CNews n°2381 11 mar 2019
CNews n°2381 11 mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2381 de 11 mar 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : objectif Terre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 GALI TIBBON/AP/SIPA N°2381 LUNDI 11 MARS 2019 MONDE CNEWS.FR En bref VENEZUELA  : GUAIDO VEUT « L’ÉTAT D’URGENCE » Juan Guaido, président autoproclamé du Venezuela et chef de l’opposition à Nicolas Maduro, va demander au Parlement de décréter « l’état d’urgence », a-t-on appris hier. Le but, assurer une « aide humanitaire » (vivres, médicaments) pour faire face à la situation créée par la panne électrique qui paralyse le pays depuis jeudi dernier. DES MANIFESTATIONS EN RUSSIE CONTRE UNE LOI ISOLANT INTERNET Alors que la Russie souhaite créer un Internet indépendant, avec des serveurs installés dans le pays, 15 000 personnes, selon les organisateurs, ont manifesté hier à Moscou pour demander l’abandon de cette proposition. Ils accusent les dirigeants de « censure » et de vouloir « isoler » la Russie du reste du monde. SYRIE  : L’ASSAUT DÉCISIF CONTRE DAESH A REPRIS Le délai donné à Daesh pour la « reddition » de ses membres ayant expiré, l’assaut décisif contre les ultimes factions de combattants en Syrie a repris. C’est ce qu’ont annoncé hier les forces anti-jihadistes, soutenues par la coalition internationale menée par Washington. LES NORD-CORÉENS ONT « ÉLU » LEURS DÉPUTÉS Les Nord-Coréens étaient appelés aux urnes, hier, pour élire les membres de l’Assemblée suprême du peuple. Un seul vainqueur était possible dans cette élection, qui a lieu tous les cinq ans  : le Parti des travailleurs. Tous les bulletins ne comportaient qu’un unique nom, celui du candidat du Parti de la circonscription, approuvé au préalable par le pouvoir central. Israël n’est pas l’État de tous ses citoyens. Car selon la loi fondamentale […] que nous avons adoptée, Israël est l’Étatnation uniquement du peuple juif. Benjamin Netanyahou, Premier ministre israélien, hier sur Instagram. A. BELGHOUL/AP/SIPA L’ACCIDENT AÉRIEN A FAIT 157 MORTS HIER EN ÉTHIOPIE UN CRASH EN QUESTION Un drame à éclaircir. Les autorités éthiopiennes tentaient hier de faire la lumière sur les causes du crash d’un Boeing 737 d’Ethiopian Airlines, qui s’est abîmé à 60 km de la capitale, Addis Abeba, d’où il décollait en direction de Nairobi (Kenya), avec 157 personnes à son bord. Dépêchés sur place, militaires, policiers et équipes d’investigations étaient toujours à pied d’œuvre dans la soirée. Selon les premières informations dévoilées par les enquêteurs, le pilote a demandé à faire demi-tour en raison de « difficultés » après le décollage. Pour autant, les conditions météorologiques, plutôt bonnes, ne semblent pas être à l’origine du drame. De plus, une maintenance avait été effectuée le 4 février sur cet avion assez récent. Parmi les victimes, on dénombre 32 nationalités, selon la compagnie, dont 8 Français. Le chef de l’Etat Emmanuel Macron a regretté la mort de « plusieurs » ressortissants, sans confirmer leur nombre. n MOBILISATION CONTRE ABDELAZIZ BOUTEFLIKA L’ALGÉRIE RESTE AU RALENTI Le peuple refuse un autre mandat. La mobilisation continue. Au lendemain de deux jours de manifestations « historiques », selon des journaux locaux, des grèves générales et des défilés étudiants ont été organisés hier à travers l’Algérie. Des actions visant une nouvelle fois à faire renoncer Abdelaziz Bouteflika dans sa quête d’un cinquième mandat présidentiel consécutif. Dans la capitale, Alger, les L’appareil se serait écrasé à cause de « difficultés » rencontrées par le pilote. transports étaient complètement à l’arrêt, tout comme une bonne partie des lycées. Dans le centre commerçant, ainsi que dans plusieurs quartiers, les portes des magasins sont restées closes. Des entreprises comme Cevital, le plus grand groupe privé du pays, étaient également touchées. Cependant, ce mouvement de grève n’a pas gagné toute la ville. La journée a été normale dans plusieurs secteurs, notamment dans l’administration. Une situation mitigée que l’on a retrouvée à Oran et Constantine, les deux autres principales villes d’Algérie. De son côté, Abdelaziz Bouteflika a fait son retour dans le pays hier soir. Le 24 février dernier, deux jours après le début des manifestations, le dirigeant de 82 ans avait été hospitalisé à Genève, en Suisse, pour y recevoir des « soins périodiques », selon la présidence. n 8,6 MILLIARDS DE DOLLARS (7,6 milliards d’euros) sont envisagés par Trump dans le budget 2020 des Etats-Unis pour financer le mur à la frontière mexicaine, a-t-on appris hier. MEHDI NEMMOUCHE UNE PEINE ATTENDUE La fin d’un procès de deux mois. Reconnu coupable, la semaine dernière, de quatre « assassinats à caractère terroriste » pour l’attentat du musée juif de Bruxelles, en mai 2014, Mehdi Nemmouche va connaître sa peine aujourd’hui. Il risque la réclusion à perpétuité, alors qu’il continue de nier son implication dans l’attaque. Selon lui, et son avocat, il s’agit d’un complot pour camoufler l’assassinat d’agents des services de renseignement israéliens. Une thèse « délirante » pour les parties civiles. Ce procès pourrait ne pas être le dernier pour le jihadiste. En effet, il est accusé par trois journalistes français, retenus en otage en Syrie entre juillet et décembre 2013, d’avoir été leur geôlier. Une affaire qui est toujours en cours d’instruction en France. n M. TEWELDE/AFP
CNEWS.FR MONDE N°2381 LUNDI 11 MARS 2019 15 PIERRE MOSCOVICI, COMMISSAIRE DE L’UE AUX AFFAIRES ÉCONOMIQUES « IL FAUT DÉFENDRE L’EUROPE » Une période charnière pour le continent. Dans un peu plus de deux mois, se tiendront les élections européennes au sein des vingt-sept Etats membres de l’Union. Un scrutin qui s’annonce plus que jamais décisif car, comme le constate Pierre Moscovici, commissaire de l’UE aux affaires économiques et monétaires, les dossiers brûlants sont nombreux actuellement. Doit-on s’attendre à une vague populiste le 26 mai prochain ? Il y aura sans doute une poussée. La question est de savoir de quelle ampleur elle sera. L’hypothèse la plus probable, selon moi, est celle d’une réelle percée populiste face à des forces européennes affaiblies, avec une Europe qui se grippe si les pro-européens ne s’entendent pas. Pour tous ceux qui, comme moi, croient en l’Europe, il faut donc se mobiliser et la défendre. La perspective d’une liste de gilets jaunes vous inquiète-t-elle ? Non. Je pense que les gilets jaunes sont bien sûr libres de présenter une liste, mais le terrain européen n’est pas, me semble-t-il, le plus approprié à leur cause. Je ne pense donc pas qu’ils feront une poussée spectaculaire. Concernant le Brexit, se dirige-t-on vers une sortie sans accord ? Nous le saurons dans les tout prochains jours. Aujourd’hui, c’est très difficile de faire un pronostic, mais à mesure que le temps passe, le risque d’un « no deal » Le Francais redoute une « percée » populiste lors des prochaines élections. augmente. Et une sortie brutale sans accord serait la pire des solutions. A moins que le Royaume-Uni demande un report de son départ, lequel devra être alors examiné par ses partenaires européens. L’UE va publier une nouvelle liste de paradis fiscaux mondiaux. Est-ce suffisant face à la fraude ? Ces quatre dernières années, l’Europe n’a jamais fait autant dans la lutte contre la fraude et l’évasion fiscales. En tant que commissaire en charge du dossier, j’ai fait adopter 14 directives en ce sens. C’est sans précédent. Aujourd’hui, si quelqu’un ouvre un compte en Suisse, le fisc le sait automatiquement. La liste noire européenne des paradis fiscaux a fait que 105 régimes fiscaux, dans 60 pays, ont été abrogés ou modifiés. La transparence devient peu à peu la règle, mais le combat doit continuer. Au niveau européen, une taxe sur les géants du numérique semble dans l’impasse. Pourquoi ? La base de soutien à cette taxe était au départ très faible en Europe. Il ne faut cependant pas arrêter le combat et J. THYS/AFP REPÈRES DEMAIN. Le Parlement britannique se prononcera à nouveau sur l’accord de sortie du Royaume-Uni de l’UE. Dans le même temps, les ministres des Finances européens se réuniront autour d’une directive de taxation des géants du numérique. MERCREDI.A Londres, si le principe d’un accord n’est pas approuvé, un deuxième vote aura lieu pour savoir si le pays entérine le principe d’un « no deal ». Le même jour, l’UE devrait dévoiler sa deuxième liste des paradis fiscaux mondiaux. JEUDI. Au Royaume-Uni, Theresa May pourrait demander un report du Brexit, si les deux premiers votes ne sont pas concluants. Un sursis qui pourrait aller jusqu’au mois de juin. continuer à militer. Pour les élections européennes, je demande donc aux formations politiques de se positionner sur ce sujet. Je suis optimiste et je pense que cette taxe verra le jour dans les deux ou trois ans qui viennent. n L’INFO EN PLUS Selon une étude, seulement 59% des Français sont attachés à l’Europe, contre 80% des Allemands. La moyenne de l’UE se situe à 65%.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :