CNews n°2390 22 mar 2019
CNews n°2390 22 mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2390 de 22 mar 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : un samedi à haut risque.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 S. GRANGIER/CNEWS CLÉS DU JOUR N°2390 VENDREDI 22 MARS 2019 CNEWS.FR L’ŒIL DE... BON À SAVOIR L’HISTOIRE Laurence Ferrari KHATIA BUNIATISHVILI, LE PIANO PASSION C’est une artiste flamboyante qui se produira lundi soir à la Philharmonie de Paris. Khatia Buniatishvili, l’une des pianistes les plus douées de sa génération, va réenchanter Franz Schubert, compositeur romantique auquel elle consacre son dernier disque avec une virtuosité enrobée de douceur et d’onctuosité. Car derrière les paillettes de ses robes colorées, il y a une immense artiste C’est un ouragan musical qui vous remue aussi bien l’âme que le cœur. au parcours musical hors norme. Il y a aussi un courage politique qu’elle assume, puisque née en Géorgie, elle refuse de se produire en Russie ou avec des chefs russes, afin de protester, dit-elle, contre la politique agressive de Poutine. Assise devant son piano, elle déchaîne un ouragan musical qui vous remue l’âme et le cœur. N’hésitez pas à vous plonger dans son univers en écoutant la dernière sonate pour piano de Schubert, le premier cahier d’Impromptus ou le Ständchen, extrait du Chant du cygne. Laurence Ferrari, à retrouver du lundi au jeudi, à 18h, dans Punchline, sur CNEWS. À RETROUVER SUR.FR UN DRÔLE D’ANIMAL ÉCHOUÉ EN AUSTRALIE Un poisson-lune géant de plus de 1,80 m s’est échoué sur une plage située à l’embouchure du fleuve Murray. POURQUOI DIT-ON « BRANLE-BAS DE COMBAT » ? Lorsqu’un groupe prépare une action ou réagit dans la précipitation, on peut parler de « branle-bas de combat ». Une expression, issue du monde de la marine, qui date du XVII e siècle. A cette époque, le mot « branle » désignait le hamac qui faisait office de lit pour les matelots présents sur les navires. Ces couchages étaient accrochés un peu partout sur le bâtiment, et notamment sur le pont du bateau. En cas d’attaque ennemie, les marins devaient alors « mettre à bas » leur hamac, c’est-à-dire le décrocher, pour débarrasser l’allée. Ce « branlebas de combat », sonné au clairon et à l’origine d’une forte agitation, L’IMAGE LE DÎNER TOMBE À L’EAU permettait de laisser la place aux canons, afin de pouvoir riposter le plus rapidement possible à l’ennemi. L’expression s’est peu à peu élargie à d’autres domaines, rentrant dans le langage courant au cours du XIX e siècle. Les futurs clients du nouveau restaurant norvégien baptisé « Under », qui a ouvert hier, pourront dîner sous la mer du Nord, derrière une immense vitre. L’établissement, installé dans la petite ville de Lindesnes, située à l’extrême sud du pays, a en effet été imaginé à 5,5 m de profondeur sous le niveau de l’eau. Toutes les réservations sont déjà complètes jusqu’en août. VACCIN OBLIGATOIRE POUR LE PAPILLOMAVIRUS ? Les autorités sanitaires demandent aux pouvoirs publics un vaccin universel, gratuit ou remboursé contre ce virus. FACEBOOK NATIONAL PARKS SOUTH AUSTRALIAC. REX ARBOGAST/AP/SIPA F. NASCIMBENI/AFP E. MARKS/AP/SIPA TOR ERIK SCHRODER/NTB SCANPIX/AFP LE CHIEN ÉTAIT COINCÉ DANS UN TERRIER DE LAPIN Une belle frayeur. La famille McLellan a bien cru avoir perdu son chien pour toujours. Alors que Sarah et son mari se baladaient dans la forêt de Haworth, dans le Yorkshire, accompagnés de leurs deux teckels à poil dur, l’un d’eux, Ralph, s’est soudainement volatilisé. Et leurs recherches sont restées vaines. Le couple a alors mobilisé les réseaux sociaux, sans succès. La délivrance est finalement venue cinq jours plus tard, lors d’une nouvelle promenade, où Edie, le second teckel et sœur de Ralph, s’est mise à aboyer face à un terrier de lapin. Convaincus que leur animal s’y trouvait, les McLellan ont creusé pendant deux heures, avant de le découvrir, enfoui sous la terre. Affamé mais en bonne santé, Ralph a pu rentrer chez lui, comme si de rien n’était. C’EST ARRIVÉ... UN 22 MARS Les prémices de Mai 68 ont lieu (1968). Daniel Cohn-Bendit et 150 autres étudiants occupent un bâtiment de l’université de Nanterre, créant ainsi le « mouvement du 22 mars ». La fermeture de la faculté, le 2 mai, les poussera à se déplacer vers le Quartier latin, à Paris. MohamedMerah est abattu par le Raid (2012). Après un siège de 32 heures, le terroriste islamiste est neutralisé à son domicile toulousain par les policiers d’élite. Il avait assassiné sept personnes, dont trois enfants juifs. LE FOOT FÉMININ SOUTENU PAR BRIGITTE MACRON La première dame a récemment assisté à un match, afin de promouvoir la Coupe du monde de football féminin. B. KIETZMANN/ACTION/SIPA
A. DE CSABAY ÉDITORIAL CNEWS.FR N°2390 VENDREDI 22 MARS 2019 UN PHARAON EN FORME, LES HÉROS DE LA SANTÉ MERCREDI 20 MARS Il paraît – c’est le calendrier qui l’indique – que c’est le premier jour du printemps. Drôle de printemps 2019, vous m’avouerez. Si l’on veut bien faire la liste, elle est plus grise que le ciel. Je vois trois printemps. Le printemps jaune. Les saccages ont été terribles, samedi dernier. Un sondage très récent nous apprend que 84% des Français condamnent les saloperies (il n’y a pas d’autres termes possibles) perpétrées par de véritables professionnels de la casse, mais acceptées, et parfois même saluées par des gilets jaunes présents sur place. Il y avait quelque chose d’indécent, d’insupportable, à suivre sur les écrans de télé toutes les images des gilets jaunes qui photographiaient et filmaient ce qui se passait. Comme au spectacle, comme dans un stade de foot ou une salle de concert, tous, portables à la main, enregistrant. Des témoins actifs, et donc, d’une certaine manière, des témoins complices. Etaient-ils seulement conscients que l’on est passé à côté d’une tragédie, avec cette femme et son bébé dans un immeuble en feu, sauvés par des policiers anonymes et héroïques ? LA SEMAINE DE PHILIPPE LABRO Le printemps de la transparence. Les révélations des actes pédophiles du père Preynat ont fait éclater la question, plus vaste, des comportements au sein de l’Eglise catholique. Tout le monde savait, tout le monde se taisait. Aujourd’hui, le cardinal Barbarin est en première ligne. « Non-dénonciation », telle est sa faute, prononcée par le tribunal correctionnel de Lyon. Le pape refuse sa démission au nom de la « présomption d’innocence ». De la même manière, grâce à la « transparence » – c’est-à-dire, plus prosaïquement, grâce à cette réalité selon laquelle, dé - sormais, tout finit par se savoir et se voir –, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, est victime d’écarts qui relèvent de la vie privée, mais également attaqué pour sa gestion des affaires face aux violences de samedi dernier. Le printemps contraire. A force d’énumérer tout ce qui rend cette saison aussi décevante, va-t-on ignorer le reste ? Le Salon du livre s’est bien passé. Les gens sont venus, nombreux, en quête de lecture, de dialogue, de rencontres avec les auteurs. L’exposition Toutânkhamon, le trésor du pharaon, dès demain et jusqu’au 15 septembre, à la Grande Halle de la Villette, à Paris, risque de battre des records de fréquentation  : déjà 130 000 billets ont été vendus à ce jour ! Soif de culture, soif de savoir, soif de curiosité. Et puis, il y a ce qui ne fait la une d’aucun journal, d’aucune édition spéciale, ce qui, tous les jours, tient le tissu national, je veux parler du système de santé français. Je sais que tout n’est pas parfait, qu’il y a toutes sortes de dysfonctionnements dans certaines régions, des absences, des manques. Mais, pour avoir connu, cette semaine, un problème de santé qui m’a conduit dans un grand hôpital parisien, dans une UCA (Unité de chirurgie ambulatoire), j’ai pu mesurer, à nouveau, la qualité, l’efficacité, la compétence des personnels hospitaliers, du chirurgien à l’aidesoignante. Les gestes sont là, les sourires, la douceur dans la voix, le chirurgien qui explique, qui raconte comment cela va se passer, l’anesthésiste, très présent, qui apporte sa propre dose d’éléments rassurants, les hommes et femmes qui les entourent, calmes, concentrés, prévenants. Je suis ressorti de cette expérience convaincu – encore plus que je ne l’étais auparavant – que la France possède l’un des meilleurs systèmes au monde, et que celles et ceux qui rêvent de détruire notre démocratie oublient qu’ils en ont profité, qu’ils en profitent et qu’ils en profiteront encore. C’est l’une des leçons de Philippe Labro est écrivain, cinéaste et journaliste. Tous les vendredis, pour CNEWS, il commente ce qu’il a vu, vécu et observé pendant la semaine qui s’est écoulée. Un bloc-notes toujours subjectif, libre, et sans langue de bois. Le mythique Toutânkhamon prend ses quartiers à la Grande Halle de la Villette, à Paris, et devrait attirer les foules. ce début de printemps. Comme disait Beaumarchais à l’une de ses maîtresses  : « Si tout ne va pas bien, tout ne va pas mal. » Philippe Labro p.labro@cnewsmatin.net Des professionnels exceptionnels. LABORATORIOROSSO/VITERBO G. SOUVANT/AFP 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :