies, devient la première ville des Etats-Unis à interdire l’usage d’outils de reconnaissance faciale par la police et par les agences gouvernementales. Les raisons sont multiples, notamment le respect de la vie privée des citoyens ou la « possibilité d’erreur ». C’est par un vote à une écrasante majorité (8 sur 9) de ses conseillers municipaux que la ville a adopté le texte. Les défenseurs de la vie privée, de l’Electronic Frontier Foundation à l’ACLU (association de défense des libertés civiles) avaient fait campagne contre cette technologie – largement utilisée en Chine – qui permet d’identifier les passants dans la rue, les magasins, les aéroports, les stades, et potentiellement les manifestants. Une interdiction similaire est envisagée à Oakland, de l’autre côté de la baie de San Francisco, dont la région abrite des géants des nouvelles technologies que sont Facebook, Twitter, Uber ou encore Alphabet, la maison mère de Google. n Le légendaire leader amérindien s’est battu toute sa vie pour la nature. 15 E. FEFERBERG/AFP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :